Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
MUTIS
Expert

Re: Question aux grammairiens...

par MUTIS le Dim 15 Mar 2015 - 12:59
@V.Marchais a écrit:Mutis, comment analyserais-tu la subordonnée dans :

Je comprends pourquoi il a fait ça.

Dans ce cas je l'analyserais plus facilement comme la réponse à une question implicite.
Un raisonnement disons que l'on peut recomposer ainsi
1) Je me demande quelles sont ses motivations
2) J'essaie de comprendre
3) Je comprends pourquoi il a fait ça.
Dans ce cas, la notion de (réponse à une) interrogative indirecte (je me demande pourquoi il a fait ça) me choque moins.
Mais dans le cas que j'ai cité au départ, ce raisonnement ne tient pas selon moi
"Il n'aima pas comment elle était habillée" peut être un jugement de valeur immédiat qui fait justement l'économie de l'interrogation...
Dans ce cas, je pencherais vers une conjonctive de manière ! Laughing Ok ! Je sais que ça n'existe pas dans les grammaires !
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Question aux grammairiens...

par V.Marchais le Dim 15 Mar 2015 - 13:44
Ce qui vous trouble, c'est le sens de "comment".
Mais "comment", même en interrogative directe, interroge sur la manière, "pourquoi" que la cause, etc.
Comment a-t-il pu s'achapper = De quelle façon a-t-il pu s'échapper.

De toute façon (n'importe comment Razz ) je crois qu'à un moment il faut s'en tenir à une analyse rigoureuse et syntaxique.

Fonction : COD, indubitablement.
nature : prop. sub.
comment = adverbe.
Les seules subordonnées introduites par des adverbes sont les interrogatives.
Donc, en vertu du principe simple qui dit que la nature d'une subordonnée dépend de la nature du mot subordonnant qui l'introduit, c'est ici une sub. interrogative. Même si le lien avec l'interrogation peut paraître un peu lâche.
Proustichou
Niveau 5

Re: Question aux grammairiens...

par Proustichou le Dim 15 Mar 2015 - 14:05
Donc vous ne reconnaissez pas l'existence des exclamatives indirectes, elles aussi COD ?
C'est une vraie question Wink
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Question aux grammairiens...

par V.Marchais le Dim 15 Mar 2015 - 14:47
Si, Proustichou. Elles existent. Mais bon, on en parle pas dans le cadre de la grammaire scolaire parce que, franchement, on n'en croise pas souvent ! Laughing

Quant aux grammairiens, de mémoire, certains en font état, et d'autres les rangent parmi les interrogatives, arguant du fait que les mots interrogatifs et exclamatifs sont les mêmes. Mais du point de vue du sens, c'est un peu bizarre - ce n'est pas Mutis qui dira le contraire !
avatar
Anacyclique
Expert spécialisé

Re: Question aux grammairiens...

par Anacyclique le Dim 15 Mar 2015 - 15:18
@Proustichou a écrit:Donc vous ne reconnaissez pas l'existence des exclamatives indirectes ?
Elles existent bien. Je crois que VM a montré que la frontière entre exclamative et interrogative indirecte est ténue. Un exemple chez Maupassant :
"Jean reprit :
– Regarde le soleil, s'il est rouge. Le grand loup va faire quelque malheur cette nuit."

On peut hésiter, entre autres, entre interrogative et exclamative :
comme/qu'il est rouge != exclamative indirecte
est-ce qu'il est rouge ? = interrogative indirecte

Edit : même lecture que Mutis. Je n'arrive pas à valider l'I.I. pour sa phrase.

_________________
"Faire ce que l'on dit et dire ce que l'on fait. Passer aux actes afin de faire sa part."
Proustichou
Niveau 5

Re: Question aux grammairiens...

par Proustichou le Dim 15 Mar 2015 - 15:41
Merci ! Smile
Proustichou
Niveau 5

Re: Question aux grammairiens...

par Proustichou le Dim 15 Mar 2015 - 15:42
Anacyclique, même lecture que vous.
avatar
MUTIS
Expert

Re: Question aux grammairiens...

par MUTIS le Sam 21 Mar 2015 - 11:59
@MUTIS a écrit:
@V.Marchais a écrit:Mutis, comment analyserais-tu la subordonnée dans :

Je comprends pourquoi il a fait ça.

Dans ce cas je l'analyserais plus facilement comme la réponse à une question implicite.
Un raisonnement disons que l'on peut recomposer ainsi
1) Je me demande quelles sont ses motivations
2) J'essaie de comprendre
3) Je comprends pourquoi il a fait ça.
Dans ce cas, la notion de (réponse à une) interrogative indirecte (je me demande pourquoi il a fait ça) me choque moins.
Mais dans le cas que j'ai cité au départ, ce raisonnement ne tient pas selon moi
"Il n'aima pas comment elle était habillée" peut être un jugement de valeur immédiat qui fait justement l'économie de l'interrogation...
Dans ce cas, je pencherais vers une conjonctive de manière ! Laughing Ok ! Je sais que ça n'existe pas dans les grammaires !

Je pensais à une nouvelle curiosité de nos grammaires qui va un peu dans le sens de mes remarques.
On connaît la liste des compléments circonstanciels (variable selon les grammaires). Parmi ceux-ci, le complément circonstanciel de manière.
On connaît aussi la liste des subordonnées conjonctives circonstancielles. Or, si la liste suit d'assez près celle des compléments circonstanciels, il n'existe pas (curieusement) de subordonnée conjonctive de manière.
Pourquoi ? Car dans l'exemple que je propose ("Il n'aima pas comment elle était habillée") cette analyse serait, à mon avis, plus légitime que l'interrogative indirecte. Il y aurait une distinction à établir en fonction du sémantisme du verbe introducteur. Si le verbe pose une question (même implicitement), on a une interrogative indirecte : Il ne sait pas comment il doit s'habiller.
Si, en revanche, le verbe est un verbe d'assertion clair comme dans l'exemple d'Aragon, l'appellation "subordonnée conjonctive de manière" me semblerait plus adaptée.
Au passage, je me pose une question à laquelle je ne sais pas répondre. Qui a fixé la liste des subordonnées conjonctives ? A quelle époque et selon quels critères ? Questions aux grammairiens, aux vrais !? Laughing

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Question aux grammairiens...

par Oudemia le Sam 21 Mar 2015 - 12:13
@Anacyclique a écrit:
@Proustichou a écrit:Donc vous ne reconnaissez pas l'existence des exclamatives indirectes ?
Elles existent bien. Je crois que VM a montré que la frontière entre exclamative et interrogative indirecte est ténue. Un exemple chez Maupassant :
"Jean reprit :
Regarde le soleil, s'il est rouge. Le grand loup va faire quelque malheur cette nuit."

On peut hésiter, entre autres, entre interrogative et exclamative :
comme/qu'il est rouge != exclamative indirecte
est-ce qu'il est rouge ? = interrogative indirecte

Edit : même lecture que Mutis. Je n'arrive pas à valider l'I.I. pour sa phrase.

Merci pour l'exemple, Anacyclique.

@MUTIS a écrit:Je pensais à une nouvelle curiosité de nos grammaires qui va un peu dans le sens de mes remarques.
On connaît la liste des compléments circonstanciels (variable selon les grammaires). Parmi ceux-ci, le complément circonstanciel de manière.
On connaît aussi la liste des subordonnées conjonctives circonstancielles. Or, si la liste suit d'assez près celle des compléments circonstanciels, il n'existe pas (curieusement) de subordonnée conjonctive de manière.
Pourquoi ? Car dans l'exemple que je propose ("Il n'aima pas comment elle était habillée") cette analyse serait, à mon avis, plus légitime que l'interrogative indirecte. Il y aurait une distinction à établir en fonction du sémantisme du verbe introducteur. Si le verbe pose une question (même implicitement), on a une interrogative indirecte : Il ne sait pas comment il doit s'habiller.
Si, en revanche, le verbe est un verbe d'assertion clair comme dans l'exemple d'Aragon, l'appellation "subordonnée conjonctive de manière" me semblerait plus adaptée.
Au passage, je me pose une question à laquelle je ne sais pas répondre. Qui a fixé la liste des subordonnées conjonctives ? A quelle époque et selon quels critères ? Questions aux grammairiens, aux vrais !?  Laughing
Pas de réponse, mais je partage les questions.

Edit : éditer un massage quand le site est en maintenance affraid
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum