Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par doctor who le Dim 22 Fév 2015 - 11:39

Un titulaire du CAPES nouvelle mouture, option LC, peut a priori passer devant un agrégé de LC ancienne manière... Sad Laughing

Mais j'imagine que les quelques postes de LC purs qui resteront (dans les grands lycées) deviendront des postes spécifiques.

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Lo le Dim 22 Fév 2015 - 12:36

Je suis assez inquiète aussi...suite à des départs à la retraite nous ne serons plus que 2 profs de LC pour un collège/lycée général avec 4 classes par niveau et beaucoup de groupes de latin au collège. Ma collègue n'aura quasiment plus de français l'an prochain. Je commence presque à culpabiliser en pensant à d'éventuels congés/temps partiels (cela risque de nous arriver à toutes les deux) dans les années à venir, qui menaceront l'avenir des LA dans notre établissement.

Par ailleurs, je me posais une question même si elle n'est pas directement liée: en tant que LC, c'est-à-dire "espèce en voie de disparition", je suppose que le congé formation est d'autant moins facilement accordé, surtout pour l'agreg? Pfff...

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.

Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par elisa18 le Dim 22 Fév 2015 - 12:42

@linotte a écrit:
Cripure a écrit:J'aimerais bien savoir par quelle perversion de l'esprit nous serions censés ne pas enseigner normalement le français !

Sur le VS de certains professeurs de LC, cette année, il était noté 'compément de service en lettres modernes'.
Certains (assoc ? syndicat ?) sont montés au créneau en demandant une modif, ce qui a été accepté.
Cependant, sur i-prof ( consulté par pur hasard), il est bien noté que j'effectue un CS en lettres modernes ...
Bonjour, Dans quel onglet d'i-prof? Je viens d'y aller, et je n'ai rien vu! Mais peut-être mon académie ne le remplit-elle pas?

elisa18
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Kak le Dim 1 Mar 2015 - 10:23

@henriette a écrit:
@linotte a écrit:
Cripure a écrit:J'aimerais bien savoir par quelle perversion de l'esprit nous serions censés ne pas enseigner normalement le français !

Sur le VS de certains professeurs de LC, cette année, il était noté 'compément de service en lettres modernes'.
Certains (assoc ? syndicat ?) sont montés au créneau en demandant une modif, ce qui a été accepté.
Cependant, sur i-prof ( consulté par pur hasard), il est bien noté que j'effectue un CS en lettres modernes ...
Cela a été mon cas il y a quelques années : affectée à un établissement pour les heures de langues anciennes, et en CS dans cet établissement pour les heures de français.
J'ai protesté, on m'a assuré que c'était normal, toujours comme ça. Et comme je rentrais en France après de nombreuses années à l'étranger, j'ai cru que c'était comme ça à présent.
Mais lorsque j'ai eu ma mut pour mon établissement actuel, là, affectation complète sur poste, sans séparation LC / LM.
Je n'ai jamais compris pourquoi il en avait été différemment avant, du coup.

Ca peut être aussi lié à une situation locale.
Cela m'est arrivé:
en poste dans un établissement , je devais aller faire un cds dans un autre pour trois heures! Or dans mon établissement un temps partiel LM dégageait 3h, plutôt que de partir pour faire 3h de cds LC à 40km de mon collège, j'ai fait 3h de cds LM dans mon établissement... De la cuisine interne...

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par nlm76 le Dim 1 Mar 2015 - 10:37

@Kak a écrit:j'ai fait 3h de cds LM dans mon établissement... De la cuisine interne...
gné?! Un complément de service dans sa propre discipline dans le même établissement ?!

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par linotte le Dim 1 Mar 2015 - 10:47

Mais kak, bien sûr que non !
Tu as toute légitimité pour assurer  (et absolument pas en CdS !) un cours de français !
Dans un ancien collège, le chef me dit : "on perd du latin ( regroupement 4e-3e) , il y a un CdS a assurer ailleurs". Je lui ai répondu qeue j'étais prof de français et qu'à ce titre je prendrai .... du français.

( et finalement aucun prof n'est parti faire ce CdS, époque où il y avait de la marge pour boucler les services...)

Edit : mais l'évolution sera certainement de demander à un LC de ne faire que du latin ( ou du grec) sur 2 étab.

Edit 2 : C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ? (j'ai vu les deux cas : un chef décidant de garder son LC dernier arrivant, un autre l'envoyant en CDS en qualité de dernier arrivant)

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Kak le Dim 1 Mar 2015 - 18:54

@linotte a écrit:Mais kak, bien sûr que non !
Tu as toute légitimité pour assurer  (et absolument pas en CdS !) un cours de français !

Je n'ai pas dit le contraire!
Je faisais mon service en français et en latin comme d'habitude mais j'avais un cds de 3h qui complétait à titre provisoire mon service pour éviter d'aller ailleurs (grâce au refus des hsa!)...

@linotte a écrit:Edit 2 : C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ? (j'ai vu les deux cas : un chef décidant de garder son LC dernier arrivant, un autre l'envoyant en CDS en qualité de dernier arrivant)

Là est le problème...

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par User5899 le Dim 1 Mar 2015 - 19:29

@linotte a écrit:C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ?
Il y a trente ans, la question était : un lettres modernes est-il vraiment un prof de lettres ?
Finalement, les années passent, mais pas les questions débiles.
Edit. Ah parce qu'il faut une réponse ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par B.o.u.l.i le Dim 1 Mar 2015 - 20:22

@linotte a écrit:Mais kak, bien sûr que non !
Tu as toute légitimité pour assurer  (et absolument pas en CdS !) un cours de français !
Dans un ancien collège, le chef me dit : "on perd du latin ( regroupement 4e-3e) , il y a un CdS a assurer ailleurs". Je lui ai répondu qeue j'étais prof de français et qu'à ce titre je prendrai .... du français.

( et finalement aucun prof n'est parti faire ce CdS, époque où il y avait de la marge pour boucler les services...)

Edit : mais l'évolution sera certainement de demander à un LC de ne faire que du latin ( ou du grec) sur 2 étab.

Edit 2 : C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ? (j'ai vu les deux cas : un chef décidant de garder son LC dernier arrivant, un autre l'envoyant en CDS en qualité de dernier arrivant)

C'est déjà pas mal le cas - et de plus en plus.

Ceci dit, avec les changements à venir, la "culture antique latine" va de plus en plus être assurée par les LM au collège, les LC seront de plus en plus réservés à la préparation des épreuves du BAC.

Mais même cette situation n'est peut-être elle-même qu'une étape : la volonté du ministre est certainement d'inscrire les LA au cœur des projets d'établissement, comme les ateliers modélisme, philo, théâtre, etc. Ou pas forcément comme des ateliers, mais des cours locaux, financés par la partie "autonomie" de la DHG. Oui, j'espère me tromper lourdement ; oui, j'ai peur des réformes qui tombent et vont tomber sur le collège.

B.o.u.l.i
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par linotte le Dim 1 Mar 2015 - 21:06

Merci pour la question débile.
Si je la pose, c'est qu'elle se pose dans les faits ... et que je n'ai pas lu ( ici ou ailleurs, ce n'est pas la question) de réponse claire.

Je répète donc :
Suppression de poste.
Dernier arrivant dans l'équipe de lettres : prof de LC
Suppression de poste en français
Le CDE "décide" de garder son LC au détriment du dernier LM arrivé.

Le LC n'est donc de fait pas un prof de français comme les autres ( mais ça, on le savait Laughing )




linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Fires of Pompeii le Dim 1 Mar 2015 - 21:11

@B.o.u.l.i a écrit:
@linotte a écrit:Mais kak, bien sûr que non !
Tu as toute légitimité pour assurer  (et absolument pas en CdS !) un cours de français !
Dans un ancien collège, le chef me dit : "on perd du latin ( regroupement 4e-3e) , il y a un CdS a assurer ailleurs". Je lui ai répondu qeue j'étais prof de français et qu'à ce titre je prendrai .... du français.

( et finalement aucun prof n'est parti faire ce CdS, époque où il y avait de la marge pour boucler les services...)

Edit : mais l'évolution sera certainement de demander à un LC de ne faire que du latin ( ou du grec) sur 2 étab.

Edit 2 : C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ? (j'ai vu les deux cas : un chef décidant de garder son LC dernier arrivant, un autre l'envoyant en CDS en qualité de dernier arrivant)

C'est déjà pas mal le cas - et de plus en plus.

Ceci dit, avec les changements à venir, la "culture antique latine" va de plus en plus être assurée par les LM au collège, les LC seront de plus en plus réservés à la préparation des épreuves du BAC.

Mais même cette situation n'est peut-être elle-même qu'une étape : la volonté du ministre est certainement d'inscrire les LA au cœur des projets d'établissement, comme les ateliers modélisme, philo, théâtre, etc. Ou pas forcément comme des ateliers, mais des cours locaux, financés par la partie "autonomie" de la DHG. Oui, j'espère me tromper lourdement ; oui, j'ai peur des réformes qui tombent et vont tomber sur le collège.

Tout ça me fait bien peur.
Par ailleurs, je trouve incroyable qu'on demande de plus en plus aux LM d'assurer la "culture antique" alors que tout a été fait pour littéralement vider les épreuves de concours LM de toute culture antique (pas de version au CAPES et seulement une version latine à l'agrégation - qui ne concerne pas tout le monde en plus). Vraiment les politiques se suivent et se ressemblent... où va t-on ma bonne dame ?!

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par trompettemarine le Dim 1 Mar 2015 - 22:53

@B.o.u.l.i a écrit:
Mais même cette situation n'est peut-être elle-même qu'une étape : la volonté du ministre est certainement d'inscrire les LA au cœur des projets d'établissement, comme les ateliers modélisme, philo, théâtre, etc. Ou pas forcément comme des ateliers, mais des cours locaux, financés par la partie "autonomie" de la DHG. Oui, j'espère me tromper lourdement ; oui, j'ai peur des réformes qui tombent et vont tomber sur le collège.

Selon les différents rapports que j'ai pu lire grâce à une ARELA, je crains que ce soit effectivement ce qui se profile.

Voici l'extrait de l'un d'eux, cela fait frémir :
Spoiler:
Le CSP n’est pas chargé des programmes mais de la "charte des programmes", des contenus
et des évaluations ainsi que du contenu de la formation des maîtres. Les programmes des
différents « cycles » (le cycle 3 va du CE à la 6e, le cycle 4 de la 5e à la 3e) sont ensuite élaborés
par d'autres groupes recrutés par le CSP, relus et "lissés" au CSP (en février et mars), envoyés
à la DGESCO qui consulte les professeurs puis fait une synthèse et renvoie au CSP.
- La place fondamentale du français est reconnue, comme celle des oeuvres littéraires.
- Les langues anciennes, en tant qu’options, ne font pas partie du minimum de culture
destiné à tous les élèves. On reconnaît cependant leur apport fondamental pour
toutes les disciplines, en particulier par l’étymologie.
- Les langues anciennes pourront se maintenir parmi les options, mais pas partout. Tout
dépendra des choix des équipes pédagogiques, dans les établissements.


Quant au grec, voici ce qui se profile déjà dans une académie :
Spoiler:
Enfin, la suppression du grec dans les collèges et lycées n’est pas officielle, mais le rectorat souhaite instituer des réseaux d’établissements, où le grec serait enseigné par visio-conférence.

Enfin, si j'ai bien compris, il semblerait que la coexistence de deux agrégations LC et LM soit elle-aussi menacée.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par User5899 le Dim 1 Mar 2015 - 23:48

@linotte a écrit:Merci pour la question débile.
Si je la pose, c'est qu'elle se pose dans les faits ... et que je n'ai pas lu ( ici ou ailleurs, ce n'est pas la question) de réponse claire.

Je répète donc :
Suppression de poste.
Dernier arrivant dans l'équipe de lettres : prof de LC
Suppression de poste en français
Le CDE "décide" de garder son LC au détriment du dernier LM arrivé.

Le LC n'est donc de fait pas  un prof de français comme les autres ( mais ça, on le savait  Laughing )



Vous découvrez l'eau tiède. LC et LM ont toujours été gérés par deux bureaux différents. Quand il y a une fermeture de poste, tous les cas de figures peuvent se présenter, c'est le CdE qui choisit quel est le poste qu'il veut fermer. Ca n'a rien à voir avec les "nouveautés".
Et pardon, mais demander si les profs de LC sont des professeurs de lettres, moi j'appelle ça une insulte. Quand on ne précise pas, d'ailleurs, "lettres" signifie "lettres classiques". C'est quasiment pléonastique.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par User5899 le Dim 1 Mar 2015 - 23:50

PB64 a écrit:
@B.o.u.l.i a écrit:
@linotte a écrit:Mais kak, bien sûr que non !
Tu as toute légitimité pour assurer  (et absolument pas en CdS !) un cours de français !
Dans un ancien collège, le chef me dit : "on perd du latin ( regroupement 4e-3e) , il y a un CdS a assurer ailleurs". Je lui ai répondu qeue j'étais prof de français et qu'à ce titre je prendrai .... du français.

( et finalement aucun prof n'est parti faire ce CdS, époque où il y avait de la marge pour boucler les services...)

Edit : mais l'évolution sera certainement de demander à un LC de ne faire que du latin ( ou du grec) sur 2 étab.

Edit 2 : C'est aussi une question délicate lors d'une fermeture de poste ou d'un CdS en français: le collègue de LC fait-il partie de l'équipe de lettres ou pas ? (j'ai vu les deux cas : un chef décidant de garder son LC dernier arrivant, un autre l'envoyant en CDS en qualité de dernier arrivant)

C'est déjà pas mal le cas - et de plus en plus.

Ceci dit, avec les changements à venir, la "culture antique latine" va de plus en plus être assurée par les LM au collège, les LC seront de plus en plus réservés à la préparation des épreuves du BAC.

Mais même cette situation n'est peut-être elle-même qu'une étape : la volonté du ministre est certainement d'inscrire les LA au cœur des projets d'établissement, comme les ateliers modélisme, philo, théâtre, etc. Ou pas forcément comme des ateliers, mais des cours locaux, financés par la partie "autonomie" de la DHG. Oui, j'espère me tromper lourdement ; oui, j'ai peur des réformes qui tombent et vont tomber sur le collège.

Tout ça me fait bien peur.
Par ailleurs, je trouve incroyable qu'on demande de plus en plus aux LM d'assurer la "culture antique" alors que tout a été fait pour littéralement vider les épreuves de concours LM de toute culture antique (pas de version au CAPES et seulement une version latine à l'agrégation - qui ne concerne pas tout le monde en plus). Vraiment les politiques se suivent et se ressemblent... où va t-on ma bonne dame ?!
La culture antique, c'est de la daube. Soit on est historien, soit on est latiniste. Le latin est une langue, ce n'est pas une matière prétexte à exposés. Dans les années 60, les lettres modernes assuraient en 1res modernes 2h de "textes de l'antiquité en traduction", on serait bien venu d'y revenir. Et pas besoin d'un cursus solide pour enseigner de la daube.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Fires of Pompeii le Lun 2 Mar 2015 - 14:34

Cripure a écrit:
PB64 a écrit:
@B.o.u.l.i a écrit:

C'est déjà pas mal le cas - et de plus en plus.

Ceci dit, avec les changements à venir, la "culture antique latine" va de plus en plus être assurée par les LM au collège, les LC seront de plus en plus réservés à la préparation des épreuves du BAC.

Mais même cette situation n'est peut-être elle-même qu'une étape : la volonté du ministre est certainement d'inscrire les LA au cœur des projets d'établissement, comme les ateliers modélisme, philo, théâtre, etc. Ou pas forcément comme des ateliers, mais des cours locaux, financés par la partie "autonomie" de la DHG. Oui, j'espère me tromper lourdement ; oui, j'ai peur des réformes qui tombent et vont tomber sur le collège.

Tout ça me fait bien peur.
Par ailleurs, je trouve incroyable qu'on demande de plus en plus aux LM d'assurer la "culture antique" alors que tout a été fait pour littéralement vider les épreuves de concours LM de toute culture antique (pas de version au CAPES et seulement une version latine à l'agrégation - qui ne concerne pas tout le monde en plus). Vraiment les politiques se suivent et se ressemblent... où va t-on ma bonne dame ?!
La culture antique, c'est de la daube. Soit on est historien, soit on est latiniste. Le latin est une langue, ce n'est pas une matière prétexte à exposés. Dans les années 60, les lettres modernes assuraient en 1res modernes 2h de "textes de l'antiquité en traduction", on serait bien venu d'y revenir. Et pas besoin d'un cursus solide pour enseigner de la daube.

Je suis entièrement d'accord... et j'ai l'impression de me battre contre des moulins quand je veux enseigner la langue et que, dans les formations, les inspecteurs et autres "formateurs académiques" nous disent d'un ton condescendant que ça ne sert à rien et que ce qui est important c'est que les élèves fassent des exposés, "développent leur esprit critique", le tout sans savoir lire un traître mot de latin... bref. J'arrête là parce que je risque de m'emporter et que je prêche des convertis, sur ce forum en tout cas Smile (enfin je l'espère)

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Amaliah le Lun 2 Mar 2015 - 14:49

Il n'y a donc plus qu'un CAPES avec quatre options parmi lesquelles le latin. Quid du grec? Disparu?
Question subsidiaire : peut-on réussir son CAPES mais rater son option de latin et donc être prof de LM sans pouvoir enseigner le latin? Ou la moyenne obtenue à l'ensemble des épreuves valide-t-elle l'obtention du CAPES, quelle que soit la note obtenue en latin?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Fires of Pompeii le Lun 2 Mar 2015 - 15:32

@Amaliah a écrit:Il n'y a donc plus qu'un CAPES avec quatre options parmi lesquelles le latin. Quid du grec? Disparu?
Question subsidiaire : peut-on réussir son CAPES mais rater son option de latin et donc être prof de LM sans pouvoir enseigner le latin? Ou la moyenne obtenue à l'ensemble des épreuves valide-t-elle l'obtention du CAPES, quelle que soit la note obtenue en latin?

C'est la moyenne qui valide le tout. Donc finalement les langues anciennes, hein...
Sans compter une profonde injustice : les LM ont le choix entre quatre options, mais le feu LC lui n'a pas le choix s'il veut justement valider un semblant de CAPES LC...

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par nlm76 le Lun 2 Mar 2015 - 15:34

PB64 a écrit: [...] dans les formations, les inspecteurs et autres "formateurs académiques" nous disent d'un ton condescendant que ça ne sert à rien et que ce qui est important c'est que les élèves fassent des exposés, "développent leur esprit critique", le tout sans savoir lire un traître mot de latin...
Pure calomnie. Vous tentez de faire passer des cadres de l'éducation nationale pour de fieffés imbéciles acoquinés à de fielleux stipendiés. Ça ne prend pas avec moi. Le corps des inspecteurs et des formateurs académiques n'a qu'un but: une meilleure instruction des élèves; et qu'un bilan : le niveau monte.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Fires of Pompeii le Lun 2 Mar 2015 - 15:37

@nlm76 a écrit:
PB64 a écrit: [...] dans les formations, les inspecteurs et autres "formateurs académiques" nous disent d'un ton condescendant que ça ne sert à rien et que ce qui est important c'est que les élèves fassent des exposés, "développent leur esprit critique", le tout sans savoir lire un traître mot de latin...
Pure calomnie. Vous tentez de faire passer des cadres de l'éducation nationale pour de fieffés imbéciles acoquinés à de fielleux stipendiés. Ça ne prend pas avec moi. Le corps des inspecteurs et des formateurs académiques n'a qu'un but: une meilleure instruction des élèves; et qu'un bilan : le niveau monte.

Laughing

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Ronin le Lun 2 Mar 2015 - 15:43

Laughing Laughing Laughing

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par User5899 le Lun 2 Mar 2015 - 16:13

PB64 a écrit:une profonde injustice : les LM ont le choix entre quatre options, mais le feu LC lui n'a pas le choix s'il veut justement valider un semblant de CAPES LC...
Normal, quand on n'est spécialiste de rien, on a le choix entre tout Rolling Eyes


@nlm76 a écrit: Le corps des inspecteurs et des formateurs académiques n'a qu'un but: une meilleure instruction des élèves; et qu'un bilan : le niveau monte.
Oui, d'ailleurs, il est tellement haut qu'il atteint la bouche et que bientôt, on ne respirera plus.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par clo74 le Lun 2 Mar 2015 - 17:09

Sans compter une profonde injustice : les LM ont le choix entre quatre options, mais le feu LC lui n'a pas le choix s'il veut justement valider un semblant de CAPES LC...[/quote]

Pour pallier cette injustice, je propose au ministère une option "jeu de pipeau pour bien enseigner les LCA", qui comprendrait les sous options suivantes : réussir à draper correctement une toge, connaître la recette du garum (et le goûter, miam), savoir monter une maquette papier du Colisée, etc...

clo74
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Kapellmeister le Lun 2 Mar 2015 - 18:06

@clo74 a écrit:Pour pallier cette injustice, je propose au ministère une option "jeu de pipeau pour bien enseigner les LCA", qui comprendrait les sous options suivantes : réussir à draper correctement une toge, connaître la recette du garum (et le goûter, miam), savoir monter une maquette papier du Colisée, etc...

Ça sent le vécu. Moi, je ne me suis toujours pas remise du pont du Gard en sucre vu lors d'un stage LC/HDA. Et le cher collègue- formateur de nous annoncer, plein d'enthousiasme, que ça représentait cinquante heures de travail au moins !

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Rendash le Lun 2 Mar 2015 - 18:10

@Kapellmeister a écrit:
@clo74 a écrit:Pour pallier cette injustice, je propose au ministère une option "jeu de pipeau pour bien enseigner les LCA", qui comprendrait les sous options suivantes : réussir à draper correctement une toge, connaître la recette du garum (et le goûter, miam), savoir monter une maquette papier du Colisée, etc...

Ça sent le vécu. Moi, je ne me suis toujours pas remise du pont du Gard en sucre vu lors d'un stage LC/HDA. Et le cher collègue- formateur de nous annoncer, plein d'enthousiasme, que ça représentait cinquante heures de travail au moins !

D'un autre côté je troque volontiers le développement durable, les fronts pionniers et l'éducation civique par dessus le marché, contre une initiation à l'escrime médiévale pour mes 5e. Vraiment. Au titre de l'HdA, avec une transdisciplinarité histoire/EPS/infirmerie scolaire.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Oudemia le Lun 2 Mar 2015 - 18:18

@Kapellmeister a écrit:
@clo74 a écrit:Pour pallier cette injustice, je propose au ministère une option "jeu de pipeau pour bien enseigner les LCA", qui comprendrait les sous options suivantes : réussir à draper correctement une toge, connaître la recette du garum (et le goûter, miam), savoir monter une maquette papier du Colisée, etc...

Ça sent le vécu. Moi, je ne me suis toujours pas remise du pont du Gard en sucre vu lors d'un stage LC/HDA. Et le cher collègue- formateur de nous annoncer, plein d'enthousiasme, que ça représentait cinquante heures de travail au moins !
Shocked
Quand j'avais fait faire une grande frise calendrier c'était sur l'heure du déjeuner...  Rolling Eyes
C'est ma seule contribution en activités (mais elle était très exacte et bien pensée cette frise...).

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conséquences de la suppression du CAPES de lettres classiques

Message par Fires of Pompeii le Lun 2 Mar 2015 - 18:46

@Kapellmeister a écrit:
@clo74 a écrit:Pour pallier cette injustice, je propose au ministère une option "jeu de pipeau pour bien enseigner les LCA", qui comprendrait les sous options suivantes : réussir à draper correctement une toge, connaître la recette du garum (et le goûter, miam), savoir monter une maquette papier du Colisée, etc...

Ça sent le vécu. Moi, je ne me suis toujours pas remise du pont du Gard en sucre vu lors d'un stage LC/HDA. Et le cher collègue- formateur de nous annoncer, plein d'enthousiasme, que ça représentait cinquante heures de travail au moins !

par tous les dieux, j'en rirais bien si ça n'était pas profondément désespérant !

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum