Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Luigi_B le Jeu 5 Fév 2015 - 14:26

Le CNESCO doit justifier sa "conférence de consensus" sur le redoublement, devenue bien inutile avec le décret du 20 novembre 2014. Ses contorsions rhétoriques sont assez amusantes. Il laisse ainsi entendre notamment que les équipes éducatives ne respecteront pas le décret...  Shocked

Par ailleurs, le CNESCO ne propose rien d'autre que des "expérimentations" (bien peu convaincantes d'ailleurs, comme trois semaines d'école l'été avec examen) pour "faire bouger les lignes".

C'est donc tout à fait officiel : contrairement à ce qu'on nous avait laissé croire, rien n'est prévu institutionnellement pour remplacer le redoublement. Il est vrai que c'était déjà le cas depuis trente ans et la disparition systématique du redoublement, aujourd'hui en phase terminale...

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/02/05022015Article635587161260399871.aspx
http://www.laviemoderne.net/forum/cursus-et-examens/1648-la-suppression-du-redoublement?start=80#13098

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par auléric le Jeu 5 Fév 2015 - 14:51

oui ou comme quand on lit le livetweet et qu'en gros ils proposent de faire les remédiations nécessaires en classe .... à 30 ben voyons !
au pauvre enseignant de se débrouiller pour individualiser (vu que les profils et difficultés sont forcément différents , que parfois des troubles s'en mêlent etc ...)

j'ai lu aussi qu'il fallait garder le même enseignant du CP au CE2 .... çà va être facile quand dans de nombreuses écoles , les enseignants sont à titre provisoire (entre autres parce que le mouvement est bien saturé)

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Luigi_B le Jeu 5 Fév 2015 - 15:04

Oh ce n'est qu'une "proposition", destinée à être oubliée rapidement...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par auléric le Jeu 5 Fév 2015 - 17:39

celle là peut être , en revanche devoir se dém... différencier à 30 ça tu peux être sûr qu'on va encore plus nous le demander

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Zenxya le Jeu 5 Fév 2015 - 20:28

Ils vont être contents dans les établissements ceux qui organiseront les trois semaines de cours de remise à niveau. Il faudra ouvrir environ quatre semaines, 3 de cours plus 1 semaine pour faire passer les tests et les corriger. Donc l'établissement sera ouvert dès début août ou jusqu'à fin juillet début août et, pour les lycées, encore plus tard pour cause de second tour du bac.
Il reste quinze jours de vacances administratives.  Suspect

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Nannnie le Jeu 5 Fév 2015 - 20:48

@Zenxya a écrit:Ils vont être contents dans les établissements ceux qui organiseront les trois semaines de cours de remise à niveau. Il faudra ouvrir environ quatre semaines, 3 de cours plus 1 semaine pour faire passer les tests et les corriger. Donc l'établissement sera ouvert dès début août ou jusqu'à fin juillet début août et, pour les lycées, encore plus tard pour cause de second tour du bac.
Il reste quinze jours de vacances administratives.  Suspect
Et tout ça bénévolement  professeur ... Puisqu'on n'a plus de sous !

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par doctor who le Jeu 5 Fév 2015 - 20:50

Avec les ATP qui disparaissent hors REP et REP+, on ne peut même pas faire semblant de faire du soutien ou de la remédiation.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Hermiony le Jeu 5 Fév 2015 - 21:34

@Nannnie a écrit:
@Zenxya a écrit:Ils vont être contents dans les établissements ceux qui organiseront les trois semaines de cours de remise à niveau. Il faudra ouvrir environ quatre semaines, 3 de cours plus 1 semaine pour faire passer les tests et les corriger. Donc l'établissement sera ouvert dès début août ou jusqu'à fin juillet début août et, pour les lycées, encore plus tard pour cause de second tour du bac.
Il reste quinze jours de vacances administratives.  Suspect
Et tout ça bénévolement  professeur ... Puisqu'on n'a plus de sous !

Mais c'est dans l'intérédezenfants. professeur

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Jacq le Jeu 5 Fév 2015 - 22:22

Rencontre parents-professeurs dernièrement.

Une mère et une élève de terminale.
Sujet : orientation.
Sujet : niveau de l'élève en terminale.

Niveau très faible malgré de la bonne volonté.
J'explique que le bac n'est pas assuré, que l'orientation en BTS est très illusoire (en d'autres termes histoire ne pas froisser, hein, on n'annonce rien officiellement dans l'EN).

Question de la mère : pourquoi ?
Réponse : beaucoup de lacunes, de non acquis, et ce depuis le collège ou plus.... Ce que je ne peux pas dire, "de la bonne volonté" mais un niveau très très faible, en terminale.

La mère comprend. Elle me demande : pourquoi ma fille n'a pas redoublé au collège quand il était encore temps.

Que répondre ?

Parce que cela coûte cher, parce qu'il faut payer des prof pour le redoublement ? Parce qu'en redoublant on n'améliore par obligatoirement le niveau ? Pourtant sa fille qui est travailleuse aurait sans doute profié d'un éventuel redoublement ! Merci le MEN de me réserver, en terminale, la responsabilité de dire à une élève qu'elle n'a pas le niveau pour aller plus loin alors que c'est en 6e ou 5e sans doute que cela aurait dû être annoncé aux parents. J'ai de la peine, pour cette élève, et pour sa mère qui est repartie en nous reprochant à nous, prof de LP et prof de collège, de ne pas avoir tiré la sonnette d'alarme avant la terminale.

Tout ça, comme indiqué ci-dessus, "c'est dans l'intérédezenfants".

Et si par miracle le bac est obtenu, comme l'élève ne sera pas prise en BTS elle pourra aller en faculté !

"C'est dans l'intérédezenfants".


L'année prochaine l'élève aura dépassé les 16 ans.... plus de scolarité obligatoire. Pôle emploi.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par babouchka4 le Jeu 5 Fév 2015 - 22:27

Il y'a de nombreux petits au collège qui n'ont pas la maturité nécessaire pour redoubler.... ni l'envie, ni le suivi suffisant des parents et j'en passe....

Nous avons 4 redoublants cette année sur ~ 520 élèves, 3 sur 4 sont très bénéfiques pour le moment / aux résultats.

Maintenant quand je vois aussi les gamins qui sont envoyés en 2nd GT avec aux alentours de 10 de moyenne, c'est comme partir au front en 1ère ligne avec un fusil contre un tank... Nous avons eu les retours des bulletins 1er T des lycées aux alentours.... mon dieu.... :'(

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par trompettemarine le Jeu 5 Fév 2015 - 22:31

Nous devons absolument faire le deuil que les ministres de l'EN n'ont rien à faire des enfants de demain. Nous allons bientôt devoir créer à côté de l'école de quoi aider ces enfants.
Les politiques manquent de courage et sacrifient l'avenir sur l'autel de l'argent et sur leurs ambitions personnelles.
A quand un grand ministre ? Aujourd'hui, c'est à nous de faire ce travail sur l'avenir, mais peut-être plus totalement dans l'école. C'est une grande tristesse.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Jacq le Jeu 5 Fév 2015 - 23:51

@trompettemarine a écrit:Nous devons absolument faire le deuil que les ministres de l'EN n'ont rien à faire des enfants de demain. Nous allons bientôt devoir créer à côté de l'école de quoi aider ces enfants.
Les politiques manquent de courage et sacrifient l'avenir sur l'autel de l'argent et sur leurs ambitions personnelles.
A quand un grand ministre ? Aujourd'hui, c'est à nous de faire ce travail sur l'avenir, mais peut-être plus totalement dans l'école. C'est une grande tristesse.

Sauf qu'on ne fait aucune économie en laissant passer les élèves d'une classe à l'autre, c'est faux. On les dirige dans le mur (l'expression du fusil devant le tank est bonne) de l'échec, or cet échec nous le payons. Désolé, mais un élève en BTS ou en fac qui n'a pas le niveau, pendant ce temps on finance un enseignant (de lycée ou de fac) pour un gamin qui n'est pas capable d'enregistrer ce qu'il a en face de lui. Et plus nous montons dans les études, plus l'enseignant coûte cher, plus nous investissons dans qq c hose de ps productif. Donc non, nous perdons de l'argent avec cette politique d'autruche ! Oui, c'est une grande tristesse de dire en terminale à une mère et son enfant que son enfant n'a pas sa place là où le système l'a autorisé à être ! C'est dur.  C'est triste. C'est triste aussi de voir cette mère constater la faillite d'un système qui refuse durant toute la scolarité de l'enfant de dire ce qui est et qui attend la terminale pour enfin l'annoncer, alors que c'est trop tard. Et  pourtant, j'ai l'option de continuer à mentir, comme tout le système, et de dire que tout va bien, de laisser l'élève faire ses voeux APB tranquillement, sans rien dire, en cachant le fait que la gamine ne sera jamais prise en BTS, laissant ainsi l'élève face au mur d'une réalité non annoncée.  Non. La dernière réunion parents prof a été dure lorsqu'il a fallu dire la vérité à la moitié de la classe, à savoir que le post bac était presque impossible. C'était dur de dire la véritié puisque depuis le début de la scolarité on refuse d'annoncer quoi que ce soit. On passe, c'est bien, on passe, on passe on passe et on donne les diplômes.  Il y a un moment où cela s'arrête, et c'est difficile !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par trompettemarine le Ven 6 Fév 2015 - 0:52

Tu as complètement raison. Je ne parlais que du secondaire (jusqu'à la terminale) quand l'argent économisé l'est à court terme.
Je suis actuellement en train de reprendre certains élèves qui ont conscience de leurs lacunes. Je vais les aider comme je peux.
Si seulement on (ou je) l'avait pu faire avant ! Il n'y pas pas de fatalité ! Mais quel gâchis et quel temps perdu !

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Ronin le Ven 6 Fév 2015 - 9:50

C'est au primaire que la faillite commence. Pour beaucoup, arrivé au collège il est déjà trop tard. Mais le déni est le carburant de l'EN.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par pailleauquebec le Ven 6 Fév 2015 - 11:15

@Jacq a écrit:Merci le MEN de me réserver, en terminale, la responsabilité de dire à une élève qu'elle n'a pas le niveau pour aller plus loin alors que c'est en 6e ou 5e sans doute que cela aurait dû être annoncé aux parents.  J'ai de la peine, pour cette élève, et pour sa mère qui est repartie en nous reprochant à nous, prof de LP et prof de collège, de ne pas avoir tiré la sonnette d'alarme avant la terminale.

Je pense que le déni est aussi chez les parents et les élèves.
Cela lui a certainement été dit maintes et maintes fois, peut être en termes politiquement corrects, et probablement non compris car sans injonction impérative d'améliorer les résultats.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Igniatius le Ven 6 Fév 2015 - 11:30

@auléric a écrit:oui ou comme quand on lit le livetweet et qu'en gros ils proposent de faire les remédiations nécessaires en classe .... à 30 ben voyons !
au pauvre enseignant de se débrouiller pour individualiser (vu que les profils et difficultés sont forcément différents , que parfois des troubles s'en mêlent etc ...)

j'ai lu aussi qu'il fallait garder le même enseignant du CP au CE2 .... çà va être facile quand dans de nombreuses écoles , les enseignants sont à titre provisoire (entre autres parce que le mouvement est bien saturé)

Quelques tweets de Florence Robine étaient particulièrement hallucinants : la remédiation et la différenciation ne semblent lui poser aucun problème, tout marche comme sur des roulettes.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Iphigénie le Ven 6 Fév 2015 - 11:34

@pailleauquebec a écrit:
@Jacq a écrit:Merci le MEN de me réserver, en terminale, la responsabilité de dire à une élève qu'elle n'a pas le niveau pour aller plus loin alors que c'est en 6e ou 5e sans doute que cela aurait dû être annoncé aux parents.  J'ai de la peine, pour cette élève, et pour sa mère qui est repartie en nous reprochant à nous, prof de LP et prof de collège, de ne pas avoir tiré la sonnette d'alarme avant la terminale.

rassure-toi: tu vas pouvoir les faire passer... Rolling Eyes

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par stanleymilgram le Mer 10 Juin 2015 - 18:20

Finalement , qu'advient-il?
Par exemple, en fin troisième , l'élève passe automatiquement; soit mais est-ce à dire que les parents
décident de la voie (Pro/techno ou générale)?


stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par Olympias le Mer 10 Juin 2015 - 18:21

Les parents auront ce qu'ils veulent !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par stanleymilgram le Mer 10 Juin 2015 - 18:24

merci Wink
Les conseils de classe , les entretiens d'orientation , le sens de l'effort, tout perd son sens...

stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par JPhMM le Mer 10 Juin 2015 - 18:32

Je songe à changer la dénomination de mon emploi quand elle me sera demandée. Je dirai : ouvrier en animation pédagogique, spécialisé en calculatrice.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par madamed le Mer 10 Juin 2015 - 19:15

On ne peut pas dire qu'on ne prévient pas les élèves en difficulté. Je ne cesse dire aux sixièmes qu'avoir 10 quand la moyenne de la classe est à 14 ce n'est pas suffisant, je leur ai dit que le passage en cinquième n'est pas une victoire ni même une récompense puisque personne ne redouble et je leur ai dit que l'année d'après va être difficile. Mais ils ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre pour se protéger: admettre qu'on est en difficultés parce qu'on ne fait rien alors que les autres réussissent, c'est dur et douloureux.

_________________
 Tempête sous un crâne

madamed
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par amalricu le Mer 10 Juin 2015 - 19:28

Je bosse dans une cité scolaire et donc je constate bien l'état des élèves qui forcent le passage en commission d'appel pour la seconde....le résultat n'est pas beau à voir.

Pour les élèves en question, la victoire n'est plus de travailler et d'obtenir un diplôme (brevet non, bac même pas dans tes rêves) mais de tenir coûte que coûte en sautant le passage seconde./1ère pour éviter la réorientation jusqu'à 18 ans (ça paye les allocations et on est lycéen GENERAL non mais...).

Le déni total des ados et des familles et les discours (je vais me mettre à travailler si je passe dixit une doublante de 3ème qui a ronronné toute l'année sur sa chaise en évitant les évaluations problématiques et qui n'aura jamais le Brevet à moins d'obtenir 20 en maths, francais et HG......), c'est la misère.

Ces pauvres charlots ont quelquefois des items du Livret de compétences...suprême mascarade consolatrice et cache-misère de leur indigence paresseuse.

Après 18/19 ans, on part sur la pointe des pieds sans le Bac.Par contre, les collègues de lycée, qui plastronnent quelquefois en snobant les collègues de collège (ça existe encore, si !), ils vont déguster...

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par ysabel le Mer 10 Juin 2015 - 20:41

Les conseils de seconde de cette année n'ont été qu'une chambre d'enregistrement des vœux des familles (à qq exceptions près). Je n'avais jamais vu cela.
On va rire avec les résultats du bac dans deux ans...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suppression du redoublement : rien n'est prévu institutionnellement pour le remplacer

Message par bruno09 le Mer 10 Juin 2015 - 22:11

Trompettemarine appelait de ses voeux "Un grand ministre".
C'est tout ce qui nous manque: quelqu'un qui indiquerait que la surprise partie est terminée, qui renverrait les chercheurs en "science de l'éducation" à leurs chères études, expliquerait aux hauts fonctionnaires de Grenelle qui est le patron, aux parents que L'éducation nationale n'est pas une supérette, aux élèves qu'ils sont là pour bosser et accessoirement à nous mêmes qu'un collège n'est pas un laboratoire de sciences humaines ou une colo.
Bref, quelqu'un prêt à se faire traiter de ptérodactile et de fasciste.
C'est pas gagné...

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum