Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par User5899 le Lun 16 Fév 2015 - 11:11
@Bonnie Blue a écrit:On peut rester 25 ans dans le même lycée ? Vous êtes dans le public ou le privé Cripure ?
Le public.
Bien sûr qu'on peut, puisque j'y suis Very Happy
C'est mon premier poste, en fait.
InvitéeLoCha
Fidèle du forum

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par InvitéeLoCha le Lun 16 Fév 2015 - 11:22
Cripure a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:On peut rester 25 ans dans le même lycée ? Vous êtes dans le public ou le privé Cripure ?
Le public.
Bien sûr qu'on peut, puisque j'y suis Very Happy
C'est mon premier poste, en fait.
Je connais même des profs qui sont restés de 3 ans à 60 ans dans le même établissement Wink
avatar
roxanne
Devin

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par roxanne le Lun 16 Fév 2015 - 11:23
Quand je pense que j'en ai 27 à mon actif...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par User5899 le Lun 16 Fév 2015 - 11:30
Lorine2 a écrit:
Cripure a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:On peut rester 25 ans dans le même lycée ? Vous êtes dans le public ou le privé Cripure ?
Le public.
Bien sûr qu'on peut, puisque j'y suis Very Happy
C'est mon premier poste, en fait.
Je connais même des profs qui   sont restés de 3 ans  à 60 ans dans le même établissement  Wink
Oui, un de mes vieux profs de Thiers y était entré en maternelle, à l'époque où ça allait de la PS aux prépas Very Happy
Il avait juste passé deux années en fac entre la prépa et sa nomination comme prof... De 3 à 21 ans, puis de 23 à 65 ans Very Happy
Le lycée lui avait remis un diplôme d'honneur...
vivi1982
Niveau 10

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par vivi1982 le Lun 16 Fév 2015 - 14:19
Je n'ai pas lu toute les pages (mais j'ai bien rigolé avec celles que j'ai lues!).
L'an dernier, j'étais en train de lire un beau texte à ma 4ème pénible. Ils n'étaient pas plus pénibles que d'habitude, mais un énergumène parlait à sa voisine pendant que je lisais, et donc me gâchait mon plaisir, et là, j'ai lâché un ***, tu vas te taire" retentissant avant de le virer avec perte et fracas (il était coutumier du fait précisons), il y a eu quelques ricanements du jeune homme en question et de 2/3 zozo puis tous sont restés cois jusqu'à la fin de l'heure. Parfois ça aide mais je me suis sentie très honteuse quand même car ce n'est pas du tout mon genre. Je n'en ai jamais entendu parler après, je ne crois même pas que ça ait dépassé l'heure de cours.
isabelle10
Niveau 6

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par isabelle10 le Mar 17 Fév 2015 - 19:23
J'ai un collègue qui sort des "Ta gueule" plusieurs fois par cours. Ainsi que d'autres énormités, plus rarement ("t'es con ou tu le fais exprès ? Ah, t'es con, je le savais" notamment).

En ce qui me concerne, j'évite toute grossièreté...mais si ça arrive, tant pis!
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Bonnie Blue le Mar 17 Fév 2015 - 19:55
Cripure a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:On peut rester 25 ans dans le même lycée ? Vous êtes dans le public ou le privé Cripure ?
Le public.
Bien sûr qu'on peut, puisque j'y suis Very Happy
C'est mon premier poste, en fait.

J'aimerais bien, mais je doute avoir cette chance. Ou alors, un poste à Avignon, c'est ma ville chérie !

@vivi1982 a écrit:L'an dernier, j'étais en train de lire un beau texte à ma 4ème pénible. Ils n'étaient pas plus pénibles que d'habitude, mais un énergumène parlait à sa voisine pendant que je lisais, et donc me gâchait mon plaisir, et là, j'ai lâché un ***, tu vas te taire" retentissant avant de le virer avec perte et fracas (il était coutumier du fait précisons), il y a eu quelques ricanements du jeune homme en question et de 2/3 zozo puis tous sont restés cois jusqu'à la fin de l'heure. Parfois ça aide mais je me suis sentie très honteuse quand même car ce n'est pas du tout mon genre. Je n'en ai jamais entendu parler après, je ne crois même pas que ça ait dépassé l'heure de cours.

J'ai fait un peu pareil : un casse-ovaires me coupe la parole pour dire une ânerie, moi qui vouvoie toujours, je lui lance "mais tais-toi !"

Sinon, j'avais un prof en prépa (donc qui peut s'amuser) qui disait parfois à un bavard "Jean-Baptiste, mon petit, vous allez prendre des baffes" ou "Jean-Baptiste, fermez-là. La fenêtre.
avatar
Troihé de Foncinq
Niveau 3

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Troihé de Foncinq le Mer 25 Fév 2015 - 12:11
Je suis coutumier du fait, même si je suis plus branché sur l'argot que sur les franches grossièretés (qui peuvent m'échapper comme tout un chacun...). Je ne me prive pas non plus pour vanner mes ouailles. Very Happy

Après en lycée et en BTS on peut se permettre plus de choses qu'en collège je trouve, ne serait-ce que parce que la plupart du temps les élèves captent le second degré.

_________________
"Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse à la paperasse, moi ? Vous me prenez pour un serre-livre ?"

"Moi, après deux heures de retard, j'ai passé le cap de l'agacement. Le peu de volonté que j'avais de me farcir une réunion avec ce débile de Dagonet a définitivement disparu. Je suis une sorte de meuble."

"Euh, "Vous êtes là.", c'est-à-dire qu'il est surpris lui-même, ça lui viendrait pas à l'idée de raccorder le fait qu'on est là avec le fait qu'il nous l'a demandé."

"Non, moi j'crois qu'il faut qu’vous arrêtiez d'essayer d'dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c'que c'est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais vous tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'vous jure c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens."
avatar
Bonnie Blue
Niveau 9

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Bonnie Blue le Mer 25 Fév 2015 - 13:41
Ce matin, un vrai chiant (oh tiens, le même que celui de mon message précédent) refuse de se ranger là où je lui dit de le faire. Je fini par lui dire qu'il aura une heure de retenue "mais pourquoooooooi ?
- Parce que j'en ai assez que vous vous foutiez de ma gueule".
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Cicyle le Mer 25 Fév 2015 - 14:57
Mes terminales (classe plutôt difficile, mais en nette amélioration), qui avaient trouvé un DS trop long (le DS était surveillé par un AED, parce que j'étais en formation), me l'ont dit le lendemain de façon calme et posée (ce qu'ils n'auraient pas fait en début d'année). Après réflexion et début de correction (2 ou 3 jours après) je leur propose une solution pour qu'ils finissent en DM la partie analyse de docs. Pour leur présenter la chose, je leur dis : "Comme vous m'avez dit poliment que c'était un peu long, et que vous m'avez pas dit 'ouais, fait chier, c'était trop long', je vous propose une solution". Ils ont éclaté de rire, et c'est seulement là que j'ai réalisé... Embarassed
avatar
shadowoflife
Neoprof expérimenté

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par shadowoflife le Mer 25 Fév 2015 - 15:44
J'ai dit récemment le plus sérieusement du monde à ma classe de seconde (bons élèves mais passifs au possible et se reposant sur leurs acquis) qu'il serait peut-être grand temps qu'ils se sortent les doigts du c**. Depuis, ils se sont mis au boulot. Nanmého !
De manière générale, j'aime mêler le familier (dans mes remarques acerbes) à des mots compliqués, ça les calme et les intrigue. Et aucune remontée négative lors des réunions parents-profs, au contraire, donc je ne me prive pas (dans la limite du raisonnable of course).

_________________
Votre réglette en signature pour les forums et vos emails

Maman comblée de deux adorables petits garçons : Léo né le 23 juillet 2013 et Maël né le 14 février 2018.
Professeur d'anglais en lycée.
avatar
Zazk
Fidèle du forum

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Zazk le Mer 25 Fév 2015 - 16:27
J'arrive à me maîtriser (... le plus souvent...) quand je m'adresse aux élèves mais j'ai pris la mauvaise habitude chez moi d'insulter mon vieil ordinateur qui rame. Et comme les ordis qu'on nous prête généreusement au collège ne fonctionnent pas toujours au mieux, faute de connexion fiable, je me surprends de temps en temps à sortir des ... familiarités quand je mets plusieurs minutes à trouver l'écran qui me permet notamment de faire l'appel. Il faut dire que ça m'agace sérieusement de mettre du temps avec l'ordi là où je ne mettais que quelques secondes avec un crayon et du papier. Et tout ça pour que finalement des surveillants passent dans ma classe pour me demander qui est absent car rien n'a été correctement transmis par le net...
Bref, il m'arrive de faire preuve vis à vis de la machine d'une "familiarité spontanée" qui réjouit les élèves.
Ayoyo
Niveau 1

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Ayoyo le Mer 25 Fév 2015 - 16:45
En ce qui me concerne des "boucle là" de temps à autre.
Une fois devant mes secondes j'ai envoyé un "vous me cassez les ..." j'ai avalé la faim de ma phrase, ils ont tous répondu en cœur "pieds" Razz
Et avant les vacances, à une élève insolente j'ai dit "si j'ai encore quelque chose à te dire tu dégages de mon cours", elle est montée sur ses grands chevaux "comment vous me parlez etc.", elle s'est pris la porte !

A chaque dérapage je psychote un peu, les parents dans mon établissement étant très pointilleux mais au final ça va ! Smile
avatar
Troihé de Foncinq
Niveau 3

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Troihé de Foncinq le Mer 25 Fév 2015 - 17:26
@shadowoflife a écrit:J'ai dit récemment le plus sérieusement du monde à ma classe de seconde (bons élèves mais passifs au possible et se reposant sur leurs acquis) qu'il serait peut-être grand temps qu'ils se sortent les doigts du c**. Depuis, ils se sont mis au boulot. Nanmého !
De manière générale, j'aime mêler le familier (dans mes remarques acerbes) à des mots compliqués, ça les calme et les intrigue. Et aucune remontée négative lors des réunions parents-profs, au contraire, donc je ne me prive pas (dans la limite du raisonnable of course).

J'ai eu droit à quelques remarques de parents tatillons à ce sujet, mais rien de bien méchant, donc autant se faire plaisir !

_________________
"Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse à la paperasse, moi ? Vous me prenez pour un serre-livre ?"

"Moi, après deux heures de retard, j'ai passé le cap de l'agacement. Le peu de volonté que j'avais de me farcir une réunion avec ce débile de Dagonet a définitivement disparu. Je suis une sorte de meuble."

"Euh, "Vous êtes là.", c'est-à-dire qu'il est surpris lui-même, ça lui viendrait pas à l'idée de raccorder le fait qu'on est là avec le fait qu'il nous l'a demandé."

"Non, moi j'crois qu'il faut qu’vous arrêtiez d'essayer d'dire des trucs. Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de c'que c'est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais vous tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'vous jure c'est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Rendash le Mer 25 Fév 2015 - 20:33
@Zazk a écrit:J'arrive à me maîtriser (... le plus souvent...) quand je m'adresse aux élèves mais j'ai pris la mauvaise habitude chez moi d'insulter mon vieil ordinateur qui rame. Et comme les ordis qu'on nous prête généreusement au collège ne fonctionnent pas toujours au mieux, faute de connexion fiable, je me surprends de temps en temps à sortir des ... familiarités quand je mets plusieurs minutes à trouver l'écran qui me permet notamment de faire l'appel. Il faut dire que ça m'agace sérieusement de mettre du temps avec l'ordi là où je ne mettais que quelques secondes avec un crayon et du papier. Et tout ça pour que finalement des surveillants passent dans ma classe pour me demander qui est absent car rien n'a été correctement transmis par le net...
Bref, il m'arrive de faire preuve vis à vis de la machine d'une "familiarité spontanée" qui réjouit les élèves.

Tout pareil yesyes

Du coup j'ai pris l'habitude de le dire en russe.
Pas bêtes, mes élèves : "M'sieur ça veut dire quoi?
- Si je le dis en russe, c'est précisément pour que vous ne pigiez pas Embarassed "

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Hermione0908 le Mer 25 Fév 2015 - 20:54
J'ai demandé à mon grand-père de m'apprendre des jurons en polonais, ça pourrait servir dans ce genre de cas... Wink

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Rendash le Mer 25 Fév 2015 - 20:55
J'en connais dans pas mal de langues, et, oui, ça sert Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
sansara
Modérateur

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par sansara le Mer 25 Fév 2015 - 22:10
Je radote peut-être, mais je jure aussi en anglais (en particulier quand je fais tomber des choses, ce qui m'arrive régulièrement), non pas par snobisme, mais parce que c'est la langue que je parle le plus souvent en dehors du lycée.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Elaïna le Mer 4 Mar 2015 - 17:09
Ce matin, j'étais avec les premières dans une envolée très sérieuse sur la Troisième République, la naissance du radicalisme républicain, la tragédie des terrassiers de Draveil, la séparation de l'Eglise et de l'Etat, 1905, et la querelle des inventaires, quand tout à coup, l'inspiration lyrique a faibli : "et, heu, donc, là, l'Etat envoie des agents pour faire les inventaires, les gens ne sont pas d'accord, et du coup, eh bien, heu... les gens se sont mis sur la gueule dans les églises. En gros.".
Comme Shadow, j'aime bien mêler les deux registres, avec les bonnes classes, ça détend l'atmosphère, ça les réveille un peu aussi.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Croustibapt
Niveau 7

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Croustibapt le Ven 6 Mar 2015 - 12:51
Il y a plusieurs années, j'étais TZR, et je suis arrivé pour quelques semaines dans un collège rural profond (vraiment profond).

Or, je vouvoie mes élèves par habitude.

Une gamine (Coralie pour être précis) n'arrêtait pas de bavarder lors de ma première séance. Je la rappelle à l'ordre une fois, puis elle continue :

Moi : "Maintenant, vous vous taisez ou je serais obligé de vous demander de sortir".
Coralie "Han, carrément, puis je comprends pas quand on me dit "vous" alors que je suis toute seule".
Moi : "Tu la fermes ou tu dégages".

C'est la seule fois de ma vie où j'ai tutoyé un élève, mais c'est sorti spontanément. Je m'en suis voulu toute la soirée, mais la gamine s'est décomposée et n'a plus parlé pendant trois semaines.

_________________
Discipline & Bonté
Contenu sponsorisé

Re: Familiarité spontanée: cela vous est-il arrivé?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum