Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 0:01
@Tristana a écrit:
@Jacq a écrit:La loi permet de manifester des pratiques sectaires en fac. Le professeur, selon moi, ne fait pas une "comédie", même si la loi  ne l'autorise pas à faire ce qu'il a fait.
Maintenant, face aux dérives sectaires de certains il pourrait peut-être y avoir des indications dans le règlement des facultés (invoqué plus haut par l'un de nous) pour interdire des pratiques qui ne me semblent pas compatible avec un enseignement qui reste public.

Porter le voile, c'est une pratique sectaire ? :shock:
Clairement pour moi, avec l'ambiguité de l'origine de "secte" (sequor/seco). Toutefois
-je ne comprends pas le distinguo de cath ;
-je ne suis pas pour que chacun fasse sa loi dans son coin.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 0:05
@DesolationRow a écrit:Je précise que ce que je viens d'écrire ne justifie évidemment pas qu'on refuse de faire cours à une étudiante voilée de la tête aux pieds, ni évidemment qu'on lui adresse la moindre remarque désobligeante.
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 0:08
@Tristana a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Tristana a écrit:

A vrai dire, la religion musulmane ne demande rien à personne ; il n'est pas prescrit aux femmes dans le Coran de se voiler. Certaines le font pour des raisons diverses (Al-Qalam avait très bien résumé ça dans un sujet, je ne sais malheureusement plus lequel) et quand bien même elles le feraient car elles s'estimeraient inférieures aux hommes, après tout, c'est bien leur droit. Je doute que tous les chrétiens croient fondamentalement en l'égalité entre les hommes et les femmes (les premières pages de la Genèse insistent sur le caractère second et soumis de la femme par rapport à l'homme), ce n'est pas pour autant qu'on leur interdit d'aller suivre des cours à l'université.

C'est notre droit d'en être choqués et attristés aussi, non ?

Je trouve que votre estimable volonté de tolérance vous amène tout de même à soutenir des positions bien tristes.

Ce n'est pas une "volonté de tolérance" qui me pousse à dire ça. C'est simplement que le monde est fait d'individus divers et que je croise, tous les jours, des gens pour qui les homosexuels, les femmes, les immigrés sont des êtres inférieurs ; qu'il y a un stade où on peut les traîner en justice pour cela, mais que ce stade est très rarement atteint, et qu'il faut malheureusement composer avec les petites remarques sexistes, homophobes et racistes du quotidien, parce que c'est comme ça. En ce sens, je persiste mais qu'une femme se voile car elle s'estime inférieure (je précise d'ailleurs qu'il n'est pas du tout évident qu'une femme voilée s'estime inférieure aux hommes...) aux spécimens masculins peut me sembler triste, mais ça reste bel et bien son droit tant qu'elle n'incite pas à la haine ou à la discrimination.
En réalité, ce qui me gêne, c'est qu'on sait tous très bien qu'il y a des tas d'hommes et femmes pour qui l'égalité entre les sexes n'est qu'un principe idiot qu'ils ne respectent pas, ou mal ; et pourtant, c'est encore aux femmes voilées qu'on vient faire le procès du sexisme. Pourquoi ne fait-on pas ce procès à toutes les femmes qui discutent entre elles des vêtements de Machine, qui ressemble à une p*te parce qu'elle a une jupe courte et des talons, à tous ceux qui se moquent de Bidule parce qu'elle ne se met pas suffisamment en valeur, à toutes celles et ceux pour qui Truc est une mauvaise mère parce qu'elle rentre tard le soir chez elle ? Critiques qui sont constamment et toujours adressées à des femmes, jamais à des hommes. Pourtant, ces gens-là, on leur serre la main, on travaille avec eux, on les admet à l'université... Mais les femmes voilées, qui ne revendiquent rien, devraient se voir mises à la porte parce qu'on soupçonne qu'éventuellement elles seraient sexistes ?
Ce n'est pas sérieux.
Tout est susceptible d'être sérieux dès lors que c'est susceptible d'être une volonté populaire majoritaire (et d'ailleurs, je ne nie pas que cela puisse se révéler problématique).
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Rendash le Jeu 12 Fév 2015 - 0:09
Et Crom sait que LMPT avait sont lot d'haines.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 0:11
PauvreYorick a écrit:
@florestan a écrit: Il semblerait pour certains que les hommes, incapables de contrôler leurs pulsions [...]
Non mais c'est des fois difficile hein Razz
On y arrive, mais il ne faut pas sous-estimer notre immense mérite Very Happy
Oui. Tous ces voiles, c'est d'un excitant Razz
Halte au harcèlement sexuel !
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Rendash le Jeu 12 Fév 2015 - 0:13
Tiens, je vais déposer un slogan pour M. Zemmour : "Tous voiles dehors, ou ce sera le branle-bas de combat!".

Cripure, vous m'inspirez décidément bien des choses.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Celeborn le Jeu 12 Fév 2015 - 0:17
@Tristana a écrit:
Bien sûr que c'est davantage associé à la religion musulmane qu'à une autre, mais c'est plutôt traditionnel que véritablement religieux, je crois.

Mais bien sûr… C'est d'ailleurs super traditionnel en France. Quand il y a eu des jeunes filles voilées qui ont voulu entrer ainsi dans des établissements scolaires, c'était pour des raisons de tradition, et pas du tout en lien avec un motif religieux.

Le voile, aujourd'hui, en France, est avant tout un symbole religieux.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Reine Margot le Jeu 12 Fév 2015 - 7:11
Le Coran dit très clairement que le voile a pour but des distinguer les femmes musulmanes des autres (pour les hommes, bien sûr, rien n'est prévu même si une certaine pudeur est de mise).

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par DesolationRow le Jeu 12 Fév 2015 - 9:15
Cripure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je précise que ce que je viens d'écrire ne justifie évidemment pas qu'on refuse de faire cours à une étudiante voilée de la tête aux pieds, ni évidemment qu'on lui adresse la moindre remarque désobligeante.
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.

Non, je ne plaisante pas. Je ne raille pas mes étudiants en fonction de leur tenue vestimentaire, tant qu'elle n'est pas interdite par la loi.
User21929
Expert

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User21929 le Jeu 12 Fév 2015 - 9:33
Je ne ferai aucun autre commentaire sur ce fil, autre que : perso, je considère le voile (entre-autre) comme un signe politique (L"Etat Islamique" l'avance comme tel). Et la politique n'a rien a faire dans une salle de cours. A force de laïcité on se fait cannibalisé à petit feu.
fioufiou
Niveau 5

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par fioufiou le Jeu 12 Fév 2015 - 9:52
@Tristana a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Tristana a écrit:

A vrai dire, la religion musulmane ne demande rien à personne ; il n'est pas prescrit aux femmes dans le Coran de se voiler. Certaines le font pour des raisons diverses (Al-Qalam avait très bien résumé ça dans un sujet, je ne sais malheureusement plus lequel) et quand bien même elles le feraient car elles s'estimeraient inférieures aux hommes, après tout, c'est bien leur droit. Je doute que tous les chrétiens croient fondamentalement en l'égalité entre les hommes et les femmes (les premières pages de la Genèse insistent sur le caractère second et soumis de la femme par rapport à l'homme), ce n'est pas pour autant qu'on leur interdit d'aller suivre des cours à l'université.

C'est notre droit d'en être choqués et attristés aussi, non ?

Je trouve que votre estimable volonté de tolérance vous amène tout de même à soutenir des positions bien tristes.

Ce n'est pas une "volonté de tolérance" qui me pousse à dire ça. C'est simplement que le monde est fait d'individus divers et que je croise, tous les jours, des gens pour qui les homosexuels, les femmes, les immigrés sont des êtres inférieurs ; qu'il y a un stade où on peut les traîner en justice pour cela, mais que ce stade est très rarement atteint, et qu'il faut malheureusement composer avec les petites remarques sexistes, homophobes et racistes du quotidien, parce que c'est comme ça. En ce sens, je persiste mais qu'une femme se voile car elle s'estime inférieure (je précise d'ailleurs qu'il n'est pas du tout évident qu'une femme voilée s'estime inférieure aux hommes...) aux spécimens masculins peut me sembler triste, mais ça reste bel et bien son droit tant qu'elle n'incite pas à la haine ou à la discrimination.
En réalité, ce qui me gêne, c'est qu'on sait tous très bien qu'il y a des tas d'hommes et femmes pour qui l'égalité entre les sexes n'est qu'un principe idiot qu'ils ne respectent pas, ou mal ; et pourtant, c'est encore aux femmes voilées qu'on vient faire le procès du sexisme. Pourquoi ne fait-on pas ce procès à toutes les femmes qui discutent entre elles des vêtements de Machine, qui ressemble à une p*te parce qu'elle a une jupe courte et des talons, à tous ceux qui se moquent de Bidule parce qu'elle ne se met pas suffisamment en valeur, à toutes celles et ceux pour qui Truc est une mauvaise mère parce qu'elle rentre tard le soir chez elle ? Critiques qui sont constamment et toujours adressées à des femmes, jamais à des hommes. Pourtant, ces gens-là, on leur serre la main, on travaille avec eux, on les admet à l'université... Mais les femmes voilées, qui ne revendiquent rien, devraient se voir mises à la porte parce qu'on soupçonne qu'éventuellement elles seraient sexistes ?
Ce n'est pas sérieux.

Merci pour cette réflexion ! J'avais une copine qui portait le voile et qui ne se sentait pas du tout inférieure. Elle revendiquait le droit de pouvoir le porter comme on revendique le droit de porter tout autre vêtement, une minijupe par exemple. Pour elle, ce droit était une affirmation de sa liberté, elle m'avait d'ailleurs recommandé de nombreux ouvrages sur la représentation de l'altérité, qui ont fait changer mon regard sur la question. Nous avons tendance à projeter nos fantasmes sur les autres.
plotch
Habitué du forum

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par plotch le Jeu 12 Fév 2015 - 11:08
Whypee a écrit:Je ne ferai aucun autre commentaire sur ce fil, autre que : perso, je considère le voile (entre-autre) comme un signe politique (L"Etat Islamique" l'avance comme tel). Et la politique n'a rien a faire dans une salle de cours. A force de laïcité on se fait cannibalisé à petit feu.

Vous pensez que toues les femmes qui portent le voile soutiennent l'EI ? Aucune femme ne portait le voile avant la création de l'EI ?

Vous voyez des messages là où il 'y en a pas.
plotch
Habitué du forum

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par plotch le Jeu 12 Fév 2015 - 11:10
Cripure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je précise que ce que je viens d'écrire ne justifie évidemment pas qu'on refuse de faire cours à une étudiante voilée de la tête aux pieds, ni évidemment qu'on lui adresse la moindre remarque désobligeante.
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.

Quand on est professeur on ne fait pas des remarques à ses étudiants sur leurs opinions ou leur tenue en cours.
plotch
Habitué du forum

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par plotch le Jeu 12 Fév 2015 - 11:12
@Lefteris a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
onnêtement, je ne sais pas trop à qui j'ai affaire : à une personne qui pratique juste sa foi de façon rigoriste ou à une personne qui partage les idéaux du salafisme et trouve normal qu'on tue des caricaturistes qui "l'ont bien cherché" ou qu'on brûle des bibliothèques ? Comment savoir ? .

En effet. S'acharner à s'exhiber ainsi a un but. Le quel, et à quel degré ? On est amené à s'interroger, c'est inévitable.
Du reste, sans chercher bien loin , de nombreux textes des textes littéraires sont dérangeants pour la religiosité. Déjà pour certains cathos, alors pour l'islam, n'en parlons pas... Rolling Eyes

Il ne vous est jamais venu à l'esprit qu'elle pouvait le faire juste pour elles et non dans le but d'envoyer un message aux autres ? Quand je lis ce fil je me dis que l'on est pas loin d'une paranoïa généralisée.

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 11:15
@DesolationRow a écrit:
Cripure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je précise que ce que je viens d'écrire ne justifie évidemment pas qu'on refuse de faire cours à une étudiante voilée de la tête aux pieds, ni évidemment qu'on lui adresse la moindre remarque désobligeante.
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.

Non, je ne plaisante pas. Je ne raille pas mes étudiants en fonction de leur tenue vestimentaire, tant qu'elle n'est pas interdite par la loi.
Vous n'avez pas dit "je", mais "on".
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User5899 le Jeu 12 Fév 2015 - 11:17
@plotch a écrit:
Cripure a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je précise que ce que je viens d'écrire ne justifie évidemment pas qu'on refuse de faire cours à une étudiante voilée de la tête aux pieds, ni évidemment qu'on lui adresse la moindre remarque désobligeante.
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.

Quand on est professeur on ne fait pas des remarques à ses étudiants sur leurs opinions ou leur tenue en cours.
Vi vi vi.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par DesolationRow le Jeu 12 Fév 2015 - 11:19
Cripure a écrit:
@DesolationRow a écrit:
Cripure a écrit:
Vous plaisantez ou quoi ? Que la loi impose le premier point, c'est un fait. Pour le second, c'est l'affaire de chacun. Quand on se fait remarquer ou qu'on s'expose, il faut s'attendre à des remarques. Il a été de bon ton de railler les loden de LMPT, par exemple.

Non, je ne plaisante pas. Je ne raille pas mes étudiants en fonction de leur tenue vestimentaire, tant qu'elle n'est pas interdite par la loi.
Vous n'avez pas dit "je", mais "on".

D'accord ; mais non seulement "je" ne le fais pas, mais "je" juge que ce serait une faute de la part d'un enseignant de le faire dans le cadre de son cours.
avatar
EU1
Fidèle du forum

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par EU1 le Jeu 12 Fév 2015 - 11:21
@plotch a écrit:
@Lefteris a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
onnêtement, je ne sais pas trop à qui j'ai affaire : à une personne qui pratique juste sa foi de façon rigoriste ou à une personne qui partage les idéaux du salafisme et trouve normal qu'on tue des caricaturistes qui "l'ont bien cherché" ou qu'on brûle des bibliothèques ? Comment savoir ? .

En effet. S'acharner à s'exhiber ainsi a un but. Le quel, et à quel degré ? On est amené à s'interroger, c'est inévitable.
Du reste, sans chercher bien loin , de nombreux textes des textes littéraires sont dérangeants pour la religiosité. Déjà pour certains cathos, alors pour l'islam, n'en parlons pas... Rolling Eyes

Il ne vous est jamais venu à l'esprit qu'elle pouvait le faire juste pour elles et non dans le but d'envoyer un message aux autres ? Quand je lis ce fil je me dis que l'on est pas loin d'une paranoïa généralisée.


Me concernant, je trouve que c'est un peu comme l'eau qui dort... je ne dis pas ça pour les jeunes filles voilées mais pour la religion en général (quelle qu'elle soit)... on a vu au grand jour l'intolérance véhiculée par certains cathos lors de la loi sur la mariage pour tous et j'ai trouvé ça terrifiant... donc oui, méfiance.
plotch
Habitué du forum

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par plotch le Jeu 12 Fév 2015 - 11:22
@e-Wanderer a écrit:
PauvreYorick a écrit:

Dire que « c'est tout un contexte, un étendard », etc., est manifestement hors sujet, je ne pense donc pas qu'il soit nécessaire d'épiloguer à ce propos. Je me contente de remarquer (une fois de plus) que ça revient à se placer dans une « logique de guerre » (comme je l'avais baptisée il y a longtemps dans un autre fil) où à l'affrontement supposé répond l'affrontement, à la provocation supposée la provocation (de ce point de vue, même modifier le contenu de ses cours dans l'espoir d'exercer une petite vengeance perso contre le foulard me semble une attitude inadaptée, même s'il n'y a rien à redire juridiquement). En ce qui me concerne, je peux dire que les étudiantes voilées que j'ai eues ne m'ont jamais fait modifier d'un iota le contenu de mes cours, sauf une (chinoise, Han et non Hui, mais convertie à l'islam), qui par la pertinence de ses questions m'a conduit à approfondir davantage certains aspects.

Je l'ai présenté comme ça, un peu par provocation, je l'avoue, mais au fond c'est plus profond que cela, tu l'auras bien compris : face à une étudiante voilée de noir de la tête aux pieds (j'ai bien précisé qu'un simple foulard ne me dérangeait pas plus que cela, si tu m'as bien lu), honnêtement, je ne sais pas trop à qui j'ai affaire : à une personne qui pratique juste sa foi de façon rigoriste ou à une personne qui partage les idéaux du salafisme et trouve normal qu'on tue des caricaturistes qui "l'ont bien cherché" ou qu'on brûle des bibliothèques ? Comment savoir ? Face à une tenue aussi singulière (c'est-à-dire tout sauf neutre), et qu'aucun texte religieux n'impose vraiment, je suis en droit de suspecter des valeurs qui sont contraires à tout ce pour quoi je me bats, à tout ce qu'a construit l'université depuis des siècles. Donc je fais, au choix, de la provoc', de la prévention ou de la rééducation (chacun jugera !). Pour rappeler que l'université est ouverte à différents types de pensée, que le libertinage érudit d'un Naudé ou d'un Théophile font partie de notre héritage intellectuel, que la religion peut engendrer des chefs-d'œuvre de l'art et de la pensée et pas seulement des délires obscurantistes, etc. Pour occuper le terrain, aussi, car je suis effaré de lire (dans la filière sur le secondaire) que certains collègues en arrivent à se demander s'ils peuvent s'autoriser à mettre La Religieuse de Diderot au programme. J'aimerais ne jamais en arriver là, donc je prends les devants. Personne ne me dictera jamais ce que j'ai le droit de dire ou de faire en cours, sinon je ferai autre chose. Après, personne n'est obligé de s'inscrire à mon cours si ce que je raconte ne plaît pas. Les universitaires tiennent farouchement à leur liberté totale – c'est bien pour cela qu'ils sont hostiles à toute forme d'inspection.

C'est exactement la même chose que si on m'imposait des étudiants farouchement nationalistes : je mettrais Rousseau ou Aragon au programme immédiatement. Je suis résolument hostile à ce que je peux percevoir comme une menace, directe ou indirecte, pesant sur mon enseignement ou sur l'institution que je représente, sur la liberté de penser etc. Un jour, mon cours d'amphi a été interrompu par des étudiants grévistes. Je n'ai jamais refusé, par respect du pluralisme, à aucune faction syndicale de venir exposer ses idées au milieu ou au début du cours, même lorsque je suis en désaccord total avec les idées exposées. Mais au milieu du cours et sans me demander l'autorisation de parler, non, c'est à mes yeux une violence inacceptable. J'ai aussitôt arrêté le cours et alerté l'administration. Je dérive un peu, mais c'est pour bien faire comprendre ma position.

Et vous pensez que ceux qui sont habillés plus "normalement" n'ont peut être pas des idées meurtrières derrière la tête ? Vous auriez accueilli Breivik avec un grand sourire sans doute dans votre cours ... Lorsque l'on est professeur on ne cherche pas à savoir quelles sont les opinions politiques ou religieuses de ses étudiants : on fait son cours pour leur apporter des connaissances et des méthodes. Libre à eux d'en faire ce qu'ils veulent : ils sont adultes et responsables.
Construire son cours dans le but de "convertir" ou "déconvertir" des étudiants à des opinions politiques ou idéologiques est une forme de prosélytisme justement : vous faites ce que vous reprochez aux autres, et encore ce que vous leur reprochez de manière passive, vous le faites de manière active.
La liberté d'opinion existe et mis à part les appels à la haine ou aux meurtres explicites, toutes les opinions sont acceptées, si vous voulez revenir là-dessus, dites le directement.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Nom d'utilisateur le Jeu 12 Fév 2015 - 11:37
Pour une fois en total accord avec plotch, donc sans rien d'intéressant à ajouter à ses remarques, je souhaite juste rebondir sur une expression.*

e-Promeneur a écrit:Face à une tenue aussi singulière (c'est-à-dire tout sauf neutre)

On pense à Barthes, etc. Mais aussi : quel bel exemple des enjeux du débat terminologique en apparence si oiseux sur "mondialisation" versus "globalisation" ! Et aussi sur "universel" (cf. "université"), vocable sur la sellette depuis pas si longtemps que ça.

---
* Il ne s'agit évidemment pas d' "épingler" (au sens où il paraissait en revanche indispensable d' "épingler", au risque d'être redondant, la remarque désobligeante d'un fil parallèle taxant de quasi-gag le nom arabe de l'initiatrice d'une lettre ouverte sur les établissement scolaires socialement défavorisés).


Dernière édition par Nom d'utilisateur le Jeu 12 Fév 2015 - 11:55, édité 1 fois
avatar
Al-qalam
Grand sage

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Al-qalam le Jeu 12 Fév 2015 - 11:47
Tout à fait d'accord Plotch et Pauvre Yorick. Un prof n'est pas un directeur de conscience ! A partir du moment où il a devant lui un public d'adultes qui ne contrevient pas à la loi, il n'a nullement besoin de s'interroger, dans le cadre de ses fonctions, sur la moralité, la religiosité ou l'adhésion des personnes qu'il a face à lui, et encore moins de s'élever contre. Il n'est pas comptable de leurs actes. Il a évidemment le droit (le devoir ?) de se poser des question en tant que citoyen et individu. Mais devant son auditoire, non. Faire preuve de militantisme en changeant ses textes dans le but de choquer dénote surtout d'un bon nombre de préjugés et d'un manque de déontologie, tout autant que le serait le choix délibéré de textes considérés comme corrects et non-choquants.

A la fac, je suis en cours avec des étudiantes diversement voilées (assez logique dans une fac de langues orientales...), et je n'en ai jamais entendu aucune récriminer contre un prof sur le choix d'un texte à étudier ou une manière de présenter l'islam, par exemple. A se demander parfois qui crée réellement le problème du voile...

(Très intéressant à lire sur le sujet, même sans être totalement d'accord avec ce qu'il avance, Thomas Deltombe, L'islam imaginaire, la construction médiatique de l'islamophobie en France, 2005).
archeboc
Sage

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par archeboc le Jeu 12 Fév 2015 - 12:12
@Al-qalam a écrit:Tout à fait d'accord Plotch et Pauvre Yorick. Un prof n'est pas un directeur de conscience !

Mais, il me semble :
1- il a le droit d'avoir une conscience, et d'être gêné par un costume islamiste,
2- il n'a pas le droit d'inférer du costume islamiste que celui-ci est un élément inamovible de la personne qui le porte.
3- si le voile est pour lui une gêne, il peut donc demander (poliment) à cette personne si elle lui fera la politesse de se découvrir.
4- il ne peut évidemment pas le lui imposer.

User17706
Enchanteur

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User17706 le Jeu 12 Fév 2015 - 12:45
@e-Wanderer a écrit:
PauvreYorick a écrit: Dire que « c'est tout un contexte, un étendard », etc., est manifestement hors sujet, je ne pense donc pas qu'il soit nécessaire d'épiloguer à ce propos. Je me contente de remarquer (une fois de plus) que ça revient à se placer dans une « logique de guerre » (comme je l'avais baptisée il y a longtemps dans un autre fil) où à l'affrontement supposé répond l'affrontement, à la provocation supposée la provocation (de ce point de vue, même modifier le contenu de ses cours dans l'espoir d'exercer une petite vengeance perso contre le foulard me semble une attitude inadaptée, même s'il n'y a rien à redire juridiquement). En ce qui me concerne, je peux dire que les étudiantes voilées que j'ai eues ne m'ont jamais fait modifier d'un iota le contenu de mes cours, sauf une (chinoise, Han et non Hui, mais convertie à l'islam), qui par la pertinence de ses questions m'a conduit à approfondir davantage certains aspects.
Je l'ai présenté comme ça, un peu par provocation, je l'avoue, mais au fond c'est plus profond que cela, tu l'auras bien compris : face à une étudiante voilée de noir de la tête aux pieds (j'ai bien précisé qu'un simple foulard ne me dérangeait pas plus que cela, si tu m'as bien lu), honnêtement, je ne sais pas trop à qui j'ai affaire : à une personne qui pratique juste sa foi de façon rigoriste ou à une personne qui partage les idéaux du salafisme et trouve normal qu'on tue des caricaturistes qui "l'ont bien cherché" ou qu'on brûle des bibliothèques ? Comment savoir ? Face à une tenue aussi singulière (c'est-à-dire tout sauf neutre), et qu'aucun texte religieux n'impose vraiment, je suis en droit de suspecter des valeurs qui sont contraires à tout ce pour quoi je me bats, à tout ce qu'a construit l'université depuis des siècles. Donc je fais, au choix, de la provoc', de la prévention ou de la rééducation (chacun jugera !). Pour rappeler que l'université est ouverte à différents types de pensée, que le libertinage érudit d'un Naudé ou d'un Théophile font partie de notre héritage intellectuel, que la religion peut engendrer des chefs-d'œuvre de l'art et de la pensée et pas seulement des délires obscurantistes, etc. Pour occuper le terrain, aussi, car je suis effaré de lire (dans la filière sur le secondaire) que certains collègues en arrivent à se demander s'ils peuvent s'autoriser à mettre La Religieuse de Diderot au programme. J'aimerais ne jamais en arriver là, donc je prends les devants. Personne ne me dictera jamais ce que j'ai le droit de dire ou de faire en cours, sinon je ferai autre chose. Après, personne n'est obligé de s'inscrire à mon cours si ce que je raconte ne plaît pas. Les universitaires tiennent farouchement à leur liberté totale – c'est bien pour cela qu'ils sont hostiles à toute forme d'inspection.

C'est exactement la même chose que si on m'imposait des étudiants farouchement nationalistes : je mettrais Rousseau ou Aragon au programme immédiatement. Je suis résolument hostile à ce que je peux percevoir comme une menace, directe ou indirecte, pesant sur mon enseignement ou sur l'institution que je représente, sur la liberté de penser etc. Un jour, mon cours d'amphi a été interrompu par des étudiants grévistes. Je n'ai jamais refusé, par respect du pluralisme, à aucune faction syndicale de venir exposer ses idées au milieu ou au début du cours, même lorsque je suis en désaccord total avec les idées exposées. Mais au milieu du cours et sans me demander l'autorisation de parler, non, c'est à mes yeux une violence inacceptable. J'ai aussitôt arrêté le cours et alerté l'administration. Je dérive un peu, mais c'est pour bien faire comprendre ma position.
Je peux comprendre. C'est vrai que j'ai simplifié ton message, ou que j'ai pris un peu directement sa forme simplifiée.
@Lefteris a écrit: En effet. S'acharner à s'exhiber ainsi a un but.
Comme d'habitude, tu passes en douce ta thèse (la qualification du port du voile comme une « exhibition ») dans une question (celle du but) qui la présuppose. À charge pour le lecteur de remarquer qu'elle consiste en une pure affirmation arbitraire. Pourquoi ne pas un beau jour mettre à plat ton discours ?
@e-Wanderer a écrit:Le problème est que le hijab n'est pas toujours de l'exhibition agressive : j'ai déjà parlé ici, je crois, de mes deux étudiantes djiboutiennes, un peu paumées mais absolument adorables, et pas prosélytes pour deux sous. C'était, disons, d'ordre culturel.
C'est bien parce que je préfère la présomption d'innocence à la présomption de culpabilité (et que j'ai foule d'exemples du même ordre, y compris et majoritairement d'étudiantes de nationalité française) que je trouve fatigantes et franchement à côté de la plaque les réactions hystériques face à cet objet.
@Al-qalam a écrit:Un prof n'est pas un directeur de conscience !
... et il sera d'autant moins prof qu'il prétendra être directeur de conscience au nom de la laïcité (sérieusement, on aura vraiment tout vu).
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par e-Wanderer le Jeu 12 Fév 2015 - 12:46
@plotch a écrit:

Et vous pensez que ceux qui sont habillés plus "normalement" n'ont peut être pas des idées meurtrières derrière la tête ? Vous auriez accueilli Breivik avec un grand sourire sans doute dans votre cours ... Lorsque l'on est professeur on ne cherche pas à savoir quelles sont les opinions politiques ou religieuses de ses étudiants : on fait son cours pour leur apporter des connaissances et des méthodes. Libre à eux d'en faire ce qu'ils veulent : ils sont adultes et responsables.
Construire son cours dans le but de "convertir" ou "déconvertir" des étudiants à des opinions politiques ou idéologiques est une forme de prosélytisme justement : vous faites ce que vous reprochez aux autres, et encore ce que vous leur reprochez de manière passive, vous le faites de manière active.
La liberté d'opinion existe et mis à part les appels à la haine ou aux meurtres explicites, toutes les opinions sont acceptées, si vous voulez revenir là-dessus, dites le directement.
Si j'ai un Breivik en cours, malheureusement, j'aurais, comme n'importe quel professeur, le plus grand mal à le détecter. Ce n'est pas une excuse pour laisser passer d'autres formes potentielles d'extrémisme lorsqu'on peut les suspecter. Et oui, j'estime qu'il est de notre devoir de professeur de lutter contre le fondamentalisme islamiste, qui n'est pas une idéologie comme une autre. Elle tue…

Si vous appelez "prosélytisme" le fait de défendre les valeurs républicaines, alors oui, je fais du prosélytisme et j'en suis fier. Les propos que je tiens en cours, les textes que j'y étudie n'ont absolument rien de choquant (sauf pour des intégristes obscurantistes). Je pourrais choisir des textes qui insultent la religion musulmane (ça existe dans notre littérature, de l'école de Malherbe à la correspondance de Flaubert). Mais je ne le fais évidemment pas, merci de ne pas me faire de faux procès ! Si en revanche étudier Rabelais, Pascal, Diderot, Voltaire ou Théophile de Viau est faire du prosélytisme, alors oui, je fais du prosélytisme et j'en suis fier.
User17706
Enchanteur

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par User17706 le Jeu 12 Fév 2015 - 12:47
Cripure a écrit: "Le voile islamique porté en public heurte la conscience de la majorité des habitants de la France" ne vous semble pas un argument de "Il serait temps de compléter la législation à son sujet" au même titre que "le port du bikini dans la rue heurte la conscience de la majorité des habitants du Maroc/du Vatican" de "il est compréhensible que dans un lieu donné, on adopte les habitudes des habitants" ?
Alors je vous avoue que pas du tout. Déjà, les deux situations que vous évoquez sont violemment asymétriques. Mais même si elles ne l'étaient pas, ça ne me semblerait pas un argument suffisant. (Je ne sais pas si vous aviez en tête un argument suffisant ou simplement un argument.)

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par JPhMM le Jeu 12 Fév 2015 - 13:08
Plus le temps passe et plus il me semble qu'être heurté par la vue d' (une partie de) un corps humain est bien plus violemment (donc) incompréhensible qu'être heurté par une obligation de sa dissimulation. Rien n'est moralement choquant en soi dans un corps d'être humain (hors les violences qui pourraient lui être faites), il est là, point barre, il est un donné du monde.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Un enseignant renvoyé pour avoir refusé de faire cours (fac) devant une étudiante voilée

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum