Destituer un élève délégué

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Sam 14 Mar 2015 - 23:25

@liliepingouin a écrit:Je confesse être surprise qu'on en vienne à dégainer la loi pour une histoire de délégué qu'on souhaite démettre de ses fonctions.
Je ne suis pas sûre que faire à ce point entrer la question de la légalité dans l'école soit une bonne nouvelle. Si on commence à se poser des questions pointues de droit pour des choses sans grande importance, je crains que, d'une part, on ne puisse bientôt plus rien faire et que, d'autre part, cela occulte les cas où la question de la légalité doit réellement se poser.
Comment peut-on demander aux professeurs d'avoir autorité sur leur classe, et, en même temps, leur retirer tout pouvoir, toute autonomie de décision, et partant toute confiance?

On n'a plus le droit de confisquer des objets. Résultat: les élèves sortent leurs portables à tout bout de champ et on n'a plus d'armes pour lutter.
La question du droit se pose aussi pour les devoirs à la maison.
Voilà maintenant qu'on se pose la question de savoir si on a le droit de démettre un délégué de ses fonctions.

Cela ne risque-t-il pas de conforter certains élèves dans un sentiment de toute-puissance, et de retirer aux professeurs le peu d'autorité qu'il leur reste? De leur donner le sentiment qu'eux ont tous les droits, et les professeurs aucun?

Si seulement la notion de devoir avait autant le vent en poupe...
Non mais attendez ! On n'a jamais eu le droit de confisquer quoi que ce soit ! Un policier qui vous prend à conduire avec votre portable n'a pas davantage le droit de vous le confisquer ! Quant à la question de la légalité, même si sur le fond, je suis plutôt de votre avis, il faut comprendre que depuis 2000, les procédures disciplinaires ont été repensées à la lumière du droit ordinaire : toute sanction est soumise à contradictoire. Une élection de délégué est aujourd'hui incluse dans la démocratie lycéenne, et ce n'est certainement pas au moment où le verbiage ministériel atteint son apogée qu'on va revenir en arrière !

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Sam 14 Mar 2015 - 23:26

Cripure a écrit:
@Chocolat a écrit: je préfère choisir le bon sens, même s'il est illégal.
Non mais Mamie, il faut te calmer, là, hein Smile
Le bon sens, maintenant... La saloperie qui dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu ? Que les scientifiques n'ont pas besoin de lire ? Que les filles violées, bah, sûrement qu'elles le cherchent ? Non mais oh ! Halte au feu, là !
Un délégué est un élève. S'il harcèle un camarade, on fait un conseil de discipline et on le vire. Tout court.

+ 1 ....

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Sam 14 Mar 2015 - 23:27

@Carrie7 a écrit:Moi je pense qu'il n'y a pas de "loi" permettant de destituer un délégué tout simplement parce qu'une loi est inutile : il me semble évident qu'un délégué qui pour tout raison ne fait pas l'affaire (mauvais esprit...) peut parfaitement être destitué, encore heureux !
Ne mettons pas sur un piédestal le rôle somme toute bien modeste des élèves délégués...
OK. Je suis ministre de l'EN, je visite Néo et je décide que le bon sens est bien suffisant pour que je décide de virer tout enseignant qui écrit avec de grosses fautes ici. Serrez les miches , j'arrive... Il n'y aura bien sûr aucun recours.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Gryphe le Sam 14 Mar 2015 - 23:28

Oui enfin on n'est pas obligé de traiter les forumeurs de mamie, non plus. bounce

Y'a vraiment personne de raisonnable, sur ce forum. Razz

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Sam 14 Mar 2015 - 23:28

@liliepingouin a écrit:Est-ce que "démocratiquement" n'est pas un mot un peu excessif pour une élection de délégués?

J'ai entendu il y a quelques années une phrase qui m'a parue particulièrement juste: l'école n'est pas la démocratie. Elle est le lieu de l'apprentissage de la démocratie.
Et ce sont vos pratiques pittoresques qui vont la leur apprendre ? J'hallucine Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Gryphe le Sam 14 Mar 2015 - 23:30

Cripure a écrit:OK. Je suis ministre de l'EN, je visite Néo et je décide que le bon sens est bien suffisant pour que je décide de virer tout enseignant qui écrit avec de grosses fautes ici. Serrez les miches , j'arrive... Il n'y aura bien sûr aucun recours.

Mais après, tu es bien embarrassé, parce que tu n'arrives pas à recruter les remplaçants nécessaires. Donc qu'est-ce que tu fais ?
La politique a l'air chose complexe. Very Happy

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Gryphe le Sam 14 Mar 2015 - 23:31

J'attends de voir Cripure PA, ça va déménager. Razz

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Sam 14 Mar 2015 - 23:31

Et sinon, à part me dire que mon CDE ne fait pas son boulot et que je n'ai qu'à souffrir en silence, vous me proposez quoi, concrètement?
C'est une vraie question hein, parce que la souffrance professionnelle qui ronge les collègues (et moi aussi), elle n'est que trop réelle.
Bien sûr que si les élèves étaient toujours sanctionnés dès le moindre écart, bien sûr que si tout le monde, hiérarchie, direction et familles étaient derrière nous pour faire respecter scrupuleusement le règlement, ce serait beaucoup plus simple. Seulement voilà, ce n'est pas le cas, et pourtant il faut aller au travail tous les matins. Il faut trouver le courage de se lever et d'y croire encore. Trouver la force d'enseigner un peu, envers et contre tout, sans trop penser que l'année prochaine sera encore plus dure, et celle d'après pire, et ainsi de suite. Aussi, à force d'entendre "vous ne pouvez pas faire ça", "vous n'avez pas le droit", "non mais de quel droit", j'ai juste envie de faire ma lettre de démission. Mais pas de bol, je ne suis pas rentière, et je ne joue même pas au loto.

Sinon, pour revenir à la question du départ, à savoir la destitution d'un délégué, j'ai du mal à comprendre ce qui vous choque là-dedans. Est-il véritablement nécessaire de devoir faire appel au législateur pour déterminer dans quel cas on peut déchoir un délégué?
Autant il me semble mieux qu'il y ait un minimum de concertation (PP, CPE, CDE) sur le sujet, autant il ne me semble pas nécessaire, pour ce cas précis, qu'il y ait un texte.
S'il doit y avoir des textes pour tout (confiscation, destitution de délégué etc), n'est-ce pas refuser au professeur ou aux adultes de l'établissement en général toute marge de manœuvre, toute autonomie de décision? N'est-ce pas en faire de simple exécutants, et donc leur refuser toute initiative et toute confiance?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Sam 14 Mar 2015 - 23:32

Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:Est-ce que "démocratiquement" n'est pas un mot un peu excessif pour une élection de délégués?

J'ai entendu il y a quelques années une phrase qui m'a parue particulièrement juste: l'école n'est pas la démocratie. Elle est le lieu de l'apprentissage de la démocratie.
Et ce sont vos pratiques pittoresques qui vont la leur apprendre ? J'hallucine Razz

Pittoresque ? Peut-être même picaresques ... Razz

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par babouchka4 le Sam 14 Mar 2015 - 23:34

Un bon sujet pour réveiller le forum Very Happy

Je campe sur mes positions !!! Je suis le 1 er a avoir des petits qui sont pas tip top tous les jours Dans leur fonction de délégué.

Si il y en a un qui harcèle ou autre il est sanctionné par rapport à ça et son " statut " de délégué de classe me laissera l'occasion d'en remette une couche supplémentaire !!

Je rappelle aussi qu'il y'a de nombreux gamins que l'on arrive à valoriser ou rattraper par ce biais !

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Sam 14 Mar 2015 - 23:34

Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:Est-ce que "démocratiquement" n'est pas un mot un peu excessif pour une élection de délégués?

J'ai entendu il y a quelques années une phrase qui m'a parue particulièrement juste: l'école n'est pas la démocratie. Elle est le lieu de l'apprentissage de la démocratie.
Et ce sont vos pratiques pittoresques qui vont la leur apprendre ? J'hallucine Razz

Et quelles sont, je vous prie, mes "pratiques pittoresques"?
Quel crime ai-je commis?
Quel faits me reprochez-vous?

Merci de me répondre précisément. Puisque cela vous fait halluciner, j'y vois un espoir de sortie. Il ne me reste plus qu'à mettre le doigt sur ce pouvoir hallucinogène que vous me prêtez, le monnayer, et m'enrichir avec. Et alors, bye bye les soirs de déprime.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Nita le Sam 14 Mar 2015 - 23:35

@Gryphe a écrit:J'attends de voir Cripure PA, ça va déménager. Razz

Nombre de mes anciens CdE (qui écrivaient un français plus proche de celui de Kayvin que de celui de Balzac) n'y auraient pas survécu.
*soupir vaguement déçu*

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Ergo le Sam 14 Mar 2015 - 23:37

@liliepingouin a écrit:
S'il doit y avoir des textes pour tout (confiscation, destitution de délégué etc), n'est-ce pas refuser au professeur ou aux adultes de l'établissement en général toute marge de manœuvre, toute autonomie de décision? N'est-ce pas en faire de simple exécutants, et donc leur refuser toute initiative et toute confiance?
affraid D'ailleurs, il faudrait que je vérifie: ça se trouve, il y a un texte qui m'empêche de faire enlever sa veste / son manteau à un élève qui est en tee-shirt. Ou d'écrire en violet dans son carnet de correspondance. Ou de faire jeter à la poubelle un chewing-gum.

Il paraîtrait même qu'il y a un texte qui me dit que je dois faire des tâches finales en classe et des instructions qui m'enjoignent de noter les CO / CE selon les barèmes type bac (6 / 10 / 16 / 20) et...je ne les respecte pas. pale Bon, vous m'apporterez des oranges, hein ?

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Sam 14 Mar 2015 - 23:38

@Gryphe a écrit:Oui enfin on n'est pas obligé de traiter les forumeurs de mamie, non plus. bounce

Y'a vraiment personne de raisonnable, sur ce forum. Razz
Nan, mais c'est affectueux, Gryphe ! C'est depuis qu'elle m'appelle Papy. Ou Papounet Rolling Eyes
Ca ne date pas d'hier Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Chocolat le Sam 14 Mar 2015 - 23:41

Cripure a écrit:
@Chocolat a écrit: je préfère choisir le bon sens, même s'il est illégal.
Non mais Mamie, il faut te calmer, là, hein Smile
Le bon sens, maintenant... La saloperie qui dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu ? Que les scientifiques n'ont pas besoin de lire ? Que les filles violées, bah, sûrement qu'elles le cherchent ? Non mais oh ! Halte au feu, là !
Un délégué est un élève. S'il harcèle un camarade, on fait un conseil de discipline et on le vire. Tout court.

Parfaitement.
Et en attendant le conseil de discipline, il est suspendu et c'est le suppléant qui est chargé de le remplacer dans le rôle de délégué.

Sinon, le truc qui dit que les filles violées le cherchent, que les scientifiques n'ont pas besoin de lire et qu'il n'y a pas de fumée sans feu, s'appelle la bonne grosse connerie, et elle n'a rien en commun avec le bon sens.

Et je suis très calme, Papy ! Smile

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Gryphe le Sam 14 Mar 2015 - 23:41

Cripure a écrit:Nan, mais c'est affectueux, Gryphe ! C'est depuis qu'elle m'appelle Papy. Ou Papounet Rolling Eyes

Oh, c'est mignon. coeurs

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par User5899 le Sam 14 Mar 2015 - 23:44

@liliepingouin a écrit:
Cripure a écrit:
@liliepingouin a écrit:Est-ce que "démocratiquement" n'est pas un mot un peu excessif pour une élection de délégués?

J'ai entendu il y a quelques années une phrase qui m'a parue particulièrement juste: l'école n'est pas la démocratie. Elle est le lieu de l'apprentissage de la démocratie.
Et ce sont vos pratiques pittoresques qui vont la leur apprendre ? J'hallucine Razz

Et quelles sont, je vous prie, mes "pratiques pittoresques"?
Quel crime ai-je commis?
Quel faits me reprochez-vous?

Merci de me répondre précisément. Puisque cela vous fait halluciner, j'y vois un espoir de sortie. Il ne me reste plus qu'à mettre le doigt sur ce pouvoir hallucinogène que vous me prêtez, le monnayer, et m'enrichir avec. Et alors, bye bye les soirs de déprime.
Ben, je vous lis. Vous dites tranquillement toutes sortes de choses hallucinantes : que le droit ne concerne pas l'école, que décider des choses comme ça, ce n'est pas grave, qu'on peut prendre toutes sortes de mesures prévues nulle part en fonction des besoins... Attention, hein : je ne dis pas que ce serait forcément une mauvaise choses que nous ayons un peu plus de pouvoirs divers et variés, hein. Je dis qu'on ne peut pas faire comme si nous ne travaillions pas dans un cadre réglementaire.


@Gryphe a écrit:
Cripure a écrit:Nan, mais c'est affectueux, Gryphe ! C'est depuis qu'elle m'appelle Papy. Ou Papounet Rolling Eyes

Oh, c'est mignon. coeurs


furieux furieux


Mamie, si l'élève est suspendu, c'est une chose. Qui n'a rien à voir avec ce que vous élucubriez au début.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Chocolat le Sam 14 Mar 2015 - 23:47

Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:Oui enfin on n'est pas obligé de traiter les forumeurs de mamie, non plus. bounce

Y'a vraiment personne de raisonnable, sur ce forum. Razz
Nan, mais c'est affectueux, Gryphe ! C'est depuis qu'elle m'appelle Papy. Ou Papounet Rolling Eyes
Ca ne date pas d'hier Smile

Oui, c'est vrai, c'est moi qui ai commencé. bebe Razz

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par liliepingouin le Sam 14 Mar 2015 - 23:51

"Bonjour Kevin, tu enlèves tes écouteurs avant d'entrer en classe.
- Nan mais madame, vous avez le texte qui dit que j'ai pas le droit d'entrer en classe avec mes écouteurs?"

"Kevin, tu n'as pas fait ton travail, donne ton carnet
- Mais madame, vous avez le texte qui dit que vous avez le droit de donner du travail pendant les vacances?"

Pas le droit de confisquer, pas le droit de donner des punitions collectives, pas le droit de coller et exclure en même temps, pas le droit de déchoir un délégué, pas le droit de donner des lignes, pas le droit de sanctionner par la note un mauvais comportement et j'en passe. Bientôt, ce sera pas le droit de donner des notes en dessous de la moyenne. Je les respecte, figurez-vous, les règlements. Le problème, ce n'est pas moi. Le problème, ce sont tous les élèves qui ne le respectent pas, eux. Alors, au bout d'un moment, il faudrait peut-être arrêter de me demander l'impossible, à savoir de faire garderie et en même temps d'enseigner, à savoir de faire respecter un règlement mais sans avoir le droit de prendre quelque mesure que ce soit pour avoir une chance d'y arriver.

Sinon, je réitère ma question, qui est une vraie question: pensez-vous que ce soit au législateur de déterminer dans quelles circonstances et par quelle procédure on peut déchoir un délégué?
Et tant que j'y suis j'en pose une deuxième : Pensez-vous que le législateur soit le plus à même de déterminer lesdites circonstances et procédures?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par babouchka4 le Sam 14 Mar 2015 - 23:56

Les zozios qui nous pondent les programmes et les lois diverses et variées ne sont pas toujours les plus à meme de les créer pourtant nous les respectons.

Sinon on créé son école, avec son fonctionnement ou on va ailleurs.

Y'a une différence entre adapter ou être borderline et faire ce que l'on veut sans aucun État d'âme !


Dernière édition par babouchka4 le Sam 14 Mar 2015 - 23:59, édité 1 fois

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Gryphe le Sam 14 Mar 2015 - 23:58

@liliepingouin a écrit:Sinon, je réitère ma question, qui est une vraie question: pensez-vous que ce soit au législateur de déterminer dans quelles circonstances et par quelle procédure on peut déchoir un délégué?
On est sur des fonctions électives, donc pour moi oui (législateur au sens très large, hein, une circulaire d'application fera l'affaire).

En revanche, pas besoin de législateur pour dire à Mickaïl d'enlever son casque avant d'entrer en cours de franchir le seuil de l'établissement. diable

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Sei le Dim 15 Mar 2015 - 0:00

@Chocolat a écrit:
Cripure a écrit:
@Gryphe a écrit:Oui enfin on n'est pas obligé de traiter les forumeurs de mamie, non plus. bounce

Y'a vraiment personne de raisonnable, sur ce forum. Razz
Nan, mais c'est affectueux, Gryphe ! C'est depuis qu'elle m'appelle Papy. Ou Papounet Rolling Eyes
Ca ne date pas d'hier Smile

Oui, c'est vrai, c'est moi qui ai commencé. bebe Razz

Oh ! j'ai toujours cru que Chocolat était un homme ! Shocked Quelle révélation !

Mais bien sûr, il n'y a pas vraiment UN chocolat derrière l'ordinateur.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Ergo le Dim 15 Mar 2015 - 0:01

Donc je réitère également ma question: quel texte empêche de dire au suppléant de venir en conseil de classe à la place du délégué ?

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par babouchka4 le Dim 15 Mar 2015 - 0:01

J'ai l'impression de voir mon Pa quand je t'entends gryphe !!!

Je suis quasi toujours rassuré !!! Smile Razz Embarassed

Pour ne pas dire toujours ^^

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par babouchka4 le Dim 15 Mar 2015 - 0:03

Qu'un gamin soit en mesure conservatoire et  suspendu pendant 1 temps donné est une chose !!!

Destitué c'est différent !

( dsl je mets des !!! De partout mauvaise habitude Smile )


Dernière édition par babouchka4 le Dim 15 Mar 2015 - 0:04, édité 1 fois

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Destituer un élève délégué

Message par Tamerlan le Dim 15 Mar 2015 - 0:03

@liliepingouin a écrit:
Pas le droit de confisquer, pas le droit de donner des punitions collectives, pas le droit de coller et exclure en même temps, pas le droit de déchoir un délégué, pas le droit de donner des lignes, pas le droit de sanctionner par la note un mauvais comportement et j'en passe.

On a parfaitement le droit de confisquer. Il faut simplement que l’établissement restitue aux parents dans un délai raisonnable. N'y a-t-il pas plus profitable et plus difficile et pénible pour l'élève que de donner des lignes ? Pourquoi sanctionner le mauvais comportement par une note alors qu'il y a plein d'autres punitions et sanctions possibles (et que par ailleurs donner une note d'investissement en cours est possible...)?



Bientôt, ce sera pas le droit de donner des notes en dessous de la moyenne. Je les respecte, figurez-vous, les règlements. Le problème, ce n'est pas moi. Le problème, ce sont tous les élèves qui ne le respectent pas, eux. Alors, au bout d'un moment, il faudrait peut-être arrêter de me demander l'impossible, à savoir de faire garderie et en même temps d'enseigner, à savoir de faire respecter un règlement mais sans avoir le droit de prendre quelque mesure que ce soit pour avoir une chance d'y arriver.

Vous tournez en boucle : une fois de plus cela relève d'une question de gestion de l'établissement.


Sinon, je réitère ma question, qui est une vraie question: pensez-vous que ce soit au législateur de déterminer dans quelles circonstances et par quelle procédure on peut déchoir un délégué?
Et tant que j'y suis j'en pose une deuxième : Pensez-vous que le législateur soit le plus à même de déterminer lesdites circonstances et procédures?

Première question : oui ( pas le législateur mais l’autorité réglementaire)
Deuxième question : oui (pour éviter l'arbitraire et le manque de recul dont certains collègues font preuve).

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum