Comment gérer un élève difficile qui change de classe en cours d'année?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment gérer un élève difficile qui change de classe en cours d'année?

Message par Goyave le Sam 7 Fév 2015 - 14:13

Bonjour,

Stagiaire à 9h cette année, j'aurais voulu avoir votre avis sur une situation qui va avoir lieu dans une de mes classes de 4ème à la rentrée.

Je vais "récupérer" un élève (très) difficile d'une autre classe du collège, le chef d'établissement a voulu séparer un groupe de 4 élèves très turbulents et indisciplinés, et j'ai l'immense chance d'en avoir un du lot, réputé pour son insolence, sa mauvaise foi et sa mauvaise volonté...

Ma question est la suivante: quelle attitude dois-je adopter vis-à-vis de cet élève? Je ne veux pas me le mettre à dos dès le début, mais je veux qu'il comprenne que c'est moi la patronne tout de suite. Je précise que la classe dans laquelle il arrive est ma classe préférée, les élèves sont motivés et très bons, je ne pense pas qu'ils tolèrent trop d’imbécillités de la part du nouvel arrivant, mais on ne sait jamais. Suspect

Dois-je le placer d'emblée au premier rang ? Comment lui faire capter qu'il va falloir qu'il se mette à bosser?

Merci d'avance pour vos suggestions  Very Happy

Goyave
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève difficile qui change de classe en cours d'année?

Message par kero le Sam 7 Fév 2015 - 14:18

@Goyave a écrit:Dois-je le placer d'emblée au premier rang ? Comment lui faire capter qu'il va falloir qu'il se mette à bosser?

Merci d'avance pour vos suggestions  Very Happy

Je le mettrais plutôt vers l'arrière, à vrai dire. Histoire qu'il ne soit pas en position de faire son show.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer un élève difficile qui change de classe en cours d'année?

Message par Spartacus le Sam 7 Fév 2015 - 14:44

Tu lui montres tout l'intérêt que tu lui portes en le mettant d'autor au premier rang et en collant son pupitre à ton bureau. Tu disposes de part et d'autre deux élèves modèles qui ne seront pas tentés de discuter avec lui (au premier rangs tu ne devrais pas avoir trop de mal à trouver). Dans l'impossibilité de se retourner, pile sous ton nez, il sera un peu à l'isolement, avec pour tout dérivatif, ton doux visage à 80 cm du sien...

Je fais cela à chaque fois que j'ai une vraie forte tête. Sur le moment, ils essayent d prendre les autres à témoin, de les faire rire de la situation. Mais quand ils voient que cela n'est pas passager, et qu'en plus je m'occupe particulièrement d'eux, des notes qu'ils prennent, que je sollicite leurs avis, commente leurs mimiques en faisant semblent de croire qu'ils souhaitaient intervenir, et toutes ces menues choses absolument désagréables aux petits caïds, ils finissent par cesser d'attirer l'attention. Le plus important, c'est d'imposer ça avec beaucoup d'humour, afin de garder les rieurs de  son côté : rien n'est plus irritant pour un petit (ou grand) rigolo, de voir ses propres copains s'amuser avec le prof de leurs déboires. J'ai même souvent obtenu le respect de certains durs de durs, de cette façon. Il y en a avec qui on est presque devenus copains. Ceux qui ont de l'humour sentent tous le sel de la situation. Mais c'est à mettre en place dès réception du "colis", pour l'effet de surprise.

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum