Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User20188
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par User20188 le Jeu 14 Juin 2018 - 16:54
[quote="shadowoflife"]Je n'invente rien, c'est dans la circulaire. Et je ne vois pas pourquoi il serait "encore heureux" que ce soit l'âge qui prime à égalité de barème, de situation familiale et de handicap le cas échéant. L'ancienneté de service, oui. L'âge, je ne vois pas pourquoi, même s'il faut bien un critère et je le conçois. [/suite]

Encore heureux dans le sens où il est déjà difficile à digérer les différentes bonifications familiales. On est puni en fait si nous avons le tord de pas vouloir nous marier ou faire des gosses.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Daphné le Jeu 14 Juin 2018 - 17:19
@lalilala a écrit:Je pense comme madame prof que la première personne qui t'a répondu la première fois s'est trompée tout bêtement. Ce n'est peut-être pas un commissaire paritaire qui t'a répondu et lire les documents du rectorat n'est pas forcément évident pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de les manipuler. Il ne faut pas forcément y voir une sombre manœuvre pour te porter préjudice à je ne sais quel niveau. Ici, on a réglé le problème : on ne communique rien sur les affectations des collègues qui ne sont que provisoires tant que les commissions ne sont pas terminées. On peut peut-être trouver les barres provisoires quelque part, mais comme leur nom l'indique, elles ne sont que provisoires.
Quant au départage, il faut quand même se rappeler que plusieurs organisations syndicales siègent en commission et bossent en amont en plus des gestionnaires et responsables de la DPE. Donc, à mon avis, peu de chances qu'il y ait une erreur à ce niveau là.
Et encore moins une entourloupe...
Des barèmes égaux on en a plusieurs, il faut bien trier : on a ajouté les 0,2 points pour les RC, mais des collègues avec RC et enfants il y en a plusieurs.
Les documents administratifs sont édités avec l'ordre de priorité, on ne peut pas se tromper, on sait qui doit arriver sur tel ou tel poste si il y a un poste de plus ou de moins en séance par rapport au projet, si on fait une chaîne, si on fait des intras, etc...
avatar
GastonLagaffe
Niveau 2

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par GastonLagaffe le Jeu 14 Juin 2018 - 19:53
Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
Je ne me rappelle plus où j'avais lu que l'Europe avait mis en garde le gouvernement français, parce que la gestion des enseignants ne permettait pas suffisamment de garantir aux enfants des personnels de vivre dans une famille unie sous le même toit pour respecter le droit des enfants à vivre dans une famille unie... Parce que c'est bien de cela dont il s'agit, pas de faire plaisir à des gens qui veulent être fonctionnaire, mais en même temps rester vivre près des parents / des copains / du club de xxxx, de la ville de leurs rêves, etc...
Après pour le conjoint seul, cela peut se discuter un peu. Pour les parents âgés ou dépendants aussi (ce n'est pas assez pris en compte à mon avis)
Et pour l'âge, plus vous vieillirez plus vous comprendrez que faire 2h de route à 25 ans ou à 55, ce n'est pas du tout la même chose...
avatar
Will.T
Prophète

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Will.T le Jeu 14 Juin 2018 - 20:11
@GastonLagaffe a écrit:Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
.
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.
avatar
User20188
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par User20188 le Jeu 14 Juin 2018 - 20:14
@Will.T a écrit:
@GastonLagaffe a écrit:Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
.
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.

+1
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Jenny le Jeu 14 Juin 2018 - 20:16
@Karine B. a écrit:Par ailleurs, le PACS oblige à être solidaire des dettes ...

Seulement celles liées à la vie courante.
avatar
User20188
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par User20188 le Jeu 14 Juin 2018 - 20:16
@Jenny a écrit:
@Karine B. a écrit:Par ailleurs, le PACS oblige à être solidaire des dettes ...

Seulement celles liées à la vie courante.

Pour les emprunts également. Je sors de chez le banquier .
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Jenny le Jeu 14 Juin 2018 - 20:18
Domitius a écrit:
@Jenny a écrit:
@Karine B. a écrit:Par ailleurs, le PACS oblige à être solidaire des dettes ...

Seulement celles liées à la vie courante.

Pour les emprunts également.  Je sors de chez le banquier .

Ce n'est pas ce que dit viepublique : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1026
avatar
lucB
Niveau 6

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par lucB le Jeu 14 Juin 2018 - 20:18
@Will.T a écrit:
@GastonLagaffe a écrit:Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
.
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.
Je suis tout à fait d'accord, on privilégie un mode de vie, au détriment d'un autre.
avatar
GastonLagaffe
Niveau 2

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par GastonLagaffe le Ven 15 Juin 2018 - 6:17
Mais vous vivez où? Ce n'est pas une question de choix de l'endroit où on veut enseigner! On est fonctionnaire, cela fait partie du statut d'être affecté là où on a besoin de nous. Pour les personnes en couple, le conjoint n'a pas forcément le choix de l'endroit où il travaille. Je ne connais aucun de mes camarades d'études qui ait choisi son lieu de travail : géneralement quand on fait des études on choisit (plus ou moins) le travail, pas le lieu (même pas la région même approximativement). Pour beaucoup de cadres hors fonction publique, pour des professions libérales, suivre le conjoint signifie se retrouver au chômage. Et parfois sans aucune possibilité de retrouver du travail (selon le secteur dans lequel on travaille et selon le lieu géographique, selon l'âge aussi).

Alors la seule solution peut être de séparer des parents de leurs enfants... mettez-vous à la place des enfants qui ne voient leur père ou leur mère que le week-end (et parfois pas longtemps si les académies sont éloignées, si le parent travaille le samedi matin... vous imaginez si le père est en Bretagne et la mère en Auvergne : au moins 5 heures de route)
Vos remarques me semblent des remarques d'enfant gâté qui ne connaissent rien à la vraie vie des autres. Désolé si je vous choque (ce n'est pas personnel, j'ai juste parfois l'impression que travailler dans l'éducation nationale amène à être déconnecté des réalités, et c'est ce que vous me prouvez là justement...)
J'ajoute juste qu'on devrait quand même donner des points pour s'occuper d'un parent âgé et malade, ce qui me semble manquer si on veut être équitable.
avatar
Will.T
Prophète

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Will.T le Ven 15 Juin 2018 - 6:49
@GastonLagaffe a écrit:Mais vous vivez où?
et toi ?
@GastonLagaffe a écrit:Ce n'est pas une question de choix de l'endroit où on veut enseigner!
au contraire, c'est pile poil ça.
@GastonLagaffe a écrit:
On est fonctionnaire, cela fait partie du statut d'être affecté là où on a besoin de nous.

Sauf quand tu es en couple où, de fait, là où on a besoin de nous doit être là où est le conjoint.
@GastonLagaffe a écrit:
Pour les personnes en couple, le conjoint n'a pas forcément le choix de l'endroit où il travaille. Je ne connais aucun de mes camarades d'études qui ait choisi son lieu de travail : géneralement quand on fait des études on choisit (plus ou moins) le travail, pas le lieu (même pas la région même approximativement). Pour beaucoup de cadres hors fonction publique, pour des professions libérales, suivre le conjoint signifie se retrouver au chômage. Et parfois sans aucune possibilité de retrouver du travail (selon le secteur dans lequel on travaille et selon le lieu géographique, selon l'âge aussi).

Alors la seule solution peut être de séparer des parents de leurs enfants... mettez-vous à la place des enfants qui ne voient leur père ou leur mère que le week-end (et parfois pas longtemps si les académies sont éloignées, si le parent travaille le samedi matin... vous imaginez si le père est en Bretagne et la mère en Auvergne : au moins 5 heures de route)
Là on est dans le mouvement intra. Donc on pas dans cette situation.

@GastonLagaffe a écrit:
Vos remarques me semblent des remarques d'enfant gâté qui ne connaissent rien à la vraie vie des autres.
Quand la vie des autres influe sur la mienne... au bout d'un moment fuck, j'ai gagné le droit d'être un enfant gaté.
Et la vraie vie c'est justement ce que tu ecrivais plus haut : on est fonctionnaire, on va là où il faut du monde...

@GastonLagaffe a écrit:
Désolé si je vous choque (ce n'est pas personnel, j'ai juste parfois l'impression que travailler dans l'éducation nationale amène à être déconnecté des réalités, et c'est ce que vous me prouvez là justement...)
Au contraire la réalité, ça fait plus de 15 ans que je me la prends dans la gueule alors je prouve que dalle.
@GastonLagaffe a écrit:
J'ajoute juste qu'on devrait quand même donner des points pour s'occuper d'un parent âgé et malade, ce qui me semble manquer si on veut être équitable.
Si on veut être équitable on crée un algorithme equitable sans favoriser considérablement certaines situations vis à vis d'autres.

Cela étant dit, je redis ce que j'ai déjà ecris je ne suis bien sûr pas opposé au rapprochement de conjoint, bien au contraire, c'est de bon sens surtout en période où on a du mal à pourvoir les postes.
Je trouve seulement qu'il n'y a aucune raison pour qu'il donne plus que l'assurance d'être tzr sur la zone compatible avec 1 vie de famille. Rien ne justifie que ça donne des points pour 1 poste fixe.

avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Madame_Prof le Ven 15 Juin 2018 - 7:07
Encore ce débat ?!

Il ne s'agit pas de renier les priorités légales mais de rééquilibrer un peu le barème. Et il pourrait y avoir des améliorations au prochain mouvement inter, après une longue lutte syndicale sur le sujet.

Quant aux conjoints qui ne peuvent bouger, quelques uns oui, et y en a aussi un tas qui pourraient venir bosser en région parisienne par exemple, mais ces couples choisissent d'être séparés un an et de s'établir ensuite en province avec leur RC. Et là je ne parle pas des couples avec enfants hein.

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Lagomorphe
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Lagomorphe le Ven 15 Juin 2018 - 14:50
@lucB a écrit:
@Will.T a écrit:
@GastonLagaffe a écrit:Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
.
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.
Je suis tout à fait d'accord, on privilégie un mode de vie, au détriment d'un autre.

Parfaitement d'accord. Je trouve même que le statut matrimonial célibataire / marié / pacsé / nombre d'enfants n'a pas à être connu de notre employeur, lequel ne devrait pas avoir le droit de le demander ni a fortiori d'en tenir compte. Cela relève de la vie strictement privée.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Caspar le Ven 15 Juin 2018 - 15:02
@Lagomorphe a écrit:
@lucB a écrit:
@Will.T a écrit:
@GastonLagaffe a écrit:Vous qui trouvez difficile à digérer les bonifications familiales, vous trouvez normal que des enfants soient séparés de leurs parents?
.
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.
Je suis tout à fait d'accord, on privilégie un mode de vie, au détriment d'un autre.

Parfaitement d'accord. Je trouve même que le statut matrimonial célibataire / marié / pacsé / nombre d'enfants n'a pas à être connu de notre employeur, lequel ne devrait pas avoir le droit de le demander ni a fortiori d'en tenir compte. Cela relève de la vie strictement privée.

Dans les fiches à remplir pour le secrétariat de direction on nous demande notre statut marital, le nom du conjoint, le nombre et l'âge des enfants...
avatar
Lagomorphe
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Lagomorphe le Ven 15 Juin 2018 - 15:04
@Caspar a écrit:
@Lagomorphe a écrit:
@lucB a écrit:
@Will.T a écrit:
Perso je ne trouve pas normal que seuls les mamans et les papas aient le droit de choisir où ils veulebt enseigner et que les celibataires se retrouvent les dindons de la farces.
Parce que c'est ça aussi la conséquence...

Et l'existence des bonifs démesurées pour les RC vient justement parce les RC sont une des rares choses que la loi impose.
Je suis tout à fait d'accord, on privilégie un mode de vie, au détriment d'un autre.

Parfaitement d'accord. Je trouve même que le statut matrimonial célibataire / marié / pacsé / nombre d'enfants n'a pas à être connu de notre employeur, lequel ne devrait pas avoir le droit de le demander ni a fortiori d'en tenir compte. Cela relève de la vie strictement privée.

Dans les fiches à remplir pour le secrétariat de direction on nous demande notre statut marital, le nom du conjoint, le nombre et l'âge des enfants...

Même dans les "fiches individuelles d'inspection". Dans tous les cas, ça m'a toujours fait bondir. En quoi cela regarde-t-il l'Education Nationale ? Le fisc, la caisse d'allocation familiale, OK, mais l'employeur ?
kiddy
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par kiddy le Ven 15 Juin 2018 - 16:37
@GastonLagaffe a écrit:Mais vous vivez où? Ce n'est pas une question de choix de l'endroit où on veut enseigner! On est fonctionnaire, cela fait partie du statut d'être affecté là où on a besoin de nous. Pour les personnes en couple, le conjoint n'a pas forcément le choix de l'endroit où il travaille. Je ne connais aucun de mes camarades d'études qui ait choisi son lieu de travail : géneralement quand on fait des études on choisit (plus ou moins) le travail, pas le lieu (même pas la région même approximativement). Pour beaucoup de cadres hors fonction publique, pour des professions libérales, suivre le conjoint signifie se retrouver au chômage. Et parfois sans aucune possibilité de retrouver du travail (selon le secteur dans lequel on travaille et selon le lieu géographique, selon l'âge aussi).

Alors la seule solution peut être de séparer des parents de leurs enfants... mettez-vous à la place des enfants qui ne voient leur père ou leur mère que le week-end (et parfois pas longtemps si les académies sont éloignées, si le parent travaille le samedi matin... vous imaginez si le père est en Bretagne et la mère en Auvergne : au moins 5 heures de route)
Vos remarques me semblent des remarques d'enfant gâté qui ne connaissent rien à la vraie vie des autres. Désolé si je vous choque (ce n'est pas personnel, j'ai juste parfois l'impression que travailler dans l'éducation nationale amène à être déconnecté des réalités, et c'est ce que vous me prouvez là justement...)
J'ajoute juste qu'on devrait quand même donner des points pour s'occuper d'un parent âgé et malade, ce qui me semble manquer si on veut être équitable.

c'est bizarre mais pour le coup de "l'enfant gâté" j'ai l'impression de plutôt le voir dans votre message, le rapprochement de conjoint est un luxe que beaucoup de personnes ne peuvent pas avoir dans le privé...
tout le monde a le droit à un équilibre de vie, pas juste les couples avec enfant(s), votre précédent messages est assez vexant, du genre « nous on demande à muter pour nos enfants par pour notre bien » c'est assez faux et même si je comprend très bien votre argument je ne le partage que partiellement. Les règles de mutation sont assez claires, elles sont connues, personne n'oblige les célibataires à être prof ni d'ailleurs les personnes en couple (avec ou sans enfants), habiter en province et passer le concours de professeur du second degré c'est prendre le risque de se retrouver muter loin de chez soit.

Je suis célibataire, sans enfant et je trouve assez légitime que des couples puissent se rapprocher mais à vous lire j'ai souvent l'impression que les couples doivent toujours passer en premier, aujourd’hui en France les célibataires contribuent déjà pour beaucoup par rapport à la politique familiale française (impôts,taxes, aides...)
avatar
GastonLagaffe
Niveau 2

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par GastonLagaffe le Ven 15 Juin 2018 - 17:39
Je parle d'enfant gâté parce que j'ai des collègues jeunes célibataires qui se plaignent régulièrement de devoir habiter à 200 km de leurs parents, ou de la mer... Cela ne me semble pas être une attitude d'adulte, c'est tout. J'ai vécu dans un monde où il était normal de quitter ses parents pour les études, puis pour le travail, y compris à l'autre bout de la France. Et je ne comprends pas en quoi l'équilbre de vie est changé si on habite Lille ou Orléans plutôt que Vannes.

Pour les couples, dans le privé, on s'arrange. On s'installe là où les deux peuvent trouver du travail. En cas de mutation, soit le conjoint démissionne et suit, soit le muté démissionne et cherche une autre entreprise, ou on accepte la séparation. (Cependant il y a de nombreux domaines et des entreprises dans lesquels on n'est jamais muté..). Pour nous, enseignants, on ne peut pas changer d'entreprise, c'est quand même plus compliqué. On peut aussi se retrouver dans des endroits où le conjoint n'a aucune chance de trouver du travail.

Personnellement, j'ai choisi l'enseignement en connaissance de cause, je ne me plains pas. Mais c'est l'attitude de mes collègues qui m'énerve, car pour moi ce n'est pas une attitude d'adulte de pleurnicher parce qu'on ne peut pas voir ses parents ou ses potes de lycée tous les jours (et même tous les week-ends), alors qu'on a choisi la fonction publique. C'est autre chose de devoir laisser son conjoint et ses enfants, surtout s'ils sont petits, toute la semaine (et je maintiens que le problème c'est plus pour les enfants que pour le parent... j'ai déjà travaillé plusieus mois loin de ma famille, je n'en ai pas trop souffert personnellement)
C'est tout.
avatar
User20188
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par User20188 le Ven 15 Juin 2018 - 17:46
@GastonLagaffe a écrit:Je parle d'enfant gâté parce que j'ai des collègues jeunes célibataires qui se plaignent régulièrement de devoir habiter à 200 km de leurs parents, ou de la mer... Cela ne me semble pas être une attitude d'adulte, c'est tout. J'ai vécu dans un monde où il était normal de quitter ses parents pour les études, puis pour le travail, y compris à l'autre bout de la France. Et je ne comprends pas en quoi l'équilbre de vie est changé si on habite Lille ou Orléans plutôt que Vannes.

Pour les couples, dans le privé, on s'arrange. On s'installe là où les deux peuvent trouver du travail. En cas de mutation, soit le conjoint démissionne et suit, soit le muté démissionne et cherche une autre entreprise, ou on accepte la séparation. (Cependant il y a de nombreux domaines et des entreprises dans lesquels on n'est jamais muté..). Pour nous, enseignants, on ne peut pas changer d'entreprise, c'est quand même plus compliqué. On peut aussi se retrouver dans des endroits où le conjoint n'a aucune chance de trouver du travail.

Personnellement, j'ai choisi l'enseignement en connaissance de cause, je ne me plains pas. Mais c'est l'attitude de mes collègues qui m'énerve, car pour moi ce n'est pas une attitude d'adulte de pleurnicher parce qu'on ne peut pas voir ses parents ou ses potes de lycée tous les jours (et même tous les week-ends), alors qu'on a choisi la fonction publique. C'est autre chose de devoir laisser son conjoint et ses enfants, surtout s'ils sont petits, toute la semaine (et je maintiens que le problème c'est plus pour les enfants que pour le parent... j'ai déjà travaillé plusieus mois loin de ma famille, je n'en ai pas trop souffert personnellement)
C'est tout.

Commentaire lunaire.
avatar
Sulfolobus
Expert

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Sulfolobus le Ven 15 Juin 2018 - 18:01
@GastonLagaffe a écrit:
C'est autre chose de devoir laisser son conjoint et ses enfants, surtout s'ils sont petits, toute la semaine (et je maintiens que le problème c'est plus pour les enfants que pour le parent... j'ai déjà travaillé plusieus mois loin de ma famille, je n'en ai pas trop souffert personnellement)
C'est tout.
Juste vous l'avez vécu en tant qu'enfant pour vous permettre ce genre de remarques ou vous vous contentez de supposer ?
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Himpy le Ven 15 Juin 2018 - 18:29
Je pense que l'on peut raisonnablement s'accorder pour l'inter et la ZR à l'intra. Au delà de ça, je ne vois pas pourquoi une personne avec des enfants devrait être prioritaire pour un poste fixe.
avatar
marocta
Niveau 1

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par marocta le Ven 15 Juin 2018 - 18:37
@Himpy a écrit:Je pense que l'on peut raisonnablement s'accorder pour l'inter et la ZR à l'intra. Au delà de ça, je ne vois pas pourquoi une personne avec des enfants devrait être prioritaire pour un poste fixe.

Tu as déjà vécu le casse-tête des accompagnements à l'école à 8h30 quand tu commences à 8h loin de chez toi et que tu n'es pas en poste fixe (donc emploi du temps qui peut potentiellement changer plusieurs fois dans l'année) ?
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Enaeco le Ven 15 Juin 2018 - 19:20
@marocta a écrit:
@Himpy a écrit:Je pense que l'on peut raisonnablement s'accorder pour l'inter et la ZR à l'intra. Au delà de ça, je ne vois pas pourquoi une personne avec des enfants devrait être prioritaire pour un poste fixe.

Tu as déjà vécu le casse-tête des accompagnements à l'école à 8h30 quand tu commences à 8h loin de chez toi et que tu n'es pas en poste fixe (donc emploi du temps qui peut potentiellement changer plusieurs fois dans l'année) ?

Les parents devraient d'ailleurs avoir des classes dédoublées, pour limiter la charge de travail et la fatigue. Rolling Eyes

Plus sérieusement, initialement, Himpy valide la ZR proche bonifiée. Donc on ne parle pas de cumuler éloignement et ZR.

Sérieusement, en dehors de l'EN, je connais pas mal de parents qui sont au boulot à 8h30, pas forcément à côté de chez eux. Il est vrai qu'ils n'ont pas le problème de l'emploi du temps qui peut potentiellement changer, vu que c'est tous les jours qu'ils doivent faire face à ce casse-tête !

Si je comprends le confort que peut procurer un poste fixe proche de chez soi, il faut quand même avoir conscience que la plupart des gens vivent sans.
avatar
marocta
Niveau 1

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par marocta le Ven 15 Juin 2018 - 19:34
@Enaeco a écrit:
@marocta a écrit:
@Himpy a écrit:Je pense que l'on peut raisonnablement s'accorder pour l'inter et la ZR à l'intra. Au delà de ça, je ne vois pas pourquoi une personne avec des enfants devrait être prioritaire pour un poste fixe.

Tu as déjà vécu le casse-tête des accompagnements à l'école à 8h30 quand tu commences à 8h loin de chez toi et que tu n'es pas en poste fixe (donc emploi du temps qui peut potentiellement changer plusieurs fois dans l'année) ?

Les parents devraient d'ailleurs avoir des classes dédoublées, pour limiter la charge de travail et la fatigue.  Rolling Eyes

Plus sérieusement, initialement, Himpy valide la ZR proche bonifiée. Donc on ne parle pas de cumuler éloignement et ZR.

Sérieusement, en dehors de l'EN, je connais pas mal de parents qui sont au boulot à 8h30, pas forcément à côté de chez eux. Il est vrai qu'ils n'ont pas le problème de l'emploi du temps qui peut potentiellement changer, vu que c'est tous les jours qu'ils doivent faire face à ce casse-tête !

Si je comprends le confort que peut procurer un poste fixe proche de chez soi, il faut quand même avoir conscience que la plupart des gens vivent sans.

Je ne parlais pas forcément d'un poste fixe proche mais au moins d'un poste fixe. On peut s'accommoder d'un long trajet si on peut au moins fixer son emploi du temps à l'année.
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Himpy le Ven 15 Juin 2018 - 21:07
Une ZR proche, c'est déjà pas mal il me semble. Dans beaucoup de matières cela signifie un poste à l'année tout de même !
Sinon pas la peine de faire la morale sur la fonction publique etc... c'est facile de sortir des grands poncifs quand on est pas concerné.
Etre TZR à vie c'est pas non plus la vocation des célibataires.
Sinon accessoirement que je sois ou non concernée par la situation ne change pas la donne, c'est une question d'égalité.
Les bonifs RC donnent déjà beaucoup... sinon comme on rétorque aux célibataires qui ont le toupet de se plaindre : fallait aller dans le privé.
kiddy
Niveau 5

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par kiddy le Sam 16 Juin 2018 - 16:21
je terminerai par un petit de provocation (mais pas si fausse que ça), personne ne vous oblige à, faire des enfants, ce sont des contraintes que vous choisissez de vous imposer, les autres n'ont pas à subir vos choix de vie comme vous n'avez pas à subir les miens.
Contenu sponsorisé

Re: Départage par l'âge lors des mutations inter

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum