Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par isajan le Ven 13 Mar 2015, 19:23

Le Baccalauréat international, aussi connu sous le nom du Bac de Genève,  a été créé par l'IBO (International Baccalaureate Organization) sous l'égide de l'UNESCO, d'abord pour répondre aux besoins des expatriés de l'ONU, et connaît à présent une expansion rapide en raison de la mondialisation.

Le curriculum s'est étendu au collège (MYP) et au primaire (PYP).

Il existe un curriculum relativement similaire mais concurrent développé par une entreprise privée, Fieldwork, l'IPC en primaire et l'IMYP au collège.

Ces deux curriculums ont développé des "Units" transdisciplinaires.

Je vous mets les liens en copie pour vous donner une idée de ce à quoi cela pourrait ressembler en France.

https://ibpublishing.ibo.org/live-exist/rest/app/pub.xql?doc=p_0_pypxx_mon_1102_1_e&part=1&chapter=2

Si vous allez dans les samples des units, il y a des videos où l'on voit les réalisations des élèves ainsi que des slides explicatifs.

http://www.greatlearning.com/imyc/the-imyc/units-of-work

isajan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par Florettebatave le Sam 14 Mar 2015, 09:00

Mes enfants ont la chance d'être dans une école internationale qui suit les programmes IPC, MYP, IBD. Pour le moment, je n'ai que des primaires et je suis vraiment emballée.

Les contenus IPC sont très bien organisés, et le disciplinaire pur est bien présent. Dans notre école, cette partie se fait en groupe de niveaux (les 3 classes de year 6 sont mélangées et suivent un enseignement différencié) en language, guided reading et maths. Musique, sport, ICT (l'informatique et ses usages), et langue étrangère sont assuré pas des enseignants spécifiques.

L'an prochain l'ainé sera donc en MYP1, et s'il existe du transdisciplinaire, des heures sont prévues pour cela (il y a même des heures prévues pour le "Service Learning", sorte de bénévolat dans l'école et autour), mais les heures de disciplines pures sont clairement magistrale

exemple du livre de mathshttp://17-061.qataracademy.wikispaces.net/file/view/ibmyp1.pdf

Le programme IB est encore différent, car ce sont les élèves qui choisissent les matières qu'ils présenteront, ainsi que leur niveau de compétence: 7 matières, dont au moins 3 en niveau élevé, les autres en standard. Plus les conférences, séminaires, etc... C'est très exigeant.

Florettebatave
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par isajan le Sam 14 Mar 2015, 10:40

Merci beaucoup de ton témoignage! J'essaie de montrer aux participants du forum qui sont sceptiques ce que cela peut signifier, mais je ne suscite que peu d'intérêt. Il faut noter que les maths sont toujours enseignées en disciplinaire pur.

isajan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par isajan le Sam 14 Mar 2015, 10:43

Et oui, comme tu le remarques, il y a des groupes de niveaux (en général 3) systématiquement mais les classes restent hétérogénes. Les enfants qui sortent vraiment du lot sont également repérés. Je me souviens d'un enfant très doué en maths qui faisait du codage à la place des maths en CP car il avait passé les additions à 2 chiffres depuis belle lurette.

isajan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par isajan le Sam 14 Mar 2015, 11:36

Article intéressant sur une école passée du IB aux A-levels car les A-levels sont beaucoup plus accessibles (cela est contraire à la tendance actuelle où les bonnes grammar schools passent toutes à l'IB):

http://www.telegraph.co.uk/education/educationnews/8303182/British-private-school-abroad-switches-to-easier-A-levels-as-students-would-fail-IB.html

Je pense que le même phénomène va se produire en France avec le baccalauréat qui va devenir un sous-bac peu prisé des universités.

isajan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par Florettebatave le Sam 14 Mar 2015, 12:14

Je dois reconnaître que j'avais une vision très "classique" de l'école, et que mon mari et moi-même sommes des purs produit du système à la française (bons élèves, sages, et bien suivis à la maison). Nous avons accepté cette façon de fonctionner sans nous poser de question car nous n'avons pas eu le choix: expatriés pour 3 ans, sans école française et sans aucune envie de faire l'école à la maison. C'était également une belle opportunité pour les immerger dans une autre langue, puisque tout l'enseignement est en anglais.

Les enfants y trouvent leur compte et progressent bien, ils sont très valorisés. Ce qui est troublant pour les parents, c'est l'absence complète de note en primaire. Il y a 2 évaluations par an faites par le biais d'un logiciel en maths et en langue, on ne reçoit que le % de réussite de l'élève et le diagramme des résultats attendus pour son âge et son niveau habituel.
En secondaire, retour des notes sur 7.

Je fais quand même le français à la maison à l'ancienne (Bled, Bescherelle, dictées, poésies); et l'histoire par thèmes (emprunts de documentation à la bibliothèque, C'est Pas Sorcier et visites de musée ou châteaux).


Pour voir les enfants d'amis en IB, cela demande beaucoup de travail et d'investissement personnel, plus que mes années de lycée (j'étais pourtant en TC), mais les résultats sont là. Et de voir des enfants qui était moyens en collège en France intégrer Edimbourgh ou Saint Andrews fait rêver.Beaucoup plus difficile s'ils veulent faire leurs études en France (APB n'est pas très souple avec leur profil), l'une qui avait vu son inscription en PACES refusée en France a obtenu une bourse partielle pour Cornell!


Je pense enfin que cela marche très bien dans notre école car c'est un milieu plus que privilégié: 55 nationalités en primaire, tous les parents diplômés voire surdiplômés, des enfants bien suivis sur tous les plans, 1 enseignant référent pour 20 élèves, du matériel, des moyens... La même chose dans le collège unique à la française me parait complètement utopique.
Alors pour le moment on profite à fond, retour prévu pour essuyer les plâtres de la rentrée 2016 (et plus de classes euro comme échappatoire, hélas).

Florettebatave
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Transdisciplinarité dans le curriculum IB (Baccalauréat international)

Message par isajan le Sam 14 Mar 2015, 12:45

@Florettebatave a écrit:Je dois reconnaître que j'avais une vision très "classique" de l'école, et que mon mari et moi-même sommes des purs produit du système à la française (bons élèves, sages, et bien suivis à la maison). Nous avons accepté cette façon de fonctionner sans nous poser de question car nous n'avons pas eu le choix: expatriés pour 3 ans, sans école française et sans aucune envie de faire l'école à la maison. C'était également une belle opportunité pour les immerger dans une autre langue, puisque tout l'enseignement est en anglais.

Les enfants y trouvent leur compte et progressent bien, ils sont très valorisés. Ce qui est troublant pour les parents, c'est l'absence complète de note en primaire. Il y a 2 évaluations par an faites par le biais d'un logiciel en maths et en langue, on ne reçoit que le % de réussite de l'élève et le diagramme des résultats attendus pour son âge et son niveau habituel.
En secondaire, retour des notes sur 7.

Je fais quand même le français à la maison à l'ancienne (Bled, Bescherelle, dictées, poésies); et l'histoire par thèmes (emprunts de documentation à la bibliothèque, C'est Pas Sorcier et visites de musée ou châteaux).


Pour voir les enfants d'amis en IB, cela demande beaucoup de travail et d'investissement personnel, plus que mes années de lycée (j'étais pourtant en TC), mais les résultats sont là. Et de voir des enfants qui était moyens en collège en France intégrer Edimbourgh ou Saint Andrews fait rêver.Beaucoup plus difficile s'ils veulent faire leurs études en France (APB n'est pas très souple avec leur profil), l'une qui avait vu son inscription en PACES refusée en France a obtenu une bourse partielle pour Cornell!


Je pense enfin que cela marche très bien dans notre école car c'est un milieu plus que privilégié: 55 nationalités en primaire, tous les parents diplômés voire surdiplômés, des enfants bien suivis sur tous les plans, 1 enseignant référent pour 20 élèves, du matériel, des moyens... La même chose dans le collège unique à la française me parait complètement utopique.
Alors pour le moment on profite à fond, retour prévu pour essuyer les plâtres de la rentrée 2016 (et plus de classes euro comme échappatoire, hélas).

Attention (je pressens déjà les levers de boucliers anti-pédagogistes), le curriculum IPC/MYP ne dit strictement rien sur la notation, cela est laissé entièrement au choix de l'école ou aux lois du pays le cas échéant. Beaucoup d'écoles IPC optent pour la notation américaine (Exceeds expectations =A, meets expectations=B, meets with support=C, does not meet or meets rarely = D) qui est suffisante en primaire il me semble.

isajan
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum