[article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Provence le Ven 6 Mar 2015 - 21:02

http://www.diapasonmag.fr/actualites/a-la-une/l-abandon-des-conservatoires-par-l-etat-est-une-faute-politique-majeure

Emmanuel Dupuy, rédacteur en chef de Diapason, s'alarme du désengagement programmé de l'Etat dans le financement des conservatoires de musique. Une décision qui risque d'aggraver les inégalités et mettre en danger la formation du public et des musiciens de demain.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par trompettemarine le Ven 6 Mar 2015 - 22:21

Chez nous, c'est terrible. Tout professeur partant à la retraite n'est pas remplacé. Du coup, il est impossible d'avoir de nouveaux élèves, ou très peu. Du coup, cela fait encore moins d'argent dans les caisses du conservatoire... un cercle infernal.
Seuls ceux qui connaissent des musiciens ou ont des relations peuvent s'en sortir dans ce système qui ne peut plus s'ouvrir.
La situation est d'autant plus catastrophique chez nous, que les écoles de musique municipales ont été regroupées en pôles du conservatoire. Il n'est donc pas possible d'inscrire son enfant dans une école de musique... et au conservatoire non plus. kafkaïen.

L'argent non versé par l'Etat se compte en millions.

J'avais entendu, il y a quelques mois de cela, la ministre de la culture, sur France Culture, affirmer que c'était beaucoup plus juste ainsi. C'est tout juste si elle ne jubilait pas. L'argent va ailleurs.... mais où ?

Si ma région passe FN,... vous le voyez vivre le conservatoire ?(Quand on voit ce qui se passe en matière de culture à Orange par exemple?)

La situation est réellement terrible.
Seuls ceux qui auront de l'argent et paieront des cours particuliers apprendront la musique. Pourtant l'enseignement dans les conservatoires et écoles de musique est excellent et rigoureux. Neutral

HS : Latin, grec, musique, lettres... j'ai bien choisi mes centres d'intérêt ! Quelle triste époque ! cafe

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par e-Wanderer le Ven 6 Mar 2015 - 23:12

Sans parler du désengagement des municipalités pour les orchestres : Caen (UMP) a lâché Christie et les Arts Florissants, Grenoble (EELV-Front de Gauche) a lâché Minkowski et les Musiciens du Louvre, Lille (PS) a lâché Emmanuelle Haïm et le Concert d'Astrée (autant d'ensembles baroques de réputation internationale). La culture est toujours la première à trinquer en période de restrictions budgétaires, malheureusement.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par may68 le Sam 7 Mar 2015 - 9:43

@e-Wanderer a écrit:Sans parler du désengagement des municipalités pour les orchestres : Caen (UMP) a lâché Christie et les Arts Florissants, Grenoble (EELV-Front de Gauche) a lâché Minkowski et les Musiciens du Louvre, Lille (PS) a lâché Emmanuelle Haïm et le Concert d'Astrée (autant d'ensembles baroques de réputation internationale). La culture est toujours la première à trinquer en période de restrictions budgétaires, malheureusement.

Des éclaircissements pour Grenoble (des commentaires sous l'article intéressants à lire également )

http://www.telerama.fr/musique/desaccord-majeur-entre-les-musiciens-du-louvre-et-la-ville-de-grenoble,120732.php

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Handsome Devil le Sam 7 Mar 2015 - 10:29

@Provence a écrit:http://www.diapasonmag.fr/actualites/a-la-une/l-abandon-des-conservatoires-par-l-etat-est-une-faute-politique-majeure

Emmanuel Dupuy, rédacteur en chef de Diapason, s'alarme du désengagement programmé de l'Etat dans le financement des conservatoires de musique. Une décision qui risque d'aggraver les inégalités et mettre en danger la formation du public et des musiciens de demain.
Vraiment ? Sans financement public, pas de musique ?

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Reine Margot le Sam 7 Mar 2015 - 10:30

@Handsome Devil a écrit:
@Provence a écrit:http://www.diapasonmag.fr/actualites/a-la-une/l-abandon-des-conservatoires-par-l-etat-est-une-faute-politique-majeure

Emmanuel Dupuy, rédacteur en chef de Diapason, s'alarme du désengagement programmé de l'Etat dans le financement des conservatoires de musique. Une décision qui risque d'aggraver les inégalités et mettre en danger la formation du public et des musiciens de demain.
Vraiment ? Sans financement public, pas de musique ?

Tu les financerais comment?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Luigi_B le Sam 7 Mar 2015 - 11:30

A mettre en relation avec les articles de Dania Tchalik sur les réformes de l'enseignement de la musique, à lire sur le site de Catherine Kintzler : http://www.mezetulle.fr/pedagogie-evaluation-et-etudes-musicales/


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Lefteris le Sam 7 Mar 2015 - 12:46

@Provence a écrit:http://www.diapasonmag.fr/actualites/a-la-une/l-abandon-des-conservatoires-par-l-etat-est-une-faute-politique-majeure

Emmanuel Dupuy, rédacteur en chef de Diapason, s'alarme du désengagement programmé de l'Etat dans le financement des conservatoires de musique. Une décision qui risque d'aggraver les inégalités et mettre en danger la formation du public et des musiciens de demain.

Lire aussi absolument cet article, qui montre les dessous idéologiques et les logiques politico/marchandes qui sous-tendent le pédagogisme ou s'appuient dessus, aussi bien dans l'EN que dans la FPT et les conservatoires.

http://www.toutbox.fr/egcr75/Documents/,23072831.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par trompettemarine le Sam 7 Mar 2015 - 14:21

@Lefteris a écrit:
Lire aussi absolument cet article, qui montre les dessous idéologiques et les logiques politico/marchandes qui sous-tendent le pédagogisme ou s'appuient dessus, aussi bien dans l'EN que dans la FPT et les conservatoires.
http://www.toutbox.fr/egcr75/Documents/,23072831.

On devrait faire étudier cet article à tous les jeunes des ESPE.
Pour ma part, je m'y retrouve totalement.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Handsome Devil le Sam 7 Mar 2015 - 15:27

@Reine Margot a écrit:

Tu les financerais comment?
Cotisations, mécénat, vente de billets et de supports audio.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Iphigénie le Sam 7 Mar 2015 - 15:41

@Handsome Devil a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Handsome Devil a écrit:
Vraiment ? Sans financement public, pas de musique ?

Tu les financerais comment?
Cotisations, mécénat, vente de billets et de supports audio.
?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par trompettemarine le Sam 7 Mar 2015 - 16:53

Mais sais-tu déjà combien coûte une inscription au conservatoire ou dans une école de musique ? As-tu déjà vu un concert ou un opéra rapporter de l'argent, même quand la salle est pleine ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Handsome Devil le Sam 7 Mar 2015 - 18:14

Et bien si ça coûte cher, ce n'est pas une raison pour faire subventionner ses activités de loisir. Quand je vais au cinéma, au concert, que j'achète un livre ou que je prends des cours d'arts martiaux, je n'attends pas que l’État paie à ma place.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par e-Wanderer le Sam 7 Mar 2015 - 19:04

On peut voir les choses autrement qu'à travers la petite lorgnette de l'individualisme et considérer qu'il s'agit aussi de défense d'un patrimoine culturel menacé. Quand on voit la difficulté qu'on a déjà à faire lire, même à des étudiants de Lettres, des textes antérieurs à la Révolution… Je constate aussi que la culture musicale de la plupart de mes étudiants est proche du néant absolu. Alors si en plus les concerts deviennent inabordables…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Ulrich le Sam 7 Mar 2015 - 19:17

L'abandon du financement des conservatoires a été préparé depuis longtemps par le pédagoland musical (formateurs, syndicats, etc.) qui milite depuis des années pour :
- les projets d'établissement
- la suppression des examens
- la suppression de tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à un programme national
- la suppression du solfège
- la pédagogie de groupe, la pédagogie de projet
- les parcours personnalisés
etc.
L'État n'a pas vocation à entretenir ces garderies améliorées (et territorialisées) que sont devenus de nombreux conservatoires.

Il faut lire à ce sujet la réponse de D. Tchalik à E. Sprogis (un équivalent de Meirieu pour les conservatoires) publiée sur Mezetulle (http://www.mezetulle.fr/joue-du-piano-et-tais-toi-reponse-de-d-tchalik-a-e-sprogis/)

... ainsi que l'entretien avec Jean-Paul Brighelli (http://www.neoprofs.org/t87425-j-p-brighelli-et-d-tchalik-france-tes-conservatoires-se-meurent-le-point-fr#2961743)

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Handsome Devil le Sam 7 Mar 2015 - 19:37

Avoir une pratique musicale (comme apprendre un instrument) ou même se cultiver, cela implique un minimum d'effort personnel et de motivation. Ce n'est pas l'arrosage d'argent public qui va transformer les jeunes incultes en pratiquants ou en connaisseurs avertis ou défendre un patrimoine culturel. D'ailleurs, selon quels critères certaines activités seraient dignes du soutien public et pas d'autres ? J'ai peur de déjà connaître la réponse.

D'ailleurs, sur un autre fil consacré aux associations, j'avais déniché le chiffre de 34 milliards d'euros de subventions annuelles dépensées par l’État dans le secteur associatif. Et je repose la question que j'avais posée à l'époque : pourquoi ne pas rendre cet argent aux contribuables et les laisser financer leurs loisirs par eux-mêmes ?

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Ulrich le Sam 7 Mar 2015 - 19:40

@Handsome Devil a écrit: Et je repose la question que j'avais posée à l'époque : pourquoi ne pas rendre cet argent aux contribuables et les laisser financer leurs loisirs par eux-mêmes ?

Tiens, bonne idée ! On pourrait faire pareil pour l'école aussi pendant qu'on y est...

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Handsome Devil le Sam 7 Mar 2015 - 19:44

On ne parle pas de la même chose, entre l'instruction publique et le loisir.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par coindeparadis le Sam 7 Mar 2015 - 19:50

Ici, les classes CHAM ferment car jugées élitistes (elles ont été implantées dans des collèges ZEP...). Pas d'écoles de musique, tout est regroupé dans les pôles du conservatoire.
Mais de toutes façons, le conservatoire c'est de la "vraie" musique. La vraie musique c'est de la culture et la culture c'est mal. Mieux vaut financer des activités de loisirs bien abrutissantes.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Ulrich le Sam 7 Mar 2015 - 19:54

On ne parle pas de la même chose, entre l'instruction publique et le loisir.

Lorsqu'un enfant de 7 ans arrive au conservatoire, qui peut deviner s'il en fera un jour son métier ou s'il pratiquera la musique uniquement comme un loisir ?
Un instituteur ne se pose pas la question lorsqu'il enseigne les maths...

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par coindeparadis le Sam 7 Mar 2015 - 20:07

Dans mon ancien département, des profs du conservatoire intervenaient toutes les semaines dans les crèches et les écoles maternelles. La musique pour tous, ça c'est démocratique. Là on peut parler de lutte contre les inégalités.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Ulrich le Sam 7 Mar 2015 - 20:17

@coindeparadis a écrit:Dans mon ancien département, des profs du conservatoire intervenaient toutes les semaines dans les crèches et les écoles maternelles. La musique pour tous, ça c'est démocratique. Là on peut parler de lutte contre les inégalités.

Ok mais ça c'est le travail des intervenants en milieu scolaire (les Dumistes), pas des professeurs du conservatoire...

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par coindeparadis le Sam 7 Mar 2015 - 20:21

Tout dépend des lieux. Dans certains départements il n' y a pas d'intervenants en milieu scolaire. Sans compter que certains que j'ai vu travailler privilégiaient les musiques contemporaines comme les appellent Jacques Lang. Rien a voir avec la qualité d'enseignement ( et de références) d'un prof du conservatoire.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Marphise le Sam 7 Mar 2015 - 20:36

@Handsome Devil a écrit:Avoir une pratique musicale (comme apprendre un instrument) ou même se cultiver, cela implique un minimum d'effort personnel et de motivation. Ce n'est pas l'arrosage d'argent public qui va transformer les jeunes incultes en pratiquants ou en connaisseurs avertis ou défendre un patrimoine culturel. D'ailleurs, selon quels critères certaines activités seraient dignes du soutien public et pas d'autres ? J'ai peur de déjà connaître la réponse.

Oui, et puis pourquoi financer des musées et des bibliothèques avec de l'argent public, hein ? Et toutes ces activités culturelles (cours de dessin, de théâtre, etc.) proposés dans les mairies à des tarifs accessibles à tous ?

@Handsome Devil a écrit:On ne parle pas de la même chose, entre l'instruction publique et le loisir.

Le problème vient du fait que vous faites une opposition binaire entre instruction publique (sous-entendu, l'école), et les loisirs individuels (y compris les industries de loisir, les associations d'amateurs et compagnie). La réalité est un peu plus compliquée que cela. Nos bibliothèques, musées, conservatoires, etc., reposent sur une politique culturelle née des idéaux des Lumières, qui pensaient que l'instruction ne se fait pas que lorsqu'on est enfant, et pas uniquement dans les écoles, d'où leur prise en charge par des financements publics et leur ouverture à tous.

Les lieux de culture que sont les conservatoires, les bibliothèques, les musées, sont aussi des lieux où l'on apprend des choses, à tout âge et sans considération de revenus ni d'appartenance sociale, et ça, il me semble que c'est quelque chose d'important, quand on considère qu'une société démocratique, ça va un peu plus loin que la somme des égoïsmes qui la composent...

Marphise
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [article]"L'abandon des conservatoires par l'Etat est une faute politique majeure"

Message par Lornet le Sam 7 Mar 2015 - 20:42

Parmi les associations, il y a les harmonies municipales qui prêtent gratuitement les instruments, permettent aux personnes, quel que soit leur âge, d'apprendre le solfège et la pratique d'un instrument.
Si l'Etat cesse tout financement, ça sera un loisir réservé aux riches... scratch

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum