Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Collier de Barbe le Mer 28 Jan 2015 - 20:29

Non je t'assure Prochasson ne fait pas partie du grand complot contre l'ecole. Il se demande si on peut pas essayer parfois de faire autrement. Ça s'appelle la liberté pedagogique, c'est pas grave.

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Condorcet le Mer 28 Jan 2015 - 20:33

Christophe Prochasson a écrit:"Le bon élève est encore trop souvent celui qui sait. Et si c'était aussi celui qui est capable de défendre ses idées et de résister à son environnement quand celui-ci tient un discours inacceptable ?"
"L'Education nationale a récemment promu un nouveau "socle commun de connaissances, de compétences et de culture". La compétence, ce n'est pas simplement disposer d'un savoir inerte dont on ne sait que faire, c'est posséder des références, un savoir-faire qui puissent être mobilisés dans la vie sociale, en particulier dans des moments comme celui que nous venons de vivre. Le savoir n'a pas empêché certains intellectuels de tomber dans le piège de la barbarie à l'époque nazie par exemple. Une des missions de l'école est de rendre les savoirs vivants, utiles du point de vue de la civilisation"

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par doubledecker le Mer 28 Jan 2015 - 20:36

@Collier de Barbe a écrit:Non je t'assure Prochasson ne fait pas partie du grand complot contre l'ecole. Il se demande si on peut pas essayer parfois de faire autrement. Ça s'appelle la liberté pedagogique, c'est pas grave.

après en avoir discuté avec lui je dirais même qu'il en est l'antithèse.  Il n'est pas bourré de bonnes intentions.

@Condorcet : j'ai failli faire la même citation.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Tamerlan le Mer 28 Jan 2015 - 20:38

Je n'ai lu que la version internet, je ne sais pas s'il existe une version papier plus complète. Je suis très étonné par l'emploi du mot didactique dans le sens qu'il lui donne (mauvais à mon sens) et par la généralité du propos qui fait qu'il ne rime plus à rien. Décevant de la part d'un historien de qualité.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Aliceinwonderland le Mer 28 Jan 2015 - 20:40

@Condorcet a écrit:
Christophe Prochasson a écrit:"Le bon élève est encore trop souvent celui qui sait. Et si c'était aussi celui qui est capable de défendre ses idées et de résister à son environnement quand celui-ci tient un discours inacceptable ?"
"L'Education nationale a récemment promu un nouveau "socle commun de connaissances, de compétences et de culture". La compétence, ce n'est pas simplement disposer d'un savoir inerte dont on ne sait que faire, c'est posséder des références, un savoir-faire qui puissent être mobilisés dans la vie sociale, en particulier dans des moments comme celui que nous venons de vivre. Le savoir n'a pas empêché certains intellectuels de tomber dans le piège de la barbarie à l'époque nazie par exemple. Une des missions de l'école est de rendre les savoirs vivants, utiles du point de vue de la civilisation"

Effectivement ça part d'un bon sentiment et d'un constat juste. Le savoir ne suffit pas. Mais ce n'est pas parce qu'il ne suffit pas qu'il n'est pas une condition nécessaire. On ne peut pas apprendre à penser par soi-même sans un minimum d'exigences et de fondamentaux. Toute la fin de l'interview, qui va dans le sens d'une adaptation aux nouveaux publics, est terrifiante.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Condorcet le Mer 28 Jan 2015 - 20:42

Le "savoir inerte", de battre mon coeur s'est arrêté !!! affraid affraid affraid
A l'aune de Christophe Prochasson, Daniel Cohn-Bendit s'est révelé un brillant élève !!!

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Ingeborg B. le Mer 28 Jan 2015 - 20:46

@doubledecker a écrit:quand un recteur écrit que l'école n'est pas responsable de tous les maux de la terre moi ça me rassure un brin quand même.  Et puis dire que la classe ça peut aussi être le lieu du débat,  de l'échange mais qu'in fine c'est le maître qui reprend la parole je ne trouve pas ça particulièrement révolutionnaire.  Mais c'est peut être cela que l'on appelle pedagogisme. Alors oui bien sûr c'est le maître qui sait mais est ce que cela veut dire que les élèves sont réduits au silence ou bien à ne prendre la parole que pour répondre aux questions de l'enseignant?
merci ! veneration

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Ingeborg B. le Mer 28 Jan 2015 - 20:50

@Aliceinwonderland a écrit:
@Condorcet a écrit:
Christophe Prochasson a écrit:"Le bon élève est encore trop souvent celui qui sait. Et si c'était aussi celui qui est capable de défendre ses idées et de résister à son environnement quand celui-ci tient un discours inacceptable ?"
"L'Education nationale a récemment promu un nouveau "socle commun de connaissances, de compétences et de culture". La compétence, ce n'est pas simplement disposer d'un savoir inerte dont on ne sait que faire, c'est posséder des références, un savoir-faire qui puissent être mobilisés dans la vie sociale, en particulier dans des moments comme celui que nous venons de vivre. Le savoir n'a pas empêché certains intellectuels de tomber dans le piège de la barbarie à l'époque nazie par exemple. Une des missions de l'école est de rendre les savoirs vivants, utiles du point de vue de la civilisation"

Effectivement ça part d'un bon sentiment et d'un constat juste. Le savoir ne suffit pas. Mais ce n'est pas parce qu'il ne suffit pas qu'il n'est pas une condition nécessaire. On ne peut pas apprendre à penser par soi-même sans un minimum d'exigences et de fondamentaux.  Toute la fin de l'interview, qui va dans le sens d'une adaptation aux nouveaux publics, est terrifiante.
Ce n'est pas ce qu'il dit .... Tu surinterprètes ses propos à l'aune de tes propres craintes... S'adapter c'est simplement, tout en gardant le même niveau d'exigences et de connaissances, faire en sorte, en variant les méthodes, les supports et en passant par des phases où l'élève ne se contente pas de gratter, lui permettre d'assimiler ces connaissances, et, surtout, de s'en emparer.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Aliceinwonderland le Mer 28 Jan 2015 - 20:56

Dans ce cas pourquoi inviter les enseignants à changer de pratique? Pourquoi dire que les classes où l'on enseigne encore comme avant "ne sont pas l'enjeu"? J'ai été élève au collège lycée dans les années 80, je ne me rappelle pas avoir jamais eu des cours uniquement magistraux, on dialoguait déjà et on faisait aussi des débats parfois. Pourquoi exiger un changement si radical des pratiques? Pourquoi taper sur les enseignants, désignés comme des "freins"? Pourquoi l'école devrait-elle être moins "compétitive"? (c'est le terme qu'il emploie, et quand je vois les consignes actuelles de notation et les enfants pathologiques qui ont de bonnes notes je ris -jaune-)

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par MUTIS le Mer 28 Jan 2015 - 21:04

@Aliceinwonderland a écrit:il va "falloir convaincre l'ensemble des personnels de l'Education nationale qu'ils doivent changer leurs pratiques qui ne conviennent plus". ".

Ce genre de phrase me révulse désolé. Il semble croire que l'on enseigne comme en 1920...
A moins que par l'ensemble des personnels de l'EN il désigne en fait toute une hiérarchie qui doit changer ses pratiques et laisser les enseignants enseigner...
Mais Descartes

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Ingeborg B. le Mer 28 Jan 2015 - 21:08

@Aliceinwonderland a écrit:Dans ce cas pourquoi inviter les enseignants à changer de pratique? Pourquoi dire que les classes où l'on enseigne encore comme avant "ne sont pas l'enjeu"? J'ai été élève au collège lycée dans les années 80, je ne me rappelle pas avoir jamais eu des cours uniquement magistraux, on dialoguait déjà et on faisait aussi des débats parfois. Pourquoi exiger un changement si radical des pratiques? Pourquoi taper sur les enseignants, désignés comme des "freins"? Pourquoi l'école devrait-elle être moins "compétitive"? (c'est le terme qu'il emploie, et quand je vois les consignes actuelles de notation et les enfants pathologiques qui ont de bonnes notes je ris -jaune-)
Qu'est-ce-qu'un changement radical de pratiques ? S'il s'agit de mettre fin au cours dialogué bidon dans ma matière, pendant lequel la moitié de la classe ronfle et attend le moment où il faut vaguement noter trois phrases qui seront recrachées telles quelles... je suis plutôt pour. A mon avis, il parle de cela.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Presse-purée le Mer 28 Jan 2015 - 21:13

Ah, la culture et le nazisme, ça faisait longtemps.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Cath le Mer 28 Jan 2015 - 21:14

@Collier de Barbe a écrit:Non je t'assure Prochasson ne fait pas partie du grand complot contre l'ecole. Il se demande si on peut pas essayer parfois de faire autrement. Ça s'appelle la liberté pedagogique, c'est pas grave.

Ponchasson
il va "falloir convaincre l'ensemble des personnels de l'Education nationale qu'ils doivent changer leurs pratiques qui ne conviennent plus". ".
Suspect

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Lombalgia le Mer 28 Jan 2015 - 21:15

@Aliceinwonderland a écrit:Je viens de lire un article de Christophe Prochasson dans le dernier Télérama en attendant le bus.

J'ai presque envie de résilier mon abonnement.

Résilié il y a 25 ans pour ma part Laughing

Lombalgia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par JPhMM le Mer 28 Jan 2015 - 21:16

@Cath a écrit:
Ponchasson
il va "falloir convaincre l'ensemble des personnels de l'Education nationale qu'ils doivent changer leurs pratiques qui ne conviennent plus". ".
Suspect
En soi, la phrase est une pure imbécillité.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Condorcet le Mer 28 Jan 2015 - 21:17

@Tamerlan a écrit:Je n'ai lu que la version internet, je ne sais pas s'il existe une version papier plus complète. Je suis très étonné par l'emploi du mot didactique dans le sens qu'il lui donne (mauvais à mon sens) et par la généralité du propos qui fait qu'il ne rime plus à rien. Décevant de la part d'un historien de qualité.

Oui, l'entretien est plus long en version papier que les extraits publiés en version électronique.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par MUTIS le Mer 28 Jan 2015 - 21:19

@Ingeborg B. a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Dans ce cas pourquoi inviter les enseignants à changer de pratique? Pourquoi dire que les classes où l'on enseigne encore comme avant "ne sont pas l'enjeu"? J'ai été élève au collège lycée dans les années 80, je ne me rappelle pas avoir jamais eu des cours uniquement magistraux, on dialoguait déjà et on faisait aussi des débats parfois. Pourquoi exiger un changement si radical des pratiques? Pourquoi taper sur les enseignants, désignés comme des "freins"? Pourquoi l'école devrait-elle être moins "compétitive"? (c'est le terme qu'il emploie, et quand je vois les consignes actuelles de notation et les enfants pathologiques qui ont de bonnes notes je ris -jaune-)
Qu'est-ce-qu'un changement radical de pratiques ? S'il s'agit de mettre fin au cours dialogué bidon dans ma matière, pendant lequel la moitié de la classe ronfle et attend le moment où il faut vaguement noter trois phrases qui seront recrachées telles quelles... je suis plutôt pour. A mon avis, il parle de cela.

Ce qu'il dit est l'inverse.
Les profs imposent un savoir d'en haut. C'est ce qu'il appelle un enseignement "didactique".
Comme si ce schéma était unique et fonctionnait tout le temps.
Et il faut que les enseignants changent leur pratique et s'adaptent à un public qui veut désormais être écouté et non écouter, parler et non apprendre, être valorisé et non valoriser. C'est ça la modernité. La constante narcissique doit désormais envahir l'enseignement et l'effort doit être banni. Les enseignants doivent s'adapter à cette nouvelle donne (l'ère du selfie, du ludique, du léger, du divertissant, du video game). On vient à l'école pour obtenir une bonne image de soi et non pour construire une vision nouvelle.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Igniatius le Mer 28 Jan 2015 - 21:27

@Condorcet a écrit:
Christophe Prochasson a écrit:"Le bon élève est encore trop souvent celui qui sait. Et si c'était aussi celui qui est capable de défendre ses idées et de résister à son environnement quand celui-ci tient un discours inacceptable ?"
"L'Education nationale a récemment promu un nouveau "socle commun de connaissances, de compétences et de culture". La compétence, ce n'est pas simplement disposer d'un savoir inerte dont on ne sait que faire, c'est posséder des références, un savoir-faire qui puissent être mobilisés dans la vie sociale, en particulier dans des moments comme celui que nous venons de vivre. Le savoir n'a pas empêché certains intellectuels de tomber dans le piège de la barbarie à l'époque nazie par exemple. Une des missions de l'école est de rendre les savoirs vivants, utiles du point de vue de la civilisation"

Par exemple un recteur qui démissionnerait quand un gouvernement supprime des dizaines de milliers de postes ?
Ou bien un inspecteur qui protesterait violemment contre le démantèlement de sa discipline ?
Le discours de "résistance" promu par le tenant d'un poste parmi les plus serviles de l'Etat. Très cohérent, très crédible.

Sinon, si quelqu'un trouve une phrase plus bête que la dernière, je suis preneur.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Balthazaard le Mer 28 Jan 2015 - 21:34

Elle est assez impressionante de grandiloqence....ce monsieur est vraiment persuadé de ne pas parler pour ne rien dire..

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par User5899 le Mer 28 Jan 2015 - 21:40

L'auteur inspiré a écrit:nous continuons de privilégier un enseignement beaucoup trop descendant, du haut vers le bas
Rien ne lui échappe Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Balthazaard le Mer 28 Jan 2015 - 21:55

Pas piqué des hannetons...il nous considère sans doute comme les élèves qu'il idéalise d'où cette précision sur une chose qui, la pédagogie active aidant devient discutable et ne va plus de soi.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Hermione0908 le Mer 28 Jan 2015 - 22:10

Ôtez-moi d'un doute, "didactique", ça veut bien dire "enseigner", non, au départ, si je me souviens de mes lointaines années de grec ? Il faudrait donc un enseignement qui enseigne moins ? scratch


Dernière édition par Hermione0908 le Mer 28 Jan 2015 - 22:29, édité 1 fois

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par benjy_star le Mer 28 Jan 2015 - 22:12

@Collier de Barbe a écrit:Non je t'assure Prochasson ne fait pas partie du grand complot contre l'ecole. Il se demande si on peut pas essayer parfois de faire autrement. Ça s'appelle la liberté pedagogique, c'est pas grave.
La liberté pédagogique, ça semble s'opposer à sa volonté de dire à tout le monde comment il faut faire...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Lefteris le Mer 28 Jan 2015 - 22:22

@Hermione0908 a écrit:Ôtez-moi d'un doute, "didactique", ça veut bien dire "enseigner", non, au départ, si je me souviens de mes lointaines années de grec ? Il faudrait donc un enseignement qui enseigne moins ? scratch
Exact, et le terme générique  pοur "enseignant" est διδάσκαλος . Pire, l'enseignant spécialisé, pour les lettres est le γραμματιστής . Que des choses mal vues. Si l'on envoyait les Grecs anciens  se faire voir chez nous, ils seraient mal reçus... Very Happy

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par klaus2 le Jeu 29 Jan 2015 - 9:09

Quelle pitié, cet article ! Et dans Télérama en plus ! Si on s'était abonné à Voici, on serait moins déçu, puisque le niveau est déjà connu...

_________________
"Il en coûte peu de prescrire l'impossible quand on se dispense de le pratiquer" (J.J. Rousseau, Confessions, Livre huitième)

klaus2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Télérama - "Debout l'école" : "Il faut imaginer un enseignement beaucoup moins didactique" (Christophe Prochasson)

Message par Elyas le Jeu 29 Jan 2015 - 9:15

@benjy_star a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Non je t'assure Prochasson ne fait pas partie du grand complot contre l'ecole. Il se demande si on peut pas essayer parfois de faire autrement. Ça s'appelle la liberté pedagogique, c'est pas grave.
La liberté pédagogique, ça semble s'opposer à sa volonté de dire à tout le monde comment il faut faire...

Encore faudrait-il que tous les enseignants utilisent vraiment leur liberté pédagogique. Gesticuler en criant "Liberté pédagogique ! Liberté pédagogique !" alors que si on laisse les enseignants vraiment libres, une partie d'entre eux court tout de suite sur le net chercher des fiches ou fait cours à ce qu'il pense être "l'ancienne", ce n'est pas de la liberté pédagogique. Pire, ceux qui vont chercher à savoir quelle est la marotte de leur IA-IPR.

Honnêtement, cette antienne "liberté pédagogique" est rare sur le terrain. Je rêve vraiment de voir tous les collègues s'en saisir. On serait surpris.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum