Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 17:15
Cléroli a écrit:
Lornet a écrit:
Bizarrement, c'est la maîtresse de GS qui en janvier m'a dit que ma fille ferait mieux d'entrer en CP/CE1 à la rentrée prochaine.pour ne pas s'ennuyer.

Un mois plus tard, et après qu'elle l'a refusée dans sa classe, ça me paraît d'autant plus incompréhensible.


J'ai lu en diagonale mais il me semble nécessaire que tu la rencontres. Elle doit t'expliquer la situation présente.

Je ne sais pas si elle est tenue de me rencontrer, si elle revient après les vacances, vu que ce n'est pas la maîtresse de ma fille.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 17:20
@Amaliah a écrit:Coindeparadis, je ne vois toujours pas bien la différence puisqu'il me semble que pour l'Educ nationale, sont appelés EIP tous les élèves qui ont un QI supérieur à 130, c'est-à-dire qui sont HP, non? Quelque chose m"échappe.
cela fait partie des nombreuses raisons qui font dire par les psy que l'école ne connaît pas grand chose à ce public. Et quand on lit la circulaire et ce qui est fait sur te terrain cela laisse songeur ( enfin moi c'est surtout furieux ). Parce qu'en réalité la différenciation pédagogique c'est bien pour ceux en difficultés mais on y pense que très très rarement pour les bons. Les cycles ont été créés pour permettre une souplesse, une adaptation aux enfants et j'ai dû batailler pour qu'un élève fasse son CE2/CM1 en 1 an alors que j'avais les deux niveaux dans la même classe !! Une inspectrice qui avait vu qu'en CP j'utilisais la méthode singapour me dit "mais pourquoi aller au delà du programme". Je lui réponds que certains ont fini le programme préconisé dès le début d'avril . "Et alors ?"Il faut dire aussi que vu l'hétérogénéité de la classe 50% des séances portaient sur un plan de travail individualisé où chaque enfant allait à son rythme. "Il faut faire du collectif, davantage de collectif"...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 17:23
@Aliceinwonderland a écrit:S'il s'agit seulement d'un an et que l'enfant est en avance et motivé ça ne me choque pas. Je trouve juste que ça devrait rester du ressort des enseignants, enfin dans l'absolu.
Sîls ne font pas d'obstruction systématique, oui... et non.

Souvent il n'y a pas une unique bonne solution, et plusieurs possiblilités. Les choix éducatifs sont du ressort des parents...Par exemple pour un second saut, nous avons pesé le pour (les apprentissages) et le contre (le décalage affectif), c'était une décision délicate qui nécessitait une vision de l'enfant dans la globalité. Je n'aurais pas souhaité la déléguer ni à un psychologue, ni à un enseignant.

Mais le dialogue constructif avec l'école aide évidemment beaucoup à ne pas se tromper.
@Aliceinwonderland a écrit:La psy sco je trouve son avis pertinent, moins parce qu'elle peut tester une précocité que parce qu'elle peut prendre la mesure de la situation familiale (parents surinvestissant Monchéri ou pas), bon en même temps il ne faut pas qu'elle soit trop idéologue non plus et contre toute tête qui dépasse...
Les psychologues sont débordé(e)s...Je ne me rends pas compte, il y a vraiment tant que ça de parents pousseurs au point d'être nocifs? Et surtout, un refus du saut n'empire-t-il pas les choses en braquant la famille, qui risque de désinvestir l'école?

A l'extrême, si l'école permettait de sauter à qui veut, en se réservant un rôle uniquement consultatif dans la limite d'un comportement gérable de l'enfant, serait-ce si catastrophique? Les parents pousseurs n'aiment pas que leurs enfants aient de mauvaises notes, ils retourneraient vite à la raison...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Aliceinwonderland le Sam 21 Fév 2015 - 17:34
Disons que quand mon fils me dit qu'un de ses amis a trois ans d'avance, ça ne me choque pas outre mesure parce que je sais que dans leur collège privé ils ne font pas n'importe quoi (la notation est sévère, la réinscription est subordonnée au comportement, il y a des sauts mais aussi des redoublements); mais je vois des écoles où le niveau est alarmant parce qu'on a laissé le pouvoir aux parents et qu'on a trop médicalisé donc je trouverais ça inquiétant si ça se généralisait. D'autant qu'on n'est jamais parfaitement objectif avec sa progéniture, c'est humain.

Les psys sont surtout débordés à cause des cas lourds. Avant de faire ce travail je ne pensais pas que c'était à ce point ou alors je récolte tous ceux du coin mais il y a beaucoup de cas lourds qui apparaissent en maternelle malheureusement, et c'est important d'avoir un diagnostic avant le CP surtout si on envisage une orientation en CLIS. Mais l'avis de l'enseignant me semble franchement plus important pour un saut, en espérant que ce soit un enseignant recruté/formé à l'ancienne (parce que certains me font un peu peur -quand je vais à une équipe éduc en maternelle, que je suis la seule à avoir repéré quelque chose de grave et que je signe à la fin un CR d'équipe truffé de fautes d'orthographe...eh bien je me demande où je suis tombée et je suis contente que mes mômes n'aient pas été dans cette école - et malheureusement ça ne m'est pas arrivé qu'une fois). Mais dans l'absolu son avis (edit celui de l'enseignant)devrait primer. Quand l'école de mes enfants était encore dirigée par l'ancienne directrice il était arrivé qu'on pousse même des parents au saut sans qu'ils l'aient demandé. Dans l'idéal c'est ça qui devrait se passer.


Dernière édition par Aliceinwonderland le Sam 21 Fév 2015 - 17:37, édité 1 fois
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 17:37
@Aliceinwonderland a écrit:
Généraliser les sauts parce que le système ne va pas ne me semble pas la solution, c'est pousser encore plus les parents à prendre les profs pour des larbins devant s'adapter.
Je n'ai pas l'impression de manquer de respect aux profs, je sais combien la différenciation est difficile et chronophage. Une réforme est évidemment souhaitable mais dans l'état actuel généraliser les sauts me semble le moindre mal.
@Aliceinwonderland a écrit:
Et dans ton cas il faudrait peut-être simplement trouver un établissement plus exigeant pour tes enfants (et éventuellement  leur faire sauter une classe mais pas plus -sauf cas exceptionnel pour le coup).
Je passe mon temps à chercher des établissements exigents, dans les coins où nous vivons c'est possible, et c'est la ruée à qui trouve plus élitiste... Mais ce n'est pas possible partout et sur le fond, ça mène bien plus rapidement à une école à plusieurs vitesses, avec des établissemenst bien sous tous rapports pour les CSP comme il faut.
Invité
Invité

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 17:37
Cette année, nous sommes des parents poussés au saut.
L'année dernière, nous étions des parents poussant au saut sans l'obtenir.

D'une école à l'autre, d'un enseignant à l'autre, ça change beaucoup.

Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 17:45
@Aliceinwonderland a écrit: je vois des écoles où le niveau est alarmant parce qu'on a laissé le pouvoir aux parents et qu'on a trop médicalisé donc je trouverais ça inquiétant si ça se généralisait.
D'accord.

Mais cette médicalisation à outrance est aussi la conséquence d'un système trop rigide. Le cas des enfants en avance avec problème annexe est objectivement compliqué et effectivement certains parents manquent d'objectivité, je ne sais pas quelle est la bonne solution pour eux, mais ils restent très minoritaires. Je doute que cette dérive se généralise...
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 17:49
Lornet a écrit:Cette année, nous sommes des parents poussés au saut.
L'année dernière, nous étions des parents poussant au saut sans l'obtenir.

D'une école à l'autre, d'un enseignant à l'autre, ça change beaucoup.
Oui. Un enfant change moins souvent de parents que d'enseignant, ce n'est donc pas forcément idiot que ce soient les parents qui décident...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Aliceinwonderland le Sam 21 Fév 2015 - 17:53
@Blablatrice occasionnelle a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
Généraliser les sauts parce que le système ne va pas ne me semble pas la solution, c'est pousser encore plus les parents à prendre les profs pour des larbins devant s'adapter.
Je n'ai pas l'impression de manquer de respect aux profs, je sais combien la différenciation est difficile et chronophage. Une réforme est évidemment souhaitable mais dans l'état actuel généraliser les sauts me semble le moindre mal.
@Aliceinwonderland a écrit:
Et dans ton cas il faudrait peut-être simplement trouver un établissement plus exigeant pour tes enfants (et éventuellement  leur faire sauter une classe mais pas plus -sauf cas exceptionnel pour le coup).
Je passe mon temps à chercher des établissements exigents, dans les coins où nous vivons c'est possible, et c'est la ruée à qui trouve plus élitiste... Mais ce n'est pas possible partout et sur le fond, ça mène bien plus rapidement à une école à plusieurs vitesses, avec des établissemenst bien sous tous rapports pour les CSP comme il faut.

Pour ma part je préfère l'école à deux vitesses ; au moins les enfants sont protégés dans un système cohérent, avec une progression par paliers et ils ne se prennent pas pour la 8ème merveille du monde. Et certaines CSP moins favorisées font ce choix (bourses, se saignent aux 4 veines même si d'accord elles ne sont pas majoritaires).

Mais ça se discute!
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 18:04
@Aliceinwonderland a écrit:
@Blablatrice occasionnelle a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
Généraliser les sauts parce que le système ne va pas ne me semble pas la solution, c'est pousser encore plus les parents à prendre les profs pour des larbins devant s'adapter.
Je n'ai pas l'impression de manquer de respect aux profs, je sais combien la différenciation est difficile et chronophage. Une réforme est évidemment souhaitable mais dans l'état actuel généraliser les sauts me semble le moindre mal.
@Aliceinwonderland a écrit:
Et dans ton cas il faudrait peut-être simplement trouver un établissement plus exigeant pour tes enfants (et éventuellement  leur faire sauter une classe mais pas plus -sauf cas exceptionnel pour le coup).
Je passe mon temps à chercher des établissements exigents, dans les coins où nous vivons c'est possible, et c'est la ruée à qui trouve plus élitiste... Mais ce n'est pas possible partout et sur le fond, ça mène bien plus rapidement à une école à plusieurs vitesses, avec des établissemenst bien sous tous rapports pour les CSP comme il faut.

Pour ma part je préfère l'école à deux vitesses ; au moins les enfants sont protégés dans un système cohérent, avec une progression par paliers et ils ne se prennent pas pour la 8ème merveille du monde. Et certaines CSP moins favorisées font ce choix (bourses, se saignent aux 4 veines même si d'accord elles ne sont pas majoritaires).

Mais ça se discute!
C'est effectivement mieux pour les enfants, dans le contexte actuel où les sauts sont très rares. Mais ce n'est pas toujours possible. Si les sauts étaient fréquents, comme dans les petites écoles de village dans les années 60, ce ne serait pas plus mal et plus démocratique.... Mais si on arrivait à mettre en place une différenciation progressive et efficace pour tout le monde ce serait évidemment encore mieux.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 18:11
@Aliceinwonderland a écrit:
@Blablatrice occasionnelle a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
Généraliser les sauts parce que le système ne va pas ne me semble pas la solution, c'est pousser encore plus les parents à prendre les profs pour des larbins devant s'adapter.
Je n'ai pas l'impression de manquer de respect aux profs, je sais combien la différenciation est difficile et chronophage. Une réforme est évidemment souhaitable mais dans l'état actuel généraliser les sauts me semble le moindre mal.
@Aliceinwonderland a écrit:
Et dans ton cas il faudrait peut-être simplement trouver un établissement plus exigeant pour tes enfants (et éventuellement  leur faire sauter une classe mais pas plus -sauf cas exceptionnel pour le coup).
Je passe mon temps à chercher des établissements exigents, dans les coins où nous vivons c'est possible, et c'est la ruée à qui trouve plus élitiste... Mais ce n'est pas possible partout et sur le fond, ça mène bien plus rapidement à une école à plusieurs vitesses, avec des établissemenst bien sous tous rapports pour les CSP comme il faut.

Pour ma part je préfère l'école à deux vitesses ; au moins les enfants sont protégés dans un système cohérent, avec une progression par paliers et ils ne se prennent pas pour la 8ème merveille du monde. Et certaines CSP moins favorisées font ce choix (bourses, se saignent aux 4 veines même si d'accord elles ne sont pas majoritaires).

Mais ça se discute!
Non je ne suis pas d'accord. Parce que je gagne moins de 1000 euros par mois je devrais accepter avec le sourire de laisser mon fils dans une établissement au niveau très faible ? Avec des gamins de 4 ans qui en sont encore au mot phrase (et pas toujours compréhensibles), et livré à cette violence quotidienne dont il souffre sous prétexte que les enseignants ont baissé les bras parce que les enfants de classe populaire ils sont naturellement violents ! Et que les familles qui ont un peu plus que moi ont fui... ?
Non, je réclame une école exigeante, de qualité pour tous et pas un public qui va devenir une poubelle (dans ma ville on est très très près de cela) et un privé qui se permet de hauts tarifs parce que de toutes façons il sait qu'il va remplir ses classes et propose une liste d'attente d'au moins 2 ans...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Aliceinwonderland le Sam 21 Fév 2015 - 18:17
Si l'enfant est vraiment en avance il peut avoir une bourse non? Mon deuxième fils est excellent, je sais qu'il aurait une bourse sans problèmes. C'est plus gênant en effet pour les enfants moyens ou aux résultats plus inégaux. Mon numéro 1 est le chouchou de la prof de SVT, il cartonne aux DST de maths mais les langues vivantes c'est plus inégal, et s'il a eu 40/40 au brevet en français ses résultats sont un peu en dents de scie en ce moment en français (il a des capacités mais bonjour la crise d'adolescence). Et donc je ne sais pas si pour lui j'aurais la bourse à l'heure actuelle si je me retrouvais seule par exemple. Et c'est un problème oui.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 18:18
Pas de bourses avant le collège.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Aliceinwonderland le Sam 21 Fév 2015 - 18:20
Je ne savais pas.

Mais malgré tout êtes-vous certaines qu'une école qui laisserait le dernier mot aux parents pour les sauts serait si performante que cela et développerait leur potentiel?
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 18:27
Non, moi je ne suis pas pour un passage en force via les parents !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Saut de classe à la demande des parents

par maikreeeesse le Sam 21 Fév 2015 - 18:33
@Blablatrice occasionnelle a écrit:Voici un excellent condensé d'arguments contre le saut avec lesquels je ne suis pas d'accord.
@maikreeeesse a écrit:
Je suis plutôt réservée sur cette discussion car chaque année, en maternelle,  je rencontre statistiquement  deux parents d'enfants qui s'ennuient par classe (heureusement pas toujours dans ma classe mais aussi dans celles des collègues sinon je finirais par me poser des questions sur ma capacité à être intéressante...)
2 par classe, ça fait moins de 10%, je pense que 10% d'enfants pourraient largement sauter une classe. Ou est le mal?
@maikreeeesse a écrit:Je crois qu'il faut se poser la question en tant que parent du "pourquoi faire sauter une classe" ? Mon enfant s'ennuie ?
Mes enfants s'ennuient certes un peu, comme 70% d'enfants, mais pas tant que ça, il y a toujours quelque chose à tirer d'un enseignement et puis il y a les copains. Ce n'est pas le fond du problème.

Le fond du problème est que l'école est pour apprendre, et ils n'apprennent pas assez de choses à mon goût. Ce n'est pas structurant.
@maikreeeesse a écrit:Veut-on que notre enfant ait un an d'avance ? Pourquoi ?
Je ne tiens pas à l'avance sur les autres, mais au contenu des apprentissages. J'ai un enfant de fin d'année, avec 2 ans d'avance. Si je pouvais le mettre avec d'autres de son âge et le même contenu scolaire, je n'hésiterais pas une seconde! Déjà, s'il y avait plus d'enfants avec 2 ans d'avance ça rendrait les miens moins extraterrestres, j'ai des gamins normaux, curieux et scolaires mais normaux.
@maikreeeesse a écrit:si l'on regarde objectivement le programme de PS par exemple ( compter jusqu'à 6, dénombrer jusqu'à 3, les couleurs) n'importe quel enfant un peu suivi chez lui le maîtrise avant de rentrer à l'école? Cela voudrait dire qu'on leur fait tous sauter la PS ?
C'est un peu le principe de SLECC, tout faire plus tôt, et ça ne me gêne pas.

Mais plus qu'en maternelle, où les enfants jouent spontanément de manière très constructive, c'est en fin de primaire et au collège que les enseignements pourraient être beaucoup plus fournis.
@maikreeeesse a écrit:Les parents doivent aussi apprendre à nous faire confiance...
Ce n'est pas la compétence des enseignants que je mets en question, mais le contenu des programmes scolaires.

Je sais, c'est un problème qui concerne tout le monde, mais moi je n'ai la force que de m'occuper de mon petit nombril, de ma petite famille. Il est devenu impossible dans le système actuel d'avoir une saine ambition intellectuelle pour son enfant. Au nom du seul humanisme, ça n'a rien à voir avec la précocité, ou si peu.

Je me fais un peu l'avocate du diable, il y a sans doute des parents inconscients, toxiques, qui projettent et surinvestissent, j'en fait peut-être même partie. Mais entre les enfants en manque d'amour, ceux en manque de structure, ceux des familles instables, ceux qui ne dorment pas assez, qui ne mangent pas équilibré à heure fixe... les malheux enfants des parents qui s'occupent trop d'eux ne me semblent pas les plus à plaindre.

Pour retourner ta formule, les enseignants doivent aussi apprendre à leur faire confiance.

Mais je ne suis pas contre le saut par principe ! Je l'ai déjà proposé pour certains. Je relate simplement  ce que je rencontre depuis que j'enseigne: au moins deux parents décrits comme ci-dessus par an et par classe. Je n'ai pas la prétention de décréter que tel ou tel enfant des participants de ce forum doit ou non sauter une classe, que les parents sont maltraitants et les enfants voués aux souffrances les plus vives... Mais je ne crois pas non plus que cela doit être les parents qui peuvent  dire si un saut de classe est pertinent ou pas. C'est pourquoi j'insiste sur la nécessité de discuter avec l'enseignant. Oui, Lornet, tu peux (et dois ) rencontrer l'instit de GS pour entendre ce qu'elle a à dire . Je suis directrice, je ne pourrai parler à la place de mes collègues et dire ce qui se passe dans leur classe.
Ce qui me met mal à l'aise également, c'est que j'enseigne dans une petite ville, niveau très populaire. Si les parents qui viennent me voir connaissaient le niveau de certaines écoles de la grande ville d'à côté ! Il y a presque un an de décalage. Leur enfant qui passait pour très brillant, ne serait plus que moyen. En fait c'est très subjectif. Quand on enseigne longtemps dans un milieu donné, on connaît la norme dans ce milieu et on oublie les autres. Ceci est une vraie question, pas une critique: doit-on faire passer les élèves les plus brillants ? Je le répéte, je suis en maternelle et je ne parle que d'enfants entre 2 et 5 ans, mais j'avoue que j'ai du mal à entendre qu'un enfant brillant, très intelligent puisse s'ennuyer en maternelle. Il y a toujours des domaines où il est moins performant: motricité, motricité fine, arts visuels, lecture, calculs, relation avec les autres, domaines dans lesquels il peut se perfectionner. Mon fils savait lire en MS. Il serait venu me dire qu'il s'ennuyait, je lui aurai répondu de lire (lui jouait à la bagarre)! Pour des enfants EIP ou HP, je ne saurai pas mettre forcément un nom, mais je sentirai des décalages dans le comportement et demanderai conseil à mes collègues et à la psy ( et aux parents).
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Saut de classe à la demande des parents

par maikreeeesse le Sam 21 Fév 2015 - 18:38
J'oubliais: je suis beaucoup plus sensible et alertée lorsqu'un enfant change de comportement que pas ses paroles. En bref, un enfant qui dit s'ennuyer, je note sans plus, en revanche un enfant qui se renferme, ou joue aux pitres, qui "régresse" m'interrogera bien plus.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 18:41
Encore une fois maikresse, tout le monde ne propose pas un travail aussi riche. Exemple d'une classe : 1 période complète avec un seul album (même pas de lecture offerte) toujours durant cette période travail sur les 3 couleurs primaires, mais pas de dessin (jamais) à part un bonhomme par mois pour le cahier de liaison, pas de travaux manuels, en motricité des parcours et exclusivement des parcours, pas de pâte à modeler, pâte à sel, cuisine, de découpage, de collage, de jardinage, d'élevage... bref tout ce qui fait selon moi la maternelle. Des puzzles à encastrement exclusivement, de gros duplos, des poupées et un garage. Personnellement, même en tant qu'instit je m'ennuierais à mourir. Alors mon fils qui avait déjà fait une TPS dans une classe de TPS/PS/MS où on élevait un lapin, le dessinait, cherchait ce qu'il mangeait, apprenait la chanson du petit lapin caché dans un chou, reconnu qu'il y avait 2 syllabes dans lapin ... et bien cela a été le choc.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Mélisande
Neoprof expérimenté

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Mélisande le Sam 21 Fév 2015 - 18:44
Je rejoins Maikresse.

Ayant une mère enseignante en maternelle durant toute sa carrière, et une sœur enseignant en maternelle actuellement, elles ont eu TOUS LES ANS, en général en avril ou en mai, plusieurs parents qui voulaient un rendez-vous pour demander un saut de classe pour leur enfant. Les parents ont une vision très optimiste du niveau de leur enfant (et c'est normal, ils sont subjectifs, comme tous parents), et il y a une sorte d'angoisse à calmer ("dites-nous que notre enfant est fabuleux !") et une fierté d'avoir un enfant hors norme qui faussent leur vision globale du niveau de leur enfant. Il faut vraiment faire confiance aux enseignants qui sont dans la classe et peuvent vraiment savoir s'il y a effectivement un problème de décalage ou pas.

avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 18:47
J'ai l'impression que vous êtes dans des écoles particulières. Parce que franchement, dans ma carrière j'ai connu très très peu de demandes de saut de classe (il faut que je cherche d'ailleurs...) et dans celle de mon fils, aucune demande.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Saut de classe à la demande des parents

par maikreeeesse le Sam 21 Fév 2015 - 18:54
Je sais, il est difficile de parler des enseignants de maternelle en général.
 En PS, je fais rarement des fiches et les enfants n'ont pas grand chose dans leur cahier, alors  j'essaie  depuis quelques années pour faciliter les échanges entre les parent et leur enfant et  expliquer ce que l'on fait en classe, de prendre en photo les activités des enfants (tous ce que tu décris mais qui ne laisse pas forcément de traces) ainsi que leurs objectifs. Ce n'est pas révolutionnaire, et beaucoup d'entre nous le font mais cela permet de moins devoir se justifier ou se sentir coupable lorsqu'un enfant dit "j'ai fait des coloriages toute la journée"  Very Happy
Pour le niveau MS, celui que je connais le mieux, j'ai l'impression que le plus important pour la plupart des enfants c'est les copains et les histoires "avec les mots compliqués" dixit les enfants (et la maîtresse passe au second plan). Je me "console" dans la lecture des histoires, que je trouve être un grand moment avec eux et quelque soit leur niveau.
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Saut de classe à la demande des parents

par maikreeeesse le Sam 21 Fév 2015 - 18:59
@Mélisande a écrit:
Ayant une mère enseignante en maternelle durant toute sa carrière, et une sœur enseignant en maternelle actuellement, elles ont eu TOUS LES ANS, en général en avril ou en mai, plusieurs parents qui voulaient un rendez-vous pour demander un saut de classe pour leur enfant. Les parents ont une vision très optimiste du niveau de leur enfant (et c'est normal, ils sont subjectifs, comme tous parents), et il y a une sorte d'angoisse à calmer ("dites-nous que notre enfant est fabuleux !") et une fierté d'avoir un enfant hors norme qui faussent leur vision globale du niveau de leur enfant. Il faut vraiment faire confiance aux enseignants qui sont dans la classe et peuvent vraiment savoir s'il y a effectivement un problème de décalage ou pas.

+ 1

Coindeparadis, peut-être que cela dépend du milieu. En milieu populaire ou intermédiaire, je ne sais pas trop comment dire, c'est peut-être plus important ou angoissant et avoir une année d'avance est un gage de réussite future.
Invité
Invité

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 19:11
@maikreeeesse a écrit:J'oubliais: je suis beaucoup plus sensible et alertée lorsqu'un enfant change de comportement que pas ses paroles. En bref, un enfant qui dit s'ennuyer, je note sans plus, en revanche un enfant qui se renferme, ou joue aux pitres, qui "régresse" m'interrogera bien plus.

On a eu les deux l'an dernier : d'abord les paroles puis le changement de comportement.
Elle était sage en début de PS mais la maîtresse de fin de PS nous a indiqué qu'elle devenait capricieuse et autoritaire.
Elle a eu trois maîtresses en tout en PS (deux remplaçantes, trois remplacements en tout) donc des regards différents mais son comportement à l'école avait changé, et pas en bien. En début de MS, il y a encore eu quelques soucis mais depuis novembre, ça se passe à nouveau bien.

Elle ne s'est pas renfermée mais a parfois joué au pitre.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Saut de classe à la demande des parents

par coindeparadis le Sam 21 Fév 2015 - 19:55
@maikreeeesse a écrit:
@Mélisande a écrit:
Ayant une mère enseignante en maternelle durant toute sa carrière, et une sœur enseignant en maternelle actuellement, elles ont eu TOUS LES ANS, en général en avril ou en mai, plusieurs parents qui voulaient un rendez-vous pour demander un saut de classe pour leur enfant. Les parents ont une vision très optimiste du niveau de leur enfant (et c'est normal, ils sont subjectifs, comme tous parents), et il y a une sorte d'angoisse à calmer ("dites-nous que notre enfant est fabuleux !") et une fierté d'avoir un enfant hors norme qui faussent leur vision globale du niveau de leur enfant. Il faut vraiment faire confiance aux enseignants qui sont dans la classe et peuvent vraiment savoir s'il y a effectivement un problème de décalage ou pas.

+ 1

Coindeparadis, peut-être que cela dépend du milieu. En milieu populaire ou intermédiaire, je ne sais pas trop comment dire, c'est peut-être plus important ou angoissant et avoir une année d'avance est un gage de réussite future.
Dans les écoles très populaires, on se défie des enseignants, on investit peu la scolarité de l'enfant, donc évidemment il y a moins de demandes de saut de classe !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 20:02
@maikreeeesse a écrit:
Mais je ne suis pas contre le saut par principe ! Je l'ai déjà proposé pour certains. Je relate simplement  ce que je rencontre depuis que j'enseigne: au moins deux parents décrits comme ci-dessus par an et par classe. Je n'ai pas la prétention de décréter que tel ou tel enfant des participants de ce forum doit ou non sauter une classe, que les parents sont maltraitants et les enfants voués aux souffrances les plus vives... Mais je ne crois pas non plus que cela doit être les parents qui peuvent  dire si un saut de classe est pertinent ou pas.
Les parents connaissent leur enfant et son cadre de vie, bien mieux que les enseignants...
@maikreeeesse a écrit:
C'est pourquoi j'insiste sur la nécessité de discuter avec l'enseignant.
Evidemment!
@maikreeeesse a écrit:Ce qui me met mal à l'aise également, c'est que j'enseigne dans une petite ville, niveau très populaire. Si les parents qui viennent me voir connaissaient le niveau de certaines écoles de la grande ville d'à côté ! Il y a presque un an de décalage.
Justement. D'où l'intérêt de rendre le saut fréquent quand l'endroit est faible.... puisque monter le niveau est impossible.
@maikreeeesse a écrit:Leur enfant qui passait pour très brillant, ne serait plus que moyen.
La vraie question est: est-ce que le contenu de l'enseignement est adapté? Il peut être inadapté pour beaucoup d'enfants, ce qui fait que les enfants en question paraissent brillants. Le but n'est pas de juger dans quelle mesure ils le sont en leur décernant ou en leur refusant une récompense (à eux ou à leurs parents) mais de les accompagner dans leur désir d'apprendre à hauteur de leurs capacités.
@maikreeeesse a écrit:En fait c'est très subjectif. Quand on enseigne longtemps dans un milieu donné, on connaît la norme dans ce milieu et on oublie les autres. Ceci est une vraie question, pas une critique: doit-on faire passer les élèves les plus brillants ? Je le répéte, je suis en maternelle et je ne parle que d'enfants entre 2 et 5 ans, mais j'avoue que j'ai du mal à entendre qu'un enfant brillant, très intelligent puisse s'ennuyer en maternelle. Il y a toujours des domaines où il est moins performant: motricité, motricité fine, arts visuels, lecture, calculs, relation avec les autres, domaines dans lesquels il peut se perfectionner. Mon fils savait lire en MS. Il serait venu me dire qu'il s'ennuyait, je lui aurai répondu de lire (lui jouait à la bagarre)!
Je suis d'accord que c'est plus un problème de primaire et de collège que de maternelle. Un enfant qui va en maternelle pour jouer ne me choque pas. Mais encore une fois, je n'ai rien non plus contre les enseignements précoces type SLECC. Ce n'est pas (seulement) une question d'ennui mais aussi en grande partie de choix éducatif, les deux se défendent et les parents pourraient avoir leur mot à dire.
@maikreeeesse a écrit:Pour des enfants EIP ou HP, je ne saurai pas mettre forcément un nom, mais je sentirai des décalages dans le comportement et demanderai conseil à mes collègues et à la psy ( et aux parents).

J'oubliais: je suis beaucoup plus sensible et alertée lorsqu'un enfant change de comportement que pas ses paroles. En bref, un enfant qui dit s'ennuyer, je note sans plus, en revanche un enfant qui se renferme, ou joue aux pitres, qui "régresse" m'interrogera bien plus.
Evil or Very Mad  Evil or Very Mad  Evil or Very Mad   En somme, il faut qu'un enfant se rende malheureux pour gagner le droit d'apprendre...

Mais vous vous rendez compte de ce que vous écrivez? Le but de l'école n'est-il pas de transmettre le désir d'apprendre?
Blablatrice occasionnelle
Niveau 6

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Blablatrice occasionnelle le Sam 21 Fév 2015 - 20:10
@maikreeeesse a écrit:
Pour le niveau MS, celui que je connais le mieux, j'ai l'impression que le plus important pour la plupart des enfants c'est les copains et les histoires "avec les mots compliqués" dixit les enfants (et la maîtresse passe au second plan). Je me "console" dans la lecture des histoires, que je trouve être un grand moment avec eux et quelque soit leur niveau.
Je suis entièrement d'accord. Vive la lecture des histoires! Je ne ferais jamais sauter à mes enfants une classe avec beaucoup d'histoires et beaucoup de vocabulaire... Et je pense effectivement qu'un bon instit en maternelle suffit amplement à contenter tout le monde (même s'il est aussi légitime de vouloir aller plus vite).

On peut pinailler pour savoir s'il vaut mieux laisser jouer un gamin ou lui apprendre à lire à 4 ans, au lieu des 6 ans, les deux se défendent. Mais quelle que soit l'option choisie, arrivés au CM1 la plupart des enfants écrivent encore en phonétique... et c'est là que les vraies questions commencent.
Contenu sponsorisé

Re: Saut de classe à la demande des parents

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum