Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par the educator le Sam 28 Fév - 15:48

Quant à prendre avec détachement un texte insultant pour une profession toute entière quand celle-ci est déjà l'objet du mépris récurrent d'une bonne partie de la presse...
D'un autre côté, en 50 lignes, c'était compliqué de faire une sociologie du corps enseignant et une typologie des établissements...
Je trouve certains points sympathiques, d'autres détestables, mais ce qui me surprend à nouveau, c'est l'image que nous véhiculons. Il y a très peu de gens qui ont une vision juste de ce qui se passe à l'école, et ce alors même qu'ils nous confient TOUS leurs enfants. ça interroge quand même.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par Balthazaard le Sam 28 Fév - 16:36

Tu sais, il y a une semaine j'étais à l’hôpital, les quelques membres de ma famille qui y travaillent pourraient nous dire la même chose en remplaçant "enfants" par "santé". c'est un peu général à la société dès qu'une certaine complexité est atteinte non?

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par Lauzeta le Sam 28 Fév - 16:42

Je suis très étonnée des réactions contre ce texte, qui me semble surtout un pamphlet contre le harcèlement, en écho au documentaire d'Infrarouge diffusé sur france 2 il y a quelques semaines. J'ai l'impression que l'auteur défend surtout une conception du collège comme lieu de vie, où ce qui se joue n'est pas uniquement disciplinaire et intellectuel, mais aussi, et en grande partie, social. Il enjoint l'ensemble des personnels qui ont un rôle actif dans la vie des jeunes à occuper davantage les terrains qui leur sont devenus inaccessibles et notamment à être vigilants sur les relations entre jeunes.

Lauzeta
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par Reine Margot le Sam 28 Fév - 16:44

Je crois que le texte ne parle pas seulement du harcèlement, mais de la façon dont l'En s'occupe selon lui très mal des élèves au collège (et seulement au collège, ailleurs, pas de problème)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par Chocolat le Sam 28 Fév - 17:04

"En guise de maître ou de maîtresse, on lui attribue une dizaine de professeurs nerveusement détruits. Parmi eux, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement. Aucun d’entre eux n’a reçu la moindre formation à l’art d’enseigner. Ils peuvent en savoir long, aimer d’amour le Moyen Âge et la grammaire anglaise, à moins d’un talent spécial personne n’a la plus petite idée du moyen de faire partager une passion. Les professeurs dispensent leur cours d’une voix tranchante et perchée, dont les intonations les moins creuses distillent plus d’ennui qu’il n’en eût fallu pour dégoûter Pythagore du triangle et Michelet de la Révolution. Dans cette entreprise de destruction massive de toute curiosité [...]"

Ça, un pamphlet contre le harcèlement ?!

Moi, j'ai envie d'employer d'autres mots : diffamation et calomnie.


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par User5899 le Sam 28 Fév - 17:32

@nitescence a écrit:dès qu'on critique les profs - fut-ce dans la dérision - certains Néos perdent tout recul critique et ne peuvent donc saisir la parodie puisque celle-ci suppose du recul.
Suspect

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par Sphinx le Sam 28 Fév - 18:25

Il y a des points vrais (des gamins se font régulièrement insulter, et les adultes n'y font pas toujours grand chose ; les collèges ne sont pas toujours en bon état, les bousculades dans les couloirs peuvent être violentes là où la vie scolaire n'assure pas), des points évidemment faux (les cartables de quinze kilos ? même celui d'Aristide et de Josette, en cinquième, qui apportent tous leurs manuels de la journée alors qu'on ne le leur demande pas et qui n'ont pas de casier parce qu'ils sont externes, n'arrive pas à ce poids), et des bêtises sorties de nulle part (allez, admettons que sur dix professeurs, un se fiche complètement des élèves, et un n'en aime aucun, et pour ceux que je connais, c'est encore exagérer les chiffres... d'où sort-il ses trois tiers ?)

Mais, même en me disant que c'est une parodie, j'ai beau relire, je ne vois pas ce qu'il peut y avoir d'ironique scratch Le propos est volontairement exagéré et outrancier, c'est vrai, mais c'est pour mieux saisir le lecteur de pitié à la lecture des tribulations du pauvre petit bouchon, et pour mieux faire passer l'idée que le collège sépakool - ce qui n'est pas faux, mais pas de cette façon-là.

On ferait mieux de parler du matériel vétuste et des manuels de 1994 dans certains collèges, des casse-bonbons que l'on laisse en toute impunité pourrir les cours et embêter leurs petits camarades dans d'autres, de l'aide aux devoirs qui n'existera plus hors REP partout en France, des programmes de certaines matières qui laisseront couler dès l'entrée dans le supérieur tous ceux dont les parents ne peuvent pas suivre... Bref, il y avait de quoi écrire, si l'auteur n'avait pas croisé ses derniers profs à l'époque du Petit Chose...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par karaoke le Sam 28 Fév - 18:47

Soit les affirmations suivantes
1 prof sur 3 aime travailler
1 prof sur 3 aimerait travailler
1 prof sur 3 n'aime pas travailler

Questions:
- Effectuez un sondage sur NeopProfs avec les 3 propositions
- Collectez les réponses
- Testez avec un calcul X2 les données sont compatibles avec la loi de probabilité multinomiale
- Vous conclurez en utilisant la notion "foutage-de-gueule" mise en œuvre dans cet article.

Rappel X2:




karaoke
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune de Jérémie Lefebvre dans "Libé" : "Parmi les enseignants, un tiers aime les élèves dans la désolation, un tiers s’en fout, un tiers les déteste ouvertement".

Message par the educator le Sam 28 Fév - 19:22

@Balthazaard a écrit:Tu sais, il y a une semaine j'étais à l’hôpital, les quelques membres de ma famille qui y travaillent pourraient nous dire la même chose en remplaçant "enfants" par "santé". c'est un peu général à la société dès qu'une certaine complexité est atteinte non?

Oui, c'est assez vrai. Pour moi la différence, c'est quand même qu'on co-éduque, co-instruit avec ces gens là, peut être que c'est aussi le cas quand on soigne, je ne sais pas trop.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum