Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Trinity le Mar 10 Fév 2015 - 19:52

@llaima a écrit:Je ne comprends pas qu'on puisse condamner des parents pour soustraction d'élève à l'école alors que la scolarisation n'est pas obligatoire... Après, ce genre de comportement pose problème mais la réponse est-elle judiciaire?

L'inscription dans un établissement scolaire entraîne l'obligation d'assiduité.

Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Bonnie Blue le Mar 10 Fév 2015 - 20:11

@llaima a écrit:Je ne comprends pas qu'on puisse condamner des parents pour soustraction d'élève à l'école alors que la scolarisation n'est pas obligatoire... Après, ce genre de comportement pose problème mais la réponse est-elle judiciaire?

Soit on s'inscrit dans un établissement, soit on prend des cours par correspondance, mais on ne s'inscrit pas au collège pour ne pas y aller. L'instruction est obligatoire, or, cet élève n'est pas instruit. La mère ne va pas aux rendez-vous qui lui sont donnés au collège. Oui, ça mérite une réponse judiciaire. On peut supposer qu'il y a eu plusieurs réponses scolaires.

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mar 10 Fév 2015 - 20:15

@llaima a écrit:Je ne comprends pas qu'on puisse condamner des parents pour soustraction d'élève à l'école alors que la scolarisation n'est pas obligatoire... Après, ce genre de comportement pose problème mais la réponse est-elle judiciaire?
Il ne faut pas de leurrer, un enfant qui n'est pas assidu à l'école, ne sera pas instruit à la maison. Ensuite la sanction pénale tombe en dernier lieu.
La gazette santé social a écrit:Famille | 20/11/2014
Conséquences de l’abrogation du contrat de responsabilité parentale et des mesures de suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire
par Brigitte Menguy
Email Email

Un décret tire les conséquences de l’abrogation du contrat de responsabilité parentale et des mesures de suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.

Il prévoit la procédure à suivre en cas d’absence injustifiée d’un élève ou d’absences répétées dans un même mois sans motif légitime : le directeur de l’établissement scolaire saisit l’autorité académique pour qu’elle adresse un avertissement aux personnes responsables de l’enfant, leur rappelant les sanctions pénales applicables et les informant des dispositifs d’accompagnement envisageables ; en cas de persistance du défaut d’assiduité scolaire, il réunit les membres concernés de la communauté éducative pour proposer aux responsables de l’enfant une procédure d’accompagnement adaptée et contractualisée, un personnel d’éducation référent étant désigné pour suivre les mesures mises en œuvre au sein de l’établissement.
Références

Décret n° 2014-1376 du 18 novembre 2014, JO du 20 novembre

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par llaima le Mar 10 Fév 2015 - 20:35

@Trinity a écrit:
@llaima a écrit:Je ne comprends pas qu'on puisse condamner des parents pour soustraction d'élève à l'école alors que la scolarisation n'est pas obligatoire... Après, ce genre de comportement pose problème mais la réponse est-elle judiciaire?

L'inscription dans un établissement scolaire entraîne l'obligation d'assiduité.

L'obligation d'assiduité est une obligation dans le cadre scolaire mais je ne pense pas qu'elle soit une obligation légale

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par llaima le Mar 10 Fév 2015 - 20:41

@Bonnie Blue a écrit:, or, cet élève n'est pas instruit.

Beaucoup qui vont à l'école ne le sont pas non plus... Après cette mère est sûrement à coté de la plaque mais cette judiciarisation de l'école m'inquiète beaucoup, ça ouvre la porte à des dérives comme on a vu en Angleterre avec des amendes élevées pour de simples absences. Ici on n'est pas dans le même le cas, il y a sûrement un gros défaut d'éducation derrière mais n'entrons pas dans une judiciarisation à outrance : Il y a assez de caïds, de djihadistes pour remplir nos prisons!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mar 10 Fév 2015 - 20:41

[/quote]Saisine du procureur de la République

La mise en place d'une procédure de sanctions pénales constitue l'ultime recours pour mettre fin à une situation d'absentéisme persistant après épuisement de toutes les étapes de médiation. Le directeur académique des services de l'éducation nationale peut saisir le procureur de la République des faits constitutifs de l'infraction prévue à l'article R. 624-7 du code pénal qui juge des suites à donner et qui pourra, dans ce cadre, effectuer un rappel à la loi.

Article L. 131-9 du code de l'éducation

Article R. 624-7 du code pénal[quote]

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mar 10 Fév 2015 - 20:42


_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Babayaga le Mar 10 Fév 2015 - 20:43

@coindeparadis a écrit:Je ne vous visais pas Cripure. Je fustigeais ce discours sirupeux de la gauche bienveillante...

C'est un truc que je n'ai jamais compris, et que je trouve profondément discriminant.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mar 10 Fév 2015 - 20:48

@Babayaga a écrit:
@coindeparadis a écrit:Je ne vous visais pas Cripure. Je fustigeais ce discours sirupeux de la gauche bienveillante...

C'est un truc que je n'ai jamais compris, et que je trouve profondément discriminant.
Le discours ou ce que je dis ?

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Bonnie Blue le Mar 10 Fév 2015 - 20:59

@llaima a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:, or, cet élève n'est pas instruit.

Beaucoup qui vont à l'école ne le sont pas non plus... Après cette mère est sûrement à coté de la plaque mais cette judiciarisation de l'école m'inquiète beaucoup, ça ouvre la porte à des dérives comme on a vu en Angleterre avec des amendes élevées pour de simples absences. Ici on n'est pas dans le même le cas, il y a sûrement un gros défaut d'éducation derrière mais n'entrons pas dans une judiciarisation à outrance : Il y a assez de caïds, de djihadistes pour remplir nos prisons!

Une de mes amies travaillent en prison, il n'y a pas là bas que des caïds et des djihadistes, il y a aussi par exemple des gens qui roulent sans cesse sans permis.
Il y a une notion qu'on appelle la récidive: voilà une mère récidiviste dans le fait ne ne pas répondre à ses obligations parentales !

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Babayaga le Mar 10 Fév 2015 - 21:01

@coin de paradis : Non, non, le discours ! J'ai été mère célibataire, pas très longtemps, mais j'ai entrevu un instant qu'être mère célibataire, c'était une sorte de paria. Ca m'a profondément surprise, le corps médical, la PMI, beaucoup deviennent condescendants. Alors je suis restée sensible sur le sujet, même si je suis en couple depuis longtemps.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mar 10 Fév 2015 - 21:07

Je plussoie Babayaga ! J'aime bien ton avatar, cela me permet de réviser mon alphabet cyrillique ! Wink

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Handsome Devil le Mer 11 Fév 2015 - 0:25

@llaima a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:, or, cet élève n'est pas instruit.
Beaucoup qui vont à l'école ne le sont pas non plus... Après cette mère est sûrement à coté de la plaque mais cette judiciarisation de l'école m'inquiète beaucoup, ça ouvre la porte à des dérives comme on a vu en Angleterre avec des amendes élevées pour de simples absences. Ici on n'est pas dans le même le cas, il y a sûrement un gros défaut d'éducation derrière mais n'entrons pas dans une judiciarisation à outrance : Il y a assez de caïds, de djihadistes pour remplir nos prisons!
Ce n'est pas la judiciarisation de l'école, mais la sanction d'une négligence parentale chronique, un abandon de responsabilité qui a des conséquences graves sur l'avenir de l'enfant.
Qu'il s'en trouvent pour trouver des excuses à ces abus (parce qu'au final c'est la société qui paie les pots cassés), cela me dépasse.

S'il y a une dérive, elle est dans la dilution des responsabilités individuelles de la part d'adultes, parents ou représentant de l'institution scolaire.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mer 11 Fév 2015 - 10:59

@Handsome Devil a écrit:S'il y a une dérive, elle est dans la dilution des responsabilités individuelles de la part d'adultes, parents ou représentant de l'institution scolaire.
C'est cela qui m'inquiète, cette société de l'hédonisme et du consumérisme où être adulte et responsable devient une corvée voire une position "old fashion". On couche les enfants tard parce qu'on n'a pas envie de changer son emploi du temps d'adultes, on ne mange pas de légumes parce que c'est pénible à éplucher, on ne veut plus de devoirs donnés par l'école parce qu'à la maison on ne veut pas s'en occuper... Et cela commence à toucher toutes les classes sociales...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Celadon le Mer 11 Fév 2015 - 11:00

Non, ça ne commence pas, il y a longtemps que c'est en route. On touche au but avec le temps de cerveau disponible.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mer 11 Fév 2015 - 11:03

lol! jaune.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Clarianz le Mer 11 Fév 2015 - 12:24

@coindeparadis a écrit:
@llaima a écrit:Je ne comprends pas qu'on puisse condamner des parents pour soustraction d'élève à l'école alors que la scolarisation n'est pas obligatoire... Après, ce genre de comportement pose problème mais la réponse est-elle judiciaire?
Il ne faut pas de leurrer, un enfant qui n'est pas assidu à l'école, ne sera pas instruit à la maison. Ensuite la sanction pénale tombe en dernier lieu.
La gazette santé social a écrit:Famille | 20/11/2014
Conséquences de l’abrogation du contrat de responsabilité parentale et des mesures de suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire
par Brigitte Menguy
Email Email

Un décret tire les conséquences de l’abrogation du contrat de responsabilité parentale et des mesures de suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.

Il prévoit la procédure à suivre en cas d’absence injustifiée d’un élève ou d’absences répétées dans un même mois sans motif légitime : le directeur de l’établissement scolaire saisit l’autorité académique pour qu’elle adresse un avertissement aux personnes responsables de l’enfant, leur rappelant les sanctions pénales applicables et les informant des dispositifs d’accompagnement envisageables ; en cas de persistance du défaut d’assiduité scolaire, il réunit les membres concernés de la communauté éducative pour proposer aux responsables de l’enfant une procédure d’accompagnement adaptée et contractualisée, un personnel d’éducation référent étant désigné pour suivre les mesures mises en œuvre au sein de l’établissement.
Références

Décret n° 2014-1376 du 18 novembre 2014, JO du 20 novembre


Je ne partage pas ton point de vue à ce sujet, en même temps je pense à mon cas personnel qui est sans doute bien loin de ceux auxquels tu penses...
D. a beaucoup manqué l'école ce mois-ci: en trois semaines il n'a pas pu aller en classe une semaine complète, il fait de brutale poussée de fièvre, que l'on considère comme "de croissance".
Je me suis contentée d'un mot laconique dans son carnet (il est en CP) pour l'excuser et demander le travail à rattraper. Les esprits étant échauffés ces temps-ci, il est rentré en me répétant les remarques désobligeantes dont il est victime de la part de son instit' ("Tu rappelleras à ta mère que l'école est obligatoire" par exemple). Etant en AM je peux me permettre le luxe de le garder à la maison, en travaillant je l'aurai sans doute envoyé malade à l'école.

Bref. Ce long paragraphe anecdotique pour en revenir au fait qu'en ce moment l'école se sent attaquée. Et au lieu de répondre en termes de discipline et d'exigence dans le travail envers les élèves, on préfère condamner à la prison ou tirer la sonnette d'alarme spéciale apologie du terrorisme.
Je trouve ces moyens hors proportions et inefficaces: les familles en difficulté ont besoin d'une réponse sociale (avec une prise en charge réelle, pas le sermonage actuel qui ne sert à rien), ce qui impose d'embaucher des travailleurs sociaux. De même, l'école a besoin de vrai savoirs à transmettre (c'est vrai qu'en manquant musique -sans trace écrite- danse, sport, et hip hop je n'ai pas l'impression de soustraire mon enfant à l'instruction à laquelle il a droit...), et de CONTENUS!!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Cowabunga le Mer 11 Fév 2015 - 12:36

@Clarianz a écrit:Je ne partage pas ton point de vue à ce sujet, en même temps je pense à mon cas personnel qui est sans doute bien loin de ceux auxquels tu penses...
D. a beaucoup manqué l'école ce mois-ci: en trois semaines il n'a pas pu aller en classe une semaine complète, il fait de brutale poussée de fièvre, que l'on considère comme "de croissance".
Je me suis contentée d'un mot laconique dans son carnet (il est en CP) pour l'excuser et demander le travail à rattraper. Les esprits étant échauffés ces temps-ci, il est rentré en me répétant les remarques désobligeantes dont il est victime de la part de son instit' ("Tu rappelleras à ta mère que l'école est obligatoire" par exemple). Etant en AM je peux me permettre le luxe de le garder à la maison, en travaillant je l'aurai sans doute envoyé malade à l'école.

Bref. Ce long paragraphe anecdotique pour en revenir au fait qu'en ce moment l'école se sent attaquée. Et au lieu de répondre en termes de discipline et d'exigence dans le travail envers les élèves, on préfère condamner à la prison ou tirer la sonnette d'alarme spéciale apologie du terrorisme.
Je trouve ces moyens hors proportions et inefficaces: les familles en difficulté ont besoin d'une réponse sociale (avec une prise en charge réelle, pas le sermonage actuel qui ne sert à rien), ce qui impose d'embaucher des travailleurs sociaux. De même, l'école a besoin de vrai savoirs à transmettre (c'est vrai qu'en manquant musique -sans trace écrite- danse, sport, et hip hop je n'ai pas l'impression de soustraire mon enfant à l'instruction à laquelle il a droit...), et de CONTENUS!!
Cette phrase me choque profondément : ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de trace écrite qu'il n'y a pas de contenu ; la musique et le sport ne sont pas des sous-disciplines sans aucun intérêt... ou alors je comprends mal ton propos ?

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur

Cowabunga
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par e-Wanderer le Mer 11 Fév 2015 - 12:44

Ce que je retire de ton message, c'est qu'il faut statuer au cas par cas. Un enfant qui rate des cours pour des soucis de santé mais dont les parents compensent à la maison n'est pas un enfant délaissé. S'il y a un dialogue entre les parents et l'enseignant (à toi peut-être d'être moins "laconique" dans tes mots dans le carnet pour que l'instit comprenne bien ce qui se passe et ne se montre pas désobligeant), ça peut très bien se passer. Aucun problème. Mais ça n'a évidemment rien à voir avec les parents démissionnaires / dépassés / qui s'en moquent / qui couvrent les absences injustifiées de leur progéniture sans s'occuper d'eux à la maison.

C'est peut-être un détail, mais la fin de ton message me semble beaucoup plus discutable : l'initiation à la musique, la pratique du sport ou de la danse ne sont pas des choses inutiles. Outre leur intérêt propre et l'ouverture qu'elles assurent vers d'autres univers, ces matières sont aussi très importantes pour l'apprentissage de la vie en commun : c'est aussi un des rôles de l'école, ne l'oublions pas.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mer 11 Fév 2015 - 13:00

D'autant qu'en primaire on travaille en interdisciplinarité. Je prends un exemple personnel en CP : Contes russes en français, Tchaikosky, Chostakovitch et Prokoviev en musique, danse folklorique russe en EPS et peinture à la manière de Kandisky en arts plastiques ainsi que fabrication de matriochkas.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mer 11 Fév 2015 - 13:11

Tiens notre ministre tape encore sur les profs, CDE, IEN ... et toute la chaîne qui a été sollicitée avant d'en arriver au procès.
Interrogée sur la condamnation d'une mère de famille à 4 mois de prison avec sursis en raison de l'absentéisme de son fils au collège, N Vallaud Belkacem a déclaré à l'AFP que ce n'était pas une bonne solution. " Vous savez quel est mon attachement à ce que l'école et les parents puissent travailler ensemble pour co-éduquer les enfants, et donc à ce qu'il y ait un rapprochement qui permette de ne pas en arriver à ces extrémités là", a-t-elle déclaré.
Ou alors elle fait dans le démagogique ? Twisted Evil

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par Bonnie Blue le Mer 11 Fév 2015 - 13:32

@coindeparadis a écrit:Tiens notre ministre tape encore sur les profs, CDE, IEN ... et toute la chaîne qui a été sollicitée avant d'en arriver au procès.
Interrogée sur la condamnation d'une mère de famille à 4 mois de prison avec sursis en raison de l'absentéisme de son fils au collège, N Vallaud Belkacem a déclaré à l'AFP que ce n'était pas une bonne solution. " Vous savez quel est mon attachement à ce que l'école et les parents puissent travailler ensemble pour co-éduquer les enfants, et donc à ce qu'il y ait un rapprochement qui permette de ne pas en arriver à ces extrémités là", a-t-elle déclaré.
Ou alors elle fait dans le démagogique ? Twisted Evil


Moi je veux bien travailler avec les parents, mais certains ont plutôt envie de travailler contre moi.

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Mer 11 Fév 2015 - 13:38

Ce qui m'agace c'est qu'elle ne doit pas ignorer qu'il y a une procédure. Mais tout de suite elle pousse des cris d'orfraie , et en se mettant en position de gentille face aux vilains profs/juges... Elle participe allègrement à la déliquescence de l'autorité mais continuons le carnage ! On peut malheureusement aller plus loin dans la destruction rénovation de l'école.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par llaima le Jeu 12 Fév 2015 - 8:43

@Bonnie Blue a écrit:
@llaima a écrit:
@Bonnie Blue a écrit:, or, cet élève n'est pas instruit.

Beaucoup qui vont à l'école ne le sont pas non plus... Après cette mère est sûrement à coté de la plaque mais cette judiciarisation de l'école m'inquiète beaucoup, ça ouvre la porte à des dérives comme on a vu en Angleterre avec des amendes élevées pour de simples absences. Ici on n'est pas dans le même le cas, il y a sûrement un gros défaut d'éducation derrière mais n'entrons pas dans une judiciarisation à outrance : Il y a assez de caïds, de djihadistes pour remplir nos prisons!

Une de mes amies travaillent en prison, il n'y a pas là bas que des caïds et des djihadistes, il y a aussi par exemple des gens qui roulent sans cesse sans permis.
Il y a une notion qu'on appelle la récidive: voilà une mère récidiviste dans le fait ne ne pas répondre à ses obligations parentales !

Si on commence à mettre en prison tous les parents nuls, largués, incapables d'élevés leur enfants correctement il va falloir agrandir les bâtiments!!! En plus qu'elle hypocrisie, alors que la France soutient à fond une politique nataliste qui fait qu'on a la deuxième natalité d'Europe juste derrière l'Irlande (très catho, on reproche aux parents de ne pas être à la hauteur... Mais c'est ce que demandait l'Etat français : Faites des enfants, c'est bon pour la France! C'est ce que ces gens ont fait. Ils ont fait un gosse point : Voilà le résultat! En parallèle la France incite à procréer mais investit peu dans l'éducation! Double hypocrisie! Alors c'est pour ça ce genre de jugement ça ne montre rien que l'échec d'une politique nataliste et éducative!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par llaima le Jeu 12 Fév 2015 - 8:58

@Clarianz a écrit:


Je ne partage pas ton point de vue à ce sujet, en même temps je pense à mon cas personnel qui est sans doute bien loin de ceux auxquels tu penses...
D. a beaucoup manqué l'école ce mois-ci: en trois semaines il n'a pas pu aller en classe une semaine complète, il fait de brutale poussée de fièvre, que l'on considère comme "de croissance".
Je me suis contentée d'un mot laconique dans son carnet (il est en CP) pour l'excuser et demander le travail à rattraper. Les esprits étant échauffés ces temps-ci, il est rentré en me répétant les remarques désobligeantes dont il est victime de la part de son instit' ("Tu rappelleras à ta mère que l'école est obligatoire" par exemple). Etant en AM je peux me permettre le luxe de le garder à la maison, en travaillant je l'aurai sans doute envoyé malade à l'école.

Bref. Ce long paragraphe anecdotique pour en revenir au fait qu'en ce moment l'école se sent attaquée. Et au lieu de répondre en termes de discipline et d'exigence dans le travail envers les élèves, on préfère condamner à la prison ou tirer la sonnette d'alarme spéciale apologie du terrorisme.
Je trouve ces moyens hors proportions et inefficaces: les familles en difficulté ont besoin d'une réponse sociale (avec une prise en charge réelle, pas le sermonage actuel qui ne sert à rien), ce qui impose d'embaucher des travailleurs sociaux. De même, l'école a besoin de vrai savoirs à transmettre (c'est vrai qu'en manquant musique -sans trace écrite- danse, sport, et hip hop je n'ai pas l'impression de soustraire mon enfant à l'instruction à laquelle il a droit...), et de CONTENUS!!

Je vois en effet un peu comme toi des réactions démesurées à l'anglaise sur l'absentéisme scolaire (qui peut parfois caché des choses graves mais qui peuvent être souvent comme le cas que tu décris n'être pas grand chose) alors que le grand problème de l'école en ce moment c'est que trop souvent quand les élèves la loupent... ils ne loupent pas grand chose à cause de la destruction organisée des enseignements. On tente de masquer cette déliquescence de l'instruction par des réactions musclées comme celle-là, mais ces dernières sont disproportionnées, mal dirigées! Et surtout je crains que des parents qui veulent juste faire un voyage, profiter de leur gamin à un certain moment de l'année où ils sont libres soient ennuyés pour ces histoires de présence alors que leur scolarité ne sera absolument pas affectée! Je n'aime vraiment pas comment va l'école en ce moment : crispation totale sur des choses insignifiantes, laissé-aller absolu sur l'enseignement, la discipline et la sécurité à l'intérieur des établissement! Que l'EN fasse déjà son travail avant de pointer sur certains parents pour se dédouaner!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une mère condamnée à 4 mois de prison avec sursis pour l'absentéisme de son fils.

Message par coindeparadis le Jeu 12 Fév 2015 - 12:20

Llaima, on ne met en prison personne. C'est une peine avec sursis qui a valeur d'avertissement et surtout qui permet de faire appel à un "éducateur -justice" pour suivre les enfants.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum