Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par lumeeka le Sam 7 Mar 2015 - 21:48

Kinette, je dois avouer que j'attendais ta réaction. Laughing
PS : très souvent mes meilleurs élèves sont des garçons alors que "les langues, c'est pour les fiiiiiilles".

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Asha Kraken le Sam 7 Mar 2015 - 22:03

Rhâââ mais ça suffit avec cette manie de faire de son cas particulier une généralité ... chat
Bon et tant que j'y suis, depuis quand les études littéraires (auxquelles se cantonnaient les porteuses d'ovaires quand c'était le bon temps et qu'elles avaient autre chose à faire que spolier les XY), réputées plus propices aux madames donc, sont-elles dépourvues de tout contenu abstrait ?
Je veux bien que vous m'expliquiez comment lire Hegel ou décortiquer un thème latin sans avoir recours à l'abstraction...

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Rendash le Sam 7 Mar 2015 - 22:05

@Asha Kraken a écrit:
Je veux bien que vous m'expliquiez comment lire Hegel ou décortiquer un thème latin sans avoir recours à l'abstraction...

Han, t'es bien d'origine féminine, toi, tiens : obligée de donner un exemple concret pour évoquer l'abstraction. Tss.


Razz

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Asha Kraken le Sam 7 Mar 2015 - 22:15

Crotte, ja démasquée, moi la pôv' femme...
Mais j'ai honte, mon utérus me joue des tours à l'insu de mon plein gré.
Et en plus je voulais pas utiliser le terme décortiquer pour le thème latin, c'est un contresens et je vais me faire lyncher par les profs de LC (ah et j'aime bien pinailler aussi , pas de jeux de mots, parce que je suis rien qu'une faible créature sujette à la maniaquerie).

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par linkus le Sam 7 Mar 2015 - 22:15

Quand je pense qu'en seconde, le professeur principal m'avait dit qu'il fallait un miracle pour que j'aille en 1erS.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par KinetteKinette le Sam 7 Mar 2015 - 22:15

@Asha Kraken a écrit:Rhâââ mais ça suffit avec cette manie de faire de son cas particulier une généralité ... chat  
Bon et tant que j'y suis, depuis quand les études littéraires (auxquelles se cantonnaient les porteuses d'ovaires quand c'était le bon temps et qu'elles avaient autre chose à faire que spolier les XY), réputées plus propices aux madames donc, sont-elles dépourvues de tout contenu abstrait ?
Je veux bien que vous m'expliquiez comment lire Hegel ou décortiquer un thème latin sans avoir recours à l'abstraction...
L'abstraction, la logique, etc... ont leur place tout aussi bien dans l'étude des langues, celle de l'histoire, etc... que dans les sciences "pures" (quoique pour certains, la SVT soit moins pure...), je suis d'accord!

K.

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Rendash le Sam 7 Mar 2015 - 22:20

@Asha Kraken a écrit:Crotte, ja démasquée, moi la pôv' femme...
Mais j'ai honte, mon utérus me joue des tours à l'insu de mon plein gré.
Et en plus je voulais pas utiliser le terme décortiquer pour le thème latin, c'est un contresens et je vais me faire lyncher par les profs de LC (ah et j'aime bien pinailler aussi , pas de jeux de mots, parce que je suis rien qu'une faible créature sujette à la maniaquerie).

Baway, logique, t'es qu'une fille, t'as la pine ailleurs.

*je suis déjà dehors*

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par User5899 le Sam 7 Mar 2015 - 22:26

Finalement, tout ceci ne viendrait-il pas du fait que l'homme africain n'est pas encore entré dans l'histoire, quand l'homme chinois, lui, est entré, et de plain pied, dans la géographie ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par wanax le Sam 7 Mar 2015 - 22:27

@KinetteKinette a écrit:
@wanax a écrit:Diminution de l'abstraction dans la filière prestigieuse, c'est-à-dire la filière scientifique, avec en particulier le renforcement de la part des SVT, très prisées des filles.
Mais le moyen principal n'a pas été de faire accélérer les filles, mais de ralentir les garçons.
Oh p...urée!
affraid

C'est déjà sympa pour la matière... évidemment, pas besoin d'abstraction pour comprendre la génétique des population ou les phénomènes un peu complexes en sciences de la terre...  Rolling Eyes
Bordel de merde, tu y connais quoi, toi en biologie? Tu veux qu'on parle de modélisation et d'évolution?
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées": on est au contraire dans le large processus d'allègement (avec sur certains point, effectivement, des ambitions complètement folles sur certains points, justement assez abstraits comme ce qui concerne la génétique, qui passent évidemment par dessus la tête de nombreux élèves).

Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent... oh les pauvres chouchous, c'est certain, s'il y avait plus de maths... Rolling Eyes
C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Un truc qui m'a étonnée par rapport à mon époque: maintenant on voit beaucoup plus de garçons avec des profils très "littéraires" (preuve que les stéréotypes se sont un peu affaiblis... à moins que tu penses que les matières dites "littéraires" aient, elles, gagné en abstraction?).
Et, même s'il y a du boulot, on voit aussi que les filles sont un peu moins peureuses devant ce qui est "abstraction" comme tu le dis si bien...

A mon avis, il faudrait simplement regarder les choses un peu plus en face: que ce soient les maths, la physique ou la bio, les filières scientifiques ont perdu de leur attractivité (et ça se comprend par rapport au boulot), et comme toutes les filières qui deviennent moins porteuses, ben elles sont délaissées par les garçons... regarder par exemple du côté des écoles de commerce ce qui se passe.

Grrrr...............
K
C'est déjà sympa pour la matière..
Je ne cherche pas à être sympa, mais à être lucide, même si je prévoyais les ricanements et les insultes des rombières qui, à part l'attaque ad hominem ou l'anecdote personnelle, n'ont contredit aucune de mes affirmations.
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
J'ai déjà répondu, cette discussion a déjà eu lieu.
http://www.neoprofs.org/t73959-la-serie-l-de-mon-etablissement-est-menacee

Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées":
http://www.apmep.fr/Avenir-de-la-filiere-S-au-lycee
On y trouve la ventilation des heures en fonction des décennies.
Autre effet insidieux : en conseil de classe de Seconde, combien d'élèves aux performances manifestement insuffisantes en maths et physique réussissent malgré tout à arracher le passage en S grâce à leur 12/20 en SVT ?
Comment se fait-il que l'on puisse connaître d'emblée les mentions qu'obtiendra une classe, au seul vu de la répartition entre les trois spécialités ?
( Des faits statistiquement établis dans le pdf proposé. )
Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent...
La colère t'aveugle et te fait lire ce que je n'ai pas écrit. Je reformule et mets au défi quiconque de contredire : la suppression de toute discipline a été plus préjudiciable aux garçons qu'aux filles, car ceux-ci ont davantage besoin du contrôle extérieur.

C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Anecdote personnelle.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par User5899 le Sam 7 Mar 2015 - 22:30

Pour aller dans le sens de Wanax, de la même façon que les passages en L sont arrachés grâce à des moyennes de LV supérieures parfois de 5 ou 6 points sur les autres matières, de la même façon, le passage en S est souvent rendu inévitable grâce à des moyennes de SVT que je qualifierai d'exubérantes. Mais bon, je n'ai aucun élément, de ma place de prof de lettres, pour dire que ces "écarts" n'ont aucun fondement.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par lumeeka le Sam 7 Mar 2015 - 22:40

Cripure, vous avez certainement raison - les profs de LV gonflent leurs notes et sont heureux de la médiocrité de leurs élèves - as a pig in s**it. Tout comme en SVT.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Rendash le Sam 7 Mar 2015 - 22:42

@lumeeka a écrit:as a pig in s**it..

Un cochon en maillot de bain?!  ô_0

Voilà qui dépasse ma capacité d'abstraction, je le crains.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par henriette le Sam 7 Mar 2015 - 22:45

@wanax a écrit:
@KinetteKinette a écrit:
@wanax a écrit:Diminution de l'abstraction dans la filière prestigieuse, c'est-à-dire la filière scientifique, avec en particulier le renforcement de la part des SVT, très prisées des filles.
Mais le moyen principal n'a pas été de faire accélérer les filles, mais de ralentir les garçons.
Oh p...urée!
affraid

C'est déjà sympa pour la matière... évidemment, pas besoin d'abstraction pour comprendre la génétique des population ou les phénomènes un peu complexes en sciences de la terre...  Rolling Eyes
Bordel de merde, tu y connais quoi, toi en biologie? Tu veux qu'on parle de modélisation et d'évolution?
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées": on est au contraire dans le large processus d'allègement (avec sur certains point, effectivement, des ambitions complètement folles sur certains points, justement assez abstraits comme ce qui concerne la génétique, qui passent évidemment par dessus la tête de nombreux élèves).

Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent... oh les pauvres chouchous, c'est certain, s'il y avait plus de maths... Rolling Eyes
C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Un truc qui m'a étonnée par rapport à mon époque: maintenant on voit beaucoup plus de garçons avec des profils très "littéraires" (preuve que les stéréotypes se sont un peu affaiblis... à moins que tu penses que les matières dites "littéraires" aient, elles, gagné en abstraction?).
Et, même s'il y a du boulot, on voit aussi que les filles sont un peu moins peureuses devant ce qui est "abstraction" comme tu le dis si bien...

A mon avis, il faudrait simplement regarder les choses un peu plus en face: que ce soient les maths, la physique ou la bio, les filières scientifiques ont perdu de leur attractivité (et ça se comprend par rapport au boulot), et comme toutes les filières qui deviennent moins porteuses, ben elles sont délaissées par les garçons... regarder par exemple du côté des écoles de commerce ce qui se passe.

Grrrr...............
K
C'est déjà sympa pour la matière..
Je ne cherche pas à être sympa, mais à être lucide, même si je prévoyais les ricanements et les insultes des rombières qui, à part l'attaque ad hominem ou l'anecdote personnelle, n'ont contredit aucune de mes affirmations.
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
J'ai déjà répondu, cette discussion a déjà eu lieu.
http://www.neoprofs.org/t73959-la-serie-l-de-mon-etablissement-est-menacee

Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées":
http://www.apmep.fr/Avenir-de-la-filiere-S-au-lycee
On y trouve la ventilation des heures en fonction des décennies.
Autre effet insidieux : en conseil de classe de Seconde, combien d'élèves aux performances manifestement insuffisantes en maths et physique réussissent malgré tout à arracher le passage en S grâce à leur 12/20 en SVT ?
Comment se fait-il que l'on puisse connaître d'emblée les mentions qu'obtiendra une classe, au seul vu de la répartition entre les trois spécialités ?
( Des faits statistiquement établis dans le pdf proposé. )
Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent...
La colère t'aveugle et te fait lire ce que je n'ai pas écrit. Je reformule et mets au défi quiconque de contredire : la suppression de toute discipline a été plus préjudiciable aux garçons qu'aux filles, car ceux-ci ont davantage besoin du contrôle extérieur.

C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Anecdote personnelle.
A titre personnel, je te dirai que les rombières te passent bien le bonjour et t' .
C'est juste hallucinant de suffisance et de sexisme, de lire ça : les bras m'en tombent.


_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par KinetteKinette le Sam 7 Mar 2015 - 23:46

C'est quand même rigolo comment wanax considère les SVT comme du pipi de chat, tout en valorisant au plus haut point les études de médecine...
Le niveau d'exigence en SVT est actuellement (en collège, mais de ce que j'ai vu pour le lycée, ça n'a pas l'air mieux) malheureusement bien inférieur à ce que l'on devrait demander pour former de vrais biologistes ou géologues, mais ceci est un problème lié à l'éducation nationale et non à la discipline elle-même (je le répète, l'abstraction est hyper importante en biologie et en géologie, en tant que sciences, car on est bien loin d'une discipline simplement descriptive comme certains l'imaginent... d'ailleurs, pourquoi la géologie et la biologie seraient-elles moins "abstraites" que la physique et la chimie, qui de plus doivent être maîtrisées, ainsi que les maths, pour pouvoir pratiquer? Je ne sais pas ce qu'il en est maintenant des premières années de fac de bio, mais quand j'y suis passée, les coefficients de toutes les autres matières que celles touchant directement à la bio surpassaient ceux de bio: impossible de réussir sans les maths, la physique et la chimie ; beaucoup de désillusions pour plus d'un tiers des étudiants qui échouaient...).

Quand à la place des SVT: je connais moins le lycée, mais en collège, personne n'en a rien à f... des SVT (par contre, oui, on te regarde plus facilement de travers si tu colles de sales notes alors que les profs de maths ou d'histoire-géo, ben eux c'est normal, personne ne les regarde de travers).
Notre principal a d'ailleurs demandé aux CPE de noter sur les dossiers des gamins leurs moyennes en français, maths et histoire-géo (nous on est juste là pour faire joli il faut croire).

Bof, de toute façon, je te laisse à ta petite vision personnelle complotiste (l'horrible complot contre les garçons pour qu'ils réussissent moins bien scolairement...), je ne pense pas qu'on puisse vraiment discuter avec quelqu'un comme toi ( j'ai l'impression de discuter avec un créationniste, c'est dire... bientôt tu vas nous ressortir la chanson des hommes qui allaient à la chasse pendant que les femmes restaient à s'occuper des petits dans la grotte, je le sens...).

K.

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par e-Wanderer le Sam 7 Mar 2015 - 23:53

@KinetteKinette a écrit:
bientôt tu vas nous ressortir la chanson des hommes qui allaient à la chasse pendant que les femmes restaient à s'occuper des petits dans la grotte, je le sens...).

K.
Pas la peine de s'étriper, de toute façon on lutte tou(te)s contre le Mammouth.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par User5899 le Sam 7 Mar 2015 - 23:59

@lumeeka a écrit:Cripure, vous avez certainement raison - les profs de LV gonflent leurs notes et sont heureux de la médiocrité de leurs élèves - as a pig in s**it. Tout comme en SVT.
Vous avez lu jusqu'au bout ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par KinetteKinette le Dim 8 Mar 2015 - 0:06

Intéressant passage trouvé ici:
http://www.lemonde.fr/education/article/2015/03/06/a-l-ecole-les-garcons-restent-moins-performants-que-les-filles_4588725_1473685.html
D’ailleurs, dans certains pays comme la Chine ou Singapour, « les filles font jeu égal avec les garçons en mathématiques, et obtiennent de meilleurs scores dans cette matière que tous les garçons de la plupart des autres pays et économies du monde ».

Étonnant, non?

K

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Sulfolobus le Dim 8 Mar 2015 - 0:09

Je ne peux que plussoyer le message de Kinettekinette.

Il faudrait peut-être arrêter de croire que la science n'est que maths. Les SVT ont leur raisonnement propre, leur propre manière de voir les choses.

Alors oui, malheureusement, ces deux disciplines ont énormément souffert : il ne reste rien, rien, rien au niveau collège/lycée. Par lâcheté, parce que faire des SVT demande de réfléchir finement et que ce n'est pas dans l'air du temps. Mais le problème ne vient pas des SVT en elles-mêmes, il vient des programmes (plus d'un tiers du programme de SVT n'en ai plus mais est juste de bourrage écolo-bobo) et des consignes données.
Mais les mathématiques et la physique-chimie ne sont pas dans un meilleur état.
Et si ça ne touchait que le lycée, mais les BCPST ont salement soufferts aussi.

Je ne rebondirais pas sur les assertions ridicules sur le genre et les différentes capacités intellectuelles.

(au passage, faire un pourcentage ça ne s'appelle pas faire des stats hein).

Edit : grillée


Dernière édition par Sulfolobus le Dim 8 Mar 2015 - 0:10, édité 1 fois

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par wanax le Dim 8 Mar 2015 - 0:09

@KinetteKinette a écrit:C'est quand même rigolo comment wanax considère les SVT comme du pipi de chat, tout en valorisant au plus haut point les études de médecine...
Le niveau d'exigence en SVT est actuellement (en collège, mais de ce que j'ai vu pour le lycée, ça n'a pas l'air mieux) malheureusement bien inférieur à ce que l'on devrait demander pour former de vrais biologistes ou géologues, mais ceci est un problème lié à l'éducation nationale et non à la discipline elle-même (je le répète, l'abstraction est hyper importante en biologie et en géologie, en tant que sciences, car on est bien loin d'une discipline simplement descriptive comme certains l'imaginent... d'ailleurs, pourquoi la géologie et la biologie seraient-elles moins "abstraites" que la physique et la chimie, qui de plus doivent être maîtrisées, ainsi que les maths, pour pouvoir pratiquer? Je ne sais pas ce qu'il en est maintenant des premières années de fac de bio, mais quand j'y suis passée, les coefficients de toutes les autres matières que celles touchant directement à la bio surpassaient ceux de bio: impossible de réussir sans les maths, la physique et la chimie ; beaucoup de désillusions pour plus d'un tiers des étudiants qui échouaient...).

Quand à la place des SVT: je connais moins le lycée, mais en collège, personne n'en a rien à f... des SVT (par contre, oui, on te regarde plus facilement de travers si tu colles de sales notes alors que les profs de maths ou d'histoire-géo, ben eux c'est normal, personne ne les regarde de travers).
Notre principal a d'ailleurs demandé aux CPE de noter sur les dossiers des gamins leurs moyennes en français, maths et histoire-géo (nous on est juste là pour faire joli il faut croire).

Bof, de toute façon, je te laisse à ta petite vision personnelle complotiste (l'horrible complot contre les garçons pour qu'ils réussissent moins bien scolairement...), je ne pense pas qu'on puisse vraiment discuter avec quelqu'un comme toi ( j'ai l'impression de discuter avec un créationniste, c'est dire... bientôt tu vas nous ressortir la chanson des hommes qui allaient à la chasse pendant que les femmes restaient à s'occuper des petits dans la grotte, je le sens...).

K.
tout en valorisant au plus haut point les études de médecine...
Une citation, peut-être ? Je pense que tu confonds avec quelqu'un d'autre.

je te laisse à ta petite vision personnelle complotiste
j'ai l'impression de discuter avec un créationniste
bientôt tu vas nous ressortir la chanson des hommes qui allaient à la chasse pendant que les femmes restaient à s'occuper des petits dans la grotte, je le sens...
Et si au lieu de proposer des impressions, ou de m'imputer des propos que je n'ai pas tenus mais que je vais bientôt ressortir, tu prenais en défaut ce que j'ai réellement écrit ?

1/ On cherche, depuis une génération, à favoriser la réussite scolaire des filles.
2/ Les garçons, à l'adolescence, ont besoin d'un contrôle, d'une discipline renforcés. ( Testostérone... )
3/ On a retiré aux enseignants l'essentiel des moyens d'instaurer la discipline.

Je laisse les plus courageux que moi rechercher les liens logiques entre 1, 2 et 3.

Les moyens sont variés et souvent insidieux. Pour ce qui est de la discipline, les armes dont nos prédécesseurs bénéficiaient étaient autrement plus affûtées que les nôtres.
Exclure un élève, le punir sérieusement relève désormais du parcours du combattant, c'est tout juste si ce n'est pas le professeur qui est mis sur la sellette.
Nous n'avons plus notre mot à dire pour les passages.

Diminution de l'abstraction dans la filière prestigieuse, c'est-à-dire la filière scientifique, avec en particulier le renforcement de la part des SVT, très prisées des filles.
Mais le moyen principal n'a pas été de faire accélérer les filles, mais de ralentir les garçons.
En fait, les interventions portent toutes sur un point mineur ( '...en particulier le renforcement des SVT...' ), mais le principal ( impact de la disparition de la discipline suivant les sexes ) n'a fait l'objet d'aucun commentaire construit.
( Mais j'ai appris des choses sur Rolande... )

Quant à ceci :
On relève par exemple une vraie difficulté à séparer l'expérience particulière du fait général, erreur que je me garderai pour ma part de commettre.
il s'agissait d'une réponse à celles qui ont pris pour elles ( cas particulier et personnalisation ) ce qui était un propos général et pas universel.

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par kero le Dim 8 Mar 2015 - 3:05

@wanax a écrit:En fait, les interventions portent toutes sur un point mineur ( '...en particulier le renforcement des SVT...' ), mais le principal ( impact de la disparition de la discipline suivant les sexes ) n'a fait l'objet d'aucun commentaire construit.

Je n'ai pas de commentaire construit à faire mais cette idée me semble totalement pertinente. Les problèmes de discipline viennent majoritairement des garçons (ce que je mettrais moins sur le compte de la testostérone et plus d'une éducation différentes des filles et des garçons) et l'incapacité à se cadrer, se concentrer et s'investir dans le travail scolaire sont clairement associés à ce problème. Je pense que tu te trompes, en revanche, à supposer une moindre capacité d'abstraction de la part des femmes que des hommes. Je ne comprends pas trop d'où tu tires cela.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Iphigénie le Dim 8 Mar 2015 - 9:02

Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées":
Pardon, je n'ai pas lu tout le débat, mais ce dernier point est une évidence en lycée:
sur mon lycée, plus aucun élève de S ne prend la spécialité maths.
LEs SVT "drainent" la quasi totalité des élèves (quelques-uns beaucoup moins nombreux, de l'ordre de 1/10, prennent Phy-ch) : y voient sans doute avec raison un net avantage pour obtenir un bac S sans problème. Je ne suis pas spécialiste de la matière, dont je constate simplement que les coefficients et les pratiques de notation sont telles qu'il n'y a plus de filière S-maths, ce qui est quand même un comble....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par linkus le Dim 8 Mar 2015 - 9:11

@Iphigénie a écrit:
Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées":
Pardon, je n'ai pas lu tout le débat, mais ce dernier point est une évidence en lycée:
sur mon lycée, plus aucun élève de S ne prend la spécialité maths.
LEs SVT "drainent" la quasi totalité des élèves (quelques-uns beaucoup moins nombreux, de l'ordre de 1/10, prennent Phy-ch) : y voient sans doute avec  raison un net avantage pour obtenir un bac S sans problème. Je ne suis pas spécialiste de la matière, dont je constate simplement que les coefficients et les pratiques de notation sont telles qu'il n'y a plus de filière S-maths, ce qui est quand même un comble....
J'en avais que 3 en Spé Math l'année passée.....

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé dans la mare de Brighelli sur l'échec scolaire des fils d'immigrés (et ses conséquences) : qu'en pensez-vous ?

Message par Asha Kraken le Dim 8 Mar 2015 - 14:18

@henriette a écrit:
@wanax a écrit:
@KinetteKinette a écrit:
Oh p...urée!
affraid

C'est déjà sympa pour la matière... évidemment, pas besoin d'abstraction pour comprendre la génétique des population ou les phénomènes un peu complexes en sciences de la terre...  Rolling Eyes
Bordel de merde, tu y connais quoi, toi en biologie? Tu veux qu'on parle de modélisation et d'évolution?
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées": on est au contraire dans le large processus d'allègement (avec sur certains point, effectivement, des ambitions complètement folles sur certains points, justement assez abstraits comme ce qui concerne la génétique, qui passent évidemment par dessus la tête de nombreux élèves).

Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent... oh les pauvres chouchous, c'est certain, s'il y avait plus de maths... Rolling Eyes
C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Un truc qui m'a étonnée par rapport à mon époque: maintenant on voit beaucoup plus de garçons avec des profils très "littéraires" (preuve que les stéréotypes se sont un peu affaiblis... à moins que tu penses que les matières dites "littéraires" aient, elles, gagné en abstraction?).
Et, même s'il y a du boulot, on voit aussi que les filles sont un peu moins peureuses devant ce qui est "abstraction" comme tu le dis si bien...

A mon avis, il faudrait simplement regarder les choses un peu plus en face: que ce soient les maths, la physique ou la bio, les filières scientifiques ont perdu de leur attractivité (et ça se comprend par rapport au boulot), et comme toutes les filières qui deviennent moins porteuses, ben elles sont délaissées par les garçons... regarder par exemple du côté des écoles de commerce ce qui se passe.

Grrrr...............
K
C'est déjà sympa pour la matière..
Je ne cherche pas à être sympa, mais à être lucide, même si je prévoyais les ricanements et les insultes des rombières qui, à part l'attaque ad hominem ou l'anecdote personnelle, n'ont contredit aucune de mes affirmations.
Je ne vois pas trop en quoi les SVT seraient moins "abstraits" que la physique-chimie. C'est juste notre culture qui fait imaginer que "les petites bestioles et petites plantes, ça ne peut pas être bien sérieux"...
J'ai déjà répondu, cette discussion a déjà eu lieu.
http://www.neoprofs.org/t73959-la-serie-l-de-mon-etablissement-est-menacee

Et jusqu'à présent, je ne vois pas trop en quoi les SVT ont été "renforcées":
http://www.apmep.fr/Avenir-de-la-filiere-S-au-lycee
On y trouve la ventilation des heures en fonction des décennies.
Autre effet insidieux : en conseil de classe de Seconde, combien d'élèves aux performances manifestement insuffisantes en maths et physique réussissent malgré tout à arracher le passage en S grâce à leur 12/20 en SVT ?
Comment se fait-il que l'on puisse connaître d'emblée les mentions qu'obtiendra une classe, au seul vu de la répartition entre les trois spécialités ?
( Des faits statistiquement établis dans le pdf proposé. )
Et évidemment c'est de la faute des femmes si ces pauvres garçons régressent...
La colère t'aveugle et te fait lire ce que je n'ai pas écrit. Je reformule et mets au défi quiconque de contredire : la suppression de toute discipline a été plus préjudiciable aux garçons qu'aux filles, car ceux-ci ont davantage besoin du contrôle extérieur.

C'est quand même étrange, déjà à mon époque, les têtes de classe en maths étaient... des filles!
Anecdote personnelle.
A titre personnel, je te dirai que les rombières te passent bien le bonjour et t' .
C'est juste hallucinant de suffisance et de sexisme, de lire ça : les bras m'en tombent.


+ 1 dans la team rombière, vous ne saisissez pas Wanax ce que l'emploi de ces mots peut traduire du fonds véritable de votre pensée.
Bon faudrait que je refasse le tour du fil mais (je graisse le copié-collé de vos propos récupérés sur un autre post) :

1/ On cherche, depuis une génération, à favoriser la réussite scolaire des filles.
2/ Les garçons, à l'adolescence, ont besoin d'un contrôle, d'une discipline renforcés. ( Testostérone... )
3/ On a retiré aux enseignants l'essentiel des moyens d'instaurer la discipline.

Je laisse les plus courageux que moi rechercher les liens logiques entre 1, 2 et 3.


Que voulez-vous répondre de sensé à cela? que voulez-vous démontrer? qu'y-a-t-il de scientifiquement étayé (je ne parle pas de votre expérience personnelle hein hihi) à proclamer que le besoin de contrôle est accru chez les garçons en raison de leurs hormones ?
Très honnêtement, pour un esprit vicié tel que le mien, cette succession d'assertions (à démontrer pour au moins l'une d'entre elle, même si la première reste fragile, par quels moyens concrets, hormis des déclarations d'intention et des discours creux a-t-on cherché à favoriser la réussite des filles?) tend surtout à laisser penser que ce serait une volonté délibérée des pouvoirs publics que de ne plus être ferme disciplinairement afin de rogner les ailes des garçons en concurrence avec des filles qui seraient plus docile de nature ( car moins de testostérone si je suis la logique) et donc favorisées dans leur scolarité par leur moindre propension à mettre le dawa.
Bon encore une fois qu'est-ce que cela signifie en clair? Est-ce que votre invitation sibylline à trouver une logique entre ces trois éléments n'est-elle pas tout simplement une façon tordue de vous défausser et de ne pas livrer votre pensée véritable (qui pourrait ulcérer bien des rombières)?

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum