Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Balthazaard le Mer 4 Fév 2015 - 14:05

http://www.liberation.fr/debats/2015/02/04/latin-enseignement-superflu-pour-jeunesse-inculte_1195393

A faire lire à M Boissinot
Rien que nous ne sachions déjà...pour le moment les commentaires vont dans le bon sens

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Thalia de G le Mer 4 Fév 2015 - 14:33

Il manque dans cet article l'apprentissage de la rigueur. Mon mari, bac C, et qui aurait pu aller au Parc (prépa Lyon) s'il n'avait préféré archi, n'a jamais regretté d'avoir eu du latin jusqu'en Terminale.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Balthazaard le Mer 4 Fév 2015 - 15:20

Je me retrouve dans un commentaire , j'ai gardé le latin en terminale, uniquement par goût pour la langue et la civilisation...et qu'on aille pas me dire que les matheux aiment le latin "parce que c'est logique" et en gros parce qu'ils aiment se triturer les méninges. Au contraire j'étais (et je suis toujours) amoureux du rythme que l'on peut donner à la phrase latine, de la variété des tournures et de leurs nuances...j'ai abandonné l'allemand (et justement sa rigueur, mais pour moi, (tirez à vue les profs d'allemand...)  bridée par la rigidité syntaxique et la redondance) au profit du latin, j'étais le seul en 1ere C , cela à fait scandale.


Dernière édition par Balthazaard le Mer 4 Fév 2015 - 17:33, édité 1 fois

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Zakalwe le Mer 4 Fév 2015 - 16:35

Bah, pareil, en tant que bac scientifique latiniste (et à vocation "littéraire" ensuite, mais ça n'avait rien d'évident sur le coup), j'avoue que le latin, ça reste quelque chose qui m'a beaucoup apporté (avec quelques arrières-pensées concernant une éventuelle carrière historienne derrière, certes).

Sur ce sujet des langues anciennes d'ailleurs, j'ai eu une mini hallucination ces dernières vacances en lisant dans un grand journal de Mumbai (India Times ?) un article d'un start-upiste scientifique indien qui se fendait d'une belle tribune pour la défense de l'enseignement des langues anciennes en Inde, au nom de tout ce qu'elles peuvent apporter, et de la bêtise qu'il y aurait à les laisser perdre au nom d'un économisme mal compris.
Comme quoi, certaines préoccupations sont internationales...

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/

Zakalwe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Elyas le Mer 4 Fév 2015 - 17:49

Latin jusqu'à la maîtrise (où lire le latin dans le texte a été bien utile) et grec en licence. Je ne peux pas dire à quel point le fait d'avoir appris le latin (et le grec) m'a aidé dans ma vie. Je lui dois énormément. Pour moi, le chemin actuel qui vise à détruire les langues anciennes dans l'enseignement est une aberration, un suicide culturel et une trahison.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par DesolationRow le Mer 4 Fév 2015 - 17:50

Le problème est que l'on confond utile et rentable.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par adrifab le Mer 4 Fév 2015 - 18:52

Oui enfin bon, 3 heures de latin par semaine en 3ème générale contre seulement 1,5 heure de SVT par semaine, je trouve quand même cela hallucinant ! Et j'attends de voir ce que nous réserve la nouvelle réforme des collèges ! On peut même descendre à 1h après tout, à quoi ça sert les sciences ?

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Presse-purée le Mer 4 Fév 2015 - 19:10

Tu as raison, il faut tondre ces sa$&#s de profs de LC!

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Stered le Mer 4 Fév 2015 - 19:15

Oui, c'est ça, prenons le problème à l'envers, Adrifab, tapons sur les LC parce que la SVT est sous-dotée...

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Provence le Mer 4 Fév 2015 - 19:19

@adrifab a écrit:Oui enfin bon, 3 heures de latin par semaine en 3ème générale contre seulement 1,5 heure de SVT par semaine, je trouve quand même cela hallucinant ! Et j'attends de voir ce que nous réserve la nouvelle réforme des collèges ! On peut même descendre à 1h après tout, à quoi ça sert les sciences ?

Moi, c'est ton message qui me fait halluciner.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Presse-purée le Mer 4 Fév 2015 - 19:22

Boaf. On a le cuir dur. Et on a l'habitude des arguments bas de plafond .

P.S.: ta discipline d'enseignement est bien plus respectée que la nôtre car ce n'est pas une option, i.e. un paillasson à cde, un défouloir à pseudos-gauchistes qui pensent que pourrir des collègues rendra la société plus égalitaire.

P.P.S.: peut-être seras-tu content que des profs de LC défendent tes miches qd on essaiera de t'imposer l'EIST.

P.P.P.S. : venir nous chauffer là-dessus au moment des dhg, ce n'est pas très malin. Ta discipline ne.risque pas chaque année sa disparition.

Bref, restons polis.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Jenny le Mer 4 Fév 2015 - 19:25

Ce n'est pas comparable en plus : le latin est une option. Je pense pas qu'on ajoute des heures de SVT en supprimant le latin…

Sinon, je vais dans votre sens aussi, le latin m'a été utile aussi. Very Happy Et j'ai toujours regretté de ne pas avoir pu faire de grec.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Provence le Mer 4 Fév 2015 - 19:26

Et puis ce n'est pas parce que l'enseignement du latin est optionnel que cela en fait une sous-matière sans exigences. Les trois heures d'anglais ou d'allemand ne choquent personne, que je sache... Pourquoi celles du latin devraient-elles surprendre?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Thalia de G le Mer 4 Fév 2015 - 19:31

@Presse-purée a écrit:Tu as raison, il faut tondre ces sa$&#s de profs de LC!
+1. Et tant qu'à faire, supprimons l'étude des textes, l'Éduc musicale et les Arts pla. Ça ne sert pas à grand chose.  Twisted Evil

Ce mépris pour une discipline, même en option, me paraît tout simplement dangereux.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Elyas le Mer 4 Fév 2015 - 19:33

Refuser la diminution des heures de latin et de grec dans les établissements voire militer pour que tous les élèves souhaitant étudier ces deux langues puissent le faire est un acte de lutte pour tous les enseignements.

J'hallucine sur les emplois du temps des élèves de mon collège qui ont des matinées ou des après-midis libres, sans cours. Ils finissent à 12h30 ou commencent à 13h30, le lundi, le mardi, le jeudi ou le vendredi. La diminution des horaires est hallucinante. Voir des élèves de 6e être libérés à 13h me pose de sérieux problèmes, personnellement. Qui s'occupe d'eux alors que leurs parents sont au travail ?

Qu'ils fassent tous du latin, ça leur fera le plus grand bien. Une langue ancienne devrait être obligatoire pour tous, au même titre que les LV.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Balthazaard le Mer 4 Fév 2015 - 20:11

@adrifab a écrit:Oui enfin bon, 3 heures de latin par semaine en 3ème générale contre seulement 1,5 heure de SVT par semaine, je trouve quand même cela hallucinant ! Et j'attends de voir ce que nous réserve la nouvelle réforme des collèges ! On peut même descendre à 1h après tout, à quoi ça sert les sciences ?

A ce que nous en faisons...je suis prof de maths , je pense qu'un peu plus d'humanisme (peu importe le détail de ce que chacun met dans le mot) ne serait pas du luxe, oui à la philo, oui au latin, oui à l'histoire des arts (la vraie, pas celle qui considère que nous sommes tous artiste et qu'un crachat sur une feuille de papier est de l'art) et un peu moins de maths, un peu moins de théorie économique, d'optimisation de production, de gestion scientifique du temps, de l'alimentation , et même de notre reproduction. Nous vivrons peut-être un peu moins longtemps, ou plus vraisemblablement nous survivrons artificiellement moins longtemps mais avec une vie qui aura, au moins valu quelque chose.


Dernière édition par Balthazaard le Mer 4 Fév 2015 - 20:56, édité 1 fois

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Lefteris le Mer 4 Fév 2015 - 20:35

Et moi qui ai repris le latin pour le plaisir, dans la vie, et appris le grec tout seul , sans avoir l'idée alors d'être enseignant, j'assiste à la fin... humhum
De ce que j'en ai retiré - et je le pensais avant d'être enseignant- c'est que le latin devrait être obligatoire , et qu'on devrait, tout en le laissant optionnel, faciliter l'étude du grec.

Maintenant que je suis enseignant, je ne le dis plus trop, je ne suis plus crédible, ça fait "corporatiste" de le dire, comme je l'ai lu dans les réactions. Même auprès de certains collègues.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par zouz le Mer 4 Fév 2015 - 20:38

@Elyas a écrit:Latin jusqu'à la maîtrise (où lire le latin dans le texte a été bien utile) et grec en licence. Je ne peux pas dire à quel point le fait d'avoir appris le latin (et le grec) m'a aidé dans ma vie. Je lui dois énormément. Pour moi, le chemin actuel qui vise à détruire les langues anciennes dans l'enseignement est une aberration, un suicide culturel et une trahison.
+ 1000

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par adrifab le Mer 4 Fév 2015 - 21:47

@Presse-purée a écrit:Boaf. On a le cuir dur. Et on a l'habitude des arguments bas de plafond .

P.S.: ta discipline d'enseignement est bien plus respectée que la nôtre car ce n'est pas une option, i.e. un paillasson à cde, un défouloir à pseudos-gauchistes qui pensent que pourrir des collègues rendra la société plus égalitaire.

P.P.S.: peut-être seras-tu content que des profs de LC défendent tes miches qd on essaiera de t'imposer l'EIST.

P.P.P.S. : venir nous chauffer là-dessus au moment des dhg, ce n'est pas très malin. Ta discipline ne.risque pas chaque année sa disparition.

Bref, restons polis.

Pfff, complètement paranos sur ce forum ! Je n'y avais pas mis les pieds depuis un bail mais ça ne s'arrange pas !

Mais puisque les attaques sont déjà tombées, alors autant me lâcher dans la provoc ! et bien oui, je considère qu'il est plus utile de sensibiliser les jeunes aux SVT (les biotechnologies, l'écologie, les changements d'habitudes de consommation nécessités par le réchauffement climatique, le dangereux retour du créationnisme qui conteste l'évolutionnisme, l'éducation à la santé, à la sexualité, les dangers des drogues, des MST etc...) que d'enseigner une langue morte ! diable

1h30 de latin et 3h de svt par semaine serait bien plus logique !

Et sur ces bonnes paroles, je retourne illico à la vraie vie, là où on ne reçoit pas un flot d'insultes juste parce qu'on fait une remarque !

Allez, salut les gens !

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par musa le Mer 4 Fév 2015 - 21:53

Adrifab tu as oublié le tri sélectif et les 5 fruits et légumes par jour:professeur: ah ben non c'est dans écologie et éducation à la santé ouf!

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Presse-purée le Mer 4 Fév 2015 - 21:55

@adrifab a écrit:
@Presse-purée a écrit:Boaf. On a le cuir dur. Et on a l'habitude des arguments bas de plafond .

P.S.: ta discipline d'enseignement est bien plus respectée que la nôtre car ce n'est pas une option, i.e. un paillasson à cde, un défouloir à pseudos-gauchistes qui pensent que pourrir des collègues rendra la société plus égalitaire.

P.P.S.: peut-être seras-tu content que des profs de LC défendent tes miches qd on essaiera de t'imposer l'EIST.

P.P.P.S. : venir nous chauffer là-dessus au moment des dhg, ce n'est pas très malin. Ta discipline ne.risque pas chaque année sa disparition.

Bref, restons polis.

Pfff, complètement paranos sur ce forum ! Je n'y avais pas mis les pieds depuis un bail mais ça ne s'arrange pas !

Mais puisque les attaques sont déjà tombées, alors autant me lâcher dans la provoc ! et bien oui, je considère qu'il est plus utile de sensibiliser les jeunes aux SVT (les biotechnologies, l'écologie, les changements d'habitudes de consommation nécessités par le réchauffement climatique, le dangereux retour du créationnisme qui conteste l'évolutionnisme, l'éducation à la santé, à la sexualité, les dangers des drogues, des MST etc...) que d'enseigner une langue morte ! diable

1h30 de latin et 3h de svt par semaine serait bien plus logique !

Et sur ces bonnes paroles, je retourne illico à la vraie vie, là où on ne reçoit pas un flot d'insultes juste parce qu'on fait une remarque !

Allez, salut les gens !

Pour toi non, puisque tu ne sais visiblement pas lire, ou bien tu ne comprends pas la différence entre un enseignement obligatoire et une option.

Quant à l'expression "langue morte", tu ne maîtrises pas trop le sujet, visiblement.

Pour finir, rappelle-toi que tu parles du boulot de pas mal de gens. Mais bon, PS et chômage, c'est vrai que ça va ensemble.

Fais des poutous à Cahuzac, un vrai socialiste, comme il l'a montré brillamment.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par ycombe le Mer 4 Fév 2015 - 22:01

@adrifab a écrit:Oui enfin bon, 3 heures de latin par semaine en 3ème générale contre seulement 1,5 heure de SVT par semaine, je trouve quand même cela hallucinant ! Et j'attends de voir ce que nous réserve la nouvelle réforme des collèges ! On peut même descendre à 1h après tout, à quoi ça sert les sciences ?

3h en option pour 10% des élèves, et 1,5h de SVT pour 100%. Si on supprime les 3h de latin, on ne peut même pas ajouter 20 minutes de SVT dans toutes les classes avec les heures récupérées.

Et les SVT ont −en tant que sciences− besoin d'un bagage intellectuel, mathématique bien sûr mais aussi de rigueur dans l'expression et la pensée, à laquelle peut contribuer grandement le latin. Pourquoi opposer le latin et les sciences?

Pourquoi ne t'attaques-tu pas plutôt à l'EPS? 2h d'EPS par semaine au lieu de 3, et hop, tu pourrais récupérer 1h de SVT par semaine.

Pourquoi ne réclames-tu pas le passage des SVT en option obligatoire pour ceux qui vont au lycée? Les 30% qui partent en pro pourraient en être dispensés, et tu pourrais récupérer une bonne demi-heure en 4e et 3e.


Dernière édition par ycombe le Mer 4 Fév 2015 - 22:44, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par Presse-purée le Mer 4 Fév 2015 - 22:04

@ycombe a écrit:

Et les SVT ont −en tant que sciences− besoin d'un bagage intellectuel, mathématique bien sûr mais aussi de rigueur dans l'expression et la pensée, à laquelle peut contribuer grandement le latin. Pourquoi opposer le latin et les sciences?

Parce qu'on réfléchit de manière immédiate et comptable, sans penser aux bénéfices ultérieurs pour les élèves. A ce titre, avoir transformé le latin en option est
une erreur (erreur qui s'explique par l'histoire de l'enseignement en France). Les petits comptables, ça peuple le MEN, certaines SdP...

En tout cas, le fait que l'expression "langue morte" est utilisée suffit à montrer qu'il n'y a pas de réflexion posée derrière cet avis...

Rappelons enfin que l'on parle de la troisième langue la plus enseignée en France, la seconde en Europe. Mais bon, c'est certainement un détail...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par ycombe le Mer 4 Fév 2015 - 22:43

@adrifab a écrit:
1h30 de latin et 3h de svt par semaine serait bien plus logique !
Tu as l'air de raisonner à moyens constants. Alors permets-moi de préciser ta pensée, pour ceux qui ne sont pas au fait des arcanes des DHG:

Ce qu'adrifab semble penser, mais c'est ma pomme qui l' a écrit:Par semaine, 1h30 de latin obligatoire pour tous et 3h de SVT en option pour à peu près 10% des élèves serait bien plus logique !


Dernière édition par ycombe le Mer 4 Fév 2015 - 23:45, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Latin : enseignement superflu pour jeunesse inculte ?

Message par trompettemarine le Mer 4 Fév 2015 - 22:46

Ne t'inquiète pas Adrifab : le latin disparaîtra, mais tu ne verras pas pour autant ton horaire augmenter. C'est du rêve. Crying or Very sad

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum