Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par e-Wanderer le Dim 22 Mar 2015 - 12:21

@PauvreYorick a écrit:
@grandesvacances a écrit: Oui, bon ben j'hésitais mais là je n'hésite plus : demain je vais voter blanc.
Ah ça, faut dire que le timing est vraiment idéal.

À ce niveau je crois qu'on peut parler de stupidité.
Au contraire, c'est merveilleux : une fois que les départements auront basculé du côté du FN, le PS fera peut-être la réforme territoriale qu'il rechigne à faire tant qu'il y a des copains à recaser…
Vous voyez, il faut toujours positiver !

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Pseudo le Dim 22 Mar 2015 - 12:58

@nigousse a écrit:Il y a quelque chose que je ne comprends pas à la lecture de l'article:cette indemnité est-elle versée à tous ceux qui perdent leur poste ou seulement à ceux se retrouvant " sans rien"? Imaginons un élu fonctionnaire qui retrouve son poste, il retrouve son traitement, dans ce cas il n'a pas besoin de cette indemnité. Mais dans le cas d'une personne dont c'était la seule source de revenus ( ça me semble peu probable quand même) cette indemnité s’apparenterait à une indemnité chômage. Ce n'est pas très clair.

"Ils doivent en outre répondre aux conditions suivantes :

leur mandat a pris fin lors du renouvellement général de leur assemblée ou, pour les membres des conseils généraux, lors du renouvellement d’une série sortante ;
être inscrit à Pôle emploi ou avoir repris une activité professionnelle leur procurant des revenus inférieurs aux indemnités de fonction perçues au titre de la dernière fonction élective."

http://www.collectivites-locales.gouv.fr/garanties-accordees-aux-elus-locaux-a-lissue-mandat


_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Leclochard le Dim 22 Mar 2015 - 15:05

@fracflo a écrit:Ahurissant de lire des réactions aussi puériles.
Oui, avoir des responsabilités politiques, c'est dur, c'est vraiment dur.

C'est tellement dur que les élus cumulent les mandats et que les élections font le plein de candidats.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Handsome Devil le Dim 22 Mar 2015 - 16:10

Déjà, rien que le terme d'indemnisation montre bien à quel point leur perception de leurs devoirs et de leur rôle est incohérente. De quoi devrait-on les indemniser ? Du manque à gagner provoqué par leur temps passé à exercer leur mandat ? Pour la précarité du poste d'élu ?

La collectivité ne doit aucun soutien financier à des élus qui ne sont plus en poste, très souvent justement parce que les électeurs les ont mis dehors à cause de leur incompétence. S'ils veulent toucher quelque chose, la seule solution valable c'est qu'ils épargnent ou souscrivent une assurance sur la perte de leur mandat.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par egomet le Dim 22 Mar 2015 - 16:13

Quelle compagnie serait assez folle pour les assurer sur la perte de leur mandat?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Handsome Devil le Dim 22 Mar 2015 - 16:38

Alors que les Français ont les poches pleines, bien entendu ! Smile

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Thalia de G le Dim 22 Mar 2015 - 17:16

@Leclochard a écrit:
@fracflo a écrit:Ahurissant de lire des réactions aussi puériles.
Oui, avoir des responsabilités politiques, c'est dur, c'est vraiment dur.

C'est tellement dur que les élus cumulent les mandats et que les élections font le plein de candidats.
Parce qu'ils ont le sens du sacrifice ! Twisted Evil

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par palomita le Dim 22 Mar 2015 - 18:09

Et qu'ils ne font pas ça pour l'argent araignée

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Siggy le Dim 22 Mar 2015 - 23:39

@palomita a écrit:Et qu'ils ne font pas ça pour l'argent araignée

La gauche a peu de chance de représenter la majorité dans les années à venir, ils prennent ce qu'ils peuvent avant de partir... (vision pessimiste humhum ).

Siggy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Sphinx le Lun 23 Mar 2015 - 15:07

Incroyable. J'ai cru que c'était un titre du Gorafi Shocked mais donc c'est vraiment vrai ? Avec les retraites mirobolantes et cumulées qu'ils touchent déjà ? Pour les quelques misérables % qui ne rejoignent pas un poste de fonctionnaire, une grande entreprise ou un cabinet d'avocat à la sortie, Pôle Emploi c'est bon pour les chiens, pour le bas peuple ?

@PauvreYorick a écrit:
À ce niveau je crois qu'on peut parler de stupidité.

Quel serait l'équivalent politique du Darwin Award ? bounce

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Pseudo le Lun 23 Mar 2015 - 15:36

@Siggy a écrit:
@palomita a écrit:Et qu'ils ne font pas ça pour l'argent araignée

La gauche a peu de chance de représenter la majorité dans les années à venir, ils prennent ce qu'ils peuvent avant de partir... (vision pessimiste humhum ).

Apparemment ça ne fonctionnera pas pour eux, c'est voté pour janvier prochain. Trop tard, donc. Non content de perdre les élections, ils soignent leurs successeurs Laughing

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Pseudo le Lun 23 Mar 2015 - 15:37

@Sphinx a écrit:Incroyable. J'ai cru que c'était un titre du Gorafi Shocked mais donc c'est vraiment vrai ? Avec les retraites mirobolantes et cumulées qu'ils touchent déjà ? Pour les quelques misérables % qui ne rejoignent pas un poste de fonctionnaire, une grande entreprise ou un cabinet d'avocat à la sortie, Pôle Emploi c'est bon pour les chiens, pour le bas peuple ?

On nous explique qu'il n'ont pas droit aux indemnités chômage. D'un autre coté, c'est normal, ce n'est pas un métier, élu.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Sphinx le Lun 23 Mar 2015 - 15:38

Mais ils doivent bien y avoir droit s'ils ont exercé un métier avant.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par egomet le Dim 29 Mar 2015 - 10:02

Quelques précisions sur cette loi, apparemment pas si grave que ça.

Ou peut-être que si...

http://www.contrepoints.org/2015/03/28/202521-mea-culpa

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Maieu le Ven 3 Avr 2015 - 11:41

Il faut lire l’article en entier pour comprendre les intentions du vote et les arguments.
Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des réactions (épidermiques) qui envoient comme message principal : les politiques constituent une caste privilégiée. Encore moins d’accord avec les jugements moraux (la honte).

Je ferai remarquer que chacun de nous a la possibilité de prendre une carte dans un parti, de militer, de vouloir se présenter à une élection, d’être éventuellement élu en mettant entre parenthèse son statut d’enseignant et d’être battu un jour.
Je ferai également remarquer que le statut d’homme ou de femme politique ne se transmet pas, mais qu’il se conquiert en particulier par le suffrage universel, qu’aucun(e)(e) citoyen(e) n’est obligé(e) de voter, ni de voter pour tel(le) ou tel(le) mais qu’il ou elle le fait librement.

Enfin, les critiques et les appréciations que j’ai lues sont, pour la plupart, dans leur tonalité et leur esprit, analogues à celles qui sont généralement faites à propos des enseignants par ceux qui ne voient de notre profession que ce qu’ils considèrent comme des avantages de privilégiés.

Il me semble que le discours critique principal sur la politique devrait porter non sur les individus - ils ne sont que comme nous - mais sur la notion de « pouvoir ».
Et nous, professeurs, sommes aussi détenteurs de pouvoir.



Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 3 Avr 2015 - 11:50

Croire que n'importe qui peut se présenter à des élections avec la moindre chance, ou débarquer dans un parti et en devenir facilement le candidat à des élections, c'est vraiment faire preuve d'une naïveté touchante. Malheureusement, la "démocratie représentative" française ne fonctionne pas de façon aussi transparente. La société politique a ses codes, il faut les connaître et les respecter pour y entrer.

PS: penser que les enseignants sont détenteurs de pouvoir me conforte dans l'hypothèse de la naïveté touchante.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Leclochard le Ven 3 Avr 2015 - 12:15

@Maieu a écrit:Il faut lire l’article en entier pour comprendre les intentions du vote et les arguments.
Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des réactions (épidermiques) qui envoient comme message principal : les politiques constituent une caste privilégiée. Encore moins d’accord avec les jugements moraux (la honte).

Je ferai remarquer que chacun de nous a la possibilité de prendre une carte dans un parti, de militer, de vouloir se présenter à une élection, d’être éventuellement élu en mettant entre parenthèse son statut d’enseignant et d’être battu un jour.
Je ferai également remarquer que le statut d’homme ou de femme politique ne se transmet pas, mais qu’il se conquiert en particulier par le suffrage universel, qu’aucun(e)(e) citoyen(e) n’est obligé(e) de voter, ni de voter pour tel(le) ou tel(le) mais qu’il ou elle le fait librement.

Enfin, les critiques et les appréciations que j’ai lues sont, pour la plupart, dans leur tonalité et leur esprit, analogues à celles qui sont généralement faites à propos des enseignants par ceux qui ne voient de notre profession que ce qu’ils considèrent comme des avantages de privilégiés.

Il me semble que le discours critique principal sur la politique devrait porter non sur les individus - ils ne sont que comme nous - mais sur la notion de « pouvoir ».
Et nous, professeurs, sommes aussi détenteurs de pouvoir.

L'adverbe "librement" n'a pas de sens en politique. On a maints exemples historiques qui montrent qu'élire ses dirigeants ne signifie pas qu'on soit en démocratie. Ne serait-ce que parce qu'on choisit parmi ceux qu'on nous propose. Or, 1- ce sont souvent les mêmes qui se présentent et se représentent encore et encore (parfois même après avoir échoué !). 2- ils ne sont nullement tenus de respecter leurs engagements ou de réussir.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Maieu le Ven 3 Avr 2015 - 14:19

@Leclochard a écrit:
@Maieu a écrit:Il faut lire l’article en entier pour comprendre les intentions du vote et les arguments.
Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des réactions (épidermiques) qui envoient comme message principal : les politiques constituent une caste privilégiée. Encore moins d’accord avec les jugements moraux (la honte).

Je ferai remarquer que chacun de nous a la possibilité de prendre une carte dans un parti, de militer, de vouloir se présenter à une élection, d’être éventuellement élu en mettant entre parenthèse son statut d’enseignant et d’être battu un jour.
Je ferai également remarquer que le statut d’homme ou de femme politique ne se transmet pas, mais qu’il se conquiert en particulier par le suffrage universel, qu’aucun(e)(e) citoyen(e) n’est obligé(e) de voter, ni de voter pour tel(le) ou tel(le) mais qu’il ou elle le fait librement.

Enfin, les critiques et les appréciations que j’ai lues sont, pour la plupart, dans leur tonalité et leur esprit, analogues à celles qui sont généralement faites à propos des enseignants par ceux qui ne voient de notre profession que ce qu’ils considèrent comme des avantages de privilégiés.

Il me semble que le discours critique principal sur la politique devrait porter non sur les individus - ils ne sont que comme nous - mais sur la notion de « pouvoir ».
Et nous, professeurs, sommes aussi détenteurs de pouvoir.

L'adverbe "librement" n'a pas de sens en politique. On a maints exemples historiques qui montrent qu'élire ses dirigeants ne signifie pas qu'on soit en démocratie. Ne serait-ce que parce qu'on choisit parmi ceux qu'on nous propose. Or, 1- ce sont souvent les mêmes qui se présentent et se représentent encore et encore (parfois même après avoir échoué !). 2- ils ne sont nullement tenus de respecter leurs engagements ou de réussir.

Où "librement" a-t-il un sens qu'il n'ait pas en politique ? Ou, si vous préférez, quelle définition proposez vous de la liberté des individus qui soit incompatible avec la vie politique ?

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par benjy_star le Ven 3 Avr 2015 - 17:10

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Croire que n'importe qui peut se présenter à des élections avec la moindre chance, ou débarquer dans un parti et en devenir facilement le candidat à des élections, c'est vraiment faire preuve d'une naïveté touchante. Malheureusement, la "démocratie représentative" française ne fonctionne pas de façon aussi transparente. La société politique a ses codes, il faut les connaître et les respecter pour y entrer.

PS: penser que les enseignants sont détenteurs de pouvoir me conforte dans l'hypothèse de la naïveté touchante.
J'aurais pas mieux dit...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 3 Avr 2015 - 17:11

@benjy_star a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Croire que n'importe qui peut se présenter à des élections avec la moindre chance, ou débarquer dans un parti et en devenir facilement le candidat à des élections, c'est vraiment faire preuve d'une naïveté touchante. Malheureusement, la "démocratie représentative" française ne fonctionne pas de façon aussi transparente. La société politique a ses codes, il faut les connaître et les respecter pour y entrer.

PS: penser que les enseignants sont détenteurs de pouvoir me conforte dans l'hypothèse de la naïveté touchante.
J'aurais pas mieux dit...

topela

Content qu'on puisse être d'accord parfois! alatienne

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Handsome Devil le Ven 3 Avr 2015 - 19:14

@Maieu a écrit:Il faut lire l’article en entier pour comprendre les intentions du vote et les arguments.
Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des réactions (épidermiques) qui envoient comme message principal : les politiques constituent une caste privilégiée. Encore moins d’accord avec les jugements moraux (la honte).
Quelles réactions épidermiques ? Merci de répondre à nos arguments réels plutôt que de les balayer d'un revers de main.

Je ferai remarquer que chacun de nous a la possibilité de prendre une carte dans un parti, de militer, de vouloir se présenter à une élection, d’être éventuellement élu en mettant entre parenthèse son statut d’enseignant et d’être battu un jour.
Je ferai également remarquer que le statut d’homme ou de femme politique ne se transmet pas, mais qu’il se conquiert en particulier par le suffrage universel, qu’aucun(e)(e) citoyen(e) n’est obligé(e) de voter, ni de voter pour tel(le) ou tel(le) mais qu’il ou elle le fait librement.
Je ferai remarquer en retour que tout le monde n'a pas nécessairement envie de régenter la vie des autres et de les déposséder de leur liberté et de leurs revenus. Il est devenu nécessaire d'exercer une vigilance accrue (je dirai même une méfiance de principe) devant le dirigisme ambiant pour protéger ce qui reste des droits fondamentaux.

Enfin, les critiques et les appréciations que j’ai lues sont, pour la plupart, dans leur tonalité et leur esprit, analogues à celles qui sont généralement faites à propos des enseignants par ceux qui ne voient de notre profession que ce qu’ils considèrent comme des avantages de privilégiés.
Je n'ai pas encore vu d'enseignants décider unilatéralement de leur rémunération et de leurs avantages.

Il me semble que le discours critique principal sur la politique devrait porter non sur les individus - ils ne sont que comme nous - mais sur la notion de « pouvoir ».
Et nous, professeurs, sommes aussi détenteurs de pouvoir.
Relis mes interventions, ce sont essentiellement des critiques d'un système institutionnel qui crée effectivement des politiciens de carrière et qui est tellement ancré qu'aucune voix discordante ne remet en cause la nature clairement antidémocratique de cet aménagement financier.

Handsome Devil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par kero le Ven 3 Avr 2015 - 20:53

@Leclochard a écrit:
@Maieu a écrit:Il faut lire l’article en entier pour comprendre les intentions du vote et les arguments.
Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble des réactions (épidermiques) qui envoient comme message principal : les politiques constituent une caste privilégiée. Encore moins d’accord avec les jugements moraux (la honte).

Je ferai remarquer que chacun de nous a la possibilité de prendre une carte dans un parti, de militer, de vouloir se présenter à une élection, d’être éventuellement élu en mettant entre parenthèse son statut d’enseignant et d’être battu un jour.
Je ferai également remarquer que le statut d’homme ou de femme politique ne se transmet pas, mais qu’il se conquiert en particulier par le suffrage universel, qu’aucun(e)(e) citoyen(e) n’est obligé(e) de voter, ni de voter pour tel(le) ou tel(le) mais qu’il ou elle le fait librement.

Enfin, les critiques et les appréciations que j’ai lues sont, pour la plupart, dans leur tonalité et leur esprit, analogues à celles qui sont généralement faites à propos des enseignants par ceux qui ne voient de notre profession que ce qu’ils considèrent comme des avantages de privilégiés.

Il me semble que le discours critique principal sur la politique devrait porter non sur les individus - ils ne sont que comme nous - mais sur la notion de « pouvoir ».
Et nous, professeurs, sommes aussi détenteurs de pouvoir.

L'adverbe "librement" n'a pas de sens en politique. On a maints exemples historiques qui montrent qu'élire ses dirigeants ne signifie pas qu'on soit en démocratie. Ne serait-ce que parce qu'on choisit parmi ceux qu'on nous propose. Or, 1- ce sont souvent les mêmes qui se présentent et se représentent encore et encore (parfois même après avoir échoué !). 2- ils ne sont nullement tenus de respecter leurs engagements ou de réussir.

Parfaitement d'accord. C'est naïf de croire que l'élection est, par elle-même, une garantie démocratique ou d'une quelque liberté. Cela est d'autant plus vrai dans un système fondé sur le suffrage majoritaire, comme c'est le cas en France. Les partis dominants verrouillent et contrôlent l'accès aux carrières politiques. Dans les faits, c'est à une véritable "casta" qu'on a à faire.

Plus qu'en démocratie, nous sommes dans une aristocratie technocratique. Le peuple est là pour avaliser régulièrement le maigre choix politique qui lui est offert (entre socio-libéraux et libéro-socialistes CSP+ filtrés par les grandes écoles).

Passer à un système proportionnel dans les élections législative serait une bonne première étape pour aller vers une vraie démocratie. Le problème est que le système est verrouillé par ceux qui n'ont aucun intérêt à aller dans ce sens.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par almuixe le Ven 3 Avr 2015 - 21:28

Ou être encore plus audacieux et introduire le tirage au sort.
Sinon objecter aux critiques formulées envers les politiques que tout le monde peut se rêver politiciens, c'est du même ordre que de dire qu'il ne faut surtout pas que l'état ponctionne plus les plus riches, puisque les plus pauvres ne sont que des riches en devenir...
Enfin si j'étais d'humeur badine, je dirais que tout le monde n'a pas envie de devenir bonimenteur, hypocrite, incompétent, faux jeton, coureur de caméra, sans coeur, mauvais contribuable, sans parole, obsédé sexuel, phobique administratif ...

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Maieu le Ven 3 Avr 2015 - 22:33

@almuixe a écrit:Ou être encore plus audacieux et introduire le tirage au sort.
Sinon objecter aux critiques formulées envers les politiques que tout le monde peut se rêver politiciens, c'est     du même ordre que de dire qu'il ne faut surtout pas que l'état ponctionne plus les plus riches, puisque les plus pauvres ne sont que des riches en devenir...
Enfin si j'étais d'humeur badine, je dirais que tout le monde n'a pas envie de devenir bonimenteur, hypocrite, incompétent, faux jeton, coureur de caméra, sans coeur, mauvais contribuable, sans parole, obsédé sexuel, phobique administratif ...

Oui. En 399 avant notre ère, à Athènes, en pleine démocratie où le tirage au sort était de règle, 502 citoyens ont donc été tirés au sort pour siéger dans un tribunal (équivalent d'une cour d'assises). A la majorité, ils ont jugé coupable et condamné à mort un dénommé Socrate (qui fut exécuté), au motif qu'il corrompait (par ses idées) les jeunes gens et qu'il ne respectait pas les dieux de la cité. Ce qui est un exemple tout à fait probant de l'efficacité du tirage au sort pour le bon fonctionnement de la démocratie.
Par ailleurs, la description badine que vous faites des hommes politiques a le mérite particulier de ne pas être une caricature et de ne pas mettre les hommes politiques dans le même sac. Tous corrompus, tous pourris, n'est-ce pas ? Sauf... qui, déjà ?

Maieu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par kero le Ven 3 Avr 2015 - 22:36

@Maieu a écrit:
@almuixe a écrit:Ou être encore plus audacieux et introduire le tirage au sort.
Sinon objecter aux critiques formulées envers les politiques que tout le monde peut se rêver politiciens, c'est     du même ordre que de dire qu'il ne faut surtout pas que l'état ponctionne plus les plus riches, puisque les plus pauvres ne sont que des riches en devenir...
Enfin si j'étais d'humeur badine, je dirais que tout le monde n'a pas envie de devenir bonimenteur, hypocrite, incompétent, faux jeton, coureur de caméra, sans coeur, mauvais contribuable, sans parole, obsédé sexuel, phobique administratif ...

Oui. En 399 avant notre ère, à Athènes, en pleine démocratie où le tirage au sort était de règle, 502 citoyens ont donc été tirés au sort pour siéger dans un tribunal (équivalent d'une cour d'assises). A la majorité, ils ont jugé coupable et condamné à mort un dénommé Socrate (qui fut exécuté), au motif qu'il corrompait (par ses idées) les jeunes gens et qu'il ne respectait pas les dieux de la cité.  Ce qui est un exemple tout à fait probant de l'efficacité du tirage au sort pour le bon fonctionnement de la démocratie.
Par ailleurs, la description badine que vous faites des hommes politiques a le mérite particulier de ne pas être une caricature et de ne pas mettre les hommes politiques dans le même sac. Tous corrompus,  tous pourris, n'est-ce pas ? Sauf... qui, déjà ?

Je dois être un peu con mais je ne vois pas très bien le rapport entre tirage au sort et suffrage proportionnel.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une loi pour renforcer l'indemnisation des élus battus dans les urnes.

Message par Lefteris le Ven 3 Avr 2015 - 22:54

@Kero a écrit:C'est naïf de croire que l'élection est, par elle-même, une garantie démocratique ou d'une quelque liberté. Cela est d'autant plus vrai dans un système fondé sur le suffrage majoritaire, comme c'est le cas en France. Les partis dominants verrouillent et contrôlent l'accès aux carrières politiques. Dans les faits, c'est à une véritable "casta" qu'on a à faire.

Plus qu'en démocratie, nous sommes dans une aristocratie technocratique. Le peuple est là pour avaliser régulièrement le maigre choix politique qui lui est offert (entre socio-libéraux et libéro-socialistes CSP+ filtrés par les grandes écoles et ensuite les appareils de parti ).

Passer à un système proportionnel dans les élections législative serait une bonne première étape pour aller vers une vraie démocratie. Le problème est que le système est verrouillé par ceux qui n'ont aucun intérêt à aller dans ce sens.
Je suis globalement d'accord , et je me suis permis de rajouter une précision en bleu . Dans combien d'élections vote-t-on pour une liste, dans laquelle les décisions ont été prises avant ?  Le fonctionnement est similaire dans certaines centrales syndicales, comme je l'ai expérimenté in vivo  (où l'on trouve d'ailleurs des politiciens professionnels), où c'est le principe de la carte forcée, de la liste préparée par les sortants, et de la cuisine interne.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum