Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Zagara
Guide spirituel

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Zagara le Lun 13 Mar 2017 - 12:26
Soit dit en passant, tu as eu beaucoup de chance d'avoir des post-bacs pendant ton stage !
Le choc d'adaptation est bien pire avec des collégiens...
capucine42
capucine42
Érudit

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par capucine42 le Lun 13 Mar 2017 - 12:36
Non Zagara, pas forcément. J' ai eu du collège, des BTS, des bacs pros. Pour moi, le niveau le plus insupportable est le niveau BTS. Tout dépend. Mais en plus en BTS, le programme n' est pas littéraire. C' est l' enfer.

_________________
Age des enfants
avatar
archeboc
Sage

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par archeboc le Lun 13 Mar 2017 - 14:33
@Zagara a écrit:FleurDuMal : tu ne "mérites" rien de plus qu'un autre enseignant, donc tu auras ce qu'on te donnera dans le secondaire. Neutral Le fait d'être agrégée, ton classement, ta vertu (supposée) ; tout cela n'a rien à voir avec les postes qu'on te donnera. Un peu d'humilité ne ferait pas de mal... Des agrégés, il y en a des centaines chaque année, dont beaucoup au moins aussi méritants que toi.

Tous les enseignants mériteraient d'avoir des classes peuplés d'élèves travailleurs et respectueux des adultes. Il n'y a aucun problème d'humilité à le dire : si certains se résignent, tant pis pour eux, FleurDuMal a raison de penser du bien de lui-même.

En tant que contribuables, nous méritons tous que nos subsides servent à payer des enseignants qui enseignent au moins 95% du temps à des élèves capables de progresser. A partir du collège, les 20 à 40% de temps perdu en gestion de la discipline, et nos résultats piseux sont un vol de nos impôts, tout autant que les carambouilles des hommes politiques véreux. Il n'est pas plus sain de se résigner aux premiers qu'aux secondes.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Zagara le Lun 13 Mar 2017 - 14:39
Puisque cela ne vient pas contredire mon propos mais plutôt le renforcer, nous sommes d'accord. Tu as dû rater le "de plus qu'un autre enseignant" et seulement lire "tu ne "mérites" rien".
avatar
jésus
Habitué du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par jésus le Mar 14 Mar 2017 - 9:46
Bon, il y a le thème du système éducatif en thème de concours...avec en sous-thème la mesure de la performance du système éducatif, les acteurs du système, la réforme du rythme scolaire.
Sinon, les thèmes tournent sur le rôle de l'état en de politiques sociales, économie, performance des services publics, développement durable, organisation territoriale.
FleurDuMal
FleurDuMal
Niveau 5

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par FleurDuMal le Mar 14 Mar 2017 - 10:15
Avoir des BTS en stage = cadeau empoisonné !
Je ne vais pas (encore) fait dévier le fil à raconter les exploits des miens. Pour vous donner une idée, hier, sur deux heures de cours, je n'ai eu que 6 minutes effectives de silence ( j'ai chronométré ! ). Cette classe a déjà vfait craquer 2 profs de l'équipe, et pour ne pas leur donner le plaisir d'être la 3ème de la liste, j'envisage même d'exercer mon droit de retrait.

N'en déplaise à certains, un concours de prof, quel qu'il soit, c'est fait pour enseigner, et non pas pour dresser des fauves. Je demande le respect, ni plus, ni moins. Ca a l'air d'en choquer certains ici ( " tu n'es qu'un pion ", "faut accepter", "c'est comme ça", "maintenant, c'est comme ça partout"....) Si vous tolérez, tant mieux pour vous. Moi, on m'avait appris qu'un professeur servait à enseigner, pas à faire la police ( ou alors, ponctuellement, mais pas au point de ne "faire cours" que 6 minutes sur deux heures ! )

Par ailleurs, vous serez gentils d'arrêter de me soupçonner de mépriser les certifiés ou autres, alors qu'un de mes parents enseigne en lycée pro ( et ouais, carrément...) et que je respecte énormément mes collègues CAPLP et CAPES ( je suis dans un lycée polyvalent, on a tous les profils ). Je parlais, dans mon premier message, de mon cas personnel, et effectivement, j'ai l'agreg. S'il ne faut même pas le signaler sur un forum qui parle de reconversions (donc CV, "profil"...), j'en suis désolée. J'ai fait un rapide résumé de mon parcours scolaire pour vous aider à comprendre mon profil et ma situation, pas pour avoir droit à de la psychologie de comptoir ou être soupçonnée d'être une princesse en manque de repères. C'est bien mal me connaître !

Quant à ceux qui écrivent carrément (je résume) : " L' EN ne t'a pas attendue, l'EN n'a pas beosin de toi" (en gros)... mais qui a dit que je demandais la Lune ? Que l'ESPE me foute la paix ( il n'y a pas d'autre mot...), qu'on me laisse faire à ma sauce, que les élèves ne parlent pas tous en même temps ( et surtout pas en même temps que moi...), c'est tout ce que je demande ! Ai-je dit que je voulais les meilleures classes de France et de Navarre avec des élèves parfaits ? Jamais de la vie.
Dans l'absolu, je me moque pas mal d'avoir des élèves bons / moyens/ moins bons... du moment que leur motivation et que leur comportement tiennnet à peu près la route.

Zagara
Zagara
Guide spirituel

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Zagara le Mar 14 Mar 2017 - 10:28
Bienvenue dans l'école du XXIe siècle. Smile
Le plus sage étant de faire le dos rond jusqu'à trouver un poste où on est bien. L'ESPE ne dure qu'un an et à un moment on tombe bien sur un établissement sympa.
avatar
jésus
Habitué du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par jésus le Mar 14 Mar 2017 - 11:49
Oui, c'est un état de fait, mais là quand les conditions minimales pour enseigner sont désormais le fait de la chance de tomber ou pas sur un établissement acceptable...
J'ai envie de dire que c'est vraiment triste d'accepter ce jeu où la chance tiens office de règle du jeu...
Tout le monde n'a pas la même patience face à la résignation ou tout simplement l'attente.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Reine Margot le Mar 14 Mar 2017 - 12:03
FdM tu as raison, aucun prof ne devrait avoir à faire face à tout ce que tu décris. Simplement tu ne pourras pas changer l'EN seule, et si tu n'acceptes pas cet état de fait tu t'épuiseras vite (dit celle qui parlait comme toi il y a 10 ans et qui a fini par partir, usée).

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Lefteris
Lefteris
Empereur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Lefteris le Mar 14 Mar 2017 - 12:47
@FleurDuMal a écrit:Avoir des BTS en stage = cadeau empoisonné !
Je ne vais pas (encore) fait dévier le fil à raconter les exploits des miens. Pour vous donner une idée, hier, sur deux heures de cours, je n'ai eu que 6 minutes effectives de silence ( j'ai chronométré ! ). Cette classe a déjà vfait craquer 2 profs de l'équipe, et pour ne pas leur donner le plaisir d'être la 3ème de la liste, j'envisage même d'exercer mon droit de retrait.

N'en déplaise à certains, un concours de prof, quel qu'il soit, c'est fait pour enseigner, et non pas pour dresser des fauves. Je demande le respect, ni plus, ni moins. Ca a l'air d'en choquer certains ici ( " tu n'es qu'un pion ", "faut accepter", "c'est comme ça", "maintenant, c'est comme ça partout"....)  Si vous tolérez, tant mieux pour vous. Moi, on m'avait appris qu'un professeur servait à enseigner, pas à faire la police ( ou alors, ponctuellement, mais pas au point de ne "faire cours" que 6 minutes sur deux heures ! )
Tu as tout à fait raison, moi aussi j'exige le silence, je trouve inadmissible le laxisme de l'EN (seconde carrière) , j'ai découvert un de splus grands scandales de la République . Mais il faut voir la réalité : tu entres dans un univers déjà en décomposition. La demande de silence entraîne parfois, le conflit violent (hier , je me suis fait insulter pour ça, je demande un conseil de discipline et je n'accepte plus cette élève en cours). La demande de travail aussi peut amener à des bras de fer terribles, à des mises en causes, y compris par les parents. Et ce qu'il faut savoir, c'est que ce que tu entends à l'ESPE est parfois, et même souvent, mis en pratique : on te donne tort face aux élèves, "pas de vagues", etc.J'ai vu par exemple un élève exclu ramené en classe par la principale sous les applaudissements des autres, qui à partir de là ont créé un véritable cauchemar au professeur concerné.
Sache donc que tu es partie pour un combat permanent. le droit de retrait, il ne te sera pas reconnu parce que les élèves essayent de te faire craquer. On te mettra plutôt en cause, comme un de mes collègues en ce moment qui fait face à une ligue de parents-consommateurs (et que je défends syndicalement, il a désormais le rectorat sur le dos). Il faut savoir le combat épuisant qui se présente devant toi, et savoir que la littérature, tu n'en feras quasiment jamais dans l'exercice de ton métier, sauf à tirer le bon lot par chance, dans un excellent établissement. Ailleurs, rien n'est plus mérprisé Nos élèves sont imprégnés de "l'air du temps" ("ça sert à rien", "ils sont morts", etc....). .Ce n'est pas admettre la chose que de dire tout ça.


Dans l'absolu, je me moque pas mal d'avoir des élèves bons / moyens/ moins bons... du moment que leur motivation et que leur comportement tiennent à peu près la route.
Mais ce que je souligne, c'est déjà un très très grand luxe ! Simplement le comportement, même pas la motivation, je signe à deux mains !  Une bonne décennie  d'EN, et je compte sur les doigts de la main les classes simplement supportables. Il faut vraiment prendre énormément de recul sur ce métier, se garder du temps libre, avoir d'autres centres d'intérêt sinon, c'est la souffrance morale assurée.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
jésus
Habitué du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par jésus le Mar 14 Mar 2017 - 13:36
Oui, le droit de retrait. Je l'avais demandé pour de vraies menaces de sécurité, et il m'a été refusé. Lors des derniers jours de cours, des élèves étaient venus faire exploser des pétards de gros calibres à proximité de moi et des élèves. J'avais eu des menaces de récidive. Mais non...
capucine42
capucine42
Érudit

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par capucine42 le Mar 14 Mar 2017 - 19:40
Personnellement je t' ai dit que tu n' étais qu' un pion aux yeux de l' administration pour te prévenir et pas pour dire que c' est normal et qu' il faut se résigner à tout et n' importe quoi. Je t' assure qu' en début de carrière, tu ne peux même pas avoir idée du mépris de ces gens pour toi. Quant à ton concours, il ne va émouvoir personne parmi ta hiérarchie , bien au contraire, car le savoir disciplinaire est l' ennemi de la compétence et de la pédagogie qui tourne à creux et à vide. Ce que je dis là n' est que mon avis personnel. Il ne te reste qu' à trouver un établissement dans lequel tes collègues, ta direction, tes élèves reconnaitront qu' ils ont besoin de tes savoirs car il y a une limite tout de même dans cette course à la médiocrité que nous vivons aujourd'hui.
Ce n' est, bien sûr, que mon avis personnel. Je ne te dis pas de te résigner mais bien au contraire, je pense que dans la situation actuelle, se résigner est criminel et je pense même que l' on ne sauvera ce qui est à sauver que par l' exigence disciplinaire. En revanche, on n' exerce pas son droit de retrait si on n' est pas en danger physiquement.

_________________
Age des enfants
avatar
elisa18
Habitué du forum

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par elisa18 le Mar 14 Mar 2017 - 22:08
J'approuve complètement le début du message de Capucine!
Lefteris
Lefteris
Empereur

Déçue de l'IRA... réfléchissez bien ! - Page 11 Empty Re: Déçue de l'IRA... réfléchissez bien !

par Lefteris le Mer 15 Mar 2017 - 0:25
FdM , Capucine a raison, elle te dit ce qui est, pas ce qu'elle accepte ou souhaite. J'ajoute qu' outre les gens qui jalousent les agrégés, parfois en silence, parfois non (et ayant été certifié j'en ai entendu se lâcher) il existe même des gens vraiment hostiles aux agrégés, et parmi les CDE aussi . J'ai au moins deux cas immédiatement en tête, du fait de mes activités personnelles ou syndicales, dont une qui se "paie" quand elle le peut un stagiaire agrégé. Donc n'attends pas forcément de bonnes classes pour cette raison. Ca peut arriver, mais on peut aussi te bizuter, il y a des équipes dans certains établissements, qui peuvent être des clans, et font la pluie et le beau temps.
Même constat sur le mépris de ceux qui gèrent : pour avoir eu beaucoup à faire à eux dans mon histoire de reclassement, je ne pourrais te résumer ce que j'ai eu à subir : paroles déplacées, refus de répondre, indifférence totale à ma situation voire jubilation. Il m'a fallu recourir, médiateur et tout le tralala, pour un truc finalement tout simple.
Et quand tu entends certains exécutants parler des enseignants, tu comprends qu'ils l'ont entendu au-dessus d'eux . Le syndrome du valet de comédie qui épouse l'arrogance du maître, je ne te fais pas un dessin.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum