Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 12:08
@Zagara a écrit:
@FleurDuMal a écrit:Bonjour la compagnie !
Je fais remonter ce post, car je serais intéressée par les IRA ( Nantes, géographiquement ) d'ici peu de temps.
J'ai 24 ans à peine, je suis stagiaire en Lettres Modernes ( je suis agrégée de LM ).
Je suis passée par une classe prépa (CPGE) à Louis le Grand pendant 4 ans, j'ai deux licences ( LM et Anglais),  un master recherche en littérature , une double admissibilité à Normale Sup .

Mon année de stage se passe très bien avec mes collègues et mon administration, correctement avec les élèves (ça dépend des classes...) et très mal avec l'ESPE. Je suis devenue prof par vocation et je ne regrette pas, mais le salaire ne me convient pas ( pas celui de "stagiaire", mais même en général ... Il me faudra presque 35 ans de carrière pour doubler mon salaire actuel, et j'ai commencé en gagnant  à peine plus que la salaire de mon père, qui est au SMIC... Je pensais qu'être agrégée allait me "booster", mais financièrement, je n'arrive pas à me satisfaire de ce que j'ai... C'est mon point de vue, en tout cas... )

Beaucoup d'amis m'ont parlé des IRA et j'en suis donc à la phase de "renseignements". Sachant que pas mal de profs sont admis au concours, à ce que j'ai pu lire en parcourant ce fil : bravo à vous Smile
Faut-il mieux que je passe l'externe, à votre avis, donc que je commence à préparer dès mon année de néo-tit ? Ou bien que je fasse contre mauvaise fortune bon coeur (ac de Créteil, en tant que néo tit... ) , et que  j'attende d'avoir l'ancienneté pour passer l'interne ? Quel est le meilleur "plan" ?

Pour la préparation, je pense au CNED, à l'IPAG et les IRA ont aussi une formation, il me semble bien ( si vous avez des références bibliogaphiques, au moins pour que j'y jette un oeil, je suis d'accord... )

Je précise que je suis très mobile, je suis prête à bouger. Pas de souci pour la vie de famille, ni maintenant, ni plus tard ( je n'aurai pas d'enfant, donc autant en profiter pleinement Wink )

N'hésiter pas à me donenr des infos si vous en avez, même si au meilleur des cas, je ne passe le concours que l'an prochain ou l'année sivante.
Vu ton profil, je te conseillerais plutôt le concours interne de l'ENA. C'est bien mieux payé que les IRA et plus stimulant intellectuellement. On peut le passer à partir de 4 ans d'expérience et l'ENA organise un mini-concours de présélection qui ouvre la porte à 1 an de formation à leur concours interne (rémunéré). Quitte à viser l'administration, autant viser haut.
Tu peux mettre à profit les années d'attente en commençant par apprendre par cœur les manuels conseillés par l'ENA (sur leur site web) et en t'entraînant à la note de synthèse. Autre avantage : les quelques années d'attente te permettront de réfléchir à ta situation d'agrégé ; peut-être que tu changeras d'avis, avec le recul et le temps, et que tu apprécieras ta situation.

+ 1.
Vérfier aussi les postes de sortie d'ENA...
Est-ce qu'au-delà des questions de salaire, ça te conviendrait ? (Je le dis sans plaisanter : il y a des gens qui n'aiment pas forcément le prestige et à qui la proximité du pouvoir donne des boutons, et ça n'a rien de blâmable non plus.)
flavia
flavia
Niveau 3

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par flavia le Sam 11 Mar 2017 - 12:34
@Lowpow29 a écrit:Alors qu'il n'y a AUCUN rapport entre prof et les métiers auxquels tu pourrais prétendre avec l'IRA ?
Je nuancerais quelque peu cette affirmation. Des qualités pédagogiques peuvent au contraire être intéressantes pour les recruteurs selon les profils des postes. Je suis moi-même professeur d'Histoire-Géographie, en détachement dans le corps des attachés sur un poste du ministère de l'environnement.

Dans mon ministère d’accueil, certains postes sont à pourvoir au sein des CVRH (Centres de Valorisation des Ressources Humaines) ou à l'ENTE (Ecole Nationale des Techniciens de l'Equipement) : voir ici par exemple, un poste d'enseignant chargé de projet communication est à pourvoir à l'ENTE d'Aix-en-Provence.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 12:41
Merci, Flavia.

Peux-tu décrire ton métier au quotidien et parler de ce qui te plaît et te déplaît dans ton poste ?
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Reine Margot le Sam 11 Mar 2017 - 12:42
Je vais aller dans le sens des autres: le salaire est une chose (et il faut bien se renseigner selon les administrations, tu ne gagneras pas toujours plus que prof, pour gagner vraiment plus il faut aller vers le minefi), mais encore faut-il pouvoir travailler au quotidien dans un bureau, en équipe, ce qui signifier supporter des gens qu'on n'a pas choisis 8h par jour, et aussi manager (avec l'IRA tu seras catégorie A et tu auras des tâches d'encadrement, tu devras gérer des personnes et leur caractère). Et effectivement tu travailleras dans un domaine très éloigné de la littérature que tu dis aimer enseigner. 

Et je plussoie également: tu seras attendue au tournant lors des oraux, tu devras avoir des arguments en béton face à un jury qui n'aime pas voir débarquer des profs qui veulent quitter les classes et qui te poussera dans tes retranchements...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par trompettemarine le Sam 11 Mar 2017 - 13:03
Question de béotienne, si notre collègue passe le concours de l'IRA en interne, l'EN ne sera-t-elle pas en droit de lui refuser toute démission de l'enseignement dans l'intérêt sur service ?
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Reine Margot le Sam 11 Mar 2017 - 13:11
@trompettemarine a écrit:Question de béotienne, si notre collègue passe le concours de l'IRA en interne, l'EN ne sera-t-elle pas en droit de lui refuser toute démission de l'enseignement dans l'intérêt sur service ?

Non, si tu es admis(e) à un autre concours, tu passes automatiquement en détachement comme stagiaire dans le nouveau corps. Si tu obtiens ta titularisation, tu es radié du corps des certifiés ou agrégés.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 13:12
L'obtention d'un concours de la fonction publique d'état donne lieu à un détachement de droit (le temps de la formation le cas échéant, puis titularisation dans le nouveau corps) ou à l'intégration directe dans le nouveau corps avec les règles de reprise d'ancienneté si elles s'appliquent.
Ce n'est pas si différent de l'obtention de l'agrég quand on est déjà certifié, en fait : ça n'arrange pas l'administration, mais c'est la loi !
FleurDuMal
FleurDuMal
Niveau 5

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par FleurDuMal le Sam 11 Mar 2017 - 13:15
Meric pour vos réponses,

Ma décison n'est absolument pas prise, mais l'année de stage avance (je n'ai pas encore 2000 €, snif... à se demander si je les aurai un jour !) et le MANQUE de reconnaissance, mes rapports houleux avec l'ESPE (entre autres!), font que je suis déjà "limite dégoûtée", on va dire... Alors que paradoxalement, j'aime mes élèves ( mes 2nde, hein, mes BTS sont des incultes arrogants et imbuvables... )

Ma mère enseigne en lycée pro et m'a encouragée pour avoir l'agreg, pour que j'aie un meilleur poste : résultat, quand on se raconte des anecdotes de notre quotidien, on a les mêmes élèves à très peu de choses près ! La seule différence, c'est que je gagne bien moins car je suis jeune.

Je n'ai pas supporté des remarques de l'ESPE, on m'a quand même balancé cette année "on n'est pas là pour faire du savoir" ( ah ?), " on n'est pas là pour faire de la littérature" (sic!) , " si tu ne fais pas un enfant, tu resteras dans l'académie de Créteil, t'auras pas de points" ( super, merci, je ne veux ni ne peux avoir d'enfant, donc cette question est complètement débile et hors de propos avec quelqu'un comme moi... ) Je n'ai pas fait bac+6 pour être vue comme ça, désolée.
Je suis consciente que mes remarques peuvent choquer, mais là, j'en suis vraiment au point où :
1) Soit ma situation au sein de l'EN a de vraies chances d'évoluer, et dans le bon sens, dans les très très prochaines années.
2) Soit je rends mon tablier. Au bout de 4 ans s'il le faut, pour tenter des concours internes.

( je vais regarder du côté de l'ENA puisque vous me le suggérez, on m'avait dit que c'était inaccessible pour moi, donc je n'y croyais pas, mais bon ... )
J'en suis vraiment au stade "je regarde le menu, je ne sais pas encore ce que je vais prendre", donc avant de "passer commande", si on file la métaphore Wink , y'a encore le temps de voir venir.... Cela dit, je n'aurai pas 24 ans toute ma vie, je ne veux pas faire une reconversion en étant trop âgée. J'ai l'impression que c'est vraiment plus simple avant 30 ans de "refaire sa vie". Après, ce n'est qu'une impression ( basée sur le témoignage de collègues profs et ex-profs)
Jenny
Jenny
Modérateur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Jenny le Sam 11 Mar 2017 - 13:18
FleurDuMal, puisque le métier semble te plaire, attends d'avoir l'ancienneté. L'année de stage, c'est particulier. Quand tu seras seule dans ta classe, tu enseigneras à ta manière.
Pour les mutations, ça dépend de l'académie que tu souhaites.
Ton salaire va aussi augmenter dès l'année prochaine, tu peux aussi avec une prime PP, des heures sup ou une IMP.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 13:26
Certes, mais qu'est-ce qui t'intéresse vraiment professionnellement (et qui ne relève pas du fantasme : que l'on me présente l'adjoint à la culture d'une grande ville, qui a fait des études de lettres et qui est payé 4000 euros,  Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 3284587592 )?
C'est toute LA question.

L'année de stage est indigne et ne préjuge pas des plaisirs que tu pourras goûter plus tard. Quant à l'évolution de l'EN... Qui pouvait prédire les dégâts de la réforme du collège il y a dix ans ?

Bonne chance !
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par trompettemarine le Sam 11 Mar 2017 - 13:27
J'ai l'impression de faire un peu de publicité car je poste plusieurs fois le même post...
Tu peux te syndiquer au SNALC et profiter de la plate-forme Mobi-Snalc qui vient d'être récemment créée pour tous les collègues qui souhaitent soit partir un peu, soit quitter définitivement le métier.
Les questions que tu soulèves ne choquent plus personne aujourd'hui.
Le comble, est qu'à part la question du salaire (légitime), ce n'est pas la relation avec les élèves qui fait fuir certains collègues mais les discours de l'ESPE. Une belle réussite...
L'évolution de carrière est quasiment inexistante, il faut savoir profiter de toutes les opportunités possibles dans notre métier quand elles se présentent (mais sans vendre notre âme au diable.)
L'autre moyen de supporter est de se détacher effectivement de ce métier (la vocation, les ministres de l'EN peuvent se la mettre là où je pense : ne jamais oublier le rire de notre ministre sur notre vocation qui résume tout le cynisme dont notre profession est la cible.). Je ne pense pas quitter ce métier, je me suis aperçue, que malgré la souffrance (et non plus le malaise), je l'aimais. Mais je fais en sorte petit à petit de moins souffrir.
La seule chose qui me choque, c'est lorsqu'un collègue néo-titulaire apprend que sa première mutation lui fait quitter sa région d'origine : là, les règles du jeu sont claires dès le départ, et ce, depuis longtemps.
FleurDuMal
FleurDuMal
Niveau 5

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par FleurDuMal le Sam 11 Mar 2017 - 13:33
Mon rêve, ça serait les Charentes-Maritimes, mais bon, ne rêvons pas... Mais l'Ouest, en tout cas.
Je vis à Paris et y suis heureuse, mais un poste à Paris, c'est inaccessible, donc ça sera toujours Créteil ou Versailles, vu mon profil. Je pense même tenter l'enseignement dans le privé sous-contrat mais 1) doit y avoir une tonne de profs qui veulent passer dans le privé.... 2) faut que le recteur accepte mon détachement dans le privé, et mon petit doigt me ddit que ça sera un beau "NON".

Je pensais même à une thèse en littérature, mais après moult calculs et renseignements, elle ne me permettrait pas d'avoir un poste en fac avant des années et des années ( environ 10-15 ans) : je sais très bien que je ne pourrai pas attendre jusque là.
Disons que si au moins le salaire aigmentait et me permettait d'arrêter de demander à mes parents de ma payer le loyer + "un coup de pouce" , ça serait bien.
Ce n'est quand même pas un crime de vouloir faire du shopping ET pouvoir retourner en vacances ( je ne suis pas partie depuis 2010, après, mes études ont coûté trop cher, et mes loyers aussi, et à part bosser chaque été pour un concours, une agreg, un mémoire ou je ne sais quoi, c'est tout... )
Ce que je veux dire, c'est que depuis 2010, je n'ai JAMAIS "décroché". Et l'année de stage, finalement, ça me laisse un goût de "tout ça pour ça". Certains élèves merveilleux, qui dépassent toutes mes espérances... mais qui auraient été géniaux même sans moi, et qui ne se souviendront même pas de moi l'an prochain. Je m'attendais à me sentir "utile", mais en fait, pas tant que ça. La "magie" n'a pratiquement pas opéré.
Et surtout, je n'ai pratiquement JAMAIS été libre en cours, j'ai dû appliquer une "doctrine" de pédago-bobos qui ne me va pas du tout... ( par exemple, bannir le cours magistral, au point de ne même pas en faire DU TOUT, me semble un non-sens... ) Je ne veux pas déplacer le débat, juste vous montrer à quel point c'est " l'idée profonde " que je me faisais de mon boulot qui a été foulée aux pieds cette année. On m'a littéralement INTERDIT des manières d'enseigner qui me faisaient plaisir, ont marché pour moi (en tant qu'élève) et... que mes ELEVES réclamaient !!
Le déchirement quand j'ai dû répondre au petit X., élève de 2nde qui ne voulait pas travailler en groupe que "Mais si, mais si, c'est très utile...." alors que je voulais pas faire faire cette activité ainsi, mais que l'ESPE m'avait obligé à le faire...

Je ne suis pas devenue prof pour que mes élèves soient malheureux comme les pierres. OR, dans cette classe où j'ai un tiers de très bons élèves ( 2 THQI ! ), j'ai passé mon temps à leur faire faire des trucs de "bébé" alors qu'ils réclamaient des choses plus compliquées, mais non préconisées par les formateurs.
On fait déjà de la dissertation en 2nde, avec cette classe ! Les collègues sont super enthousiastes... mais mopi, je dois faire du "ras des pâquerettes". Je ne le supporte plus.
Je souhaite pousser les gens et les faire aller vers le haut. Et cette année, on ne m'a appris qu'à les clouer en bas de l'échelle. Pour la fille de smicard devenue agrégée que je suis, c'est rude.
flavia
flavia
Niveau 3

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par flavia le Sam 11 Mar 2017 - 13:34
@Reine Margot a écrit:mais encore faut-il pouvoir travailler au quotidien dans un bureau, en équipe, ce qui signifier supporter des gens qu'on n'a pas choisis 8h par jour, et aussi manager (avec l'IRA tu seras catégorie A et tu auras des tâches d'encadrement, tu devras gérer des personnes et leur caractère).
Là encore, je nuancerais. Beaucoup de catégories A (dans mon ministère du moins) n'exercent pas de management. C'est le cas dans mon poste actuel et c'est le cas de nombreux chargés de mission ou chefs de projet en DREAL notamment.

@CarmenLR a écrit:Merci, Flavia.

Peux-tu décrire ton métier au quotidien et parler de ce qui te plaît et te déplaît dans ton poste ?

J'ai travaillé sur les documents de planification stratégiques (schémas de cohérence territoriale), beaucoup de lecture de réglementation (code de l'urbanisme, code de l'environnement, loi Grenelle, loi ALUR), d'analyse de documents (diagnostics, études, plans, projets, cartes) et de rédaction (Porter à connaissance, notes d'enjeux, notes administratives).
J'ai également travaillé sur les conventions TEPCV (Territoires à énergie positive pour la croissance verte) : élaboration des conventions particulières d'appui financiers en partenariat avec les collectivités et l'ADEME, suivi des actions, mise en place du service fait. Un travail en réseau à l'échelle régionale et départementale, une approche territoriale qui nécessite la prise en compte des besoins des collectivités. Un certain nombre de réunions, de formations, de participation à des séminaires. C'est assez varié d'une semaine à l'autre. J'ai eu l'occasion de faire quelques présentations orales (contexte, enjeux et objectifs de la loi relative à la transition énergétique, outil Climat pratic de l'ADEME, organisation interne).
Il se pourrait que je m'oriente vers l'évaluation environnementale des documents d'urbanisme.
Ce qui me plaît : beaucoup d'autonomie et le travail en réseau qui permet de mutualiser l'expertise et les expériences. Par ailleurs, j'ai un Master en Géographie et aménagement, j'aime assez utiliser les SIG (QGis) et faire de l'analyse territoriale.
Ce qui me plaît moins : les revirements de choix politiques (actions prioritaires, modalités de financement) qui nous mettent en porte-à-faux vis-à-vis des collectivités et peuvent nous faire perdre toute crédibilité. Avec la fusion des régions, des déplacements qui s'allongent. Et soyons honnête, certaines journées sont longues lorsqu'il s'agit de s'imprégner de la réglementation et des procédures. Cela reste du travail administratif avec une certaine inertie structurelle parfois pesante. Pour ceux qui ont du mal avec l'autorité et la hiérarchie, je déconseillerais.
FleurDuMal
FleurDuMal
Niveau 5

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par FleurDuMal le Sam 11 Mar 2017 - 13:41
@trompettemarine : MERCI pour ton message - 100% d'accord avec toi ! Mon cher prof de khâgne m'avait dit " chère amie, vous vrrez, c'est un métier où il faut avoir un ailleurs..." Mon "ailleurs'', je ne le cache pas, c'est l'ïle de Ré, mais impossible de retourner dans cette région, je n'aurai pas les points, y aller à 50 ans ne m'intéresse pas, et me payer des vacances... c'est pas encore au programme. D'où le malaise.
Quant à avoir un "ailleurs" psychologiquement, j'ai l'impression de ne jamais m'arrêter, d'être "vidée", j'adore un tas de choses, mais qui ne "servent à rien" (loisirs créatifs en tous genres, écriture (que j'ai laissée tomber, car déçue de mes "productions", chant, lecture de trucs "pas sérieux et inavouables", "pas dignes d'une agrégée"... ) et qui m'apparaissent maintenant comme une perte de temps.

Vous pouvez trouver ça ridicule, mais j'admire la fille que j'étais en 1ère terminale, avec une tonne d'options, d'activités, pleine d'énergie et d'ambition, vraiment prête à tout pour arriver à l'agreg... J'aimerais pouvoir retourner dans le passé et lui dire "T'sais, quand tu râles parce que ton père veut pas que tu fasses ce boulot de merde, il a pas tout à fait tort..."
Jenny
Jenny
Modérateur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Jenny le Sam 11 Mar 2017 - 13:44
Tu sais, je suis T2 sans enfants et je retourne dans l'académie de Paris l'an prochain (en ayant un RC). Wink
Je pense vraiment que cela peut être différent une fois titularisée. Sans l'ESPE ni tuteur, tu pourras essayer plus facilement d'autres choses et tu verras ce qui fonctionne ou non.
Reprends une activité qui te plait l'an prochain. C'est nécessaire d'avoir autre chose à côté. Wink C'est un autre problème de l'année de stage... Il est difficile de faire quoique ce soit à côté.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 13:47
@trompettemarine a écrit:
Le comble, est qu'à part la question du salaire (légitime), ce n'est pas la relation avec les élèves qui fait fuir certains collègues mais les discours de l'ESPE. Une belle réussite...

C'est même un cas d'école hallucinant.
Mais tout va très bien, madame La Marquise...

@trompettemarine a écrit: L'évolution de carrière est quasiment inexistante, il faut savoir profiter de toutes les opportunités possibles dans notre métier quand elles se présentent (mais sans vendre notre âme au diable.)

Attention tout de même à ne pas idéaliser les autres ministères dans lesquels les agents se posent les mêmes questions : avancement bloqué, compétences non reconnues, carrières d'exécutants ennuyeuses... Tout cela, entre autres, grâce au New Public Management et aussi grâce à (ou à cause de) d'une grave crise qui touche tout le monde du travail, public et privé... (Les oreilles qui traînent dans le métro et à la gym, ça rend triste, mais triste...)

Il nous reste le combat et la rage d'avoir foi en l'avenir, peut-être ?

@trompettemarine a écrit:

L'autre moyen de supporter est de se détacher effectivement de ce métier (la vocation, les ministres de l'EN peuvent se la mettre là où je pense : ne jamais oublier le rire de notre ministre sur notre vocation qui résume tout le cynisme dont notre profession est la cible.).

Ceux qui ont piétiné et saccagé l'école et ses serviteurs riront-ils autant fin avril ?

Tristesse, révolte et rage...

Bon, allez, un bon rock et ça ira mieux ... pour un temps...


Gryphe
Gryphe
Médiateur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Gryphe le Sam 11 Mar 2017 - 13:50
+1 pour les propos sur l'ENA plutôt que les IRA.

Une autre piste, je sais que c'est super bouché mais avec ton profil, pourquoi pas : est-ce que tu t'es renseignée pour savoir comment faire pour enseigner en prépa ?

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 13:51
@flavia a écrit:
@Reine Margot a écrit:mais encore faut-il pouvoir travailler au quotidien dans un bureau, en équipe, ce qui signifier supporter des gens qu'on n'a pas choisis 8h par jour, et aussi manager (avec l'IRA tu seras catégorie A et tu auras des tâches d'encadrement, tu devras gérer des personnes et leur caractère).
Là encore, je nuancerais. Beaucoup de catégories A (dans mon ministère du moins) n'exercent pas de management. C'est le cas dans mon poste actuel et c'est le cas de nombreux chargés de mission ou chefs de projet en DREAL notamment.

@CarmenLR a écrit:Merci, Flavia.

Peux-tu décrire ton métier au quotidien et parler de ce qui te plaît et te déplaît dans ton poste ?

J'ai travaillé sur les documents de planification stratégiques (schémas de cohérence territoriale), beaucoup de lecture de réglementation (code de l'urbanisme, code de l'environnement, loi Grenelle, loi ALUR), d'analyse de documents (diagnostics, études, plans, projets, cartes) et de rédaction (Porter à connaissance, notes d'enjeux, notes administratives).
J'ai également travaillé sur les conventions TEPCV (Territoires à énergie positive pour la croissance verte) : élaboration des conventions particulières d'appui financiers en partenariat avec les collectivités et l'ADEME, suivi des actions, mise en place du service fait. Un travail en réseau à l'échelle régionale et départementale, une approche territoriale qui nécessite la prise en compte des besoins des collectivités. Un certain nombre de réunions, de formations, de participation à des séminaires. C'est assez varié d'une semaine à l'autre. J'ai eu l'occasion de faire quelques présentations orales (contexte, enjeux et objectifs de la loi relative à la transition énergétique, outil Climat pratic de l'ADEME, organisation interne).
Il se pourrait que je m'oriente vers l'évaluation environnementale des documents d'urbanisme.
Ce qui me plaît : beaucoup d'autonomie et le travail en réseau qui permet de mutualiser l'expertise et les expériences. Par ailleurs, j'ai un Master en Géographie et aménagement, j'aime assez utiliser les SIG (QGis) et faire de l'analyse territoriale.
Ce qui me plaît moins : les revirements de choix politiques (actions prioritaires, modalités de financement) qui nous mettent en porte-à-faux vis-à-vis des collectivités et peuvent nous faire perdre toute crédibilité. Avec la fusion des régions, des déplacements qui s'allongent. Et soyons honnête, certaines journées sont longues lorsqu'il s'agit de s'imprégner de la réglementation et des procédures. Cela reste du travail administratif avec une certaine inertie structurelle parfois pesante. Pour ceux qui ont du mal avec l'autorité et la hiérarchie, je déconseillerais.

Merci, Flavia.
Effectivement, c'est très très différent de l'enseignement et pas sûr que ça plaise à tout le monde.
Cela a l'air de te plaire et de te permettre une évolution qui te convient : c'est là l'essentiel !
Jenny
Jenny
Modérateur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Jenny le Sam 11 Mar 2017 - 13:54
@Gryphe a écrit:+1 pour les propos sur l'ENA plutôt que les IRA.

Une autre piste, je sais que c'est super bouché mais avec ton profil, pourquoi pas : est-ce que tu t'es renseignée pour savoir comment faire pour enseigner en prépa ?

Des vacations à la fac ou des colles en prépa, sinon ?
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par trompettemarine le Sam 11 Mar 2017 - 14:02
@CarmenLR a écrit:

@trompettemarine a écrit: L'évolution de carrière est quasiment inexistante, il faut savoir profiter de toutes les opportunités possibles dans notre métier quand elles se présentent (mais sans vendre notre âme au diable.)

Attention tout de même à ne pas idéaliser les autres ministères dans lesquels les agents se posent les mêmes questions : avancement bloqué, compétences non reconnues, carrières d'exécutants ennuyeuses... Tout cela, entre autres, grâce au New Public Management et aussi grâce à (ou à cause de) d'une grave crise qui touche tout le monde du travail, public et privé... (Les oreilles qui traînent dans le métro et à la gym, ça rend triste, mais triste...)

Je me suis mal exprimée. Je ne parlais que de ce que je connaissais, l'éducation nationale : quelques khôlles respiratoires, quelques vacations à l'université (mais parfois certains étudiants sont plus faibles que des élèves de seconde : j'ai jeté l'éponge), un remplacement inopiné en prépa., etc.

Quant on sait, après le sort du latin et du grec (digues brisées des langues de culture), ce qui attend probablement la littérature...
"La princesse de Clèves" de N.S. était la première salve... les autres ministères de droite ou de gauche achèveront le carnage, et jetterons du sel pour que rien ne repousse.
Mais je fais dévier le fil.


Dernière édition par trompettemarine le Sam 11 Mar 2017 - 14:27, édité 1 fois
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 14:15
@FleurDuMal a écrit:Mon rêve, ça serait les Charentes-Maritimes, mais bon, ne rêvons pas... Mais l'Ouest, en tout cas.
Je vis à Paris et y suis heureuse, mais un poste à Paris, c'est inaccessible, donc ça sera toujours Créteil ou Versailles, vu mon profil. Je pense même tenter l'enseignement dans le privé sous-contrat mais 1) doit y avoir une tonne de profs qui veulent passer dans le privé.... 2) faut que le recteur accepte mon détachement dans le privé, et mon petit doigt me ddit que ça sera un beau "NON".

Je pensais même à une thèse en littérature, mais après moult calculs et renseignements, elle ne me permettrait pas d'avoir un poste en fac avant des années et des années ( environ 10-15 ans) : je sais très bien que je ne pourrai pas attendre jusque là.
Disons que si au moins le salaire aigmentait et me permettait d'arrêter de demander à mes parents de ma payer le loyer + "un coup de pouce" , ça serait bien.
Ce n'est quand même pas un crime de vouloir faire du shopping ET pouvoir retourner en vacances ( je ne suis pas partie depuis 2010, après, mes études ont coûté trop cher, et mes loyers aussi, et à part bosser chaque été pour un concours, une agreg, un mémoire ou je ne sais quoi, c'est tout... )
Ce que je veux dire, c'est que depuis 2010, je n'ai JAMAIS "décroché". Et l'année de stage, finalement, ça me laisse un goût de "tout ça pour ça". Certains élèves merveilleux, qui dépassent toutes mes espérances... mais qui auraient été géniaux même sans moi, et qui ne se souviendront même pas de moi l'an prochain. Je m'attendais à me sentir "utile", mais en fait, pas tant que ça. La "magie" n'a pratiquement pas opéré.
Et surtout, je n'ai pratiquement JAMAIS été libre en cours, j'ai dû appliquer une "doctrine" de pédago-bobos qui ne me va pas du tout... ( par exemple, bannir le cours magistral, au point de ne même pas en faire DU TOUT, me semble un non-sens... ) Je ne veux pas déplacer le débat, juste vous montrer à quel point c'est " l'idée profonde " que je me faisais de mon boulot qui a été foulée aux pieds cette année. On m'a littéralement INTERDIT des manières d'enseigner qui me faisaient plaisir, ont marché pour moi (en tant qu'élève) et... que mes ELEVES réclamaient !!
Le déchirement quand j'ai dû répondre au petit X., élève de 2nde qui ne voulait pas travailler en groupe que "Mais si, mais si, c'est très utile...." alors que je voulais pas faire faire cette activité ainsi, mais que l'ESPE m'avait obligé à le faire...

Je ne suis pas devenue prof pour que mes élèves soient malheureux comme les pierres. OR, dans cette classe où j'ai un tiers de très bons élèves ( 2 THQI ! ), j'ai passé mon temps à leur faire faire des trucs de "bébé" alors qu'ils réclamaient des choses plus compliquées, mais non préconisées par les formateurs.
On fait déjà de la dissertation en 2nde, avec cette classe ! Les collègues sont super enthousiastes... mais mopi, je dois faire du "ras des pâquerettes". Je ne le supporte plus.
Je souhaite pousser les gens et les faire aller vers le haut. Et cette année, on ne m'a appris qu'à les clouer en bas de l'échelle. Pour la fille de smicard devenue agrégée que je suis, c'est rude.

Est-ce que ce n'est pas lié à la désillusion propre à l'entrée dans le monde du travail, et en particulier de l'enseignement tel qu'il se pratique aujourd'hui, tout simplement ?
Oui, tu as une hiérarchie ou un organisme de contrôle bizarre en tout cas (on va rester politiquement correct...), et oui, elle est aujourd'hui malveillante, et n'a pas grand chose à faire des besoins des élèves.
Y a-t-il une solution ? Au quotidien : résister avec ses petits moyens, parce que l'on est expert des besoins des classes que l'on connaît !!! Et puis, maintenir l'exigence, parce que c'est ce qui fait tenir et qui donne du sens.
A long terme...

Pour le reste, ton indice augmentera mécaniquement, et te permettra peut-être de continuer à vivre à Paris (Ca dépend aussi d'autres paramètres comme l'évolution des loyers. Il n'y a pas tellement de visibilité là-dessus). C'est donc une question de patience.

Et non, tes loisirs ne sont pas ridicules : on a tous des passions improductives qui ne nous font pas vivre (il est sans doute illusoire de l'espérer) et c'est ce qui nous rend attachants, non ? Tu peux continuer à lire San-Antonio sans honte, :-D (mais personne ne ta paiera pour ça en revanche, mais ce n'est pas grave, si ?).

Continue à faire ce que tu aimes, garde l'œil ouvert et ignore les fâcheux.
L'année de stage est indigne et relève parfois quasiment de pratiques de bizutage...


Dernière édition par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 14:23, édité 2 fois
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par CarmenLR le Sam 11 Mar 2017 - 14:18
@trompettemarine a écrit:
@CarmenLR a écrit:

@trompettemarine a écrit: L'évolution de carrière est quasiment inexistante, il faut savoir profiter de toutes les opportunités possibles dans notre métier quand elles se présentent (mais sans vendre notre âme au diable.)

Attention tout de même à ne pas idéaliser les autres ministères dans lesquels les agents se posent les mêmes questions : avancement bloqué, compétences non reconnues, carrières d'exécutants ennuyeuses... Tout cela, entre autres, grâce au New Public Management et aussi grâce à (ou à cause de) d'une grave crise qui touche tout le monde du travail, public et privé... (Les oreilles qui traînent dans le métro et à la gym, ça rend triste, mais triste...)

Je me suis mal exprimée. Je ne parlais que de ce que je connaissais, l'éducation nationale : quelques khôlles respiratoires, quelques vacations à l'université (mais parfois certains étudiants sont plus faibles que des élèves de seconde : j'ai jeté l'éponge), un remplacement en prépa. inopiné, etc.

Quant on sait, après le sort du latin et du grec (digues brisées des langues de culture), ce qui attend probablement la littérature...
"La princesse de Clèves" de N.S. était la première salve... les autres ministères de droite ou de gauche achèveront le carnage, et jetterons du sel pour que rien ne repousse.
Mais je fais dévier le fil.

Je crains que tu n'aies raison et partage tes analyses.
Fahrenheit 451 n'est pas si loin...
Modulo
Modulo
Habitué du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Modulo le Sam 11 Mar 2017 - 14:57
Si on me permet la réflexion, on peut signaler que pour acquérir les 4 ans de fonction publique pour passer la plupart des concours internes, il n'y a pas que l'éducation nationale qui recrute des contractuels.

Et si tu comptes passer les IRA ou l'ENA, ça permet de voir comment ça se passe dans d'autres ministères.

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
FleurDuMal
FleurDuMal
Niveau 5

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par FleurDuMal le Sam 11 Mar 2017 - 15:08
Merci tout le monde ! =)
( ouf, on se retrouve sur un tas de points, preuve que je ne suis pas à la ramasse mais juste la preuve qu'on fait tout pour dégoûter les gens au lieu de les "chouchouter" ( ce qui devrait être le cas, puisqu'on manque de profs, nan ? Bref... )
En tout cas, il faut continuer la réflexion, les recherches, et voir si "y'a moyen", comme disent les élèves Wink


Remplacer ou enseigner en prépa, ou faire des colles : niet. Ca se fait au piston, et tous mes contacts à LLG sont... en retraite ( ou tenaient absolument à faire leurs khôlles, pour raisons financières ou par "tradition" ). En plus, on demande toujours de l'expérience, des relations, etc... Bref, je pourrais le faire, mais je n'ai plus le profil pour. Sans relations, c'est très dur ( j'ai connu plei nde gens qui l'ont fait ou ont voulu le faire : la seule "sélection", c'était connaître très bien tel ou tel prof ou telle ou telle administration... ) En plus, même si je suis bi-admissible à Ulm ( 17 en lettres et ... 20 en latin à l'oral ! ) , je ne suis pas normalienne.
Sans compter que je pense que les CPGE disparaîtront/se transformeront radicalement sous très très peu...
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Zagara le Sam 11 Mar 2017 - 15:12
Les gens qui disent que l'ENA est inaccessible sont des sans-ambitions : chaque année des agrégés sont reçus au concours interne. Je ne vois pas en quoi ce serait inaccessible, tant qu'on travaille dur et qu'on incorpore les attentes du jury (comme tout concours). Le concours de l'ENA n'est pas plus difficile que l'agrégation, il est simplement différent. Surtout, comme ils organisent une préparation interne, ça facilite le transfert.
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 8 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Gryphe le Sam 11 Mar 2017 - 15:17
@Zagara a écrit:Les gens qui disent que l'ENA est inaccessible sont des sans-ambitions

Ah, tu nous remontes le moral Zagara ! cheers

Perso, j'ai un tout petit peu d'ambition, mais clairement pas le niveau, j'ai été regarder...

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum