Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Will.T le Mer 18 Fév 2015 - 19:03
Ce 18 février, c'est journée nationale du syndrome d'Asperger. Cette forme d'autisme est un trouble du développement neurologique qui se traduit principalement par des difficultés dans les relations aux autres. Comment le vit-on ? Fab Vial, qui a aujourd'hui 25 ans, en est atteint. Il nous raconte son quotidien dans la peau d'un "aspie".
J’ai 25 ans et je suis atteint du syndrome d’Asperger, cette "différence" qui me hissera toute ma vie au rang d’intrigue et de curiosité.

On décrit souvent les Asperger comme des virtuoses de la musique ou des maths, mais pour ma part, je ne sais pas jouer une gamme complète au piano et la seule notion des maths que je possède, c’est le théorème de Pierre Dac, consistant à dire qu’un carré est un cercle qui a mal tourné.
Je ne suis pas un singe savant, vu que je n’ai même pas les poils. Je suis juste un mec qui veut être ordinaire, un mec qui aime aussi faire les choses à sa manière.

La vie n'est jamais facile, mais pour nous c'est pire

Je m’en suis pas mal sorti mais c’était loin d’être gagné. Dites-vous une chose, vivre dans ce bas monde, c’est gagné pour personne, mais pour des gens comme nous, c’est dix fois pire.
C’est sur le prix d’efforts et de déboires de mes proches que j’ai réussi à rester la tête hors de l’eau, car bien des malfaisants, des vindicatifs ou "pignouffes" de tout genre auraient rêvé de me jeter dans le capitonner.
Car jusqu’alors, la France avait trois solutions pour traiter ses enfants malades : soit elle les internait, soit elle les cloquait dans les Instituts médico-éducatifs (IME), soit elle disait aux parents "démerdez-vous !".
En clair, j’étais parti pour finir avec les défaillants et je serais devenu fou de ne plus pouvoir devenir quelqu’un.
Lire la suite.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par henriette le Mer 18 Fév 2015 - 19:52
Merci, Will.T

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
InviteeF
Grand Maître

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par InviteeF le Mer 18 Fév 2015 - 20:05
Une saine lecture pour au moins un membre du forum...

_________________
I'm never going back.
The past is in the paaaaast...
avatar
Doto
Niveau 3

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Doto le Mer 18 Fév 2015 - 20:10
...3 on dirait... ;-)
Merci pour le lien.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Pseudo le Mer 18 Fév 2015 - 20:14
" On ne devrait pas faire notre vie autour de ‘ça’ mais la construire par rapport à qui nous sommes réellement"

Cette phrase est extraordinairement sensée. Et bien tuile pour tout le monde, pas seulement pour les aspergers. On ne devrait jamais faire ça vie autour d'une identification, d'un diagnostic, d'une caractéristique figée., mais toujours par rapport à qui on est.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Ascagne
Fidèle du forum

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Ascagne le Mer 18 Fév 2015 - 20:44
Un court témoignage qui résume le ressenti de cette personne, avec des points que l'on retrouve très souvent me semble-t-il dans les témoignages d'Aspies de cette génération (entre autres) en général : sur le plan médical, oui, du moins à l'époque de l'enfance de Fab Vial, la France était très en retard : je crois que c'est indéniable.

Je crois que le soutien de la famille et la forte volonté de la personne ont assez souvent cloué le bec à des discours très pessimistes sur le devenir de l'enfant diagnostiqué - pour les personnes fonctionnant comme le jeune homme qui témoigne : il y a de la diversité dans le spectre autistique. Cette diversité n'est pas forcément perçue et comprise par le grand public, et cela fait seulement quelques années que la vulgarisation s'accroît en ce qui concerne le syndrome d'Asperger. Malgré toutes les précautions que prennent les porte-paroles Aspies, en raison des raccourcis des médias, le grand public peut en effet tomber dans le piège d'assimilations rapides.

Je ne sais pas quelle est la perception de ce type de témoignage par le grand public non informé. C'est rapide, et des éléments essentiels peuvent sans doute ne pas être perçus à leur juste valeur par les non-connaisseurs ; par exemple, lorsqu'il évoque le changement énorme que représente le passage d'une petite classe à un grand établissement, il faut imaginer ce que cela représente comme ajustements, comme efforts, et comme difficultés...
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Ronin le Mer 18 Fév 2015 - 23:02
Je ne sais pas ce qu'il connait des IME mais ce qu'il en dit est faux et insultant, aussi bien pour les gamins qui y sont que pour les gens qui y bossent. Il projette sur les déficients mentaux les préjugés qu'ils reprochent au reste de la population.

Pour faire simple je trouve ce témoignage très insultant et très faux, factuellement.

_________________
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par klaus2 le Mer 18 Fév 2015 - 23:15
C'est très compliqué. Il y a des degrés. Comment fait-on quand on ne comprend pas les réactions des autres, qu'on ne comprend pas pourquoi les autres ne comprennent pas ce qu'on veut dire ? Comment réaliser qu'on passe des années à se plonger dans un domaine inconnu (pour moi, langue et culture françaises) et que les Umstehenden (les gens autour de soi) ne voient pas "à quoi on joue" ? Eh bien, on vit dans un Aneinandervorbeireden (une façon de parler à côté de ce que dit l'autre), sans le savoir. Quelle solitude, quel désarroi, quelle souffrance ! et quel nom nommer pour tout ça ? il n'existait pas. Collègues professeurs, ne passez pas à côté du problème !

_________________
Im Busch und auf der Heide verliere ich Kraft durch Freude !
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Nasopi le Jeu 19 Fév 2015 - 13:30
@Ronin a écrit:Je ne sais pas ce qu'il connait des IME mais ce qu'il en dit est faux et insultant, aussi bien pour les gamins qui y sont que pour les gens qui y bossent. Il projette sur les déficients mentaux les préjugés qu'ils reprochent au reste de la population.

Pour faire simple je trouve ce témoignage très insultant et très faux, factuellement.

J'ai le même ressenti (rien que le mépris qui transparaît pour les "débiles mentaux" dans le titre de l'article me fait bondir).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par DesolationRow le Jeu 19 Fév 2015 - 13:37
L'expression "débile mental" est entre guillemets ; cela suggère qu'elle n'est pas assumée par l'auteur, mais qu'il cite une formule qu'on lui a appliquée abusivement - et, effectivement, de manière choquante.
avatar
Nasopi
Bon génie

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Nasopi le Jeu 19 Fév 2015 - 13:40
Ben oui, mais il met les débiles mentaux sur le même plan que les singes savants, je trouve ça choquant.
Et puis les débiles mentaux peuvent s'en sortir eux aussi, même s'ils en bavent eux aussi.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)
avatar
Ascagne
Fidèle du forum

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Ascagne le Jeu 19 Fév 2015 - 13:51
C'est un peu compliqué, je pense. La situation de quelqu'un qui a subi beaucoup d'insultes de ce genre est différente de celle de l'insulteur qui commet ce rapprochement hélas si répandu ; cependant, on peut aboutir à ce que le même préjugé et la même absence de considération (plutôt que du mépris pur, je crois) se retrouve dans les deux discours.
Contenu sponsorisé

Re: Je suis Asperger: ni singe savant, ni "débile mental", je m'en suis sorti. Et j'en ai bavé.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum