Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Artysia
Modérateur

Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Sam 31 Jan 2015 - 19:45
A la demande de certains collègues d'HG, voici une tentative de "définition" courte de la PI telle que je l'ai découverte récemment en formation.

Il existe sur internet plusieurs tentatives de définition de la pédagogie institutionnelle (PI). Ma présentation se veut pratique et non philosophique (ce que je ne maîtrise absolument pas) et non exhaustive.

La PI est née avec Fernand Oury, instituteur dans la banlieue parisienne, inspiré par la pédagogie Freinet dans les années 1960.

Les objectifs sont multiples :
- permettre à l’élève de trouver sa place dans le groupe classe
- permettre à l’enseignement de tenir sa place en sortant d’une relation duelle nocive avec certains.
- Apprendre à l’élève à prendre sa place en respectant les lois et les règles, apprendre à s’exprimer, écouter, prendre des responsabilités.
- Echanger
- Produire
- Découvrir la citoyenneté, le vivre-ensemble
- Retrouver le désir
- ...

Cette pédagogie s’appuie sur des institutions. Ces institutions sont créées par l’enseignant selon sa créativité, ses besoins.
Il en existe 5 principales définies par la PI qui fonctionnent en lien.
Chaque institution a ses règles, connues de tous, rappelées à chaque temps où on la met en œuvre.
Chaque institution a sa temporalité : le rythme auquel va se tenir l’institution est décidé et régulier. Le temps joue son importance, on ne le dépasse pas. Le cadre de chacune structure les échanges et permet d’être rassurant pour les élèves et l’enseignant.

Cette pédagogie peut être liée à la psychothérapie institutionnelle entreprise par Jean Oury.

1. Le Quoi de neuf ?

Règles principales :
- Pas de moquerie
- Confidentialité : ce qui est dit dans la classe, reste dans la classe
- Il faut s’inscrire pour prendre la parole.

Cette institution est un temps d’accueil où la parole est libre dans le sens où aucun sujet n’est imposé.
Un président distribue la parole selon l’ordre des inscriptions et rappelle les règles. Il peut aussi exclure un gêneur de l’institution.
Un gardien du temps veille à ce que l’horaire convenu soit respecté.

L’enfant peut aussi bien parler d’un film qu’il a vu dernièrement, d’une émotion particulière, d’une situation vécue dans sa famille, …
Après qu’on lui ait donné la parole, le groupe peut réagir ou non.

2. La météo

Règles principales :
- Pas de moquerie
- Confidentialité : ce qui est dit dans la classe, reste dans la classe

Contrairement au Quoi de neuf ? , la météo est plutôt un temps de clôture. Elle se déroule en fin de journée, en fin de semaine…
Tous les enfants participent en donnant une métaphore météorologique pour exprimer son ressenti. Cela peut être à l’oral ou par signe. Par exemple un point fermé = orage, une main ouverte = grand soleil, …

L’enfant timide s’exprime également, il prend sa place dans le groupe.
Ceux qui le souhaitent peuvent s’inscrire après le tour de table pour développer plus longuement leur météo.
Cette institution laisse la place au ressenti dans un cadre rassurant. Elle permet également de donner un temps individuel à chacun tout en restant dans le groupe.

3. Les responsabilités

Il s’agit de métiers, créés par le professeur ou demandés par les élèves selon les besoins de la classe.
Quelques exemples :
- responsable des absents (regrouper les documents à faire passer)
- responsable du tableau
- responsable de l’appel
- gardien du temps
- responsable matériel

Pour attribuer les responsabilités, le professeur tient un conseil. Les responsabilités sont présentées aux élèves qui peuvent se porter volontaires pour les exercer. Aucune responsabilité n’est donnée à un élève s’il ne le souhaite pas.
Les responsabilités sont données pour un temps défini par l’enseignant.

L’institution permet de nouveau de donner une place singulière à un élève dans le groupe, à montrer son utilité, … Elle permet également de partager un petit peu du « pouvoir » de l’enseignant, déléguer.

4. Le conseil

Règles principales :
- Pas de moquerie
- Confidentialité : ce qui est dit dans la classe, reste dans la classe
- Il faut s’inscrire pour prendre la parole.
- Respect du temps imparti

Plusieurs métiers existent pour gérer le conseil : président, maître du temps, secrétaire, responsable de l’affichage, ramasseurs des carnets, gardien de la loi …
Le conseil est le lieu ou plusieurs décisions peuvent être prises, où les élèves peuvent critiquer des attitudes, des décisions ; proposer des nouveautés, des modifications.
La plupart des décisions sont prises à l’unanimité. Si des élèves sont contre des propositions alors ils sont inviter à argumenter leur position, ce qui peut les amener à la revoir.
L’enseignant a un rôle capital, il est là pour faire respecter la loi. Toute décision ne peut pas être prise, il a un droit de veto.

Le conseil se déroule en plusieurs étapes.

- sollicitation des métiers, rappel des lois.

- Le compte-rendu du conseil précédent écrit dans un cahier est lu par le secrétaire. Il permet de rappeler les décisions qui ont été prises.

- Temps des propositions : les élèves ont pu s’inscrire préalablement pour faire part de leurs idées. Le groupe réagit à chaque proposition s’il le souhaite, les élèves demandent alors la parole et on procède au vote. Si la proposition est validée alors elle est inscrite sur le compte rendu et sur l’affiche rappelant les décisions du conseil.

- Temps des critiques : de la même manière, l’élève doit s’inscrire avant. On lui demande alors si la critique est toujours d’actualité. Le groupe peut réagir pour proposer des solutions, mais ce n’est pas toujours le cas.

- Temps des ceintures : les élèves souhaitant passer une ceinture se signale. Le conseil procède à l’examen du carnet de correspondance pour savoir si le passage est possible puis vote.

- Temps des coups de chapeau/félicitations : l’élève voulant parler s’est inscrit au préalable. Il décerne des félicitations à un autre.

- Relecture des décisions par le secrétaire.

- Temps de silence à la fin du conseil.

Les propositions n’ayant pas pu être dites durant le conseil faute de temps sont reportées au suivant.
Le gardien de la Loi inscrit les gêneurs sur une feuille et peut les exclure du conseil (mais pas de la salle) au bout du 2 ou 3e non respect des règles.

5. Les ceintures

Fernand Oury s’est inspiré du judo pour établir un système de ceintures. Ses ceintures peuvent être multiples : porter sur le comportement comme le disciplinaire.

Les plus connues sont celles sur le comportement et le travail. L’enseignant établit une grille de critères définissant chaque ceinture : retard, écoute, demande d’explications, mots signés dans le carnet, croix, colles …

Pour passer une ceinture, l’élève doit le demander en conseil. La validation est accordée par le groupe.
En fonction de sa ceinture on a plus ou moins de responsabilités dans le groupe. Le message est clair : si je respecte les devoirs, j’acquière des droits. Pour être président du conseil par exemple, il faut posséder une ceinture élevée.

Les ceintures peuvent être attribuée à l’essai (pour une semaine par exemple), c’est au choix de l’enseignant.

De nombreuses possibilités pour les établir existent, l’enseignant fait selon son souhait.

Le but est que l’élève réfléchisse à son comportement, qu’il prenne conscience qu’on ne peut avoir de droits sans respecter des devoirs, qu’il comprenne ce qu’il doit faire pour progresser.

Des institutions disciplinaires peuvent être créées.

Les enseignants pratiquant la PI sont invités à écrire des monographies d’élève ou de classe. Des récits de ce qu’il se passe dans sa classe afin de les soumettre à un groupe pouvant « juger » l’enseignant, lui donner des pistes de l’extérieur.
Cette PI se pratique donc en groupe, en dehors de l’établissement régulièrement afin de ne pas être seul et d’entretenir une réflexion.
C’est une pédagogie en mouvement, le chemin est aussi important que le résultat et donc tout est à refaire avec un nouveau groupe. Il n’y a pas de recettes toutes faites car on ne sait jamais comment un groupe peut réagir.

N'hésitez pas à me reprendre si je me méprends.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par User5899 le Sam 31 Jan 2015 - 20:14
Une question. C'est ce que vous faites en histoire-géo ? C'est ce qui doit être fait ?
En fait, c'est quoi ? Au juste ?
avatar
Cyan_asgard
Niveau 5

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Cyan_asgard le Sam 31 Jan 2015 - 20:23
La pédagogie institutionnelle (abrégée PI) n'est pas propre à une discipline, elle peut être appliquée par n'importe quel professeur dans sa classe selon ses besoins et ses envies. Rien n'oblige l'enseignant à mettre en place tous les outils à la fois, un "quoi de neuf ?" de 5 minutes en début d'heure, un conseil tous les 15 jours, etc. Chacun peut piocher dans la PI ce qui lui correspond finalement.
Dans l'idéal, les différents outils se complètent et s'emboitent afin de tirer le meilleur profit de la PI, mais sur le terrain il faut parfois composer.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Sam 31 Jan 2015 - 20:24
Cripure a écrit:Une question. C'est ce que vous faites en histoire-géo ? C'est ce qui doit être fait ?
En fait, c'est quoi ? Au juste ?

Si c'était propre à l'HG alors j'aurais posté le topic dans les fils HG. C'est une des pédagogie qu'il est possible d'adapter en classe.
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Isis39 le Sam 31 Jan 2015 - 20:25
C'est quelque chose intéressant quand on est prof principal, non ?
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Sam 31 Jan 2015 - 20:27
En tant que prof principal ou c'est un outil pour gérer le groupe, dénouer des situations. Après ce n'est pas limité aux PP.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Elyas le Sam 31 Jan 2015 - 20:50
La question de la monographie et l'institution de la météo me plaisent bien, je vois bien comment la mettre en place dans ma pratique. Aurai-je la rigueur quotidienne pour ça ? Telle est la question. Merci, Artysia !
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Sam 31 Jan 2015 - 20:53
Tu n'es pas obligé de le faire quotidiennement. La météo peut prendre 5 min et tu peux la faire à la fin de la semaine par exemple.

Cette pédagogie affirme également qu'il y a une loi non négociable dans la salle de classe : Je suis ici pour travailler. Donc rien à voir avec du laxisme.
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par lumeeka le Sam 31 Jan 2015 - 21:06
@Artysia a écrit:
Cripure a écrit:Une question. C'est ce que vous faites en histoire-géo ? C'est ce qui doit être fait ?
En fait, c'est quoi ? Au juste ?

Si c'était propre à l'HG alors j'aurais posté le topic dans les fils HG. C'est une des pédagogie qu'il est possible d'adapter en classe.
Je fais un What's up? au moins une fois par semaine avec mes 5e, ça fonctionne très bien et permet aux élèves d'enrichir leur vocabulaire, de communiquer en anglais sur des thèmes non pas choisis par l'enseignant mais par les élèves. Les élèves les plus à l'aise à l'oral sont de suite rentrés dans le jeu, les plus timides sont sortis de leur coquille et ils parlent de tout et n'importe quoi (du type qui a tué sa maîtresse dans la supérette pas loin du collège l'autre jour aux petits chatons d'une élève ou un résultat de match de foot), ils parlent en anglais. yesyes Certains ont même commencé à préparer la veille ce qu'ils pourraient dire le lendemain, raconter et non lire Wink, d'autres se précipitent sur les dictionnaires placés au milieu de leurs îlots : des élèves autonomes et qui parlent en LV, en tant qu'enseignante je devrais être plutôt contente, non ? ^^

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
blumely
Niveau 1

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par blumely le Sam 31 Jan 2015 - 21:12
L'institution "responsabilités" est vraiment géniale. Elle permet d'imaginer plein de choses possibles pour des classes qui peuvent avoir du mal à s'investir en classe. En plus, on peut l'adapter à ses classes, en gardant les objectifs de l'institution...
Je ne connaissais pas la PI, merci pour le topo Artysia (et Cyan_asgard ;p) !!

_________________
Carpe Diem
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par lumeeka le Sam 31 Jan 2015 - 21:53
En LV, nous utilisons souvent ce système de tâches assignées aux élèves. Personnellement, j'ai un/une "ComputerBoy/Girl" pour les jeux interactifs (mais je vais changer le nom en "Mouse Master" qui me fait rire), un/une "TechBoy/Girl" pour allumer le matériel, un/une "Book Keeper" pour noter les points de participation, des "Santa's Little Helpers" pour distribuer les feuilles d'activités ou effacer le tableau, un/une "Assistant Teacher" qui effectue certains rituels de début d'heure pour les petits niveaux (date, météo, anniversaire) et des "Ambience Makers" pour ceux qui s'occupent des rideaux et des stores (j'aurais dû écrire les annonces de Pôle Emploi, j'ai presque honte).
Il y a aussi des Yoda avec des Padawans sur certains îlots et un Kofi Annan par îlot.

Merci pour le fil, Artysia !

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
Al-qalam
Grand sage

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Al-qalam le Sam 31 Jan 2015 - 22:03
C'est ce qu'on faisait en classe de CE2 ! bounce
On était en classe double (CE2 - CM1) et notre instit était gravement malade (cancer, il me semble, il est mort un ou deux ans après). On se gérait souvent tout seuls, avec des délégués, des responsables de plein de choses (élus ou tirés au sort, et régulièrement renouvelés), notamment des élèves qui donnaient des exercices aux autres quand l'instit n'était pas dispo. Il y avait un conseil, le quoi de neuf au début de chaque journée, mais pas les ceintures ni la météo (ou alors, je ne m'en rappelle pas). C'était vraiment formidable, ça m'a beaucoup marquée et donné plein de souvenirs. I love you Il était même arrivé un après-midi que l'instit ait été absent, et personne ne s'en était aperçu, tant nous étions sages et autonomes avec ce système.

Nostalgie, nostalgie ! Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par User5899 le Sam 31 Jan 2015 - 22:53
@Al-qalam a écrit:C'est ce qu'on faisait en classe de CE2 ! bounce
On était en classe double (CE2 - CM1) et notre instit était gravement malade (cancer, il me semble, il est mort un ou deux ans après). On se gérait souvent tout seuls, avec des délégués, des responsables de plein de choses (élus ou tirés au sort, et régulièrement renouvelés), notamment des élèves qui donnaient des exercices aux autres quand l'instit n'était pas dispo. Il y avait un conseil, le quoi de neuf au début de chaque journée, mais pas les ceintures ni la météo (ou alors, je ne m'en rappelle pas). C'était vraiment formidable, ça m'a beaucoup marquée et donné plein de souvenirs. I love you Il était même arrivé un après-midi que l'instit ait été absent, et personne ne s'en était aperçu, tant nous étions sages et autonomes avec ce système.

Nostalgie, nostalgie ! Razz
Faut pas que Belkacem lise ça.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par trompettemarine le Sam 31 Jan 2015 - 23:06
Non, mais rassurez-moi, c'est un hoax ? ou un règlement de secte ?

Si c'est vrai, je veux changer de PI.
pingouin
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Sam 31 Jan 2015 - 23:09
La PI donne un rôle très important au professeur. C'est lui qui est responsable, qui veille à l'application de la loi et des règles. Le but n'est pas qu'il s'efface.
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par boris vassiliev le Dim 1 Fév 2015 - 0:00
Mais qu'est-ce que c'est que ce truc ??? :shock:

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
Invité
Invité

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 0:04
Dites, comme on dit, si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres: il y a plein d'autres fils intéressants.
avatar
Nemuyoake
Niveau 10

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Nemuyoake le Dim 1 Fév 2015 - 0:20
C'est marrant, ça ressemble au système en place au Japon... Au niveau collège, il y a ce genre de système (mais sans la météo ni les ceintures).
avatar
kero
Grand sage

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par kero le Dim 1 Fév 2015 - 0:40
holderfar a écrit:Dites, comme on dit, si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres: il y a plein d'autres fils intéressants.

+1.
avatar
Doto
Niveau 3

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Doto le Dim 1 Fév 2015 - 1:05
Je l'ai testé en SEGPA sur des niveaux 4e et 3e et ça a toujours bien fonctionné.
Les règles sont très strictes et d'autant mieux appliquées par les élèves qu'ils les ont formulées eux mêmes au travers de leurs responsabilités.
Le conseil peut être plus ou moins fourni. ça dépend aussi des groupes et de leur "personnalité".
L'enseignant a finalement le même rôle de rappel à la loi que d'habitude mais d'une façon différente (et même justifiée par le groupe lui-même). Le climat parole/confiance/justice est propice au travail.

C'est très bien que les récalcitrants se frottent à ce fil... Il y a aussi des rayons pleins d'ouvrages intéressants sur la pédagogie dans les bibliothèques universitaires ou les bonnes librairies lecteur
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par User5899 le Dim 1 Fév 2015 - 1:18
holderfar a écrit:Dites, comme on dit, si vous n'aimez pas ça, n'en dégoûtez pas les autres: il y a plein d'autres fils intéressants.
Ben, on s'informe Suspect
Découvrir son métier après 30 ans à l'exercer, c'est intrigant et excitant.
Invité
Invité

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Invité le Dim 1 Fév 2015 - 1:38
Parler de secte, je ne suis pas sûre que ce soit dans le but de s'informer...
Quoi qu'il en soit, le fil a été ouvert à la demande de collègues, Artysia a pris du temps pour rédiger cette synthèse, donc ce serait bien de respecter ceux que le sujet intéresse. On ne demande à personne d'adhérer aux principes de la pédagogie institutionnelle, mais juste d'éviter des quolibets qui n'ont rien à faire sur ce genre de fil.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par User5899 le Dim 1 Fév 2015 - 2:34
Je me pose une question sur la différence de mise en oeuvre selon les disciplines. En langue vivante, beaucoup des points présentés invitent à une prise de parole et sont donc intégrés à la pratique de la discipline. Pour les maths, le français ou l'histoire, en revanche, j'ai plus de mal à voir comment mettre cela en oeuvre sans trop prendre de temps sur les programmes. Ou me fourvoyé-je ?

Spoiler:
Se coucher heu heu
Un samedi ? :shock:
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Artysia le Dim 1 Fév 2015 - 9:09
L'expression orale, la formulation de phrases, le rôle du secrétaire qui doit écrire son compte-rendu, incite à une maîtrise linguistique.

Après il y a des institutions plus disciplinaires comme je l'ai dit. Je pense notamment pour les lettres à deux techniques Freinet : le texte libre et la correspondance.
J'aimerais énormément mettre en place dans une de mes classes une correspondance avec un autre établissement pour parler géographie ou histoire. Il faut choisir son sujet, faire des productions écrites, retravailler ses productions en groupe, ... J'ai l'impression que ça donne plus de sens à certains thèmes du programme.

Pour les lettres on peut aussi imaginer transformer une partie du quoi de neuf? pour aborder des lectures des élèves. Parler d'un livre, le présenter, ... comme faire une fiche de lecture à l'oral, je pense que ça peut être très positif également.

Après je me suis aussi posée la question des programmes mais il n'est pas forcément question de mettre en place toutes les institutions que j'ai évoquées.

Par ailleurs, ce que j'apprécie beaucoup dans la PI c'est qu'elle donne un cadre, mais laisse l'enseignant très libre sur la manière dont il souhaite aborder le disciplinaire et transmettre son savoir.
avatar
*Fifi*
Modérateur

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par *Fifi* le Dim 1 Fév 2015 - 11:05
Quand j'étais en 3e on devait tous les lundis passer à l'oral pour parler d'un évènement de la semaine passée en cours de français. On avait ensuite un autre oral à faire sur une lecture au choix. Je pense que c'était une manière de nous faire travailler l'oral. Ca ne me semble pas infaisable en cours de lettres (enfin vu de l'extérieur) ou de langues.
Après, la question du temps se pose aussi. Tout cela prend du temps.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
Contenu sponsorisé

Re: Pédagogie institutionnelle dans le secondaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum