Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
proustinette
Niveau 5

avis sur les classes à plusieurs niveaux

par proustinette le 21st Mai 2009, 21:15
par curiosité je voudrais savoir comment les professeurs des écoles s'organisent pour les classes à p lusieurs nivaeux et ce qu'ils en pensent
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 21st Mai 2009, 22:49
Je n'en pense que du bien. Quant à l'organisation, c'est un peu long...
Peut-être demain.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 22nd Mai 2009, 11:42
Je rectifie un peu ce que j'ai dit hier soir : je n'en pense que du bien lorsque cette organisation est rendue obligatoire par les besoins du service ou institutionnalisée dans l'école sur le long terme.
C'est à dire si, l'école étant de petite taille, on ne peut pas faire autrement et que les enseignants sont là par choix, sachant très bien qu'ils auront plusieurs niveaux à gérer en même temps ou si, par une volonté commune des maîtres de l'école, il a été décidé que l'on créerait des classes de "cycles" (enfants de 2-3-4 ans, de 5-6-7 ans ou de 8-9-10 ans) qui garderont le même maître pendant la durée du cycle.
Si, en revanche, les doubles ou triples niveaux sont d'une part un pis-aller choisi à contre-cœur par l'équipe enseignante et confiés au dernier arrivé parce que personne n'en veut et si l'on met d'autre part dans ce double-niveau (le triple est très rare dans ces conditions) les CP forts avec les CE1 faibles, par exemple, c'est déjà nettement moins bien : le groupe des "plus âgés faibles" sera très vite rattrapé ou même dépassé par le groupe des "plus jeunes forts" et l'écart se creusera avec la classe de CE1 "pure" dans laquelle on a regroupé les "forts".

Il y a une situation encore pire : c'est celle où, en raison du grand déséquilibre des effectifs et afin de ne pas surcharger un niveau par rapport aux autres, on "colle" (excusez-moi, mais il n'y a pas d'autres mots) quelques CP dans une classe à majorité de CM2 ou quelques CM2 (souvent les plus faibles) dans une classe à majorité de CE1. L'instit' jongle alors entre des groupes totalement différents, tant au point de vue du nombre que des intérêts, des capacités motrices, du langage et finit souvent sans s'en rendre compte par ne plus s'occuper du groupe à faible effectif tant il est débordé par celui à gros effectif.
Cette situation serait souvent réglée de façon plus judicieuse par une ouverture de classe, mais ça, faut pas rêver !
Il resterait bien sûr une autre solution, c'est que les collègues chargés des plus grands acceptent un effectif un peu plus chargé de façon à privilégier systématiquement les plus jeunes, beaucoup moins autonomes et ayant de ce fait beaucoup plus besoin d'un encadrement important.
avatar
proustinette
Niveau 5

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par proustinette le 22nd Mai 2009, 14:23
merci beaucoup pour ces détails, en fait il faitjuger en fonction des circonstances. Dans mon lycée il ya aussi une classe à double niveau c'est une première sti qui a un groupe d'adaptation issu du lycée porfessionnel, et parfois c'est très difficile, parfois c'est bien.

alors je me demandais pour le primaire car actuellement l'instit de ma fille a la TPS PS MS, soit moins de 10 élèves ds chaque groupe (en fait la TPS a + de 10 élèves). et pour l'an prochain on ne sait pas si notre fille sera chez les moyens petits ou chez les moyens grands, j'ai envie de voir la maîtresse pour lui demander, car je pense qu'en fonction de la classe (et donc de lautre niveau en présence), les stimulations seront différentes. je me demande suite à votre message s'ils ne font pas les groupes de "moyens" en fonction de leurs capacités, les moins à l'aise avec les petits, les plus à l'aise avec les grands.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 22nd Mai 2009, 16:19
Généralement, en maternelle, ils se basent sur les dates de naissance, c'est à dire qu'ils mettent les enfants nés entre janvier et juin avec les plus grands et ceux de juillet à décembre avec les plus petits.
Mais rien n'est automatique, ils peuvent aussi faire ça en fonction de l'initiale des noms de famille, en fonction des affinités qu'ils ont pu remarquer entre tel et tel enfant et tout simplement aussi pour séparer des enfants difficiles de façon à ne pas défavoriser une classe par rapport à l'autre.
Demandez à la maîtresse, c'est le plus simple (ou aux mamans qui ont des enfants dans l'autre classe, si vous préférez ne pas vous faire accuser de vouloir "pousser" votre enfant Laughing ).
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Aëmiel le 22nd Mai 2009, 16:28
Ici ça fonctionne effectivement / dates de naissance. J'imagine que pour les maîtresses, c'est galère de gérer plusieurs niveaux, mais pour les enfants, quel pied ! Solidarité, autonomie, responsabilisation : que du bon.

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 22nd Mai 2009, 16:38
sérafina a écrit:Ici ça fonctionne effectivement / dates de naissance. J'imagine que pour les maîtresses, c'est galère de gérer plusieurs niveaux, mais pour les enfants, quel pied ! Solidarité, autonomie, responsabilisation : que du bon.

Non, ce n'est pas si galère que ça, d'autant que, comme tu le soulignes, on peut s'attendre à beaucoup d'autonomie, de solidarité et de responsabilisation chez les élèves. Il suffit de les cultiver.
C'est juste un peu plus difficile lorsque l'un des niveaux est beaucoup plus important que l' (les) autre(s).
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par miss sophie le 23rd Mai 2009, 14:53
J'ai un copain qui a une classe unique CE1-CE2-CM1-CM2 dans un petit village, 26 élèves de niveaux totalement différents à gérer, c'est énormément de travail de préparation pour l'enseignant (surtout qu'il est - forcément - directeur de ladite école et que c'est sa première année de titulaire...).
avatar
charlottofraise
Habitué du forum

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par charlottofraise le 23rd Mai 2009, 19:05
C'est vrai que ça peut être difficile à organiser. J'espère qu'il est bien accueilli/épaulé par les parents et le conseil municipal.
Il y a 26 ans (déjà affraid ) ma mère est arrivée dans une école avec à peu près trente élèves, âgé de 4 à 13 ans. Les parents ont été formidables et ont bataillé pour qu'une deuxième institutrice soit nommée dans l'école mais le maire n'a jamais compris qu'elle veuille du matériel pour les moyenne et grande sections (elle n'a rien obtenu), qu'elle demande à la commune d'acheter des manuels pour les primaires (Madame, ici, ce sont les parents qui achètent les manuels)... Ce qui m'a marquée, moi, c'est qu'on avait des toilettes à la turque. Quand on est en maternelle, ça impressionne. Very Happy
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 23rd Mai 2009, 21:50
@miss sophie a écrit:J'ai un copain qui a une classe unique CE1-CE2-CM1-CM2 dans un petit village, 26 élèves de niveaux totalement différents à gérer, c'est énormément de travail de préparation pour l'enseignant (surtout qu'il est - forcément - directeur de ladite école et que c'est sa première année de titulaire...).

Vingt-six élèves en classe unique, même s'il lui manque un niveau ou deux (il n'a pas de CP, ni de GS), c'est énorme ! Et si en plus, il suit la mode IUFM, fiches de prép' avec compétences, objectifs visés et tout le bazar dans toutes les matières en différenciant complètement les niveaux et les cycles, il doit en effet être très, très occupé !
Invité
Invité

Comment s'en sortir ?

par Invité le 3rd Juin 2009, 17:55
Ayant longtemps trimé dans une classe unique puis des classes à plusieurs cours, j'ai écrit quelques réflexions à ce sujet : Les cours doubles, comment s'en sortir ? http://lewebpedagogique.com/gaetansolo/2008/06/12/les-cours-doubles-comment-sen-sortir/
Peut-être aurez-vous des commentaires ?
avatar
Amaliah
Empereur

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Amaliah le 16th Juillet 2010, 13:12
Je relis d'anciens messages sur le forum et je tombe sur celui-ci.
Une amie a un fils qui entre en MS dans une école de village et la classe sera formée de PS, de MS et ... de CE1! Peut-on vraiment trouver cela positif pour les CE1?
Le petit garçon en question se retrouvera en classe avec le grand frère de l'enfant avec qui il était chez la nounou, et ce grand en question récupère la maîtresse de maternelle dans la salle de classe où il était lui-même en MS...
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 16th Juillet 2010, 14:32
C@ro a écrit:Je relis d'anciens messages sur le forum et je tombe sur celui-ci.
Une amie a un fils qui entre en MS dans une école de village et la classe sera formée de PS, de MS et ... de CE1! Peut-on vraiment trouver cela positif pour les CE1?
Le petit garçon en question se retrouvera en classe avec le grand frère de l'enfant avec qui il était chez la nounou, et ce grand en question récupère la maîtresse de maternelle dans la salle de classe où il était lui-même en MS...

Je me ferais plutôt du souci pour les PS/MS qui risquent de se retrouver confiés à l'ATSEM plus que de raison... Les CE1 ont des évaluations nationales en mai, alors que les petits, eux...
C'est la nouvelle "mode" de l'école primaire de plus en plus dépourvue de "ressources humaines". Bizarrement, depuis qu'on réduit le nombre de postes à tours de bras, il devient tout à fait indiqué de fabriquer des classes "bâtardes" avec 4 élèves de CM2 au milieu d'une nuée de 25 gamins de CP, et autres joyeusetés comme celle que tu cites !
On te fait passer ça à grands coups d'individualisation des parcours, de différenciation, d'innovation pédagogique basée sur l'auto-enseignement et l'autonomie de l'élève et autres gaudrioles du même acabit. Certains collègues marchent dans la combine en toute bonne foi et sont tout fiers d'être à la pointe de l'innovation...

C'est bien triste, tout ça.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Amaliah le 16th Juillet 2010, 22:36
C'est bien ce qui me semble... pale
avatar
Isia
Doyen

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Isia le 17th Juillet 2010, 16:03
@miss sophie a écrit:J'ai un copain qui a une classe unique CE1-CE2-CM1-CM2 dans un petit village, 26 élèves de niveaux totalement différents à gérer, c'est énormément de travail de préparation pour l'enseignant (surtout qu'il est - forcément - directeur de ladite école et que c'est sa première année de titulaire...).
carton plein ton copain ! affraid
En maternelle, marmotton a été placé dans une classe à triple niveau PS/MS.GS quand il était lui en PS : finalement, très positif tout ça, la maîtresse envisageait un passage anticipé qui s'est produit cette année quand il était chez les MS/GS.... résultat : CP à la rentrée (je prends un coup de vieux... bizarre ! Wink )
avatar
proustinette
Niveau 5

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par proustinette le 25th Juillet 2010, 14:53
double casquette, tu éclaires ma lanterne: le fils d'une amie rentrait en cp l'an dernier et il s'est retrouvé en cp/ce2, les ce1 devant, pour cause d'immaturité(???? pourquoi un classe entière est-elle soudain déclarée immature?????), rester "seuls".
ils ont dû argumenter longtemps pour convaincre les parents, mais ils les ont convaincus.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Jane le 25th Juillet 2010, 15:27
moi je suis mitigée. Je crois que tout dépend de l'instit!
Fille 1: CP / CE1, puis CE1/ CE2, puis CE2/ CM1. Puis CM1 simple (oufffffffff)
La maîtresse de CP /CE1, puis celle de CE1/CE2 étaient très bien, très organisées.
Ca s'est gâté en CE2/CM1, avec 2 maîtresses, une le matin, une l'après-midi, celle du matin dépressive qui quittait régulièrement la classe en pleurant, celle de l'après-midi néo-tit (qui partageait sa 2ème moitié de mi-temps sur une CLIS). Une organisation de m* (d'ailleurs, peut-on encore appeler ça de l'organisation ?), aucune cohérence, aucune communication entre les deux maîtresses. Bref, un CE2 zappé
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par frimoussette77 le 25th Juillet 2010, 19:10
Je n'ai pas d'avis pour l'instant fiston 1 va rentrer cette année dans un double niveau Cp / Ce1.
C'est une grosse école : il y a deux classes de Cp et une classe double niveau cp / ce1 avec 14 cp et 10 ce1. Je ne connais pas le niveau des élèves.

Fiston 2 va entrer également en MS dans un double niveau à cause d'une suppression de poste : PS / MS. Je m'inquiète plus pour lui, voir pleurer des petits alors que lui même a déjà passé la moitié de l'année dernière à pleurer

Pas le choix de tte façon
avatar
doublecasquette
Devin

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par doublecasquette le 1st Août 2010, 14:28
@proustinette a écrit:double casquette, tu éclaires ma lanterne: le fils d'une amie rentrait en cp l'an dernier et il s'est retrouvé en cp/ce2, les ce1 devant, pour cause d'immaturité(???? pourquoi un classe entière est-elle soudain déclarée immature?????), rester "seuls".
ils ont dû argumenter longtemps pour convaincre les parents, mais ils les ont convaincus.

Le coup de la classe entière immature, pour l'avoir vécu, deux ou trois fois au cours de ma carrière, je ne peux hélas que confirmer, ça existe ! J'appelle ça un "mauvais cru" lol! !

C'est une bande de gamins, sans aucun lien familial, mais qui, bizarrement, une fois mis ensemble, réagissent de la même façon... Quoi qu'on fasse, et quel que soit l'instit, la mayonnaise n'arrive pas à prendre.
Pas d'émulation, pas envie de grandir, pas envie de se casser le bol, pas de passion, pour rien ! C'est épuisant, d'autant que généralement les familles de ces enfants, prises individuellement, sont pleines de bonne volonté et, pas plus que nous, n'arrivent à comprendre un tel effet de groupe. Du coup, elles rejettent la faute, au choix, soit sur l'instit (mais au bout de la quatrième ou cinquième instit, justement l'année où elle a leur enfant, ça devient "un peu gros"), soit sur un élève ou un groupe d'élèves qui seraient les déclencheurs de cette attitude négative devant l'effort scolaire.

Dans l'école où je suis, nous gardons nos élèves trois années de suite. La première année, ce groupe-là est celui des "petits". On les trouve plus lents à se mettre à nos méthodes que leurs camarades des années précédentes, on relativise en se disant que nous avons mauvaise mémoire et qu'ils vont forcément s'y mettre, à force.
Et puis, l'année d'après, nous sommes étonnées par le peu de temps que mettent les "nouveaux petits" à les rattraper au point de vue méthodologique et parfois même apprentissages. Nous nous disons alors que ça va les booster un peu, qu'ils vont se sentir mal d'être rattrapés, doublés même, par des enfants qui ont un an de moins qu'eux et qui parfois les prennent en charge pour que "ça aille plus vite" !
Eh bien non. Ils arrivent donc la dernière année avec un statut de "grands de la classe" totalement usurpé, ce dont ils n'ont cure, d'ailleurs. La maîtresse se débat alors avec un groupe de petits à encadrer pour qu'ils démarrent, un groupe de moyens qui filent et sont du coup un peu les laissés-pour-compte de la classe et cette bande de "grands mal grandis" qui traînent, traînent, alors que les échéances s'approchent, s'approchent (évaluations nationales, passage en 6°, etc.). Et ce, dans toutes les matières, même Arts ou EPS*...
De véritables mollusques avec un baobab bien enraciné au milieu de la paume de la main !

Chez nous, il est impossible de les mettre seuls, avec une maîtresse pour eux tout seuls, en collant ensemble, tous les autres avec l'autre maîtresse du niveau inférieur (ou supérieur), donc je ne peux pas te dire si la solution choisie dans l'école du fils de ton amie est valable.
Je me contente de plaindre sincèrement la collègue qui s'y est collée avec cette bande-là, puisqu'elle a dû toute l'année se demander pourquoi et comment il était possible qu'elle ait perdu en deux mois de vacances d'été tout sens pédagogique au point de ne plus être capable de faire germer au moins une petite graine de maturité dans l'esprit d'au moins un de ses élèves, alors que sa collègue qui avait les CP/CE2, placée donc dans une situation difficile, y réussissait, elle araignée !

* : Un gros coup de vécu récent, sur ce coup-là. Nos mollusques à baobab étaient en 2008/2009 au CE1 dans ma classe, j'ai sué sang et eau pour qu'ils voient tout le programme, s'investissent aux évaluations nationales, je n'ai jamais pu, en trois ans, leur donner une responsabilité ou un travail réellement autonome, et j'ai vu l'an dernier (2009/2010) le moral de ma collègue de CE2/CM1/CM2 baisser, baisser, baisser, jour après jour, malgré des élèves de CE2 pas si mauvais que ça, mais jamais capables d'être stables et de progresser tranquillement mais sûrement.
Contenu sponsorisé

Re: avis sur les classes à plusieurs niveaux

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum