Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par zeprof le Lun 9 Fév 2015 - 21:50

@kero a écrit:@Mezzo Voce: Bah un troquet punk c'est troquet avec de la zik et une ambiance punk. Paris 11e. Et la Goudale est une bière forte de Flandre.

Les deux passent super bien un lundi soir de reprise où t'es un peu vanné parce que t'as mal/peu dormi. Wink

j'suis jalouse

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Lun 9 Fév 2015 - 22:14

Mezzo Voce. Ça y est. J'ai vraiment lu ton message, sans me limiter à rebondir sur le titre (je viens de revenir chez moi. Assez de Goudale).  Razz

J'ai une suggestion à te faire pour les recadrer. Au moins en partie. Mais d'abord, question: tu les a à quelles heures, au cours de la semaine (hormis l'heure 16-17 d'aujourd'hui) ? Et d'ailleurs aujourd'hui, est-ce ta dernière heure et la leur ?

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mar 10 Fév 2015 - 8:13

Kero, je les ai toujours le soir ou presque: 16-17 le lundi, 16-17 une semaine sur deux le jeudi (mais jeudi prochain c'est 10h30-11h30 après deux heures de sport...), vendredi en fin de matinée (11h30-12h30) quand leurs entrailles crient famine puis 16-17.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mar 10 Fév 2015 - 8:15

C'est d'autant plus énervant que je recommençais à apprécier cette classe mais certains pourrissent de nouveau l'ensemble. En tout cas chez moi.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Mar 10 Fév 2015 - 16:19

@Mezzo voce a écrit:Kero, je les ai toujours le soir ou presque: 16-17 le lundi, 16-17 une semaine sur deux le jeudi (mais jeudi prochain c'est 10h30-11h30 après deux heures de sport...), vendredi en fin de matinée (11h30-12h30) quand leurs entrailles crient famine puis 16-17.

J'ai une 5ème particulièrement pénible. Classe de sportifs (option foot...), classe remplie d'élèves en grosses difficultés et souvent pénibles, décrocheurs. Bref, tu vois le topo. Pour compliquer le tout: je les ai à des heures difficiles. Lundi et mardi en dernière heure de matinée, jeudi en 3e heure du matin (ce n'est pas en soi une heure difficile mais après cette heure ils n'ont plus cours et curieusement, ils réussissent à être encore plus allumés que lundi/mardi). Ce qui empire le tout, c'est que lundi et mardi ils ont EPS avant moi. Lundi, les garçons ont même 3 heures d'EPS (avec leur option). Autant dire qu'ils arrivent dans un état pas possible...

À partir de décembre le cours avec eux était devenu particulièrement difficile à gérer. Ils sont de tempérament vraiment dissipé, agités, désordonnés. C'est la seule classe avec laquelle je n'arrivais pas à organiser une sortie ordonnée (ramasser les trucs par terre, leur faire ranger les chaises). De plus, j'avais tellement de questions administratives à régler avec eux que j'étais débordé (punitions à récupérer et donner, mots dans le carnet, retards à marquer, ...). Il m'est arrivé de passer des heures entières à ne faire que de la gestion de classe, sans presque plus réussir à faire cours.

Il y a deux semaines, j'ai eu une idée et j'ai mis en place un nouveau truc, qui s'appuie sur le fait que je les ai toujours en fin de demi-journée: la sortie progressive et dans l'ordre. Le principe est de faire cours jusqu'à la sonnerie (alors qu'en général, je prépare les classes pour la sortie avec un peu d'avance) et ensuite, personne ne sort, si ce n'est dans l'ordre que j'indique, l'un après l'autre, et l'ordre est évidemment déterminé par la quantité de choses à régler pour chacun d'eux.

Du coup, maintenant, après la sonnerie, on commence toujours par nettoyer la salle: je passe avec la corbeille et ils ramassent tout ce qui traîne (pour donner l'exemple, je ramasse aussi des trucs ici et là). Ensuite, ils doivent se rasseoir et j'attends le calme. Ils sortent l'un après l'autre, dans l'ordre que j'indique, chacun veille à bien ranger sa chaise au lieu de la laisser n'importe comment. Ceux qui sont corrects sortent très vite (en 2/3 minutes, ils sont tous partis). Restent ensuite ceux qui doivent donner des punitions, qui ont été punis, ceux auxquels je dois mettre des mots dans le carnet, ceux qui ont des retards à régulariser. Ils passent l'un après l'autre à mon bureau pour tout régler. L'avantage majeur: je ne dois plus faire tout cela pendant le cours (et donc je surveille mieux), je peux vraiment tout régler de manière posée. De leur côté ils ont envie de partir (et surtout pas de partir en derniers) et donc ils se tiennent.

Au début, ça a été le grand drame. Certains sont restés 35 minutes, jusqu'à ce que tout soit réglé. Mon pire a mis le boxon pendant vingt minutes et a passé le temps restant en larme, tellement il voulait partir. Mais peu à peu, cours après cours, ça a permis de régler beaucoup de questions et seulement deux semaines après, la sortie se fait en 10 minutes maximum. Ils ont aussi compris que plus ils se tiennent, et plus ça va vite. Les retards de début de cours ont presque totalement disparu. Des punitions que j'attendais depuis des semaines sont toutes arrivées. L'ambiance de cours est nettement plus tranquille. Ma salle est presque complètement nickel lorsque ça sonne: même plus besoin de passer avec la corbeille car ils font attention en amont.

Bref: l'ambiance avec cette classe est devenue bien plus cool. J'ai des élèves extrêmement pénibles qui, presque du jour au lendemain, ont changé assez profondément de comportement. Bon, on verra si ça tient mais je suis confiant.

Voilà mon nouveau dada. Bon, rien de très neuf, sans doute, mais en tout cas, redoutablement efficace pour les classes qu'on a du mal à gérer.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mar 10 Fév 2015 - 16:46

Je vais lire attentivement ton post, mais pour l'avoir déjà parcouru rapidement, il y a un point qui bloque pour moi: je suis en ZEP rurale, nous avons une contrainte qui arrange bien les élèves, le bus. Dès la sonnerie, c'est la course au bus qui part 5-10 minutes après.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Mar 10 Fév 2015 - 16:49

@Mezzo voce a écrit:Je vais lire attentivement ton post, mais pour l'avoir déjà parcouru rapidement, il y a un point qui bloque pour moi: je suis en ZEP rurale, nous avons une contrainte qui arrange bien les élèves, le bus. Dès la sonnerie, c'est la course au bus qui part 5-10 minutes après.

Il y a un seul bus par jour ?

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par mgb35 le Mar 10 Fév 2015 - 16:53

@kero a écrit:Il y a un seul bus par jour ?
On sent le gars de la ville qui parle !
En collège, en campagne, tu peux avoir 90% des élèves qui viennent en bus. Il y a un le matin qui arrive 10 minutes (voire moins) avant les cours et un seul le soir qui part 5-10 minutes après.

mgb35
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Mar 10 Fév 2015 - 17:09

@mgb35 a écrit:
@kero a écrit:Il y a un seul bus par jour ?
On sent le gars de la ville qui parle !
En collège, en campagne, tu peux avoir 90% des élèves qui viennent en bus. Il y a un le matin qui arrive 10 minutes (voire moins) avant les cours et un seul le soir qui part 5-10 minutes après.

Inutile de me prendre pour un idiot. Je sais parfaitement que dans certains coins, c'est comme ça.

C'est d'ailleurs bien pour ça que je pose la question.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Gwen59gc le Mar 10 Fév 2015 - 17:23

Je ne vais pas apporter de solution mais je vais me défouler un peu aussi.

Ras-le-bol de certains élèves très précis qui foutent la classe en l'air, j'ai de plus en plus l'impression que je ne sais pas gérer les fouteurs de merde qui rigolent dès qu'on les punit ou autre.

En 5ème j'ai un casse-pied monumental (et dangereux) qui ne parle que de cul et qui déclare aux filles de la classe "je vais te violer" (entre autres) et ses 2 copains qui sont écroulés dès qu'il dit une bêtise. Pas moyen de les canaliser ensuite. J'ai déjà rencontré les parents des 3, mis punitions (jamais faites), retenues et consignes (ils sont gardés au collège jusqu'à 18h ou 18h30 le mardi) et les exclusions mais ils n'en ont clairement rien à faire, refusent de donner leur carnet, ... (d'après les bons et gentils ils ne sont comme ça qu'avec moi).
J'avoue que je n'en peux plus, le 1er je n'ai qu'une envie c'est lui claquer la tête sur le mur quand il sort une insanité. Il a déjà eu 3 exclusions temporaires mais rien n'y fait. Et les deux autres pas l'ombre d'une sanction de la part de la vie scolaire ou de l'administration.

En 4ème, une classe géniale avec 2 casse-pieds que je sais plus ou moins gérer (avec beaucoup d'exclusions en ce moment pour l'un mais bon ...) et l'autre classe casse pieds. Il y a eu amélioration de la part d'une bonne partie d'entre eux (de plus de la moitié de la classe casse pied et je glande rien je suis passée à 4/5 casse-pieds) avec envie de travailler, participation, ... (donc je suis super contente pour eux ! ) mais à côté 2 gonzesses et 2 mecs qui se foutent de tout, n'ont pas leur matos, ne font pas leur travail (bah oui sans classeur imaginez ...) et passe leur temps à discuter alors que les autres sont très actifs. Je ne les supporte plus et en plus ils se foutent plus ou moins de moi à chaque fois que je leur fait une remarque/leur demande de sortir/...
Aucune réaction de la part de la vie sco et de l'administration, bien entendu ...

Je n'ai plus aucune idée sur comment les gérer (que cela les fasse bien chier -excusez ma vulgarité- et que cela ne leur donne pas envie de continuer). La classe est problématique avec beaucoup d'autres professeurs et nous sommes tous dans la même impasse.

Voilà petit coup de gueule du soir avant mes paquets de copie (bah oui pas le choix).
Et encore 15 jours à tenir ...

Bon courage à tous !

_________________
2014-2015 : deux 5èmes et deux 4èmes
2013-2014 : deux 5èmes et une 4ème
2012-2013 : une 6ème/une 4ème en LM et deux 5ème/une 4ème/une 3ème en LC

Gwen59gc
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Mar 10 Fév 2015 - 17:27

@Gwen59gc a écrit:qui déclare aux filles de la classe "je vais te violer"

Euh... Ce genre de chose mériterait un dépôt de plainte en justice.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Thalia de G le Mar 10 Fév 2015 - 17:34

@kero a écrit:
@Gwen59gc a écrit:qui déclare aux filles de la classe "je vais te violer"

Euh... Ce genre de chose mériterait un dépôt de plainte en justice.
Et si elles ne veulent pas ? 
Dans ce cas Gwen peut toujours le signaler à la police. C'est le moment, on ne parle plus que de harcèlement.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par mgb35 le Mar 10 Fév 2015 - 17:38

@kero a écrit:Inutile de me prendre pour un idiot. Je sais parfaitement que dans certains coins, c'est comme ça.

C'est d'ailleurs bien pour ça que je pose la question.

Excuse moi... Ça m'a fait sourire c'est tout. Ce n'était pas pour me moquer.

mgb35
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Gwen59gc le Mar 10 Fév 2015 - 17:45

@Thalia de G a écrit:
@kero a écrit:
@Gwen59gc a écrit:qui déclare aux filles de la classe "je vais te violer"

Euh... Ce genre de chose mériterait un dépôt de plainte en justice.
Et si elles ne veulent pas ? 
Dans ce cas Gwen peut toujours le signaler à la police. C'est le moment, on ne parle plus que de harcèlement.

lol c'est un peu le principe qu'elles ne le veulent pas Smile
Pour ça la vie sco a quand même réagi et ils ont fait un signalement (c'est déjà ça on va dire). Résultat ils changent de technique et s'insultent de "kellog's" "krisprolls" "champ de blé" (j'avoue que j'ai des difficultés à comprendre d'où vient le dernier scratch )

_________________
2014-2015 : deux 5èmes et deux 4èmes
2013-2014 : deux 5èmes et une 4ème
2012-2013 : une 6ème/une 4ème en LM et deux 5ème/une 4ème/une 3ème en LC

Gwen59gc
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par kero le Mar 10 Fév 2015 - 17:50

@Gwen59gc a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@kero a écrit:

Euh... Ce genre de chose mériterait un dépôt de plainte en justice.
Et si elles ne veulent pas ? 
Dans ce cas Gwen peut toujours le signaler à la police. C'est le moment, on ne parle plus que de harcèlement.

lol c'est un peu le principe qu'elles ne le veulent pas Smile
Pour ça la vie sco a quand même réagi et ils ont fait un signalement (c'est déjà ça on va dire). Résultat ils changent de technique et s'insultent de "kellog's" "krisprolls" "champ de blé" (j'avoue que j'ai des difficultés à comprendre d'où vient le dernier scratch )

Marrants, les apostrophages campagnards.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par JPhMM le Mar 10 Fév 2015 - 17:54

@kero a écrit:
@Gwen59gc a écrit:
@Thalia de G a écrit:
Et si elles ne veulent pas ? 
Dans ce cas Gwen peut toujours le signaler à la police. C'est le moment, on ne parle plus que de harcèlement.

lol c'est un peu le principe qu'elles ne le veulent pas Smile
Pour ça la vie sco a quand même réagi et ils ont fait un signalement (c'est déjà ça on va dire). Résultat ils changent de technique et s'insultent de "kellog's" "krisprolls" "champ de blé" (j'avoue que j'ai des difficultés à comprendre d'où vient le dernier scratch )

Marrants, les apostrophages campagnards.
C'est quoi ? des mangeurs de pivot ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mar 10 Fév 2015 - 20:02

@kero a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Kero, je les ai toujours le soir ou presque: 16-17 le lundi, 16-17 une semaine sur deux le jeudi (mais jeudi prochain c'est 10h30-11h30 après deux heures de sport...), vendredi en fin de matinée (11h30-12h30) quand leurs entrailles crient famine puis 16-17.

J'ai une 5ème particulièrement pénible. Classe de sportifs (option foot...), classe remplie d'élèves en grosses difficultés et souvent pénibles, décrocheurs. Bref, tu vois le topo. Pour compliquer le tout: je les ai à des heures difficiles. Lundi et mardi en dernière heure de matinée, jeudi en 3e heure du matin (ce n'est pas en soi une heure difficile mais après cette heure ils n'ont plus cours et curieusement, ils réussissent à être encore plus allumés que lundi/mardi). Ce qui empire le tout, c'est que lundi et mardi ils ont EPS avant moi. Lundi, les garçons ont même 3 heures d'EPS (avec leur option). Autant dire qu'ils arrivent dans un état pas possible...

À partir de décembre le cours avec eux était devenu particulièrement difficile à gérer. Ils sont de tempérament vraiment dissipé, agités, désordonnés. C'est la seule classe avec laquelle je n'arrivais pas à organiser une sortie ordonnée (ramasser les trucs par terre, leur faire ranger les chaises). De plus, j'avais tellement de questions administratives à régler avec eux que j'étais débordé (punitions à récupérer et donner, mots dans le carnet, retards à marquer, ...). Il m'est arrivé de passer des heures entières à ne faire que de la gestion de classe, sans presque plus réussir à faire cours.

Il y a deux semaines, j'ai eu une idée et j'ai mis en place un nouveau truc, qui s'appuie sur le fait que je les ai toujours en fin de demi-journée: la sortie progressive et dans l'ordre. Le principe est de faire cours jusqu'à la sonnerie (alors qu'en général, je prépare les classes pour la sortie avec un peu d'avance) et ensuite, personne ne sort, si ce n'est dans l'ordre que j'indique, l'un après l'autre, et l'ordre est évidemment déterminé par la quantité de choses à régler pour chacun d'eux.

Du coup, maintenant, après la sonnerie, on commence toujours par nettoyer la salle: je passe avec la corbeille et ils ramassent tout ce qui traîne (pour donner l'exemple, je ramasse aussi des trucs ici et là). Ensuite, ils doivent se rasseoir et j'attends le calme. Ils sortent l'un après l'autre, dans l'ordre que j'indique, chacun veille à bien ranger sa chaise au lieu de la laisser n'importe comment. Ceux qui sont corrects sortent très vite (en 2/3 minutes, ils sont tous partis). Restent ensuite ceux qui doivent donner des punitions, qui ont été punis, ceux auxquels je dois mettre des mots dans le carnet, ceux qui ont des retards à régulariser. Ils passent l'un après l'autre à mon bureau pour tout régler. L'avantage majeur: je ne dois plus faire tout cela pendant le cours (et donc je surveille mieux), je peux vraiment tout régler de manière posée. De leur côté ils ont envie de partir (et surtout pas de partir en derniers) et donc ils se tiennent.

Au début, ça a été le grand drame. Certains sont restés 35 minutes, jusqu'à ce que tout soit réglé. Mon pire a mis le boxon pendant vingt minutes et a passé le temps restant en larme, tellement il voulait partir. Mais peu à peu, cours après cours, ça a permis de régler beaucoup de questions et seulement deux semaines après, la sortie se fait en 10 minutes maximum. Ils ont aussi compris que plus ils se tiennent, et plus ça va vite. Les retards de début de cours ont presque totalement disparu. Des punitions que j'attendais depuis des semaines sont toutes arrivées. L'ambiance de cours est nettement plus tranquille. Ma salle est presque complètement nickel lorsque ça sonne: même plus besoin de passer avec la corbeille car ils font attention en amont.

Bref: l'ambiance avec cette classe est devenue bien plus cool. J'ai des élèves extrêmement pénibles qui, presque du jour au lendemain, ont changé assez profondément de comportement. Bon, on verra si ça tient mais je suis confiant.

Voilà mon nouveau dada. Bon, rien de très neuf, sans doute, mais en tout cas, redoutablement efficace pour les classes qu'on a du mal à gérer.

Bon, je viens de coucher mon fils grippé et j'ai enfin pu lire attentivement ton post. J'ai déjà esquissé l'équivalent du schéma que tu présentes (le lendemain de la découverte du fameux papier de carambar à partir duquel je n'ai pas réussi à identifier le coupable par l'ADN), mais de manière moins systématique. Il n'y a qu'un bus qui décolle 5-10 minutes après la sonnerie, et c'est une excuse pour mes quatrièmes pour déguerpir dès que j'ai donné le signal. Mais il ne me semble pas impossible de faire ce que tu dis avant la sonnerie. Cela risque seulement de manger sur le programme, mais au point où on en est. Donc, si je comprends bien, au lieu de commencer le cours en réclamant lourdement les punitions, tu gères en fin d'heure. Pour les retards: tu prends le carnet au moment où le benêt retardataire se pointe mais tu l'alignes en fin d'heure? D'ailleurs, te contentes-tu d'un retard sur Pronote ou mets-tu une croix? Vaste question... Quand un benêt n'a pas/refuse de donner le carnet, tu te contentes d'un rapport (ou lui mets-tu ton poing sur la figure?). Sinon, j'ai obtenu une heure de TIG (nettoyage des salles avec les agents de 17 à 18 h après les vacances) pour le Petit Pisseur de Bruxelles. Je vais faire un rapport pour le geignard (l'insolent, plutôt, contestant ma notation) et j'ai obtenu un jour d’exclusion, a priori, pour un élève moultes fois collé mais toujours absent lors de ses retenues. Il n'en reste pas moins que ces élèves ne comprennent rien aux sanctions et, pire, font une gueule de trois mètres en cours ensuite, tenant l'enseignant(e) pour responsable.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Bonnie Blue le Mar 10 Fév 2015 - 20:08

@kero a écrit:
@Gwen59gc a écrit:qui déclare aux filles de la classe "je vais te violer"

Euh... Ce genre de chose mériterait un dépôt de plainte en justice.

Une sanction disciplinaire sérieuse ! Dans mon collège, ceux qui falsifient leur carnet ont une journée d'exclusion et ça, ça me paraît plus grave que de faire un faux mot pour ne pas manger à la cantine.

Bonnie Blue
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Séréna le Mer 11 Fév 2015 - 13:32

Je vous rejoins sur la crise de nerfs! Il me reste encore DEUX semaines à tirer.

Mezzo, on a vraiment la même 4e, c'est pas possible: ils se sont calmés en même temps et redeviennent chiants de concert...
J'ai eu cours avec eux ce matin, du grand n'importe quoi (on leur avait annoncé mon absence et dit qu'ils finiraient à 11h, manque de bol, c'était une erreur, quand je suis arrivée le CDE a voulu que je les prenne quand même... élèves sans matériel, "Put*in, pourquoi on a français finalement, pourquoi elle est là"...) L'heure a été un cauchemar (trois élèves ont essayé de s'échapper du rang; à chaque fois qu'un élève participait, il y en avait 5 qui faisaient des commentaires sans lever la main, ils étaient morts de rire quand je les ai engueulés. Au total ,j'ai mis 12 punitions, 8 mots, 5 retenues, et je viens d'appeler 7 parents. J'ai exclu un élève qui parlait et riait seul. Je n'ai pas craqué devant eux, mais c'était limite (et je me suis effondrée dans la SDP qui a une baie vitrée, donc il est bien possible que certains m'aient vue). Je ne sais pas coment je vais gérer le prochain cours (demain).

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mer 11 Fév 2015 - 13:54

Je pense, Tess, qu'ils t'ont fait payer le fait que le cours ait eu lieu alors qu'ils pensaient être libérés. Il n'est pas certain, de fait, qu'ils soient aussi infernaux demain. Demain, s'ils m'ennuiemerdent après leurs deux heures de sport, je leur fais sortir une feuille et c'est dictée le dernier quart d'heure OU travail d'écriture relevé et noté (je me punis moi-même).

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Séréna le Mer 11 Fév 2015 - 14:00

Je peux te donner un très bon conseil, testé et approuvé l'an dernier, qui m'a été donné sur le forum (ça m'a sauvé les derniers cours avant les conseils de classe du mois de juin...): pour ne pas te punir, tu dictes ou projettes une leçon de grammaire (déjà, tu les fais bien gratter).

Ensuite, tu expliques que vous allez passer aux exercices: le 1er est fait avec toi et avec des explications, le 2e, ils le font seuls et il y a une correction et tous les autres sont notés à l'oral (tu leur laisses un temps raisonnable mais court pour chaque exercice, tu vas au fond avec une feuille, tu envoies un élève sérieux au tableau qui fait le "secrétaire", et tu interroges chaque élève, qui doit donner sa réponse. Bonne réponse = 1 point; mauvaise réponse mais l'élève arrive à se corriger seul= 0.5 point; mauvaise réponse= 0 point; bavardage, élève retourné ou qui parle sans lever la main= -1 point: ben oui, c'est un contrôle, donc parler, c'est tricher!). Il faut par contre bien leur expliquer le système de points AVANT. Tu interroges chaque élève 5 fois (ça va très, très vite) et à la fin de l'heure tu as une note sur 5 pour chaque élève.

J'avais fait ça les 3 dernières heures avant le conseil du mois de juin (les élèves étaient infernaux), mais là je pense que je vais le ritualiser (1 fois par semaine?) avec mes 4e.


Dernière édition par Tess. le Mer 11 Fév 2015 - 14:07, édité 1 fois

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Séréna le Mer 11 Fév 2015 - 14:05

@Mezzo voce a écrit:Je pense, Tess, qu'ils t'ont fait payer le fait que le cours ait eu lieu alors qu'ils pensaient être libérés. Il n'est pas certain, de fait, qu'ils soient aussi infernaux demain. Demain, s'ils m'ennuiemerdent après leurs deux heures de sport, je leur fais sortir une feuille et c'est dictée le dernier quart d'heure OU  travail d'écriture relevé et noté (je me punis moi-même).

C'est certain, mais ils avaient déjà recommencé à être pénibles depuis quelques semaines. Je crains aussi que ce soit mon cours le défouloir: je suis isolée au sein de l'équipe (CDS de 4h, je ne viens que pour eux), la plus jeune, la dernière arrivée... berf, je cumule les "handicaps". Même si les collègues disent rencontrer de gros problèmes avec cette classe, j'ai quand même l'impression qu'ils ne se permettraient pas ce genre d'incident avec quelqu'un d'autre.

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mer 11 Fév 2015 - 14:05

Pas mal! Je n'ai pas de leçon de grammaire en vue pour la fin de cette semaine, mais j'ai des exercices en stock. Je peux faire passer ça en expliquant que l'on va réviser pour l'évaluation de fin de chapitre.

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Mezzo voce le Mer 11 Fév 2015 - 14:10

Tess. a écrit:
@Mezzo voce a écrit:Je pense, Tess, qu'ils t'ont fait payer le fait que le cours ait eu lieu alors qu'ils pensaient être libérés. Il n'est pas certain, de fait, qu'ils soient aussi infernaux demain. Demain, s'ils m'ennuiemerdent après leurs deux heures de sport, je leur fais sortir une feuille et c'est dictée le dernier quart d'heure OU  travail d'écriture relevé et noté (je me punis moi-même).

C'est certain, mais ils avaient déjà recommencé à être pénibles depuis quelques semaines. Je crains aussi que ce soit mon cours le défouloir: je suis isolée au sein de l'équipe (CDS de 4h, je ne viens que pour eux), la plus jeune, la dernière arrivée... berf, je cumule les "handicaps". Même si les collègues disent rencontrer de gros problèmes avec cette classe, j'ai quand même l'impression qu'ils ne se permettraient pas ce genre d'incident avec quelqu'un d'autre.

Ah, oui, je me souviens du contexte. Tu sais, ma classe est pénible de manière générale, mais j'ai moi-même, sans être isolée, le sentiment de faire l'objet d'un test (jeune, nouvellement arrivée dans l'établissement, etc.). Mais je m'en moque: il va bien falloir qu'ils me respectent. Une confiance s'est rapidement installée. Je sais qu'ils respectent tous le sérieux de mes cours. C'est déjà ça. Je suis moi-même en construction. Je ne peux pas exiger de tout réussir. Mais il y a des limites à ne pas trop bousculer non plus. S'il faut les punir jusqu'aux vacances, en les faisant trimer comme des dingues, je ne vais pas me gêner.


Dernière édition par Mezzo voce le Mer 11 Fév 2015 - 14:12, édité 2 fois

Mezzo voce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dernière semaine: comment éviter la crise de nerfs...

Message par Séréna le Mer 11 Fév 2015 - 14:11

Oui, j'avais fait ça avec des exercices de révisions de l'accord du participe passé, je crois. Mais n'importe quels exercices d'orthograhe ou de conjugaison font l'affaire. (je répondais à ton avant-dernier message)

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum