Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Sam 4 Avr 2015 - 11:45
@Cath a écrit:10 minutes d'oral par élève.
Si 35 élèves : 350 minutes soit 5 heures 50 minutes, autant dire 6 heures.
C'est donc 2 semaines 1/2 consacrées uniquement à l'évaluation, sur les 28 semaines de cours.

Reconquête du mois de juin toujours pour regagner des heures de cours.
Les gens à projets du MEN sont encore pouvoir la qualité et la logique de leur travail.

C'est surtout qu'avec les disparités qu'il y a entre les sections professionnelles (plus disparités géographiques), c'est l'abandon définitif des diplômes nationaux et de leur valeur.... s'il leur reste une valeur bien sûr.
zeprof
zeprof
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par zeprof le Sam 4 Avr 2015 - 11:47
il y a un texte qui est paru ?

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
Jacq
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Sam 4 Avr 2015 - 12:05
Sachant qu'ils vont sans doute nous inventer quelque chose de merveilleux en histoire-géo (au hasard un super dossier bien pourri à constituer que fera perdre la moitié de l'année encore).
Ah non, c'est vrai j'oubliais que les élèves travaillent en autonomie et font leurs dossiers seuls avec une super belle problématique !
avatar
Cath
Bon génie

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Cath le Sam 4 Avr 2015 - 12:26
@zeprof a écrit:il y a un texte qui est paru ?
Non pas encore.
Mais c'est le résultat d'une journée de formation académique avec l'inspecteur, donc on peut penser qu'on n'est pas loin de la vérité.
zeprof
zeprof
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par zeprof le Sam 4 Avr 2015 - 16:32
oui je ne doute pas de ça mais j'aimerais le montrer à mes collègues car a priori dans mon bahut personne n'est au courant encore...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
nigousse
Niveau 10

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par nigousse le Sam 4 Avr 2015 - 17:10
J'en ai parlé dans mon bahut et on m'a rit au nez, les collègues disant que c'est impossible qu'on en arrive là!!
avatar
Cath
Bon génie

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Cath le Sam 4 Avr 2015 - 18:47
Ils sont naïfs tes collègues, ou bien ?
Ils croient quoi ? Que je m'amuserais à poster une fausse info juste pour rire ou que les inspecteurs organiseraient une journée de formation (2 en fait, il y avait l'histoire-géo) dans chaque département de mon académie pour faire une blague ?
avatar
Cath
Bon génie

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Cath le Sam 4 Avr 2015 - 18:49
@pitchounette a écrit:demain je vois l'inspecteur de lettre histoire je vais lui demander
Ah tiens Pitchounette, tu as vu ton inspecteur ?
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Sam 4 Avr 2015 - 19:22
Salut les collègues !

Pas entendu parler de ça...

Mais bon, si c'est dans les tuyaux... D'ailleurs, même si G. Fioraso est partie préparer la maîtrise d'économie qui lui faisait défaut, il semblerait aussi que l'idée d'un sous-BTS pour les Bac Pro soit encore à l'étude. Aucune demande des professionnels, mais discrimination organisée par l'État. Quelle merveilleuse idée !

Pour en revenir au BEP en CCF, si tant est que ce soit à l'ordre du jour, ça fera comme en CAP : peu de travail pour les élèves, et beaucoup pour les profs, puisque le rendre-compte prime souvent sur les faits.

Quelle époque formidable (antiphrase) !

furieux

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mar 28 Avr 2015 - 3:32
Des infos toutes chaudes, d'origine IPR, sur ce fameux BEP en CCF qui nous tombe sur le coin du nez à la rentrée 2015 (en 2 BAC PRO) :

1. En Lettres, comme dit précédemment par Cath, une épreuve de lecture orale (avec le ton, SVP) d'un texte préparé à l'avance par l'élève + 2 ou 3 questions de compréhension dont/et 1 question sur le rapport entre le texte et l'objet d'étude. Épreuve de CCF se déroulant devant la classe, donc pendant que vous interrogez un élève, les autres écoutent religieusement leur camarade, bien entendu. Ensuite, vous embrayez sur votre cours... Ça, c'est pour la 2 PRO.
En 1 PRO, l'épreuve de CCF consisterait à donner un avis argumenté à l'écrit sur un texte, et à faire le rapprochement avec l'objet d'étude, mais c'était assez vague dans la bouche de l'IPR.

2. En HG, une épreuve d'Histoire ou de Géo en 2 PRO : questions de connaissance + étude d'un document.
La même chose dans l'autre discipline en 1 PRO.
Quant à l'EMC, peut-être une question glissée à droite ou à gauche, mais l'IPR ne savait pas trop.

Bref, à part cette idée stupide de lecture à haute voix en classe entière, le reste est encore un peu flou, même chez les IPR...

Au passage, en maths-sciences ou éco-gestion, alors que les injonctions préconisaient les CCF en classe entière, ils sont programmés en fin d'année, sur convocation individuelle, dans de nombreux établissements où l'on s'est rendu compte qu'il était impossible de faire autrement (manipulations en physique-chimie par exemple) ou que c'était trop chronophage (soutenance de dossier en éco-gestion).

Allons-nous user de ce levier dans nos établissements respectifs ? C'est possible : les CDE sont souvent plus pragmatiques que les IPR chargés de vendre la soupe... Wink

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
avatar
Cath
Bon génie

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Cath le Mar 28 Avr 2015 - 11:27
Ah, merci JCP, de confirmer que je n'ai hélas rien inventé et de me donner des infos supplémentaires...
Mais n'est-ce pas plutôt pour septembre 2016 ?
Et sinon, il est évident que c'est impossible à mener devant une classe... J'ai même un ou deux élèves qui refusent catégoriquement de lire à voix haute devant les autres tant ils sont timides !
bleupastel
bleupastel
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par bleupastel le Mar 28 Avr 2015 - 11:32
@Cath a écrit:Ah, merci JCP, de confirmer que je n'ai hélas rien inventé et de me donner des infos supplémentaires...
Mais n'est-ce pas plutôt pour septembre 2016 ?
Et sinon, il est évident que c'est impossible à mener devant une classe... J'ai même un ou deux élèves qui refusent catégoriquement de lire à voix haute devant les autres tant ils sont timides !
J'ai pour consigne de ne pas faire lire à voix haute certains élèves (PAI).... me demande bien comment mes collègues de lettres vont faire passer cette "épreuve" heu
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mar 28 Avr 2015 - 18:09
@bleupastel a écrit:
@Cath a écrit:Ah, merci JCP, de confirmer que je n'ai hélas rien inventé et de me donner des infos supplémentaires...
Mais n'est-ce pas plutôt pour septembre 2016 ?
Et sinon, il est évident que c'est impossible à mener devant une classe... J'ai même un ou deux élèves qui refusent catégoriquement de lire à voix haute devant les autres tant ils sont timides !
J'ai pour consigne de ne pas faire lire à voix haute certains élèves (PAI).... me demande bien comment mes collègues de lettres vont faire passer cette "épreuve" heu

Pour Cath, mise en place à la rentrée 2015-2016 en 2 BAC PRO, désolé...

Pour Bleupastel, question posée à l'IPR concernant les élèves dys dispensés de lecture : pas de réponse car le problème n'a pas été soulevé en haut lieu...

À force de prendre de la hauteur, les sages qui nous concoctent tout ça en oublient parfois la réalité du terrain...

Il faudrait songer à leur offrir une longue-vue ! Laughing

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
Jacq
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Mar 28 Avr 2015 - 18:13
@Cath a écrit:Ah, merci JCP, de confirmer que je n'ai hélas rien inventé et de me donner des infos supplémentaires...
Mais n'est-ce pas plutôt pour septembre 2016 ?
Et sinon, il est évident que c'est impossible à mener devant une classe... J'ai même un ou deux élèves qui refusent catégoriquement de lire à voix haute devant les autres tant ils sont timides !

Ce qui va vouloir dire "journée(s) banalisée(s)", donc du temps perdu sur l'année scolaire. En seconde cela pourra se faire en juin, comme d'autres CCF, pas en première (et en fin d'année ils iront se promener à la plage).
avatar
Cath
Bon génie

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Cath le Mar 28 Avr 2015 - 18:23
@JCP a écrit:
@bleupastel a écrit:
@Cath a écrit:Ah, merci JCP, de confirmer que je n'ai hélas rien inventé et de me donner des infos supplémentaires...
Mais n'est-ce pas plutôt pour septembre 2016 ?
Et sinon, il est évident que c'est impossible à mener devant une classe... J'ai même un ou deux élèves qui refusent catégoriquement de lire à voix haute devant les autres tant ils sont timides !
J'ai pour consigne de ne pas faire lire à voix haute certains élèves (PAI).... me demande bien comment mes collègues de lettres vont faire passer cette "épreuve" heu

Pour Cath, mise en place à la rentrée 2015-2016 en 2 BAC PRO, désolé...

Pour Bleupastel, question posée à l'IPR concernant les élèves dys dispensés de lecture : pas de réponse car le problème n'a pas été soulevé en haut lieu...

À force de prendre de la hauteur, les sages qui nous concoctent tout ça en oublient parfois la réalité du terrain...

Il faudrait songer à leur offrir une longue-vue ! Laughing

Euh vraiment j insiste: Tu en es sûr ? Car chez nous l' info c'est rentrée 2016...
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mar 28 Avr 2015 - 18:23
Que non Jacq, c'est pire ;: ce qui est prévu est prestation orale devant la classe entière, au cours de l'année, "quand l'élève se sent prêt"...

Donc pas de journée banalisée !

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mar 28 Avr 2015 - 18:27
Cath, j'ai regardé mes notes : on nous a bien indiqué la première session de ce BEP en CCF en 2017, ce qui logiquement induit 2015-2016 en 2 PRO et 2016-2017 en 1 PRO... Maintenant, l'IPR cafouillait un peu avec ses notes, alors...

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mar 28 Avr 2015 - 18:28
Quant aux élèves en PAI, dispensés de lecture, on attendra que la hiérarchie se penche là-dessus...

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
Jacq
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Mar 28 Avr 2015 - 18:44
@JCP a écrit:Que non Jacq, c'est pire ;: ce qui est prévu est prestation orale devant la classe entière, au cours de l'année, "quand l'élève se sent prêt"...

Donc pas de journée banalisée !


J'ai bien lu, merci, c'est comme pour les autres (CAP), c'est ce qui est prévu.

Mais entre les textes et la pratique nécessaire et logique mise en place il y a un gouffre.
Je n'ai jamais fait, pour mes CAP, passer les oraux devant la classe entière et lorsqu'ils étaient prêts. C'est impossible et les CdE  en sont bien conscients (à moins d'être totalement idiots, obtus et de mauvaise foi).
Donc il y aura journée(s) ou au moins heures de cours banalisées, parce qu'on ne pourra pas faire autrement, et ce même si elles ne sont pas indiquées dans les textes.
agc
agc
Niveau 10

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par agc le Mer 29 Avr 2015 - 10:23
Tous les ccf doivent se faire pendant les cours avec les autres élèves dans la classe et lorsque l'élève est prêt. Ca c'est la théorie, en pratique on banalise une journée pour faire passer l'ensemble des élèves.
Hallywell
Hallywell
Niveau 9

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Hallywell le Mer 29 Avr 2015 - 11:18

Comment décrédibiliser encore plus le français.
La plupart ne sont déjà pas enthousiastes, alors quand ils vont connaître les modalités de l'épreuve ils vont se dire "facile, pas la peine de bosser un minimum"... Evil or Very Mad
JCP
JCP
Niveau 7

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par JCP le Mer 29 Avr 2015 - 15:52
@Jacq a écrit:
@JCP a écrit:Que non Jacq, c'est pire ;: ce qui est prévu est prestation orale devant la classe entière, au cours de l'année, "quand l'élève se sent prêt"...

Donc pas de journée banalisée !


J'ai bien lu, merci, c'est comme pour les autres (CAP), c'est ce qui est prévu.

Mais entre les textes et la pratique nécessaire et logique mise en place il y a un gouffre.
Je n'ai jamais fait, pour mes CAP, passer les oraux devant la classe entière et lorsqu'ils étaient prêts. C'est impossible et les CdE  en sont bien conscients (à moins d'être totalement idiots, obtus et de mauvaise foi).
Donc il y aura journée(s) ou au moins heures de cours banalisées, parce qu'on ne pourra pas faire autrement, et ce même si elles ne sont pas indiquées dans les textes.

Oui Jacq, je t'accorde que ça va probablement finir comme tu le dis, avec des heures banalisées... Mais en attendant, les IPR ont l'air de tenir à respecter le texte... On verra bien assez vite! Laughing

_________________
" Penser, c'est dire non." Alain.
" Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. " Beaumarchais.
"L’abandon des illusions suppose la publication des faits, et les faits peuvent être désagréables." George Orwell.
Jacq
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Mer 29 Avr 2015 - 16:31
@JCP a écrit:
@Jacq a écrit:
@JCP a écrit:Que non Jacq, c'est pire ;: ce qui est prévu est prestation orale devant la classe entière, au cours de l'année, "quand l'élève se sent prêt"...

Donc pas de journée banalisée !


J'ai bien lu, merci, c'est comme pour les autres (CAP), c'est ce qui est prévu.

Mais entre les textes et la pratique nécessaire et logique mise en place il y a un gouffre.
Je n'ai jamais fait, pour mes CAP, passer les oraux devant la classe entière et lorsqu'ils étaient prêts. C'est impossible et les CdE  en sont bien conscients (à moins d'être totalement idiots, obtus et de mauvaise foi).
Donc il y aura journée(s) ou au moins heures de cours banalisées, parce qu'on ne pourra pas faire autrement, et ce même si elles ne sont pas indiquées dans les textes.

Oui Jacq, je t'accorde que ça va probablement finir comme tu le dis, avec des heures banalisées... Mais en attendant, les IPR ont l'air de tenir à respecter le texte... On verra bien assez vite! Laughing


Oui, les IPR ils tiennent à leurs carrière c'est tout, sinon ils ne soutiendraient pas un système qu'ils ont combattu jusqu'à maintenant.

Cherchons des points positifs (???) : jusqu'à présent nous étions la matière la plus exigeante, et quand je vois ce que l'on demande à nos élèves, en histoire-g surtout, par rapport à ce qui est demandé par les autres matières, entre autre en CCF, on ne pouvait s'étonner d'avoir des résultats faibles. Avec ce CCF on achète la paix civile. Après à nous de noter "réellement" nos élèves, d'avoir des exigences et de ne pas flancher devant les notes que l'on va nous demander. Et puis, désolé, mais mes devoirs sont plus difficiles que le BEP, ils sont justes, et pas "faits pour donner de bonnes notes" et répondre aux statistiques du ministère.
Cherchons encore un point positif : je note mes élèves, et parfois, nous voyons lors des corrections certains qui ne cherchent pas à noter mais à se débarrasser le plus rapidement de leur pile de copies. Mais on tombe tout de même dans la notation locale et le sujet local.
Ce qui m'inquiète c'est que en BEP nous avions un entraînement difficile, l'apprentissage d'une année entière de cours en histoire, qui va disparaître, et qu'il faudra remettre cela à la terminale, sauf si, j'en ai peur, la même chose arrive en terminale. Surtout que dans de nombreuses matières pro on casse les pieds aux collègues avec des évaluations par compétences et non par connaissances.  J'espère que ce n'est pas notre avenir.


Dernière édition par Jacq le Mer 29 Avr 2015 - 18:15, édité 1 fois
farfalla
farfalla
Esprit sacré

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par farfalla le Mer 29 Avr 2015 - 17:28
Je suis atterrée. Il y a vraiment de quoi être dégoutée du métier...

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
Vautrin
Niveau 1

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Vautrin le Mer 29 Avr 2015 - 19:11
Perso sur le papier je ne suis pas favorable au CCF pour les raisons habituelles d'examen bidon maison. Sauf que de toutes les façons, les examens globalement sont bidons, particulièrement en GA avec l'usine à gaz des collègues de pro... Alors pour la Certification, pourquoi pas, tant que l'on garde un caractère national et ponctuel au bac. Je ne vois que des avantages, ne plus boucler ce programme lourdement stupide, aller à mon rythme ou plutôt celui des élèves avec qui je monte des projets culturels pour les motiver. Après l'évaluation par compétences, je m'en cogne, faire X sujets de CCF pour X élèves aussi. Je préfère rester un mois et demi sur le droits des femmes dans un bahut à la problématique difficile entre voile et césarienne plutôt que de courir après le temps. Ce qui me choque le plus dans tout cela c'est d'apprendre que l'on passe en CCf avec les premiers specimen qui arrivent dans nos casiers... sans un mot de nos inspecteurs. D'un autre côté, à part balancer cette année un mail qui pointe sur le site du clemi pour nous indiquer comment traiter de la caricature post Charlie, je n'ai pas eu de leurs nouvelles depuis des années.
Jacq
Jacq
Vénérable

Français et histoire en ccf au BEP: la honte - Page 3 Empty Re: Français et histoire en ccf au BEP: la honte

par Jacq le Mer 29 Avr 2015 - 23:24
@Vautrin a écrit:Perso sur le papier je ne suis pas favorable au CCF pour les raisons habituelles d'examen bidon maison. Sauf que de toutes les façons, les examens globalement sont bidons, particulièrement en GA avec l'usine à gaz des collègues de pro... Alors pour la Certification, pourquoi pas, tant que l'on garde un caractère national et ponctuel au bac. Je ne vois que des avantages, ne plus boucler ce programme lourdement stupide, aller à mon rythme ou plutôt celui des élèves avec qui je monte des projets culturels pour les motiver. Après l'évaluation par compétences, je m'en cogne, faire X sujets de CCF pour X élèves aussi. Je préfère rester un mois et demi sur le droits des femmes dans un bahut à la problématique difficile entre voile et césarienne plutôt que de courir après le temps. Ce qui me choque le plus dans tout cela c'est d'apprendre que l'on passe en CCf avec les premiers specimen qui arrivent dans nos casiers... sans un mot de nos inspecteurs. D'un autre côté, à part balancer cette année un mail qui pointe sur le site du clemi pour nous indiquer comment traiter de la caricature post Charlie, je n'ai pas eu de leurs nouvelles depuis des années.


D'accord et pas d'accord sur beaucoup de points cheers cheers

Le silence de nos inspecteurs est assourdissant !
Si nous ne sommes pas, par hasard, dans telle ou telle formation, aucune communication officielle dans mon académie ni dans deux ou trois académies où j'ai des amis ! Comme tu le dis, camarade, à l'exception de nous transmettre des mail de transmission de transmission de mail concernant Ch Hebdo, à quoi ont servi nos inspecteurs  ? A RIEN ! Mon CdE n'est au courant de rien, les Néo, ici présents, un collègue de mon académie m'ont averti, idem pour un collègue d'une autre académie, mais sinon aucune communication des inspecteurs. C'est lamentable. c'est dingue de devoir s'informer sur Néo (merci Néo Very Happy ) ! Je ne vois pas plus de réaction de la part des syndicats, c'est incroyable !

Sur les sujets et les notations bidons, je suis d'accord, mais  il faut s'attendre à lutter ferme contre nos inspecteurs contre les injonctions qui vont nous être données pour rester sur nos notations annuelles non bidons ! Je ne pense pas que les GA doivent être particulièrement visés, faut pas rêver, cela arrive partout (les COM sont en réforme, on peut imaginer pire sans doute). Pour l'indus, je ne connais pas.

Sur boucler le programme, ah oui, nous ne serons plus les seuls à ne pas devoir boucler un programme trop long. Est-ce une bonne nouvelle ? Ce ne sont pas les programmes qui sont trop longs, c'est l'adéquation entre le niveau de nos élèves et les heures données qui pose problème. Et se résoudre à abandonner une partie du programme d'histoire pour une autre partie, c'est bien ?  En gros c'est bien parce que nous allons pouvoir tricher comme les autres matières en CCF le font actuellement ? Je ne vois pas ce qu'il y a de bon là dedans !

L'"évaluation par compétences, tu t'en moques ? Ben justement, faut regarder la fumisterie que cela donne chez les GA !


EDIT : j'ai modifié quelques passages où je m'étais mal exprimé.


Dernière édition par Jacq le Jeu 30 Avr 2015 - 15:05, édité 5 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum