Couteaux, insultes and co!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Couteaux, insultes and co!

Message par Lorely le Mer 27 Mai 2009 - 13:52

J'écris ce message suite à un ras-le-bol de tout ce qui se passe actuellement dans les établissements. Entre les menaces au couteau, les insultes et le fait que maintenant, les enseignants ne peuvent plus enseigner sereinement, j'en viens à me dire qu'on ne peut pas continuer comme ca. Mais j'ai l'impression que je suis la seule à me dire cela.
Pourquoi continuer à faire cours quand une de nos collègues se fait poignarder?
Pourquoi conserver un enseignement gratuit quand 70% de nos élèves se moquent des profs et de leurs cours???
Vous devez peut-être me trouver radicale, mais je trouve que tout cela est très grave, et que si on laisse faire, bientôt un prof y laissera sa peau...

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par minnie le Mer 27 Mai 2009 - 13:56

Mais il y a déjà des profs qui y laissent leur peau si on compte les dépressions et les suicides.
Pour être honnête je pense exactement comme toi et pratique activement la politique de l'autruche.
Minnie, qui se balade avec une minerve parce que ce quotidien la ronge physiquement.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Lorely le Mer 27 Mai 2009 - 14:00

Ca me désole au plus haut point... pale

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Mermoz le Mer 27 Mai 2009 - 14:02

je suis d'accord, mais que faire concrètement??

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Lorely le Mer 27 Mai 2009 - 14:04

Ben quand je pense qu'il y a eu une grève hier... ct même pas pour ces revendications là... Pourquoi les syndicats n'appellent pas à la grève quand les professeurs se font agresser?

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Daphné le Mer 27 Mai 2009 - 14:16

Il existe un droit de retrait dans chaque établissement pour ce genre de situation.
Faire grève à chaque agression ?? Difficilement gérable je crois, il faut un préavis pour faire grève, donc l'émotion retomberait.
Et puis on serait en grève tous les jours en ce moment Twisted Evil

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Victoria le Mer 27 Mai 2009 - 14:20

J'enseigne depuis 4 ans seulement et je me sens déjà usée ! Je sais parfaitement que je ne pourrai pas exercer ce métier jusqu'à la retraite... Je commence à avoir peur pour ma santé mentale ! Comment serai-je dans 10 ans ? A force de me sentir insultée par les élèves et de subir quotidiennement cette violence sourde qui s'installe dans mes classes, j'ai des douleurs terribles au dos et je me sens moralement très fatiguée... J'ai l'impression que ces 4 années d'enseignement ont vampirisé toute mon énergie et pourtant je me passionne pour mon métier, j'aime transmettre et je crois avoir les qualités humaines pour faire une bonne enseignante... mais les rapports de force m'épuisent ! Tais-toi, retourne-toi, ne mets pas tes pieds sur la chaise, tiens-toi correctement, ne te lève pas sans permission, surveille ton langage, ne mets pas ton sac sur les genoux, ne réponds pas, etc. etc. etc. Sans compter les colles, rapports, punitions et autres joyeusetés ! Quelle lassitude ! La situation changera-t-elle un jour ? Les enseignants continueront-ils à taire, à subir, à banaliser ce qu'ils subissent ? Les syndicats prennent-ils le problème à bras le corps ? L'état de nos collèges est désastreux et l'enseignement qu'on tente d'y délivrer n'est qu'une mascarade : on sauve les apparences ! Dire que nous formons les hommes et les femmes de demain, eh bien, cette société future donne froid dans le dos ! Il y a urgence !

Victoria
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Audrey le Mer 27 Mai 2009 - 14:21

J'ai la chance de ne jamais avoir été confrontée à la violence dans mon travail... mon collège est tranquille....

Je constate cependant que malgré ce calme, les actes de violence entre les élèves augmentent très nettement de mois en mois, les élèves eux-mêmes en sont conscients et en parlent. J'ai même eu droit dans une copie de brevet blanc de rédaction à une phrase du genre " Il suffit de passer le coin d'un préfa pour tomber sur des élèves qui s'attrapent..". Il y a deux semaines, des élèves en sont carrément venus aux mains en cours, et l'un d'eux s'est retrouvé avec le cuir chevelu ouvert (bon, y a en plus un problème avec une collègue qui ne gère absolument pas ses classes, mais c'est un autre débat..). Le jeu favori des gamins dans la cour est de se battre pour rire, et même si ça a toujours existé, je vois leurs gestes devenir de plus en plus violents et perdre toute retenue, sans que les élèves soient conscients des risques qu'ils prennent.

Alors oui, je me dis que même dans mon petit collège tranquille de l'Ain, cela pourrait sans doute passer au seuil supérieur, surtout que l'on sent déjà des tensions monter entre les diverses "communautés" d'élèves (turcs, marocains, algériens..et ceux qui restent..c'est moche à dire, mais c'est ce qui se passe..). La violence verbale contre les enseignants est déjà présente, je pense qu'il ne suffirait pas de grand chose, du moins si ma direction ne prend pas conscience des alertes qu'on lui transmet, pour que cette violence devienne physique. Mais bon, quand lors de notre dernière AG, on a demandé à notre principal s'il était conscient de la montée du communautarisme et ce qu'il contait faire à ce propos, il a déclaré que ce problème ne le frappait pas...et que le cas échéant, il faudrait simplement faire en sorte "d'intégrer pleinement les parents à la communauté éducative". Ouais... sauf que ces parents s'en foutent la plupart du temps.

Alors oui, on fait quoi, nous pauvres profs qui sommes au front tous les jours?

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Audrey le Mer 27 Mai 2009 - 14:28

Nous avons effectivement menacé une fois d'exercer notre droit de retrait si un élève qui avait tenu des propos insultants à une collègue ("tu vas la bouger de là ta sale chatte?!?) ne passait pas en conseil de discipline. La réaction a été immédiate de la part de la direction, qui dans un premier temps voulait simplement renvoyer l'élève 3 jours, sous prétexte que c'était un élève de SEGPA: les convocations du conseil sont parties dans la journée...

Mais ça prouve une fois de plus que nous sommes obligés de batailler seuls, sans soutien de nos dirigeants, pour assurer simplement des conditions de travail décentes et sûres.

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Lorely le Jeu 28 Mai 2009 - 17:46

@Audrey a écrit:Alors oui, on fait quoi, nous pauvres profs qui sommes au front tous les jours?
Ben oui, il est bien là le problème!!! Je me sens très démunie face à la question... Et en même temps, je ne me vois pas travailler dans ces conditions 40 années!!!!!!!!
A d'autres!!!!!!

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Nestya le Jeu 28 Mai 2009 - 18:01

@Lorely a écrit:J'écris ce message suite à un ras-le-bol de tout ce qui se passe actuellement dans les établissements. Entre les menaces au couteau, les insultes et le fait que maintenant, les enseignants ne peuvent plus enseigner sereinement, j'en viens à me dire qu'on ne peut pas continuer comme ca. Mais j'ai l'impression que je suis la seule à me dire cela.
Pourquoi continuer à faire cours quand une de nos collègues se fait poignarder?
Pourquoi conserver un enseignement gratuit quand 70% de nos élèves se moquent des profs et de leurs cours???
Vous devez peut-être me trouver radicale, mais je trouve que tout cela est très grave, et que si on laisse faire, bientôt un prof y laissera sa peau...

Comme je te comprends! encore aujourd'hui, je rentre usée. C'est surtout la matinée qui a été usante: bagarre dans les couloirs que j'ai du interrompre, élève qui refuse de me donner son carnet, élève qui menace de mort un autre élève, élève de 5ème qui s'en prend à un CM2 venu visiter le collège avec sa classe, élève de 3ème qui se cache pour ne pas venir en cours...
Résultat de la journée: une exclusion, 5h de retenue, rapports en série...
Et le coup de grâce: l'assistante sociale qui me dit à midi qu'on va avoir une nouvelle élève qui a été exclue de son ancien collège pour avoir donné un coup de couteau à un autre élève (il parait que c'était relaté dans la presse locale). affraid

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par lafilledelair le Jeu 28 Mai 2009 - 18:27

Moi, ce qui me navre, c'est que l'on nous assure que ces incidents sont rares. Or, je pense que c'est surtout une question de chance si personne n'est mort pour l'instant... Si j'en juge par ce qui se passe dans mon établissement (en zep, certes, mais pas si terrible a priori), je crois que le port d'armes blanches n'est pas si rare. Chez nous, un élève a été exclu définitivement l'année dernière après avoir voulu en découdre avec une autre élève. Il lui a seulement égratigné le cou, il n'a pas eu le temps de l'égorger grâce à l'intervention d'un surveillant affraid Cette année, un élève est venu avec un couteau, pas n'importe lequel, vous savez un couteau à plusieurs lames, de quoi retirer les tripes pale Là encore, c'était pour un règlement de comptes avec un autre élève mais il avait eu la mauvaise idée de montrer son arme à certains gamins tellement choqués qu'ils ont averti le Principal.
Je me souviens avoir eu une discussion il y a quelques années avec une élève charmante, bien sous tous rapports, qui m'expliquait qu'elle venait toujours avec un couteau à l'école, pour se défendre. Et les autres gamines d'acquiescer en disant qu'elles en faisaient autant, que c'était obligatoire si elles voulaient avoir la paix...
Bon, je passe sur les professeurs agressés, et même le principal adjoint. Nul besoin de couteau : un élève, même pas trop costaud, peut faire des dégâts s'il pète un câble...
Et puis, il y a les petites violences de tous les jours, constantes, épuisantes : le manque de respect, le conflit permanent pour mettre les élèves au travail. De plus en plus, le professeur est considéré comme un ennemi par ses élèves, tout simplement parce qu'il veut les faire travailler... Suspect

lafilledelair
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par Lorely le Jeu 28 Mai 2009 - 18:35

@lafilledelair a écrit:De plus en plus, le professeur est considéré comme un ennemi par ses élèves, tout simplement parce qu'il veut les faire travailler... Suspect
Pas facile sachant ça de garder la foi...

Lorely
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteaux, insultes and co!

Message par kensington le Ven 29 Mai 2009 - 21:14

Lorely, je partage complètement ton ras-le-bol et ton inquiétude. Et je trouve que Victoria résume très bien la situation même si certains collèges échappent aux plus gros problèmes, mais pour combien de temps encore?

@Victoria a écrit:L'état de nos collèges est désastreux et l'enseignement qu'on tente d'y délivrer n'est qu'une mascarade : on sauve les apparences ! Dire que nous formons les hommes et les femmes de demain, eh bien, cette société future donne froid dans le dos ! Il y a urgence !

Il y a bien sûr les problèmes de violence dont on parle tant en ce moment. Au-delà des incidents ponctuels (dramatiques bien sûr) il y a une culture de la violence, du rapport de force, du conflit qui s'installe chez les jeunes je trouve et plus seulement dans les quartiers difficiles.
Il y a la culture jeune relayée, alimentée en partie par les nouvelles technologies (portables, jeux vidéo, internet) qui enferme nos élèves dans une bulle nombriliste qui vise le plaisir immédiat à volonté.
Et puis, surement une conséquence de ce qui précède, il y a ce mépris souvent pour le savoir, l'éducation, la culture.

Bon,on pourrait développer pendant des pages; certains en ont écrit des livres!
C'est en tout cas en effet bien inquiétant. Et ce qui l'est encore plus, c'est l'indifférence quasi générale dans laquelle tout ceci se développe. Reste à tenter de résister quotidiennelnet dans nos classes mais c'est vrai que c'est parfois usant!

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum