Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Balthamos le Dim 14 Juin 2015 - 14:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je fais procéder au contrôle des carnets à l'entrée.

C'est de la responsabilité de qui de faire entrer seulement les usages du collège et non des intrus dans l'établissement ?
Et pour les sorties? C'est de la responsabilité de qui de laisser sortir des élèves qui devraient être en classe, aussi bien pour les profs que pour les parents?

Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Balthamos le Dim 14 Juin 2015 - 14:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je le fais parce que je peux me permettre de laisser 3 surveillants dans la cour si mon effectif est au complet, mais 3 pour 600 (Presque 650 l'an prochain), on est à la limite en terme d'encadrement et de sécurité. Je n'utilise pas de fiches pour différentes raisons mais je pointe les absences de carnet et l'on punit en cas de récidives. Mais c'est coûteux, et c'est le premier poste que je sacrifierai si mon effectif ne le permettait plus (ce qui me pend au nez l'an prochain).


Donc il est question ici de sous effectif et de souffrir des manquements d'encadrement.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Dim 14 Juin 2015 - 17:43

Si un AED n'a pas une vision globale de ce qu'est une vie scolaire et le boulot de CPE, je vous laisse à votre prétendue expertise.
J'etais AED avant d'etre CPE aussi, et crois moi, ça n'a rien à voir. Avoir été AED m'aide autant que cela me dessert, d'ailleurs. Et ça me manque beaucoup, parfois, mon boulot d'AED, si l'EN professionnalisait ses AED avec le salaire et la pérennité qui vont bien, je me poserais la question.

C'est de la responsabilité de qui de faire entrer seulement les usages du collège et non des intrus dans l'établissement ?
Et pour les sorties? C'est de la responsabilité de qui de laisser sortir des élèves qui devraient être en classe, aussi bien pour les profs que pour les parents?
Pour les sorties, c'est clairement la mienne. Le contrôle à la sortie porte sur l'emploi du temps et sur le régime de sortie, il me parait impossible de m'en passer en terme de responsabilité (j'ai deja vu des collèues le faire, je trouve ça tres dangereux). Malgré les autres moyens de contrôle que l'on déploit (couleurs sur les EDT, photos sur les carnets, ramassage des carnets des deserteurs habituels) on ne parvient pas à une étanchéité complète, MAIS on a fait le boulot pour.

Pour les entrées, c'est autre chose. L'accueil des élèves, c'est mon boulot, en revanche le fait de filtrer les extérieurs, rien n'est moins sur. Je n'ai ni les compétences, ni les prérogatives de ce genre de boulot et mon équipe n'est ni recrutée, ni formée pour ça. Par ailleurs, en admettant qu'on ne laisse entrer que les enfants munis d'un carnet, 10 minutes pour vérifier l'identité de 500 personnes, c'est impossible, simplement impossible. d'autant que le reste du temps, il suffit de se glisser après un parent, un prof, de passer par dessus un des grillages ils ne font pas 3 mètres de haut sur toute la périphérie du collège, bref, quelqu'un qui a envie d'entrer, entrera de toute façon.
Dans mon établissement, le problème d'intrusions est minime (enfin jusqu'au jour où, mais bon...) et clairement, le contrôle de carnet ne répond pas DU TOUT à ça, chez moi en tout cas.

Donc il est question ici de sous effectif et de souffrir des manquements d'encadrement.
Oui, cela devient difficile ne serait ce que pour une mise en sécurité a minima des élèves.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Invité le Dim 14 Juin 2015 - 17:56

@the educator a écrit:
Donc il est question ici de sous effectif et de souffrir des manquements d'encadrement.
Oui, cela devient difficile ne serait ce que pour une mise en sécurité a minima des élèves.

J'ai connu au moins deux situations hallucinantes à ce niveau :
- un lycée de plus de 1000 élèves, en REP +, où il n'y avait qu'une seule surveillante présente chaque mercredi matin !
- un collège de plus de 1000 élèves avec un seul CPE.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par amethyste le Dim 14 Juin 2015 - 19:17

Chez nous, ce sont les professeurs qui en 1ère heure de la demi-journée notent la possession du carnet en même temps que l'appel sur Pronotes. Efficace à condition que derrière il y ait un vrai suivi des élèves....
avatar
amethyste
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par ProvençalLeGaulois le Dim 14 Juin 2015 - 19:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Si un AED n'a pas une vision globale de ce qu'est une vie scolaire et le boulot de CPE, je vous laisse à votre prétendue expertise.
J'etais AED avant d'etre CPE aussi, et crois moi, ça n'a rien à voir. Avoir été AED m'aide autant que cela me dessert, d'ailleurs. Et ça me manque beaucoup, parfois, mon boulot d'AED, si l'EN professionnalisait ses AED avec le salaire et la pérennité qui vont bien, je me poserais la question.


Je me demande à quoi peut bien ressembler votre vie scolaire.
Vos AED ne travaillent pas du tout avec vous et ne savent pas ce que vous faites ou ne faites pas ?


J'ai travaillé avec 4 CPE au cours de mes années d'AED.

La première qui "gérait" deux niveaux, dont j'ai partagé le bureau pendant plusieurs années, ses seules compétences consistaient à changer son fond d'écran, ne jamais sortir de son bureau ni aux récréations, ni pendant la DP, confondre les élèves les uns avec les autres, paniquer dès qu'il fallait distribuer un papier, faire sortir des élèves demi-pensionnaires à midi sans autorisation des parents... Bref, heureusement que ce n'est pas la seule CPE avec laquelle j'ai travaillé, sinon j'aurais une image assez désastreuse du boulot d'un CPE.

Le deuxième qui gérait les deux autres niveaux, palliait un peu les conneries de la première (et ce n'était pas une mince affaire) mais ne voulait entendre parler que de projets... Les absences, les retards, les retenues, les élèves exclus etc. il faisait un petit compte rendu au moment des conseils de classe mais le reste du temps, c'était,  je cite "pas son problème" et il refusait la plupart du temps de recevoir les parents...

Alors les plannings des AED (que ce soient leurs horaires, les tâches qu'ils avaient à accomplir ou gérer une absence), la gestion de la surveillance des élèves, la gestion quotidienne des retards et des absences, des retenues, des oublis de carnets, des notes de vie scolaire, des bagarres, les appels et lettres aux parents d'élèves absentéistes, la gestion des élèves exclus, la transmission des rapports disciplinaires à la direction, l'organisation du passage DP, cela incombait surtout aux AED avec le soutien de la principale adjointe.

Pendant ces années-là, nous étions une équipe de vie scolaire très autonome et soudée, je dois dire. Et nous gérions ce qu'un CPE compétent devrait normalement gérer, nous ne faisions pas seulement de la surveillance.

La dernière année, nous avons eu deux nouveaux CPE, qui ont repris en main les tâches qui leur incombaient naturellement, ils se sont basés sur l'équipe déjà en place notamment pour les plannings mais ils se sont chargés du réel suivi des élèves (convocation, rendez-vous avec les parents, etc) et des punitions/sanctions, et ça a fait un bien fou.

Donc oui, un AED peut très bien savoir ce qu'est censé faire un CPE.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 7:16

Alors les plannings des AED (que ce soient leurs horaires, les tâches qu'ils avaient à accomplir ou gérer une absence), la gestion de la surveillance des élèves, la gestion quotidienne des retards et des absences, des retenues, des oublis de carnets, des notes de vie scolaire, des bagarres, les appels et lettres aux parents d'élèves absentéistes, la gestion des élèves exclus, la transmission des rapports disciplinaires à la direction, l'organisation du passage DP, cela incombait surtout aux AED avec le soutien de la principale adjointe.
Une large partie de ce que tu décris est délégué à mes AED. Et si pour toi cela résume le boulot de CPE, tu te trompes complètement, mais puisque tu sais et que tu ne veux pas me croire....

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Hélips le Lun 15 Juin 2015 - 8:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: [...] Par ailleurs, en admettant qu'on ne laisse entrer que les enfants munis d'un carnet, 10 minutes pour vérifier l'identité de 500 personnes, c'est impossible, simplement impossible [...]

Je ne suis pas CPE, mais je peux témoigner : vérifier l'identité de 1000 gamins en 10min c'est possible, dans le collège de mon ainé, ils y arrivent.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 9:57

On parle de vérifier l'identité, hein, pas de voir si un ado a un carnet dans ses mains...
1000 gamins en 10 min, ça fait dans les 1.5 par seconde, a condition qu'ils arrivent en file indienne les uns après les autres...
Moi je parie que si un extérieur se pointe avec un carnet, il y a une chance sur deux qu'il passe sans difficultés. même sans carnet d'ailleurs, je suis sur que c'est jouable selon la configuration des lieux.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 15 Juin 2015 - 11:46

Vous allez nous faire croire que vos AED ne connaissent pas les élèves de votre établissement ?

Dès le 15 septembre, mis à part quelques 6e (et ce ne sont pas ceux-là qui vont essayer de se faufiler dans un établissement qui n'est pas le leur), c'était déjà le cas pour tous les AED plein temps et la plupart des mi-temps... Ça aide de sortir de son bureau et d'être sur le terrain...

Puisque je suis une telle ignorante, que fait-on donc d'autres un CPE qui puisse occuper tout son temps qu'il ne s'occupe absolument pas de ce que font ses AED, ne reçoive jamais les élèves, ni les parents, ni les professeurs ?
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 12:34

Ah mais je m'occupe absolument de ce que font mes AED, et je reçois (reçois?) les élèves, les parents et les professeurs...

Vous allez nous faire croire que vos AED ne connaissent pas les élèves de votre établissement ?
Parfait: du coup a quoi servent les carnets? enfin bref, connaitre les élèves, c'est un peu trop systématique pour moi, tu vois.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 15 Juin 2015 - 13:05

Vous ne me dites toujours pas ce que fait un CPE que j'ai omis de citer.

Même si on "connaît" un élève, qu'on sait qu'il fait partie de l'établissement, on ne va pas forcément connaître par cœur sa classe et son emploi du temps pour savoir s'il peut sortir, c'est à ça que sert le carnet au portail pour la vie scolaire, mais vous le savez pertinemment.

Si on les vérifie à l'entrée, c'est d'abord pour éviter d'avoir à faire des mots de sortie à midi quand il y a également le self à gérer et l'après-midi pour ceux qui l'ont oublié et ensuite pour que les professeurs ne se voient plus opposer l'excuse "j'ai pas mon carnet" quand on demande à un élève de le sortir, du travail d'équipe en somme...
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Balthamos le Lun 15 Juin 2015 - 13:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: [...] Par ailleurs, en admettant qu'on ne laisse entrer que les enfants munis d'un carnet, 10 minutes pour vérifier l'identité de 500 personnes, c'est impossible, simplement impossible [...]

Je ne suis pas CPE, mais je peux témoigner : vérifier l'identité de 1000 gamins en 10min c'est possible, dans le collège de mon ainé, ils y arrivent.

+1
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 13:54

Si on les vérifie à l'entrée, c'est d'abord pour éviter d'avoir à faire des mots de sortie à midi quand il y a également le self à gérer et l'après-midi pour ceux qui l'ont oublié et ensuite pour que les professeurs ne se voient plus opposer l'excuse "j'ai pas mon carnet" quand on demande à un élève de le sortir, du travail d'équipe en somme...
Oui c'est bien ce que je dis, ça n'a rien a voir avec le fait de se protéger des intrusions. Reconnaitre les élèves, c'est une chose, parvenir de cette manière à empêcher l'intrusion d'un type décidé à se faufiler, ça demande bien davantage d'efforts.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 15 Juin 2015 - 17:50

Dans mon établissement, aucun adulte n'avait le droit de passer par le portail des élèves, comme ça, c'est clair et aucun adolescent ne pouvait passer sans un carnet de l'établissement à la main, ça limite franchement les intrusions. Et ce n'était de toutes façons pas le sujet qui était le contrôle de carnet à l'entrée pour éviter les "pseudo-oublis" auprès des profs et des surveillants.

Et sinon, quelles sont les fonctions d'un CPE que je n'ai pas mentionnées ?
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 18:18

Tu sais comme pour les profs, ma circulaire de mission est publique, et mon référentiel de compétences aussi. Je l'ai déjà déballé sur ce forum.

Dans mon établissement, aucun adulte n'avait le droit de passer par le portail des élèves, comme ça, c'est clair et aucun adolescent ne pouvait passer sans un carnet de l'établissement à la main, ça limite franchement les intrusions.
oué ça limite, quoi... je te ganrantie que je te fais passer un ado hors etablissement quand tu veux a ta grille. et selon la configuration des lieux, avec ou sans carnet.

Bref, on en revient à ce que je disais: les carnets a l'entrée, je le fais, ça rend des services, ça facilite le boulot, mais ça ne relève pas de la sécurité, et certainement pas de la lutte contre les intrusions. Si on me demandait de lutter contre les intrusions, de manière réaliste, ça impliquerait autre chose en terme d'organisation, de moyens et de compétences, et je plains les collègues qui doivent faire face à ce genre de situation avec les moyens d'une vie scolaire classique. Mais croire qu'on le fait en mettant un type qui verifie les carnets de 1000 bonhommes qu'il reconnait en 10 minutes, c'est presque dangereux, si on a un objectif securitaire.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 15 Juin 2015 - 18:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Tu sais comme pour les profs, ma circulaire de mission est publique, et mon référentiel de compétences aussi. Je l'ai déjà déballé sur ce forum.

Quelle jolie pirouette... Je ne vous parle pas du blah-blah généraliste à connaître sur le bout des doigts pour passer un concours, mais des tâches concrètes mais visiblement vous êtes très réticent à les lister.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Dans mon établissement, aucun adulte n'avait le droit de passer par le portail des élèves, comme ça, c'est clair et aucun adolescent ne pouvait passer sans un carnet de l'établissement à la main, ça limite franchement les intrusions.
oué ça limite, quoi... je te garantie que je te fais passer un ado hors établissement quand tu veux a ta grille. et selon la configuration des lieux, avec ou sans carnet.

Ça prête à sourire ce genre de pari sur Internet, et moi je vous garantie le contraire, alors même que je n'exerce même plus dans l'établissement, on est bien avancés maintenant...

M'enfin bref, on en revient au même point, contrôler les carnets à l'entrée c'est tout à fait possible et faisable, puisque de nombreux établissements le font.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 18:45

J'ai pas dit que c’était impossible: je le fais! je dis juste que d'une part c'est coûteux en personnel, d'autre part que l'utilité est restreinte, notamment, puisque c'etait la premiere objection que l'on m'a opposé, en terme de sécurité.

Pour le reste de mes missions, j'en ai juste ras le bol de faire des résumés et d'ouvrir le débat contre des représentations (et la tienne n'est sans coute pas la pire). Ne t’inquiète pas, je ne m'ennuie pas.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par tit871 le Lun 15 Juin 2015 - 19:21

j'avoue n'avoir jamais apprécié les CPE car la plupart que j'ai connus se prenaient pour des adjoints. J'ai vécu un établissement où le CPE et le CDE m'avaient dit que je les harcelais avec mes rapports sur les élèves. Le genre de CDE en place depuis 14 ans qui refusait par principe tout conseil de discipline dans son LP, même quand y a eu un vol dans vestiaires elle a fait un pseudo CDD ( je ne sais plus le nom de ce conseil avec présence de parents), mais j'aurais tant à dire sur les CDE ( mise à part une géniale et à l'écoute) , tous dans l'esprit gaucho où il ne faut surtout pas traumatiser ces pov petits élèves issus de milieu défavorisé...Depuis quelques années on commence à entrevoir qu'on a été trop angélique et qu'on cachait la réalité dure de la gestion de classes et d'établissement...

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Lun 15 Juin 2015 - 19:34

J'espere que ça t'as fait du bien de t'exprimer, parce qu’honnêtement, je ne vois pas le rapport avec notre discussion.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Balthamos le Lun 15 Juin 2015 - 20:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'espere que ça t'as fait du bien de t'exprimer, parce qu’honnêtement, je ne vois pas le rapport avec notre discussion.

Le sujet étant "je n'ai plus le droit de faire des rapports", l'intervention de tit871 est tout à fait justifiée. Voila le rapport avec la discussion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:j'avoue n'avoir jamais apprécié les CPE car la plupart que j'ai connus se prenaient pour des adjoints. J'ai vécu un établissement où le CPE et le CDE m'avaient dit que je les harcelais avec mes rapports sur les élèves. Le genre de CDE en place depuis 14 ans qui refusait par principe tout conseil de discipline dans son LP, même quand y a eu un vol dans vestiaires elle a fait un pseudo CDD ( je ne sais plus le nom de ce conseil avec présence de parents), mais j'aurais tant à dire sur les CDE ( mise à part une géniale et à l'écoute) , tous dans l'esprit gaucho où il ne faut surtout pas traumatiser ces pov petits élèves issus de milieu défavorisé...Depuis quelques années on commence à entrevoir qu'on a été trop angélique et qu'on cachait la réalité dure de la gestion de classes et d'établissement...

Le rapport étant un document administratif interne, il fait parti de la vie de l'établissement donc ce n'est pas du harcèlement. Et il te permet de t'en laver les mains si l'incident va plus loin, si les parents portent plaintes, etc. Bref, tu as signalé le problème ou l'incident à ta hiérarchie et c'est de la responsabilité de la hiérarchie de prendre des mesures. Donc avec ou sans suite, il faut en faire pour se protéger.
Après il reste le côté pratique, la plupart des rapports relève des difficultés avec des élèves et sans soutien de la hiérarchie et de la vie scolaire, on ne peut pas faire notre boulot convenablement. Si un enseignant demande un conseil de discipline dans son rapport, le chef doit faire un réponse écrire dans la semaine, positif ou négative avec les explications. C'est légal. Et dans certains cas comme la violence contre les adultes, le conseil est obligatoirement convoqué.


Dernière édition par Balthamos le Lun 15 Juin 2015 - 21:12, édité 1 fois
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par tit871 le Lun 15 Juin 2015 - 21:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'espere que ça t'as fait du bien de t'exprimer, parce qu’honnêtement, je ne vois pas le rapport avec notre discussion.

si tu ne sais pas lire et seulement critiquer tant pis

tit871
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Ismyrr le Mar 16 Juin 2015 - 5:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:830 élèves, 3 AED par jour, ça doit être en effet service minimum...
Pour les rapports envoyés aux parents, j'y ai réfléchi, longtemps, mais ça impliquerait ici de les rédiger vraiment autrement. Pour moi c'est un exercice complètement différent.
C'est ce que nous a dit l'ancienne chef. Elle pensait que certains profs rédigeaient de manière trop "familière" ou quelque chose dans ce genre là. J'ai proposé un rapport-type, informatisé, mais elle n'en a pas voulu et la CPE préfère le format papier. La conséquence, c'est que les parents ne sont quasi jamais au courant des incidents répétés, on ne leur transmet que les graves. Or, ce ne sont (heureusement) pas les plus courants. Mais du coup, pour la co-éducation, ça ne marche pas, et des parents de gamins exclus de cours pour leur pénibilité systématique et leurs insolences sont surpris quand c'est trop tard, et ne peuvent pas nous appuyer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Mari-aime a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Je suis au portail tous les matins a 8h pour accueillir les élèves, ceux qui n'ont pas de carnet font un oubli.
Je les note sur un papier de mon côté et les oublis sont systématiquement marqués sur pronote.

3 oublis 1 h de colle


Nous avons cette année 512 élèves et 550 l'an passé ça fonctionne très bien.
Nous n'avons pas pronote mais l'ENC92 (une sorte de daube sans nom, pas du tout ergonomique et mal gérée par une société privée) Ils ont essayé les colles, cette année. Mais la VS a eu du mal à le tenir, parce que ça faisait bcp de collés pour 1 seul AED qui gère en même temps les exclusions et les perms. Chez nous, quelques heures de colle peuvent être faites par la VS, mais pour la même raison du surnombre d'élèves, on nous demande de les gérer nous mêmes sur notre temps libre ou sur des heures de cours.

Là vous avez clairement un problème de sous-effectif en vie scolaire, peut-être parce que ce sont des étudiants et que c'est la période des exams à la fac ?

Non, non. C'était déjà comme ça pendant l'année, et l'an dernier aussi....

Il n'empêche, vérifier les carnets à l'entrée, et faire des fiches pour ceux qui n'ont pas le leur, ça ne demande pas beaucoup d'effectif, un AED au portail avec éventuellement le CPE, un AED à la VS pour prendre les mots et faire les fiches et un qui surveille la cour et quand ça sonne, fermeture du portail et les AED et le CPE font se rassembler les élèves à leurs emplacements respectifs. Ça demande une organisation bien rodée mais ce n'est pas impossible, mais c'est sûr que ce n'est pas au mois de juin que l'habitude va être prise, il faut faire cela dès la rentrée.

On a supprimé les fiches cette année. Ils n'arrivaient pas à gérer. Les gamins les perdaient dans la journée ou faisaient semblant, et revenaient  à la VS à chaque heure, c'était leur astuce pour arriver en retard en cours.
On avait parlé de faire une liste la 1ère heure de ceux qui n'ont pas de carnet, mais si elle a été mise en place, en tant que profs je ne l'ai jamais vue, et c'est pour nous gênant de ne pas avoir de support pour les observations. Du coup, certains font des rapports, mais pas tous...

Merci de m'avoir répondu sur les rapports en tout cas.


Dernière édition par Thalia de G le Mar 16 Juin 2015 - 6:15, édité 1 fois (Raison : Suppression des couleurs)
avatar
Ismyrr
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Thalia de G le Mar 16 Juin 2015 - 6:20

Merci d'éviter les couleurs, surtout celles qui piquent les yeux !
Charte 2.1.C


Thalia pour la modération.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par the educator le Mar 16 Juin 2015 - 7:22

Le rapport étant un document administratif interne, il fait parti de la vie de l'établissement donc ce n'est pas du harcèlement. Et il te permet de t'en laver les mains si l'incident va plus loin, si les parents portent plaintes, etc. Bref, tu as signalé le problème ou l'incident à ta hiérarchie et c'est de la responsabilité de la hiérarchie de prendre des mesures. Donc avec ou sans suite, il faut en faire pour se protéger.
Tu aurais des sources pour ça? comme dit plus haut, à ma connaissance il n'y a pas de vrai référentiel juridique sur ce qu'est un rapport d'incident, ni sur la forme, ni sur le fond.
Ensuite sur le fait de t'en laver les mains, il faut bien y aller avec des pincettes aussi: il ne suffit pas de raconter la scène pour que la responsabilité soit transférée, et cela ne te protégera de rien, si ce n'est de la faute de ne pas avoir transmis. A partir de là ton chef peut très bien te préciser que le rapport ne lui parait pas fondé, que tel ou tel événement selon lui relève de ta propre responsabilité, ou te demander ce que de ton côté tu as déjà mis en place avant d'en arriver là.

Après il reste le côté pratique, la plupart des rapports relève des difficultés avec des élèves et sans soutien de la hiérarchie et de la vie scolaire, on ne peut pas faire notre boulot convenablement. Si un enseignant demande un conseil de discipline dans son rapport, le chef doit faire un réponse écrire dans la semaine, positif ou négative avec les explications. C'est légal. Et dans certains cas comme la violence contre les adultes, le conseil est obligatoirement convoqué.
Je n'ai pas connaissance de la réponse obligatoire a apporter, mais j'ai peut etre loupé quelque chose (et je ne suis pas chef). En revanche effectivement sur de la violence physique, le chef n'a pas le droit de refuser, mais le rapport n'est pas le moyen unique pour faire cette demande. Comme je l'ai dit ailleurs, je conseille même vivement de faire la demande autrement, devant témoin, voir de transmettre au secretariat en demandant d'attester la transmission.

Le rapport étant un document administratif interne, il fait parti de la vie de l'établissement donc ce n'est pas du harcèlement.
ça, par contre, ça ne veut pas dire grand chose. Encore une fois le droit n'est ni d'un côté, ni de l'autre.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai plus le droit de faire des rapports

Message par Balthamos le Mer 17 Juin 2015 - 20:49

Déjà j'aimerais que mes propos ne soient pas déformés ou caricaturés. Si je me suis mal exprimé, je m'en excuse et espère que ce message rétablira ma pensée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Le rapport étant un document administratif interne, il fait parti de la vie de l'établissement donc ce n'est pas du harcèlement. Et il te permet de t'en laver les mains si l'incident va plus loin, si les parents portent plaintes, etc. Bref, tu as signalé le problème ou l'incident à ta hiérarchie et c'est de la responsabilité de la hiérarchie de prendre des mesures. Donc avec ou sans suite, il faut en faire pour se protéger.
Tu aurais des sources pour ça? comme dit plus haut, à ma connaissance il n'y a pas de vrai référentiel juridique sur ce qu'est un rapport d'incident, ni sur la forme, ni sur le fond.

Nous sommes fonctionnaires et nous écrivons des rapports à notre hiérarchie. Donc de facto...
De plus, ces rapports sont souvent utilisés comme pièces dans les dossiers, notamment pour les conseils de disciplines.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ensuite sur le fait de t'en laver les mains, il faut bien y aller avec des pincettes aussi: il ne suffit pas de raconter la scène pour que la responsabilité soit transférée, et cela ne te protégera de rien, si ce n'est de la faute de ne pas avoir transmis. A partir de là ton chef peut très bien te préciser que le rapport ne lui parait pas fondé, que tel ou tel événement selon lui relève de ta propre responsabilité, ou te demander ce que de ton côté tu as déjà mis en place avant d'en arriver là.

Il ne me semble pas avoir été si caricatural que ça. La responsabilité de la hiérarchie est mise en cause si on signale un problème et qu'il n'y a aucune réponse adaptée.
Bien sûr, on peut toujours mettre des « si » à ce propos, mais les problèmes qu'on soulève par ces rapports comme des cas de harcèlement, de violence, des problèmes familiaux, etc. ne relèvent pas de notre mission d'enseignant. On les signale et on agit dans notre rayon d'action, limitée à l'échelle de l'établissement.
Ce document remis au chef nous protège dans le sens qu'on a signalé le problème, on a fait notre travail. On n'est pas assistante sociale, CPE, chef, gendarme, superman, on est prof.



: le chef d'établissement doit saisir obligatoirement le conseil de discipline si un membre du personnel de l'établissement a été victime de violences physiques.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Le chef d'établissement doit engager une procédure disciplinaire :
- en cas de violence verbale à l'adresse d'un membre du personnel de l'établissement ou de violence physique à son encontre ; à titre d'exemple, doivent être considérés comme violence verbale les propos outrageants et les menaces proférés notamment à l'occasion de discours tenus dans les lieux ou réunions publics ;
- lorsque l'élève commet un acte grave à l'encontre d'un membre du personnel ou d'un autre élève susceptible de justifier une sanction disciplinaire : harcèlement d'un camarade ou d'un membre du personnel de l'établissement, dégradations volontaires de biens leur appartenant, tentative d'incendie, introduction d'armes ou d'objet dangereux, racket, violences sexuelles, etc. Il s'agit de protéger tous les acteurs de la communauté scolaire contre ce type d'agissements, notamment lorsqu'ils présentent un caractère répétitif.
Le règlement intérieur peut préciser les trois cas dans lesquels l'engagement d'une procédure est obligatoire : violence verbale, acte grave et violence physique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Je n'ai pas connaissance de la réponse obligatoire a apporter, mais j'ai peut etre loupé quelque chose (et je ne suis pas chef). En revanche effectivement sur de la violence physique, le chef n'a pas le droit de refuser, mais le rapport n'est pas le moyen unique pour faire cette demande.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je conseille même vivement de faire la demande autrement, devant témoin, voir de transmettre au secretariat en demandant d'attester la transmission.

L'écrit reste.
Pourquoi conseiller de faire autrement ? Je ne vois pas en quoi la rédaction d'un rapport gêne.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum