Destituer un élève délégué

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Ergo le Dim 15 Mar 2015 - 0:51

Cela dit:
Legifrance a écrit:perd la qualité au titre de laquelle il a été désigné ou quand une vacance survient par décès, mutation, démission ou empêchement définitif constaté par le chef d'établissement, il est remplacé, selon le cas, par son suppléant ou par le premier suppléant dans l'ordre de la liste, pour la durée du mandat restant à courir.
Cela concerne le conseil d'administration, pas les délégués de classe. Y a-t-il un équivalent pour les délégués de classe (du code de l'éducation sur legifrance, j'entends) ? On passe de la date des élections de délégués de classe (R421-30 au CA).
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=18EAD8B3B500BD5676ACABB7616375CE.tpdila11v_1?idArticle=LEGIARTI000018380708&cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20150315&categorieLien=id&oldAction=


Dernière édition par Ergo le Dim 15 Mar 2015 - 0:56, édité 1 fois

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Dim 15 Mar 2015 - 0:53

Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:puisque l'on ne peut destituer ni délégué ni chef d'établissement, il ne nous reste que nos yeux pour pleurer.
Détrompez-vous : des établissements ont fait partir leur CdE en faisant venir des inspections de vie scolaire et en créant une pression importante, justifiée factuellement, mais il faut être combattif et uni.

On sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne. Notre direction pourrait mieux faire... mais elle pourrait être bien pire. Elle est au moins de bonne volonté.
Je ne me fais pas d'illusion: le problème vient aussi de plus haut. Et plus haut, on ne pousse pas du tout aux conseils de discipline... et on donne bien souvent raison aux familles contre l'établissement alors...

Au bout d'un moment, à écoper un navire qui fuit de toute part, on a juste envie de céder à la fatigue.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Dim 15 Mar 2015 - 1:17

@Fesseur Pro a écrit:Aucun souci chez nous pour destituer un délégué.
Ca arrive régulièrement et le CPE rappelle à l'élève et à la classe que si on ne respecte pas le loi ( le RI ), on est privé de ses droits civiques.
Comme "en vrai".
Ce n'est peut-être pas légal mais exemplaire.
Pourvu que ça dure...
Ah mais c'est merveilleux Smile
Enfin, bon. Quand on m'accusera de cynisme, désormais, j'aurai des exemples pour montrer que bof Laughing
Disons que dans nos régions rurales, vous surfez tranquillement sur l'attitude "Oui not'bon maître" des pécores. En lycée, c'est plus dur : avec les options qui attirent les élèves de fort loin, y compris de certaines grandes villes, les parents procéduriers et bien conseillés sont de plus en fréquents, et on est bien obligé de faire attention. Mais même si ce n'était pas le cas, je dois dire, que je rechigne un peu à tomber dans ces comportements, surtout en toute quiétude.



@liliepingouin a écrit:Mais ce n'est même pas l'anarchie dans mon établissement. Nous avons déjà le plus grand nombre de conseils de discipline du département. Seulement, il en faudrait beaucoup plus...
La direction pourrait faire beaucoup mieux qu'elle ne fait. Mais on ne peut pas dire qu'elle ne fasse rien non plus.
Au bout d'un moment on ne peut plus tout gérer: travail non fait + utilisation du portable + absentéisme massif + bavardages + absence de matériel + élèves qui n'enlèvent jamais leur manteau etc, on ne relève plus certains manquements, sans quoi on ne ferait jamais cours.
Je ne dis pas que je ne vous comprends pas, hein, du moins en gros. Mais tout ne relève pas de vous. Par exemple, l'absentéisme, ce n'est pas votre souci. Je mets un bac blanc à mes deux premières le jour du pont de l'Ascension, et j'espère bien qu'il y aura des absents Razz Comment m'en vouloir : je rattrape des heures où j'étais absent pour convocation à l'extérieur ! Razz
En revanche, moi qui, très frileux, n'ai jamais enlevé mon manteau en cours et qui, en 27 ans de boîte, ne me souviens pas de m'être intéressé à la question ne serait-ce que dix secondes, je me demande bien pourquoi ça vous gêne, tiens.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Dim 15 Mar 2015 - 1:32

Ah, mais je ne parle pas du gentil élève qui a froid.
Je parle des élèves qui n'enlèvent pas plus leur manteau qu'ils ne sortent leurs affaires ni ne posent leur sac par terre tant qu'on ne le leur a pas demandé deux ou trois fois, qui se lèvent à la fin de l'heure avant que vous ayez donné le signal et que vous devez rappeler à l'ordre sur ce point à chaque cours. Cela forme en général un tout. Vous n'en avez pas, de ces élèves dont l'attitude vous fait bien comprendre qu'ils sont là sans l'être vraiment, que, s'ils ont franchi le seuil de la classe, c'est parce qu'on les y a obligés, mais qu'au fond, ils n'ont aucune envie d'y être?
Cela dit, si je n'avais que des histoires de manteaux à régler, je serais heureuse.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Dim 15 Mar 2015 - 4:58

@liliepingouin a écrit:Ah, mais je ne parle pas du gentil élève qui a froid.
Je parle des élèves qui n'enlèvent pas plus leur manteau qu'ils ne sortent leurs affaires ni ne posent leur sac par terre tant qu'on ne le leur a pas demandé deux ou trois fois, qui se lèvent à la fin de l'heure avant que vous ayez donné le signal et que vous devez rappeler à l'ordre sur ce point à chaque cours. Cela forme en général un tout. Vous n'en avez pas, de ces élèves dont l'attitude vous fait bien comprendre qu'ils sont là sans l'être vraiment, que, s'ils ont franchi le seuil de la classe, c'est parce qu'on les y a obligés, mais qu'au fond, ils n'ont aucune envie d'y être?
Si. Tout plein. Disons que le manteau, je ne le vois pas, donc je laisse courir (en fait, je ne sais pas pourquoi c'est grave, parce que ça doit l'être vu que vous n'êtes pas seule à en parler). Pour le reste, je fais comme tout le monde : pas d'affaires sorties, je ramasse leur prise de notes et ça me fait une note facile ; levés avant la sonnerie et c'est 5 minutes d'intercours ou 10 minutes de récré à faire une interro de conjugaisons, plus le collègue d'après qui marque en retard, d'où convocation CPE : après une fois le coup en septembre, curieusement, ça cesse. Etc. Comme tout le monde, je m'adapte. Et en effet, il est clair que les deux tiers de mes classes seraient mieux dans une 5e d'il y a trente ans à bosser avant un bon apprentissage.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par roxanne le Dim 15 Mar 2015 - 8:32

@liliepingouin a écrit:Je confesse être surprise qu'on en vienne à dégainer la loi pour une histoire de délégué qu'on souhaite démettre de ses fonctions.
Je ne suis pas sûre que faire à ce point entrer la question de la légalité dans l'école soit une bonne nouvelle. Si on commence à se poser des questions pointues de droit pour des choses sans grande importance, je crains que, d'une part, on ne puisse bientôt plus rien faire et que, d'autre part, cela occulte les cas où la question de la légalité doit réellement se poser.
Comment peut-on demander aux professeurs d'avoir autorité sur leur classe, et, en même temps, leur retirer tout pouvoir, toute autonomie de décision, et partant toute confiance?

On n'a plus le droit de confisquer des objets. Résultat: les élèves sortent leurs portables à tout bout de champ et on n'a plus d'armes pour lutter.
La question du droit se pose aussi pour les devoirs à la maison.
Voilà maintenant qu'on se pose la question de savoir si on a le droit de démettre un délégué de ses fonctions.

Cela ne risque-t-il pas de conforter certains élèves dans un sentiment de toute-puissance, et de retirer aux professeurs le peu d'autorité qu'il leur reste? De leur donner le sentiment qu'eux ont tous les droits, et les professeurs aucun?

Si seulement la notion de devoir avait autant le vent en poupe...
Oui, mais dans le même temps, on est aussi parfois bien contents de s'appuyer sur la loi lorsqu'elle va dans notre sens. C'est vrai que c'est dommage, dans les deux sens, mais si on veut être crédibles, on ne peut pas prendre que ce qui nous arrange dans la loi.
Maintenant, un comportement pénible d'élève n'est pas forcément synonyme d'un mauvais délégué, au contraire. Mes 4e ont élu le grand Pénible à deux voix prés devant l'élève première de classe, jolie, agréable ...Bon, c'est leur choix. Le gamin s'avère un délégué assez efficace et ça l'a même calmé. La démocratie, c'est aussi assumer ceux qu'on a élus. Et puis, il y a aussi les suppléants si vraiment, il y a problème avec le délégué.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Thalia de G le Dim 15 Mar 2015 - 9:45

@Thalia de G a écrit:En réalité, on ne l'a pas destituée, on lui a mis le nez sur ses manquements et elle a démissionné.
Je ne suis pas sûre que la destitution soit légale.
Je m'auto-cite pour davantage de précisions.
La déléguée n'est pas venue au conseil de classe. Elle avait prévenu sa suppléante, mais avait refusé de lui confier le document nécessaire, cahier contenant la liste des élèves et permettant de prendre des notes. Certes, l'autre délégué possédait cette liste, mais en 6e, ils sont trop jeunes encore pour tout noter. Donc un membre adulte du conseil a dû apporter son aide.
2nd trimestre, la déléguée ne voulait pas non plus venir. Je lui demande des explications : elle s'était présentée parce qu'en début d'année elle était très copine avec sa suppléante mais que depuis elles étaient en bisbille. Rolling Eyes Et que, de plus ça l'embêtait de venir après les cours. re  Rolling Eyes Nous convenons alors que la suppléante remplira son rôle de titulaire.

Il n'y a pas eu destitution, je sais que c'est illégal, mais une démission sinon officielle, du moins de fait.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 10:53

@Thalia de G a écrit:
@Thalia de G a écrit:En réalité, on ne l'a pas destituée, on lui a mis le nez sur ses manquements et elle a démissionné.
Je ne suis pas sûre que la destitution soit légale.
Je m'auto-cite pour davantage de précisions.
La déléguée n'est pas venue au conseil de classe. Elle avait prévenu sa suppléante, mais avait refusé de lui confier le document nécessaire, cahier contenant la liste des élèves et permettant de prendre des notes. Certes, l'autre délégué possédait cette liste, mais en 6e, ils sont trop jeunes encore pour tout noter. Donc un membre adulte du conseil a dû apporter son aide.
2nd trimestre, la déléguée ne voulait pas non plus venir. Je lui demande des explications : elle s'était présentée parce qu'en début d'année elle était très copine avec sa suppléante mais que depuis elles étaient en bisbille. Rolling Eyes Et que, de plus ça l'embêtait de venir après les cours. re  Rolling Eyes Nous convenons alors que la suppléante remplira son rôle de titulaire.

Il n'y a pas eu destitution, je sais que c'est illégal, mais une démission sinon officielle, du moins de fait.

Ici la situation me semble très différente. Si le délégué n’accomplit absolument pas sa tâche il prive de fait ses camarades d'une représentation à laquelle ils ont droit. L'absence aux conseils permet une constatation du fait de manière incontestable (ce qui n'est pas le cas s'il est simplement mauvais..). Comme il n'y rien non plus de prévu dans les textes là-dessus on peut considérer que la nécessité de représentation de l'ensemble des élèves peut primer sur le mandat du délégué titulaire. Dans ce cas là au moins on est dans la logique institutionnelle puisqu'il est bien prévu des suppléants pour assurer cette continuité. Je ne serais pas choqué qu'un délégué qui n'est pas venu à un conseil ou deux sans prévenir ou qui entrave l'efficacité de son suppléant soit remplacé de manière autoritaire par celui-ci pour le ou les conseils qui restent. Ce n'est pas légal dans le sens où ce n'est pas prévu par une procédure mais au moins cela respecte l'esprit de la loi.

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par bruno09 le Dim 15 Mar 2015 - 11:05

Selon mon point de vue, l'élection des délégués est un apprentissage de la démocratie. C'est sacré. Ils sont prévenus: S'ils élisent un charlot, ils assument. C'est pareil pour une démocratie à la taille d'un état. Si le délégué est absent, ne fait rien ou démolit ses camarades, c'est tant pis pour eux. Je leur précise bien qu'un délégué est élu pour l'année et qu'il n'existe pas de procédure de destitution. Je précise qu'ils peuvent bien élire qui ils voudront, ce n'est pas mon problème. Résultat, (je ne peux garantir une relation scientifique de cause à effet), je n'ai pas le souvenir récent de la victoire d'un branquignol dans mes classes alors qu'en début de carrière avec l'élection faite à la va-vite en fin de cours, oui, c'est arrivé...
Après tout, mal voter et en éprouver les conséquences est une leçon politique...

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par fabilyon le Dim 15 Mar 2015 - 11:18

Je ne m'attendais pas à déclencher une polémique sur cette question Embarassed

Apparemment, il n'y a pas de texte réglementaire qui apporte une réponse claire sur ce point, dommage, ça aurait donné de l'eau à mon moulin en conseil quand je vais râler car on a destitué mon kevinou de sa fonction de délégué.

Pour moi, ça reste de l'abus de pouvoir, surtout quand c'est une décision unilatérale du PP. On est là pour éduquer au rôle de délégué, expliquer les choses, lui confier des responsabilités... Mais le virer pour un oui ou pour un non, je ne trouve pas ça très constructif, surtout si c'est sur un coup de colère du PP parce que kevinou ramenait sa fraise comme d'habitude... Ben oui il a une grande gueule kevinou, ça peut agacer mais ça peut aussi être une qualité pour un représentant, non?

fabilyon
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par bruno09 le Dim 15 Mar 2015 - 11:32

@fabilyon a écrit:Je ne m'attendais pas à déclencher une polémique sur cette question Embarassed

Apparemment, il n'y a pas de texte réglementaire qui apporte une réponse claire sur ce point, dommage, ça aurait donné de l'eau à mon moulin en conseil quand je vais râler car on a destitué mon kevinou de sa fonction de délégué.

Pour moi, ça reste de l'abus de pouvoir, surtout quand c'est une décision unilatérale du PP. On est là pour éduquer au rôle de délégué, expliquer les choses, lui confier des responsabilités... Mais le virer pour un oui ou pour un non, je ne trouve pas ça très constructif, surtout si c'est sur un coup de colère du PP parce que kevinou ramenait sa fraise comme d'habitude... Ben oui il a une grande gueule kevinou, ça peut agacer mais ça peut aussi être une qualité pour un représentant, non?

C'est une question polémique. Kévinou doit apprendre que si on pose pas les questions dans les formes et à propos, on se fait démonter. Les membres du Conseil doivent aussi prendre en compte la parole des élèves, quitte à les renvoyer au besoin dans les cordes. C'est comme un conseil municipal, départemental ou régional. C'est de la politique.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par fabilyon le Dim 15 Mar 2015 - 11:58

Quoi qu'il en soit, si décision de destitution il y a, il me semble qu'elle devrait au moins être prise en conseil.

L'argument qui consiste à dire: "je m'en fous, je suis PP et je fais ce que je veux avec ma classe" est, je trouve, un bien mauvais exemple qu'on montre à nos chers élèves. Et témoigne aussi d'un certain mépris pour le travail en équipe, quand le PP ne prend même pas la peine d'informer ses collègues de ladite décision.

fabilyon
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 12:27

@fabilyon a écrit:Je ne m'attendais pas à déclencher une polémique sur cette question Embarassed

Apparemment, il n'y a pas de texte réglementaire qui apporte une réponse claire sur ce point, dommage, ça aurait donné de l'eau à mon moulin en conseil quand je vais râler car on a destitué mon kevinou de sa fonction de délégué.

Pour moi, ça reste de l'abus de pouvoir, surtout quand c'est une décision unilatérale du PP. On est là pour éduquer au rôle de délégué, expliquer les choses, lui confier des responsabilités... Mais le virer pour un oui ou pour un non, je ne trouve pas ça très constructif, surtout si c'est sur un coup de colère du PP parce que kevinou ramenait sa fraise comme d'habitude... Ben oui il a une grande gueule kevinou, ça peut agacer mais ça peut aussi être une qualité pour un représentant, non?

De toute manière ce n'est pas le PP qui doit décider mais le CDE.

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Dim 15 Mar 2015 - 12:32

@Gryphe a écrit:J'attends de voir Cripure PA, ça va déménager. Razz
titanic titanic

Vous comprenez pourquoi j'hésite ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Chocolat le Dim 15 Mar 2015 - 12:34

@fabilyon a écrit:Quoi qu'il en soit, si décision de destitution il y a, il me semble qu'elle devrait au moins être prise en conseil.

L'argument qui consiste à dire: "je m'en fous, je suis PP et je fais ce que je veux avec ma classe" est, je trouve, un bien mauvais exemple qu'on montre à nos chers élèves. Et témoigne aussi d'un certain mépris pour le travail en équipe, quand le PP ne prend même pas la peine d'informer ses collègues de ladite décision.


Il me paraît normal d'en informer les collègues et aussi d'en discuter en équipe.
Il ne s'agit en aucun cas de cautionner un éventuel "je suis PP donc je fais ce que je veux", voyons...
En revanche, les collègues devraient normalement faire confiance au PP.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Chocolat le Dim 15 Mar 2015 - 12:37

Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:J'attends de voir Cripure PA, ça va déménager. Razz
titanic titanic

Vous comprenez pourquoi j'hésite ?


Bonjour Papy chéri ! ballon Very Happy

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par fabilyon le Dim 15 Mar 2015 - 12:37

@Tamerlan a écrit:

De toute manière ce n'est pas le PP qui doit décider mais le CDE.

Voilà, donc le PP ne peut pas prendre cette décision de manière unilatérale.

Pour ce qui est de faire confiance au PP, il y a de mauvais PP comme il y a de mauvais profs malheureusement...

fabilyon
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 12:38

@fabilyon a écrit:
@Tamerlan a écrit:

De toute manière ce n'est pas le PP qui doit décider mais le CDE.

Voilà, donc le PP ne peut pas prendre cette décision de manière unilatérale.

Pour ce qui est de faire confiance au PP, il y a de mauvais PP comme il y a de mauvais profs malheureusement...

Et tant c'est le même ! Razz

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 12:40

@Chocolat a écrit:
@fabilyon a écrit:Quoi qu'il en soit, si décision de destitution il y a, il me semble qu'elle devrait au moins être prise en conseil.

L'argument qui consiste à dire: "je m'en fous, je suis PP et je fais ce que je veux avec ma classe" est, je trouve, un bien mauvais exemple qu'on montre à nos chers élèves. Et témoigne aussi d'un certain mépris pour le travail en équipe, quand le PP ne prend même pas la peine d'informer ses collègues de ladite décision.


Il me paraît normal d'en informer les collègues et aussi d'en discuter en équipe.
Il ne s'agit en aucun cas de cautionner un éventuel "je suis PP donc je fais ce que je veux", voyons...
En revanche, les collègues devraient normalement faire confiance au PP.

Mais bon sang ce n'est en aucun cas une question de confiance, c'est une question de statut et de procédure !

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Dim 15 Mar 2015 - 12:41

Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:Ah, mais je ne parle pas du gentil élève qui a froid.
Je parle des élèves qui n'enlèvent pas plus leur manteau qu'ils ne sortent leurs affaires ni ne posent leur sac par terre tant qu'on ne le leur a pas demandé deux ou trois fois, qui se lèvent à la fin de l'heure avant que vous ayez donné le signal et que vous devez rappeler à l'ordre sur ce point à chaque cours. Cela forme en général un tout. Vous n'en avez pas, de ces élèves dont l'attitude vous fait bien comprendre qu'ils sont là sans l'être vraiment, que, s'ils ont franchi le seuil de la classe, c'est parce qu'on les y a obligés, mais qu'au fond, ils n'ont aucune envie d'y être?
Si. Tout plein. Disons que le manteau, je ne le vois pas, donc je laisse courir (en fait, je ne sais pas pourquoi c'est grave, parce que ça doit l'être vu que vous n'êtes pas seule à en parler). Pour le reste, je fais comme tout le monde : pas d'affaires sorties, je ramasse leur prise de notes et ça me fait une note facile ; levés avant la sonnerie et c'est 5 minutes d'intercours ou 10 minutes de récré à faire une interro de conjugaisons, plus le collègue d'après qui marque en retard, d'où convocation CPE : après une fois le coup en septembre, curieusement, ça cesse. Etc. Comme tout le monde, je m'adapte. Et en effet, il est clair que les deux tiers de mes classes seraient mieux dans une 5e d'il y a trente ans à bosser avant un bon apprentissage.

Est-il légal de faire faire une interro à l'élève pendant la récréation?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par fabilyon le Dim 15 Mar 2015 - 12:43

@Tamerlan a écrit:
Mais bon sang ce n'est en aucun cas une question de confiance, c'est une question de statut et de procédure !

Tout à fait d'accord. topela

fabilyon
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Chocolat le Dim 15 Mar 2015 - 12:53

@Tamerlan a écrit:
@Chocolat a écrit:
@fabilyon a écrit:Quoi qu'il en soit, si décision de destitution il y a, il me semble qu'elle devrait au moins être prise en conseil.

L'argument qui consiste à dire: "je m'en fous, je suis PP et je fais ce que je veux avec ma classe" est, je trouve, un bien mauvais exemple qu'on montre à nos chers élèves. Et témoigne aussi d'un certain mépris pour le travail en équipe, quand le PP ne prend même pas la peine d'informer ses collègues de ladite décision.


Il me paraît normal d'en informer les collègues et aussi d'en discuter en équipe.
Il ne s'agit en aucun cas de cautionner un éventuel "je suis PP donc je fais ce que je veux", voyons...
En revanche, les collègues devraient normalement faire confiance au PP.

Mais bon sang ce n'est en aucun cas une question de confiance, c'est une question de statut et de procédure !

Donc pour une question de statut, de procédure ET de vide juridique, on laisse un délégué défaillant en place.
C'est sûr que comme leçon démocratique, il n'y a pas mieux, car ça les prépare à la"vraie vie" : les pourris indéboulonnables ! Non mais c'est vrai, quoi, pourquoi ce serait différent, à l'école ?
Pour la justice, l'humanisme, la confiance en un monde meilleur, on repassera !
Allez hop, circulez, et vive la démocratie !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par bruno09 le Dim 15 Mar 2015 - 12:58

@Chocolat a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Chocolat a écrit:


Il me paraît normal d'en informer les collègues et aussi d'en discuter en équipe.
Il ne s'agit en aucun cas de cautionner un éventuel "je suis PP donc je fais ce que je veux", voyons...
En revanche, les collègues devraient normalement faire confiance au PP.

Mais bon sang ce n'est en aucun cas une question de confiance, c'est une question de statut et de procédure !

Donc pour une question de statut, de procédure ET de vide juridique, on laisse un délégué défaillant en place.
C'est sûr que comme leçon démocratique, il n'y a pas mieux, car ça les prépare à la"vraie vie" : les pourris indéboulonnables ! Non mais c'est vrai, quoi, pourquoi ce serait différent, à l'école ?
Pour la justice, l'humanisme, la confiance en un monde meilleur, on repassera !
Allez hop, circulez, et vive la démocratie !

Selon Churchill (sous toutes réserves), la démocratie est le plus mauvais système politique a l'exclusion de tous les autres. Si le délégué est défaillant, c'est le problème des élèves.

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 13:01

@liliepingouin a écrit:
Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:Ah, mais je ne parle pas du gentil élève qui a froid.
Je parle des élèves qui n'enlèvent pas plus leur manteau qu'ils ne sortent leurs affaires ni ne posent leur sac par terre tant qu'on ne le leur a pas demandé deux ou trois fois, qui se lèvent à la fin de l'heure avant que vous ayez donné le signal et que vous devez rappeler à l'ordre sur ce point à chaque cours. Cela forme en général un tout. Vous n'en avez pas, de ces élèves dont l'attitude vous fait bien comprendre qu'ils sont là sans l'être vraiment, que, s'ils ont franchi le seuil de la classe, c'est parce qu'on les y a obligés, mais qu'au fond, ils n'ont aucune envie d'y être?
Si. Tout plein. Disons que le manteau, je ne le vois pas, donc je laisse courir (en fait, je ne sais pas pourquoi c'est grave, parce que ça doit l'être vu que vous n'êtes pas seule à en parler). Pour le reste, je fais comme tout le monde : pas d'affaires sorties, je ramasse leur prise de notes et ça me fait une note facile ; levés avant la sonnerie et c'est 5 minutes d'intercours ou 10 minutes de récré à faire une interro de conjugaisons, plus le collègue d'après qui marque en retard, d'où convocation CPE : après une fois le coup en septembre, curieusement, ça cesse. Etc. Comme tout le monde, je m'adapte. Et en effet, il est clair que les deux tiers de mes classes seraient mieux dans une 5e d'il y a trente ans à bosser avant un bon apprentissage.

Est-il légal de faire faire une interro à l'élève pendant la récréation?

On peut considérer que l'élève a pris sa récréation avant le sonnerie donc il s'agit d'un simple report du cours qui a été manqué. Cela me paraît très logique. Moi quand un élève ne travaille pas en cours il ramasse un travail à la maison. Ce n'est même pas une punition jusque le constat que le travail doit bien être fait à un moment ou à un autre... Bien sûr un travail que je note que si j'estime qu'il a été fait par dessus la jambe (et donc forcément en dessous de la moyenne) . Sinon ce ne serai pas juste par rapport aux moyennes des autres élèves. Je trouve au contraire que ce que fait Cripure illustre plutôt bien que nous ne sommes pas sans moyens d'actions pour faire comprendre aux élèves qu'ils ne sont pas en vacances chez la Mémé (métaphore du sud Very Happy ).


_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Dim 15 Mar 2015 - 13:05

@fabilyon a écrit:Je ne m'attendais pas à déclencher une polémique sur cette question Embarassed

Apparemment, il n'y a pas de texte réglementaire qui apporte une réponse claire sur ce point, dommage, ça aurait donné de l'eau à mon moulin en conseil quand je vais râler car on a destitué mon kevinou de sa fonction de délégué.

Pour moi, ça reste de l'abus de pouvoir, surtout quand c'est une décision unilatérale du PP. On est là pour éduquer au rôle de délégué, expliquer les choses, lui confier des responsabilités... Mais le virer pour un oui ou pour un non, je ne trouve pas ça très constructif, surtout si c'est sur un coup de colère du PP parce que kevinou ramenait sa fraise comme d'habitude... Ben oui il a une grande gueule kevinou, ça peut agacer mais ça peut aussi être une qualité pour un représentant, non?

Prendre une telle décision seul sans en informer personne est pour le moins cavalier. Mais pourquoi ne pas tout simplement aller voir votre collègue, lui faire part de votre désaccord et de votre souhait de voir cette question discutée en équipe?
Le conseil de classe n'est pas un lieu de règlement de compte entre collègues. Bien entendu il y a des désaccords entre profs, mais je pense qu'il est important de donner aux élèves l'image d'une équipe éducative unie.
Si on veut éduquer efficacement des jeunes, on se soutient mutuellement et on ne conteste pas devant l'élève la décision de l'autre. En revanche, dès que l'élève a le dos tourné, on peut rentrer dans le vif du sujet et manifester son désaccord.


_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Dim 15 Mar 2015 - 13:07

@Tamerlan a écrit:
@liliepingouin a écrit:
Cripure a écrit:
Si. Tout plein. Disons que le manteau, je ne le vois pas, donc je laisse courir (en fait, je ne sais pas pourquoi c'est grave, parce que ça doit l'être vu que vous n'êtes pas seule à en parler). Pour le reste, je fais comme tout le monde : pas d'affaires sorties, je ramasse leur prise de notes et ça me fait une note facile ; levés avant la sonnerie et c'est 5 minutes d'intercours ou 10 minutes de récré à faire une interro de conjugaisons, plus le collègue d'après qui marque en retard, d'où convocation CPE : après une fois le coup en septembre, curieusement, ça cesse. Etc. Comme tout le monde, je m'adapte. Et en effet, il est clair que les deux tiers de mes classes seraient mieux dans une 5e d'il y a trente ans à bosser avant un bon apprentissage.

Est-il légal de faire faire une interro à l'élève pendant la récréation?

On peut considérer que l'élève a pris sa récréation avant le sonnerie donc il s'agit d'un simple report du cours qui a été manqué. Cela me paraît très logique. Moi quand un élève ne travaille pas en cours il ramasse un travail à la maison. Ce n'est même pas une punition jusque le constat que le travail doit bien être fait à un moment ou à un autre...  Bien sûr un travail que je note que si j'estime qu'il a été fait par dessus la jambe (et donc forcément en dessous de la moyenne) . Sinon ce ne serai pas juste par rapport aux moyennes des autres élèves.  Je trouve au contraire que ce que fait Cripure illustre plutôt bien que nous ne sommes pas sans moyens d'actions pour faire comprendre aux élèves qu'ils ne sont pas en vacances chez la Mémé (métaphore du sud  Very Happy ).


Je ne vous demande pas si c'est logique, je vous demande le texte qui prouve que c'est légal.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum