Coucou le revoilou, le voile à l'université

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Chocolat le Sam 7 Mar 2015 - 13:00

@Rosanette a écrit:Donc vous refusez l'idée qu'il puisse exister des féministes voilées ?

Oui.

Une féministe est libre et ne se soumet pas à un dogme, qu'il soit religieux ou politique.

Puis l'oxymore, je le préfère en poésie.

Je précise à toute fin utile que je parle ici des États qui n'imposent pas le port du voile.
La situation est différente pour les femmes qui ne vivent pas en démocratie et qui risquent leurs vies en l'enlevant... D'ailleurs, le "choix" du port du voile par de jeunes femmes qui ont la chance de vivre librement et de suivre des études supérieures porte un grand prejudice à la cause de celles qui se battent pour l'enlever...
Donc je me dis que le monde universitaire ferait mieux d'ouvrir les yeux, de replacer les choses dans un contexte géopolitique qui ne s'arrête pas à la porte des universités françaises, histoire de défendre de vraies valeurs humanistes émancipatrices au lieu de se ridiculiser en soutenant le port d'un signe à symbolique négative.


Non mais sérieusement, vu le contexte mondial, le fait de se payer le luxe de pinailler autant sur la question du bien fondé du port du voile à l'université, et ce dans une inconscience collective face aux véritables enjeux de la construction du monde de demain, me paraît proprement hallucinant !

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 13:20

@Rosanette a écrit:Un machin couvert de la tête aux pieds, c'est une personne (curieux vocabulaire, pour un adepte de la lutte féministe et des oppressions faites aux femmes). Je veux bien reconnaître que les personnes adeptes du voile intégral ou couvertes de la tête au pied à part le visage sont les plus ferventes féministes qu'on puisse trouver.
(Au passage, les bonnes sœurs sont donc des Belphégor ?)

Mais il est question du voile en général. Et oui, vous trouverez des femmes voilées et féministes, encore faut-il savoir de quel voile on parle et de quel féminisme on parle.

Le problème a déjà été énoncé, la loi française ne peut rédiger une loi qui s'attaquerait à un seul signe religieux (le voile) en essayant en plus d'instaurer un distinguo entre différents types de voile.


Oui, un truc couvert pas une bâche je ne sais pas ce qu'il y a dessous, donc c'est un machin. Lorqu'on se rabaisse (volontairement officiellement, et au nom de quoi que ce soit) au rang de "machin", j'appelle cela une Belphégor, que cela plaise ou non.   Je respecte toutes les personnes que j'ai face à moi, de toutes les opinions, de toutes les confessions,  mais lorsque j'ai un machin en face de moi je n'ai pas une personne en face de moi.  Et ça, c'est le choix du machin, pas le mien.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Carnyx le Sam 7 Mar 2015 - 13:29

« Salut Fatima !
Comme tu n'as pas pu venir au Congrès féministe, je t'envoie une photo des copines.
Tu me reconnaîtras.
J'espère que tu pourras venir la prochaine fois.
Khadija. »
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Nita le Sam 7 Mar 2015 - 13:35

@Rosanette a écrit:Un machin couvert de la tête aux pieds, c'est une personne (curieux vocabulaire, pour un adepte de la lutte féministe et des oppressions faites aux femmes). Je veux bien reconnaître que les personnes adeptes du voile intégral ou couvertes de la tête au pied à part le visage sont les plus ferventes féministes qu'on puisse trouver.
(Au passage, les bonnes sœurs sont donc des Belphégor ?)

Mais il est question du voile en général. Et oui, vous trouverez des femmes voilées et féministes, encore faut-il savoir de quel voile on parle et de quel féminisme on parle.

Le problème a déjà été énoncé, la loi française ne peut rédiger une loi qui s'attaquerait à un seul signe religieux (le voile) en essayant en plus d'instaurer un distinguo entre différents types de voile.

Les religieuses n'ont JAMAIS eu le visage masqué. Elles ne méritent pas le qualificatif de Belphégor.



Figure 1 Belphégor (la seule, la vraie).



Figure 2 : Une femme portant un voile intégral et des gants (comme celle que j'ai croisée, naguère, à Carrouf)

Figure 3 : une religieuse :

Ah, on me souffle dans l'oreilette que cette image attise le désir, et est contre-productive.

Figure 3 bis :

Des religieuses du XXIe siècle. Nettement moins évocatrices de Belphégor que la figure 2. Et je me sens agressée physiquement par les femmes qui portent ce voile, ici et ailleurs.
Ailleurs, je le déplore en silence*, ici, je me réjouis que ce soit interdit.



* Pas très silencieusement. Mais je fermerai ma gueule quand je pourrai me promener nu-tête à Ryad.


Dernière édition par Nita le Sam 7 Mar 2015 - 13:37, édité 1 fois

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Celadon le Sam 7 Mar 2015 - 13:36

Ouais... Bon, ben heureusement qu'ils sont là, eux :
https://fr.finance.yahoo.com/actualites/video-afghans-manifestent-burqa-solidarit%C3%A9-femmes-093700786.html
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Rosanette le Sam 7 Mar 2015 - 14:03

Nita, qu'on soit bien d'accord, le voile intégral que tu montres (et que Carnyx montre, mais l'humour peine toujours à se faire sentir) (à la Belphégor, soit) est interdit en France.

Donc Jacq ne peut pas vouloir dire ça quand il parle de femmes voilées, il renvoie bien à des femmes très voilées de la tête aux pieds mais dont on voit toujours le visage ?

Donc les religieuses sont des Belphégor (et portent une tenue hautement sexiste qui n'a pas droit de cité à l'Université).

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 14:33

@Rosanette a écrit:Nita, qu'on soit bien d'accord, le voile intégral que tu montres (et que Carnyx montre, mais l'humour peine toujours à se faire sentir) (à la Belphégor, soit) est interdit en France.

Donc Jacq ne peut pas vouloir dire ça quand il parle de femmes voilées, il renvoie bien à des femmes très voilées de la tête aux pieds mais dont on voit toujours le visage ?

Donc les religieuses sont des Belphégor (et portent une tenue hautement sexiste qui n'a pas droit de cité à l'Université).


Exact, voire un bout de peau dans un machin, c'est pareil pour moi.
Et la provocation, je ne pense pas qu'elle vienne de moi.

Et pour être clair :
- aucune manifestation de discrimination sexuelle à l'université
- aucune manifestation religieuse à l'université, de quelque religion que ce soit, de quelque sexe que ce soit, y compris des personnels (enseignants et non enseignants)
- interrogation aussi sur les enseignants primaire/secondaire et l'opinion que certains expriment parfois ici au nom du respect de je ne sais quoi.
- et je maintiens ce que j'ai indiqué plus haut : je trouve les directions des universités et certains enseignants du supérieur véritablement lâches lorsqu'ils refusent d'aborder ces problèmes, même d'évoquer leur existence, alors que nous savons très bien que les problèmes se posent, et sont évoqués discrètement et en interne.  Même si des enseignants ont fait des remarques déplacées ou illégales à certains ou certaines étudiant(es) ils ont au moins le mérite de mettre en lumière un problème que les universités refusent d'évoquer. Ce ne sont pas ces enseignants qui sont coupables, ce sont les universités et le ministère.
- majeur(e) ou pas majeur, suis désolé, les pratiques sectaires n'ont pas à s'exprimer ouvertement dans les universités. Chacun est libre de son opinion, chacun peut s'enfermer dans un  voile intégrale (même sans le visage), dans une cage, dans une fosse commune, où il veut, mais il n'a pas à en faire la publicité à l'université. Et qu'on ne compare pas cela avec des opinions politiques( je ne parle pas ici de celles appelant au racisme, comme indiqué plus haut à propos de personnes racistes, ou portant des tatouages à croix gammée....).  La religion a toute sa place dans l'université si elle reste privée, si elle reste un objet d'enseignement, pas si elle se manifeste comme une revendication qui terminera de toute façon comme une pression sur certaines personnes qui seront victimes d'une supposée tolérance. Et qu'on ne vienne pas me parler de tolérance pour des personnes qui refusent de serrer la main d'un homme ou d'une femme, selon le sexe, qui refusent de discuter avec une personne du sexe opposé etc.... La tolérance nous l'avons, mais nous sommes contre le sectarisme obscurantiste, point final ! Et le jour où j'ai croisé une nonne  en uniforme dans mon université (à l'époque, étudiant) j'ai considéré effectivement que sa tenue était totalement déplacée. Elle fait ce qu'elle veut, mais je pense que sa place dans cette tenue n'était à l'université. Musulman, juif ou chrétien, je m'en fiche totalement ! La seule chose c'est que je n'ai croisé qu'une fois, un seul jour, une nonne en uniforme....

Je suis heureux d'enseigner dans le secondaire et d'avoir une loi qui encadre cela, avec toutes ses lacunes certes.....  Les directions des universités sont lâches, cela tient surtout à leur mode d'érection (oups, j'ai dû être procateur encore pour certain......)


Dernière édition par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 14:56, édité 3 fois
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Celadon le Sam 7 Mar 2015 - 14:37

Mais pourquoi Houellebecq a fait tourner sa soumission autour de l'université ?
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Rosanette le Sam 7 Mar 2015 - 14:46

@Jacq a écrit:
- aucune manifestation de discrimination sexuelle à l'université

Ce qui signifie, concrètement ? Les hommes n'auront plus le droit de porter la barbe pale ?

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 14:51

@Rosanette a écrit:
@Jacq a écrit:
- aucune manifestation de discrimination sexuelle à l'université

Ce qui signifie, concrètement ? Les hommes n'auront plus le droit de porter la barbe pale  ?


Les femmes peuvent la porter aussi !
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 14:53

@Celadon a écrit:Mais pourquoi Houellebecq a fait tourner sa soumission autour de l'université ?


Je n'ai pas lu.
Est-ce bon ? Ca me démange, mais contrairement à ce que l'on peut imaginer à la suite de mes propros, j'ai peur de la stigmatisation d'une religion.....
Donc, bon ? à lire ? Je ne sais pas, c'est sans doute hors sujet ici...
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Olympias le Sam 7 Mar 2015 - 14:54

@Nita a écrit:
@Rosanette a écrit:Un machin couvert de la tête aux pieds, c'est une personne (curieux vocabulaire, pour un adepte de la lutte féministe et des oppressions faites aux femmes). Je veux bien reconnaître que les personnes adeptes du voile intégral ou couvertes de la tête au pied à part le visage sont les plus ferventes féministes qu'on puisse trouver.
(Au passage, les bonnes sœurs sont donc des Belphégor ?)

Mais il est question du voile en général. Et oui, vous trouverez des femmes voilées et féministes, encore faut-il savoir de quel voile on parle et de quel féminisme on parle.

Le problème a déjà été énoncé, la loi française ne peut rédiger une loi qui s'attaquerait à un seul signe religieux (le voile) en essayant en plus d'instaurer un distinguo entre différents types de voile.

Les religieuses n'ont JAMAIS eu le visage masqué. Elles ne méritent pas le qualificatif de Belphégor.



Figure 1 Belphégor (la seule, la vraie).



Figure 2 : Une femme portant un voile intégral et des gants (comme celle que j'ai croisée, naguère, à Carrouf)

Figure 3 : une religieuse :

Ah, on me souffle dans l'oreilette que cette image attise le désir, et est contre-productive.

Figure 3 bis :

Des religieuses du XXIe siècle. Nettement moins évocatrices de Belphégor que la figure 2. Et je me sens agressée physiquement par les femmes qui portent ce voile, ici et ailleurs.
Ailleurs, je le déplore en silence*, ici, je me réjouis que ce soit interdit.


* Pas très silencieusement. Mais je fermerai ma gueule quand je pourrai me promener nu-tête à Ryad.
topela Mais les religieuses ont consacré leur vie à Dieu et elles ne font pas en sorte que les autres femmes catholiques suivent le même chemin.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Celadon le Sam 7 Mar 2015 - 14:56

@Jacq : Surprenant. Justement pour l'inverse de ce que tu crains. Mais va directement au sujet :
http://www.neoprofs.org/t85191p240-soumission-la-fiction-de-houellebecq-qui-met-lislam-au-pouvoir?highlight=soumission


Dernière édition par Celadon le Sam 7 Mar 2015 - 14:56, édité 1 fois
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par sand le Sam 7 Mar 2015 - 14:56

@Jacq a écrit:
Les femmes peuvent la porter aussi !
J'adore yesyes !
avatar
sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Cath le Sam 7 Mar 2015 - 14:56

C'est pas mal. Bien écrit.
Pas de stigmatisation d'une religion du tout.
Plutôt l'histoire d'une douce lâcheté qui fait qu'insidieusement, bah, ma foi, c'est plus facile d'aller dans le sens de  la pente...
Ça se lit vite, c'est court.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Rosanette le Sam 7 Mar 2015 - 14:59

@Jacq a écrit:
@Rosanette a écrit:
@Jacq a écrit:
- aucune manifestation de discrimination sexuelle à l'université

Ce qui signifie, concrètement ? Les hommes n'auront plus le droit de porter la barbe pale  ?


Les femmes peuvent la porter aussi !

Oui, bien sûr Suspect
Vous pouvez aussi porter un voile sur la tête si ça vous amuse.

Et puis les hommes peuvent essayer de se pointer en jupe-tailleur à un entretien d'embauche.

Croire que le voile est la seule manifestation de discrimination sexuelle dans l'espace physique, ça me paraît un peu fort de café, mais enfin. Je trouve du coup que mener ce combat au seul nom du féminisme est, au mieux, malhonnête sur les bords.

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 15:42

@Rosanette a écrit:
@Jacq a écrit:
@Rosanette a écrit:

Ce qui signifie, concrètement ? Les hommes n'auront plus le droit de porter la barbe pale  ?


Les femmes peuvent la porter aussi !

Oui, bien sûr Suspect
Vous pouvez aussi porter un voile sur la tête si ça vous amuse.

Et puis les hommes peuvent essayer de se pointer en jupe-tailleur à un entretien d'embauche.

Croire que le voile est la seule manifestation de discrimination sexuelle dans l'espace physique, ça me paraît un peu fort de café, mais enfin. Je trouve du coup que mener ce combat au seul nom du féminisme est, au mieux, malhonnête sur les bords.


Lorsqu'il pleut, moi aussi je porte un machin sur la tête.  

Par contre, tu vois, moi j'exprime clairement mes opinions, même si on peut être contre. Je ne vois pas d'expression claire de la tienne. Alors, entre des opinions que l'on peut condamner, les miennes, on peut, et les tiennes, l'avantage c'est que les miennes ont le mérite d'être claires.  Donc la provocation, je ne sais pas de qui elle vient vraiment à te lire.

Tu veux aller plus loin ?

Oui la barbe peut poser problème lorsqu'elle manifeste une appartenance à une idéologie et devient revendication religieuse [edit : ou politique]. Sinon elle n'en pose aucun.  Lorsque je rentre dans une institution publique et que je peux directement identifier l'idéologie d'une personne en fonction de sa tenue (ou barbe, puisque c'est toi qui' l'évoques), cela me pose problème. Un fonctionnaire doit être totalement neutre à ce sujet.  Et ne viens pas me dire, un "arabe" qui porte la barbe est suspect et pas un "blanc". Il y a barbe et barbe, et il y a la manière de la porter. Il y a quelques années nous avions un collègue que les élèves appelaient "Ben Laden", tu crois que c'était un hasard ?  En plus de la barbe type islamique il venait en cours en tenue militare. Précisision : les élèves qui l'appelaient Ben Laden étaient à 95% musulmans, et ils étaient les premiers à le critiquer justement. Une fois de plus, lâcheté de la hiérarchie.  Lorsque''à l'université' je vois des personnels arriver en pyjamas, avec les tatanes, les chaussettes, la barbe bien taillée comme ils imaginent le prophète (d'ailleurs, peut être qu'il était imberbe, on ne sait pas Very Happy ), le petit cache misère sur la tête, OUI, cela me gène... cela me gène non pas parce que c'est une religion en particulier, mais parce qu'un fonctionnaire n'a pas à manifester son opinion, et qu'un fonctionnaire est aussi responsable de son image en dehors de ses horaires.   Exemple tiré de l'université que je "fréquente", puisque je n'y enseigne pas. Autre exemple dans la même université. Des personnels de l'université qui me disent que s'ils voient un juif (pardon, faut être correct : une personne) avec les papillotes  ils le foutent dehors (tu veux que je précise la religion de la personne qui a indiqué cela, c'est nécessaire ?) mais par contre les "'machins" ou les "trucs" empaquetés cela ne leur pose aucun problème ! Les papilottes n'ont rien à faire à l'université, mais là nous sommes dans le racisme pur ! Lorsqu'un prof de fac se fait reprendre par sa hiérarchie parce qu'il a ses cours et surtout son partiel durant Sabbat, ben, pardonne moi, MERDE ! Lorqu'il faut expliquer à des élèves (je ne parle pas d'étudiants) qu'on ne fait pas une pause sur l'autoroute (sortie scolaire) pour qu'il puissse faire sa prière.... REMERDE ! (je vais me faire censurer je crois).  S'il faut gicler des étudiants (retour à l'université) et des prof de fac (oui ! je dis bien des prof) d'une salle où ils n'ont pas à faire la prière, on va où ? S'il y a un personnel d'entretien de la fac, réveillé le 25 décembre par un enseignant de fac (juste doctorant) pour ouvrir son labo et que le personnel lui répond : "mais nous sommes le 25 décembre", et que le doctorant en question lui répond : "le 25 décembre je n'en ai rien à faire, je suis musulman" ! Et il n'y a aucun problème à l'université, tout se passe bien, tout va bien. Je vous le dis, les directions des universités sont lâches ! Elles mentent. Et tout cela se fait au détriment de nos amis et populations de confession musulmane, car c'est elles qui souffrent le plus des timbrés et illuminés qui en sont l'actuelle façade ! Parce qu'à la connerie sectaire répond la connerie islamophobe.


Le voile, c'est uen manifestation de cela. Et encore, moi qui peut être taxé, selon les propos ci-dessus, d'islamophobe, je disingue encore voile et voile, simple et machin pour Belphégor.  Mais la loi, elle, ne peut les distinguer. Donc : INTERDICTION !


Dernière édition par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 16:46, édité 4 fois
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par PauvreYorick le Sam 7 Mar 2015 - 16:07

@Reine Margot a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Reine Margot a écrit: Non, non, clairement la question initiale "que faire face à des contestations religieuses des cours à la fac" a été ensuite transformée en "que faire face à des contestations en général", ce qui n'est pas la même question du tout.
Non. Je n'ai pas parlé de contestations en général. J'ai parlé de contestations de la part de quelqu'un qui ne porte pas de signes religieux. Libre à toi de supposer que ces contestations sont de motif religieux, ça ne change rien.

Ensuite, je pense effectivement que c'est au niveau des contestations de cours en général qu'il faut raisonner tant qu'il s'agit d'établir des règlements à la fac (ça me paraît même une évidence, du moins si nous sommes encore dans un pays laïc, mais quand je lis certaines contributions, j'en doute de plus en plus).


Quand une personne ne porte pas de signes religieux, sa contestation peut-être religieuse, ou d'un autre ordre. Les choses sont donc très différentes.
Il y a une différence entre les contestations religieuses du cours et les autres, c'est que justement les contestations religieuses placent la religion au-dessus de tout, comme une vérité qui ne saurait être questionnée. C'est la négation de tout enseignement laic, ce qui n'est pas le cas de toutes les autres contestations.
Quel rapport avec le sujet, en fait, et surtout, quel rapport avec les propos précédemment tenus? Le fil de la discussion commence à m'échapper.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par sand le Sam 7 Mar 2015 - 16:13

Comment t'es pas tolérant Jacq Laughing !
avatar
sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Cath le Sam 7 Mar 2015 - 16:46

S'ça s'trouve il est même pas bienveillant Wink ...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 16:50

Pire, je suis jacobin !


Au moins je n'égorge pas, je tranche avec une belle et sainte lame ! Cela me distingue de la barbarie Razz  !
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Reine Margot le Sam 7 Mar 2015 - 17:14

@PauvreYorick a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
Non. Je n'ai pas parlé de contestations en général. J'ai parlé de contestations de la part de quelqu'un qui ne porte pas de signes religieux. Libre à toi de supposer que ces contestations sont de motif religieux, ça ne change rien.

Ensuite, je pense effectivement que c'est au niveau des contestations de cours en général qu'il faut raisonner tant qu'il s'agit d'établir des règlements à la fac (ça me paraît même une évidence, du moins si nous sommes encore dans un pays laïc, mais quand je lis certaines contributions, j'en doute de plus en plus).


Quand une personne ne porte pas de signes religieux, sa contestation peut-être religieuse, ou d'un autre ordre. Les choses sont donc très différentes.
Il y a une différence entre les contestations religieuses du cours et les autres, c'est que justement les contestations religieuses placent la religion au-dessus de tout, comme une vérité qui ne saurait être questionnée. C'est la négation de tout enseignement laic, ce qui n'est pas le cas de toutes les autres contestations.
Quel rapport avec le sujet, en fait, et surtout, quel rapport avec les propos précédemment tenus? Le fil de la discussion commence à m'échapper.

Nous sommes toujours dans le même sujet, celui des contestations des cours à la fac pour motifs religieux. Very Happy
Ici il s'agissait de savoir si ces contestations étaient semblables aux autres. Wink

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par sand le Sam 7 Mar 2015 - 17:44

@Jacq a écrit:Pire, je suis jacobin !


Au moins je n'égorge pas, je tranche avec une belle et sainte lame ! Cela me distingue de la barbarie Razz  !
Jacq le croisé chevalier
avatar
sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Rosanette le Sam 7 Mar 2015 - 18:20

Jacq, personne ne vous demande d'avoir une opinion "tranchée".

La mienne ne me paraît pas fondamentalement mystérieuse, ni isolée.

Dans votre texte, vous mélangez des choses qui n'ont pas grand-chose à voir.
Entre un étudiant qui voudrait décaler des partiels pour cause de shabbat, l'antisémitisme affiché et un homme vêtu d'une manière qui visiblement vous gêne, mais dont vous ne savez pas grand chose d'autre, il y a des mondes de provocation et de revendications.

Par ailleurs, je suis moi-même favorable au principe de laïcité dans la fonction publique (le personnel que vous mentionnez est-il seulement fonctionnaire ?) - qu'en est-il d'ailleurs du projet de loi de 2013 ?

Rosanette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par Jacq le Sam 7 Mar 2015 - 22:20

@Rosanette a écrit:Jacq, personne ne vous demande d'avoir une opinion "tranchée".

La mienne ne me paraît pas fondamentalement mystérieuse, ni isolée.

Dans votre texte, vous mélangez des choses qui n'ont pas grand-chose à voir.
Entre un étudiant qui voudrait décaler des partiels pour cause de shabbat, l'antisémitisme affiché et un homme vêtu d'une manière qui visiblement vous gêne, mais dont vous ne savez pas grand chose d'autre, il y a des mondes de provocation et de revendications.

Par ailleurs, je suis moi-même favorable au principe de laïcité dans la fonction publique (le personnel que vous mentionnez est-il seulement fonctionnaire ?) - qu'en est-il d'ailleurs du projet de loi de 2013 ?


Oui, je mélange beaucoup de choses dont je ne sais pas grand chose, ça tu l'as déjà indiqué plusieurs fois.... et ton opinion, pas isolée ni mystérieuse, n'est toujours pas présentée.
C'est donc tellement commun et tellement peu mystérieux qu'on ne peut l'expliquer ou l'affirmer ?


Dernière édition par Jacq le Dim 8 Mar 2015 - 2:23, édité 1 fois
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coucou le revoilou, le voile à l'université

Message par PauvreYorick le Sam 7 Mar 2015 - 22:45

@Reine Margot a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Reine Margot a écrit:


Quand une personne ne porte pas de signes religieux, sa contestation peut-être religieuse, ou d'un autre ordre. Les choses sont donc très différentes.
Il y a une différence entre les contestations religieuses du cours et les autres, c'est que justement les contestations religieuses placent la religion au-dessus de tout, comme une vérité qui ne saurait être questionnée. C'est la négation de tout enseignement laic, ce qui n'est pas le cas de toutes les autres contestations.
Quel rapport avec le sujet, en fait, et surtout, quel rapport avec les propos précédemment tenus? Le fil de la discussion commence à m'échapper.

Nous sommes toujours dans le même sujet, celui des contestations des cours à la fac pour motifs religieux. Very Happy
Ici il s'agissait de savoir si ces contestations étaient semblables aux autres. Wink
Ben... on ne se comprend visiblement pas. C'est parce que, comme toujours sur ces sujets, deux questions entièrement différentes sont systématiquement confondues.

D'abord, [1] qu'est-ce qu'on peut sanctionner à l'aide d'un règlement ou d'une loi ? une perturbation de cours rentre visiblement dans ce cas, si elle est suffisamment systématique ou grave pour que l'enseignant ne puisse s'en défaire en quelques secondes ou minutes. Mais les motifs de cette perturbation n'entrent guère en ligne de compte : si par exemple un type perturbe le cours par un discours-fleuve qui empêche d'entendre l'enseignant, peu importe le contenu dudit discours ; serait-il la lecture du bottin qu'il ne devrait pas moins être empêché (vu qu'il perturbe) et donc, pour cela, sanctionné. J'irai jusqu'à dire que si l'on prévoit de sanctionner différemment, en dehors des cas d'ores et déjà prévus par la loi (provocation à la haine notamment), l'affirmation publique de certaines opinions et non d'autres (qu'elles soient religieuses, politiques, etc.), on crée tout simplement un délit d'opinion, notion qui fort heureusement n'existe pas en droit français (en droit nord-coréen, peut-être, je n'ai pas vérifié). ((Je laisse de côté la question de savoir si le délit d'opinion n'existe pas d'une certaine façon déjà en droit français ; serait-ce le cas que ça ne constituerait pas un argument pour l'étendre...))

Ensuite, [2] la question d'une cause plus générale à ce type de perturbation, dans la montée d'un fondamentalisme religieux, et des moyens d'y remédier. Ici, je veux bien qu'on m'explique qu'il y a des foyers d'islamisme, des tenues provocatrices, des provocations plus graves, etc., c'est bien entendu vrai ; j'accepte même que l'on habille (commodément... mais la commodité n'est pas une objection forte) son indignation envers l'islam ou certaines des actions qui s'en revendiquent d'un discours supposé concerner « toutes les religions » ; mais il me paraît assez clair que si l'on s'intéresse à ce type de causes profondes, la censure d'un symptôme ou d'un symbole, outre qu'elle est hautement problématique au regard de la liberté d'expression (il y en a qui devraient avoir la curiosité de lire leur propre signature), ça n'est pas un moyen d'action qui a une chance d'être efficace contre la radicalisation ou l'ignorance (voire, ça risquerait d'être contre-productif). Si on interdisait le voile à l'Université, je crains fort que le seul résultat, je dis bien le seul, ne soit de grattouiller ceux qui souhaitent son interdiction à l'endroit où ils aiment qu'on les grattouille. Bon... faut-il vraiment qu'on légifère pour ce type de résultat ?

Bref, autant il est louable d'être athée (je le suis), d'être laïc (je le suis), attaché à la laïcité (je le suis plus que quiconque), d'être violemment hostile à la discrimination hommes / femmes (c'est à nouveau mon cas), autant il faut peut-être tenir compte de l'ensemble du droit (des droits), et autant tout cela n'interdit pas non plus d'être un peu malin.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum