Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Oudemia
Empereur

Charrettes et chevaliers

par Oudemia le Jeu 5 Mar 2015 - 21:26
Une question que j'aurais dû poser il y a longtemps aux médiévistes au lieu de me la poser : y a-t-il d'autres sources que le texte de Chrétien pour associer charrette et infamie ? il donne comme explication l'assimilation au pilori, mais en disant que cela se faisait "alors", donc cela m'a toujours semblé une justification limitée à la fiction, je voyais tout simplement la honte de devoir être transporté faute de cheval.

Merci de vos lumières !
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Charrettes et chevaliers

par Oudemia le Ven 6 Mar 2015 - 21:47
Personne ?
pale
avatar
Stered
Doyen

Re: Charrettes et chevaliers

par Stered le Sam 7 Mar 2015 - 8:46
Il me semble que la charrette était surtout utilisée pour conduire les condamnés à la potence ou au pilori, d'où l'infamie à y être transporté à l'arrière.
Ils étaient ainsi exposés à la vue de la foule.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Charrettes et chevaliers

par Oudemia le Sam 7 Mar 2015 - 8:50
Merci d'avoir répondu, Stered.
Oui, l'infâme charrette des condamnés, pendant la Révolution encore !
Mais Chrétien présente cela d'une telle façon que je me suis toujours demandé s'il n'exagérait pas...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Charrettes et chevaliers

par Marie Laetitia le Sam 7 Mar 2015 - 9:15
Pour qu'un médiéviste te réponde (pas moi donc ;-) ) il faudrait l'extrait du texte, je pense...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Charrettes et chevaliers

par Tamerlan le Sam 7 Mar 2015 - 9:20
Je n'ai pas de référence de texte. Le processus d'exposition du condamné était inclus dans une cérémonie extrêmement ritualisée dont le but était de retrancher le condamné du corps social. Celui-ci était exposé à la foule pour que celle-ci participe par ses injures, projectiles, moqueries etc. On parle beaucoup de la charrette qui effectivement perdure longtemps en oubliant les claies, qui sont aussi très rigolotes (étant donné l'état des rues il finit couvert de "bren"). Si ma mémoire est bonne on se sert de la charrette, qui pour les nobles accentue le côté déchéance sociale car privés de l'habituel canasson, car c'est en ville le moyen de ramassage des ordures et des charognes. Au Moyen Age en matière de cérémonie tout fait sens.
Proustichou
Niveau 5

Re: Charrettes et chevaliers

par Proustichou le Sam 7 Mar 2015 - 18:13
J'enfonce certainement des portes ouvertes, alors toutes mes excuses si c'est le cas mais n'est-ce pas un moyen pour Chrétien de Troyes de montrer les excès de l'amour ?
Il semblerait que la charrette montre le renoncement (passager) de Lancelot à la chevalerie et demeure le lieu des rêveries extatiques du personnage. La charrette donc comme anéantissement des valeurs chevaleresques.
Auquel cas, c'est une interprétation ici qui demeure interne à la fiction.
Dites-moi si je dois sortir ou non Very Happy
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum