je cherche une dictée sur le conditionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je cherche une dictée sur le conditionnel

Message par Elly le Lun 25 Mai 2009 - 10:49

sI quelqu'un en a une, ce serait gentil de me la passer.
Bon lundi !

Elly
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: je cherche une dictée sur le conditionnel

Message par sand le Lun 25 Mai 2009 - 12:03

Mp

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: je cherche une dictée sur le conditionnel

Message par nad' le Lun 25 Mai 2009 - 13:30

Si c'est pour des 4° :

Une révolte sauvage s’éleva en moi et je parvins à lui répondre, plein de haine : « Je ne dis rien maintenant, mais je pense. Quand je serai grand, je vous tuerai. »
Il poussa un éclat de rire qu’imitèrent les assistants. Il me coucha sur sa cuisse et m’appliqua une tape, une seule, mais avec une telle force que je pensai que mon arrière-train m’était rentré dans l’estomac. Après ça, il me lâcha.
Titubant, je m’éloignai sous les railleries. Il verrait ! Je jurai de me venger. Je jurai que... mais la douleur diminuait à mesure que je m’éloignais. Le pire, c’est quand ils sauraient à l’école. Pendant une semaine, quand je passerais devant le bar, on rirait de moi avec cette lâcheté habituelle des grandes personnes. Je devrais partir plus tôt...

José Mauro de Vasconcelos, Mon bel oranger



Si c'est pour des 6° :


Elles appelèrent Cendrillon pour lui demander son avis, car elle avait le goût bon. Cendrillon les conseilla le mieux du monde, et s’offrit même à les coiffer ; ce qu’elles voulurent bien. En les coiffant, elles lui disaient : « Cendrillon, serais-tu bien aise d’aller au bal ? – Hélas, mesdemoiselles, vous vous moquez de moi, ce n’est pas là ce qu’il me faut. – Tu as raison, on rirait bien, si on voyait un Cucendron aller au bal. » Une autre que Cendrillon les aurait coiffées de travers ; mais elle était bonne, et elle les coiffa parfaitement bien.
Sa marraine qui la vit toute en pleurs, lui demanda ce qu’elle avait : « Je voudrais bien... je voudrais bien... ». Elle pleurait si fort qu’elle ne put achever. Sa Marraine, qui était Fée, lui dit : « Tu voudrais bien aller au Bal, n’est-ce pas ? »

Charles Perrault, Cendrillon


Si c'est pour des 5° :


L’été touchait à sa fin et avec lui, la saison des pluies. D’ici quelques jours, le vent balayerait les dernières averses et, en quelques semaines, le pays entier s’enfoncerait dans l’hiver.
L’énorme camion ralentit, sembla hésiter, et s’engagea finalement à gauche. Désormais, tout demi-tour devenait impossible. La piste était trop étroite. Mais cela, Ryham le savait.
- Désolé pour cette fois, murmura-t-il en souriant comme un gamin, mais j’ai trop envie de vous revoir !
Tout de suite, la pente se raidit. Il changea de vitesse et l’énorme moteur gronda un peu plus fort. Un rapide coup d’œil sur sa montre.
D’ici deux ou trois heures, il arriverait au poste frontière. Ensuite ils seraient seuls, lui et son camion. Seuls pour grimper jusqu’au col des Mille Larmes, et seuls pour redescendre jusqu’au village de Baygülin. À partir de là, tout serait simple.

Xavier-Laurent Petit, Le Col des Mille Larmes






Source : site bescherelle

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum