Loys Bonod au Sénat

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par e-Wanderer le Ven 27 Mar 2015 - 8:41

J'ai tout écouté, l'intervention liminaire, les questions et les réponses. D'abord, un grand merci à Loys : il faut garder espoir et se dire que, petit à petit, un espace de parole est en train de s'ouvrir. Cette intervention au Sénat en est la preuve, et l'avantage d'un blog comme le tien ou d'un forum comme celui-ci, c'est que ça offre une nouvelle visibilité à une parole qu'on ne peut pas verrouiller, qu'on ne peut plus museler. Il va falloir que les gens finissent par entendre ce que les professeurs ont à dire, même si ça ne plaît pas.

Grosperrin, si j'excepte la qualité de son français, est plutôt allé dans le bon sens. Longuet a présenté comme des "contradictions" des choses qui n'en étaient pas (il m'a semblé en fait assez d'accord avec l'analyse de Loys, ce qu'exprimait sans doute son adjectif "réjouissante"), mais sur le fond, il n'a rien dit qui m'ait absolument révolté. Sur les valeurs, il est dans l'illusion, mais bon… Les pires ont été, et de très loin, les deux sénatrices socialistes (la dernière intervenante étant à côté de la plaque et assez insignifiante, elle aurait pu rester chez elle faire la sieste). EFFRAYANTES de dogmatisme, avec leur petit air supérieur et satisfait. Déni de réalité, tout simplement. Elles ont raison, point barre, et tout ce qui les dérange est passéiste, réactionnaire, etc. Il n'y a malheureusement rien à attendre de cette engeance.

C'est quand même sidérant que ce soit de la gauche, censée défendre l'égalité des chances plus que n'importe quel autre camp, que viennent les attaques les plus terribles contre l'école. La droite a une vision strictement budgétaire et cherche surtout à faire des économies : suppressions de postes à la hache, suppression des RASED etc. C'est très idiot, très prévisible, désastreux mais au fond réversible. Elle ne fait pas de grosses réformes de fond (juste quelques aménagements cosmétiques au lycée) et se contente d'entériner l'existant. On le voit bien d'ailleurs avec l'attitude assez peu impliquée de Longuet, qui est là pour faire passer le temps et justifier ses émoluments (auparavant, il s'occupait des questions de défense, et on l'a visiblement collé à l'éducation pour attendre tranquillement la retraite), ou par la présence de la sénatrice UMP, complètement larguée : ils n'envoient visiblement pas des cadors… La gauche, au contraire, s'intéresse à l'école, mais on préférerait vraiment qu'elle s'en dispense si c'est pour faire de l'idéologie de façon à ce point aveugle. Sur l'interdisciplinarité, sur le miroir aux alouettes numérique, sur le constructivisme, sur la discipline, sur les disciplines, sur les horaires des enseignements fondamentaux, sur le rôle des parents, sur les rythmes scolaires, ces gens-là ont TOUT FAUX. En matière d'éducation, il faut le dire, le PS est une boussole qui indique le sud.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Carnyx le Ven 27 Mar 2015 - 8:49

Merci à Luigi !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Ronin le Ven 27 Mar 2015 - 9:35

Entièrement d'accord avec e-Wanderer..

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Clarianz le Ven 27 Mar 2015 - 9:57


_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Olympias le Ven 27 Mar 2015 - 9:59

@e-Wanderer a écrit:J'ai tout écouté, l'intervention liminaire, les questions et les réponses. D'abord, un grand merci à Loys : il faut garder espoir et se dire que, petit à petit, un espace de parole est en train de s'ouvrir. Cette intervention au Sénat en est la preuve, et l'avantage d'un blog comme le tien ou d'un forum comme celui-ci, c'est que ça offre une nouvelle visibilité à une parole qu'on ne peut pas verrouiller, qu'on ne peut plus museler. Il va falloir que les gens finissent par entendre ce que les professeurs ont à dire, même si ça ne plaît pas.

Grosperrin, si j'excepte la qualité de son français, est plutôt allé dans le bon sens. Longuet a présenté comme des "contradictions" des choses qui n'en étaient pas (il m'a semblé en fait assez d'accord avec l'analyse de Loys, ce qu'exprimait sans doute son adjectif "réjouissante"), mais sur le fond, il n'a rien dit qui m'ait absolument révolté. Sur les valeurs, il est dans l'illusion, mais bon… Les pires ont été, et de très loin, les deux sénatrices socialistes (la dernière intervenante étant à côté de la plaque et assez insignifiante, elle aurait pu rester chez elle faire la sieste). EFFRAYANTES de dogmatisme, avec leur petit air supérieur et satisfait. Déni de réalité, tout simplement. Elles ont raison, point barre, et tout ce qui les dérange est passéiste, réactionnaire, etc. Il n'y a malheureusement rien à attendre de cette engeance.

C'est quand même sidérant que ce soit de la gauche, censée défendre l'égalité des chances plus que n'importe quel autre camp, que viennent les attaques les plus terribles contre l'école. La droite a une vision strictement budgétaire et cherche surtout à faire des économies : suppressions de postes à la hache, suppression des RASED etc. C'est très idiot, très prévisible, désastreux mais au fond réversible. Elle ne fait pas de grosses réformes de fond (juste quelques aménagements cosmétiques au lycée) et se contente d'entériner l'existant. On le voit bien d'ailleurs avec l'attitude assez peu impliquée de Longuet, qui est là pour faire passer le temps et justifier ses émoluments (auparavant, il s'occupait des questions de défense, et on l'a visiblement collé à l'éducation pour attendre tranquillement la retraite), ou par la présence de la sénatrice UMP, complètement larguée : ils n'envoient visiblement pas des cadors… La gauche, au contraire, s'intéresse à l'école, mais on préférerait vraiment qu'elle s'en dispense si c'est pour faire de l'idéologie de façon à ce point aveugle. Sur l'interdisciplinarité, sur le miroir aux alouettes numérique, sur le constructivisme, sur la discipline, sur les disciplines, sur les horaires des enseignements fondamentaux, sur le rôle des parents, sur les rythmes scolaires, ces gens-là ont TOUT FAUX. En matière d'éducation, il faut le dire, le PS est une boussole qui indique le sud.
Et surtout le mur. furieux furieux furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Lefteris le Ven 27 Mar 2015 - 10:00

Cripure a écrit:
@Laotzi a écrit:Grosperrin (sénateur UMP) est le rapporteur de la commission, donc c'est lui qui a la haute main dessus (davantage que la présidente en réalité). Il avait pondu un rapport horrible il y a quelques années, préconisant la suppression des concours d'enseignement et de l'agrégation en particulier.
Oui, maintenant qu'il a fini par l'avoir... Rolling Eyes
Et c'est moi qui dénigre ... Rolling Eyes

Spoiler:

En, tout cas, je me souviens bien du rapport Grosperrin, qui listait toutes les techniques managériales pour faire du professeur un exécutant à la botte du CDE, lui-même à la botte de ses chefs agissant dans une optique comptable au service de la RGPP .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par linkus le Ven 27 Mar 2015 - 10:10

???

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Iphigénie le Ven 27 Mar 2015 - 10:15

Merci Luigi, pour avoir porté la parole des professeurs: je l'ai déjà dit avant d'avoir écouté les questions.
Après, Merci Luigi de nous montrer avec une telle évidence les réalités de notre démocratie et la triste comédie des coulisses du pouvoir: mon dieu qu'ils sont largués et terriblement loin du réel et mon dieu qu'elles font peur, ces sénatrices socialistes... pale
Une note positive:
ton audition, ton conseil d'écouter aussi Catherine Kintzler, l'écoute attentive et sidérée de la présidente de la commission: des brèches s'entrouvrent...

edit: en repensant à cette video, je ne peux m'empêcher d'y trouver une extraordinaire illustration du génie de La Bruyère...

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par musa le Ven 27 Mar 2015 - 12:57

Loys merci! j'ai écouté aussi François-Xavier Bellamy. Très intéressant . Ils vont peut-être finir par comprendre? Descartes

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Ashtrak le Ven 27 Mar 2015 - 13:00

@e-Wanderer a écrit:
[...]
Grosperrin, si j'excepte la qualité de son français, est plutôt allé dans le bon sens. Longuet a présenté comme des "contradictions" des choses qui n'en étaient pas (il m'a semblé en fait assez d'accord avec l'analyse de Loys, ce qu'exprimait sans doute son adjectif "réjouissante"), mais sur le fond, il n'a rien dit qui m'ait absolument révolté. Sur les valeurs, il est dans l'illusion, mais bon… Les pires ont été, et de très loin, les deux sénatrices socialistes (la dernière intervenante étant à côté de la plaque et assez insignifiante, elle aurait pu rester chez elle faire la sieste). EFFRAYANTES de dogmatisme, avec leur petit air supérieur et satisfait. Déni de réalité, tout simplement. Elles ont raison, point barre, et tout ce qui les dérange est passéiste, réactionnaire, etc. Il n'y a malheureusement rien à attendre de cette engeance.


Bravo et merci à Luigi qui a su présenter la situation avec calme. Je partage l'étonnement et la colère de e-wanderer à propos des deux sénatrices PS. D'ailleurs, je crois que cela confirme une chose : le PS ne comprend pas que les propos de Luigi ne sont pas l'exception mais la règle.

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Padre P. Lucas le Ven 27 Mar 2015 - 17:51

Très bien Loys santeverre
S'il était possible de publier les 3 dernières minutes de la séance de questions, c'est un grand moment qui pourrait faire le buzz darkvador

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Herrelis le Ven 27 Mar 2015 - 17:59

Je viens d'écouter et... chapeau bas camarade!! (meuh on a le même âge et la même ancienneté chez les fous, et tu bosses là où j'ai passé mon bac Razz)

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par kero le Ven 27 Mar 2015 - 18:04

@Herrelis a écrit:Je viens d'écouter et... chapeau bas camarade!! (meuh on a le même âge et la même ancienneté chez les fous, et tu bosses là où j'ai passé mon bac Razz)

Et où habitait une bonne copine à moi, chez qui nous avons fait de nombreuses fêtes. La cour de Chaptal, je connais pour les nombreuses bières et verres de vin qu'on y a bu sur le coup de minuit. Razz

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Herrelis le Ven 27 Mar 2015 - 18:06

Sauvage va! Razz

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Mélisande le Ven 27 Mar 2015 - 18:09

Je viens d'écouter et je suis admirative, Luigi, car tu as tenu un discours très clair et sans langue de bois, ce qui a bien choqué quelques vieilles rombières ! Laughing

Et je précise que je suis admirative en tout bien tout honneur, tu peux le dire à ton épouse ! Razz

Mélisande
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Herrelis le Ven 27 Mar 2015 - 18:19

Par contre, y'a des personnes qui franchement méritent un retour à la réalité... la société change (en mal parfois) alors faut pas essayer d'y remédier, faut suivre le mouvement... *facepalm*

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Moonchild le Ven 27 Mar 2015 - 18:36

@e-Wanderer a écrit:J'ai tout écouté, l'intervention liminaire, les questions et les réponses. D'abord, un grand merci à Loys : il faut garder espoir et se dire que, petit à petit, un espace de parole est en train de s'ouvrir. Cette intervention au Sénat en est la preuve, et l'avantage d'un blog comme le tien ou d'un forum comme celui-ci, c'est que ça offre une nouvelle visibilité à une parole qu'on ne peut pas verrouiller, qu'on ne peut plus museler. Il va falloir que les gens finissent par entendre ce que les professeurs ont à dire, même si ça ne plaît pas.

Grosperrin, si j'excepte la qualité de son français, est plutôt allé dans le bon sens. Longuet a présenté comme des "contradictions" des choses qui n'en étaient pas (il m'a semblé en fait assez d'accord avec l'analyse de Loys, ce qu'exprimait sans doute son adjectif "réjouissante"), mais sur le fond, il n'a rien dit qui m'ait absolument révolté. Sur les valeurs, il est dans l'illusion, mais bon… Les pires ont été, et de très loin, les deux sénatrices socialistes (la dernière intervenante étant à côté de la plaque et assez insignifiante, elle aurait pu rester chez elle faire la sieste). EFFRAYANTES de dogmatisme, avec leur petit air supérieur et satisfait. Déni de réalité, tout simplement. Elles ont raison, point barre, et tout ce qui les dérange est passéiste, réactionnaire, etc. Il n'y a malheureusement rien à attendre de cette engeance.

C'est quand même sidérant que ce soit de la gauche, censée défendre l'égalité des chances plus que n'importe quel autre camp, que viennent les attaques les plus terribles contre l'école. La droite a une vision strictement budgétaire et cherche surtout à faire des économies : suppressions de postes à la hache, suppression des RASED etc. C'est très idiot, très prévisible, désastreux mais au fond réversible. Elle ne fait pas de grosses réformes de fond (juste quelques aménagements cosmétiques au lycée) et se contente d'entériner l'existant. On le voit bien d'ailleurs avec l'attitude assez peu impliquée de Longuet, qui est là pour faire passer le temps et justifier ses émoluments (auparavant, il s'occupait des questions de défense, et on l'a visiblement collé à l'éducation pour attendre tranquillement la retraite), ou par la présence de la sénatrice UMP, complètement larguée : ils n'envoient visiblement pas des cadors… La gauche, au contraire, s'intéresse à l'école, mais on préférerait vraiment qu'elle s'en dispense si c'est pour faire de l'idéologie de façon à ce point aveugle. Sur l'interdisciplinarité, sur le miroir aux alouettes numérique, sur le constructivisme, sur la discipline, sur les disciplines, sur les horaires des enseignements fondamentaux, sur le rôle des parents, sur les rythmes scolaires, ces gens-là ont TOUT FAUX. En matière d'éducation, il faut le dire, le PS est une boussole qui indique le sud.
Ce constat me semble dramatiquement juste.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Lefteris le Ven 27 Mar 2015 - 18:39

@Herrelis a écrit:Par contre, y'a des personnes qui franchement méritent un retour à la réalité... la société change (en mal parfois) alors faut pas essayer d'y remédier, faut suivre le mouvement... *facepalm*
Tout keske j'dis plus haut. Par exemple, sur la difficulté à faire cours, la première de ces dames s'est contenté de dire que les "enfants n'étaient plus les mêmes", pour botter en touche. Rien  pour remédier au problème, le sous-entendu est qu'il faut se plier aux jeunes tyrans... Ces gens sont si haut et arrogants, si loin de la France d'en bas, où ils mettent les enseignants, si imbus de leur vérité, si dogmatiques face au réel que ça ne les intéresse pas vraiment.

Ils sont  prêts à laisser le système se dégrader jusqu'aux ultimes limites, sans remettre en cause leurs décisions. Ils préfèreront toujours accuser les autres, même ceux qui ont appliqué intégralement leurs préconisations, qui ont été formés sous leur règne.


Dernière édition par Lefteris le Ven 27 Mar 2015 - 18:47, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Herrelis le Ven 27 Mar 2015 - 18:47

Haa j'avais pas vu les tronches de ceux qui posaient les questions : Mme Perol-Dumont qui dit qu'elle est enseignante... sur le papier oui, mais ça fait un bail qu'elle n'a pas vu un élève si mes souvenirs sont bons (ouais, j'viens de Limoges, ça vous défrise?!!).


@Lefteris : oui, j'ai fait un bond de deux mètres en entendant une telle ânerie (et mon Chéwi s'est frappé le front) "Il y a 50 ans les enfants n'avaient pas le droit de parler à table, maintenant oui". Et alors? Ça justifie leur absence totale de respect? *facepalm*
J'ai adoré la réaction de Perol-Dumont sur le numérique "il ne faut pas se déconnecter du monde réel" (ha parce que vous...?). Ben oui, faut les asphyxier avec les écrans...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Provence le Ven 27 Mar 2015 - 19:22

@musa a écrit:Loys merci! j'ai écouté aussi François-Xavier Bellamy. Très intéressant .

Passionnant et très clair.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Al le Ven 27 Mar 2015 - 19:27

Mon Dieu les questions... ... ... ... ...

--> il n'y a pas à être nostalgique de l'enseignement des années 50 parce que visiblement, vu ce que la poule de Gironde a balancé sur Luigi, cet enseignement était drôlement perfectible! furieux

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Padre P. Lucas le Ven 27 Mar 2015 - 20:01

@Herrelis a écrit:
J'ai adoré la réaction de Perol-Dumont sur le numérique "il ne faut pas se déconnecter du monde réel" (ha parce que vous...?). Ben oui, faut les asphyxier avec les écrans...

Oui, ces trois dernières minutes sont collectors, s'il y a moyen de les enregistrer à part, il faut les poster sur Youtube !

Padre P. Lucas
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par DesolationRow le Ven 27 Mar 2015 - 20:14

Merci Luigi. C'est un plaisir de voir et d'entendre quelqu'un dire ce qu'il faut dire, de manière claire et articulée, en gardant le calme nécessaire face à des contradicteurs dont la morgue n'a d'égale que la méconnaissance radicale du sujet.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par sand le Ven 27 Mar 2015 - 20:23

Edité.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par Anaxagore le Sam 28 Mar 2015 - 6:56

@Moonchild a écrit:
@e-Wanderer a écrit:J'ai tout écouté, l'intervention liminaire, les questions et les réponses. D'abord, un grand merci à Loys : il faut garder espoir et se dire que, petit à petit, un espace de parole est en train de s'ouvrir. Cette intervention au Sénat en est la preuve, et l'avantage d'un blog comme le tien ou d'un forum comme celui-ci, c'est que ça offre une nouvelle visibilité à une parole qu'on ne peut pas verrouiller, qu'on ne peut plus museler. Il va falloir que les gens finissent par entendre ce que les professeurs ont à dire, même si ça ne plaît pas.

Grosperrin, si j'excepte la qualité de son français, est plutôt allé dans le bon sens. Longuet a présenté comme des "contradictions" des choses qui n'en étaient pas (il m'a semblé en fait assez d'accord avec l'analyse de Loys, ce qu'exprimait sans doute son adjectif "réjouissante"), mais sur le fond, il n'a rien dit qui m'ait absolument révolté. Sur les valeurs, il est dans l'illusion, mais bon… Les pires ont été, et de très loin, les deux sénatrices socialistes (la dernière intervenante étant à côté de la plaque et assez insignifiante, elle aurait pu rester chez elle faire la sieste). EFFRAYANTES de dogmatisme, avec leur petit air supérieur et satisfait. Déni de réalité, tout simplement. Elles ont raison, point barre, et tout ce qui les dérange est passéiste, réactionnaire, etc. Il n'y a malheureusement rien à attendre de cette engeance.

C'est quand même sidérant que ce soit de la gauche, censée défendre l'égalité des chances plus que n'importe quel autre camp, que viennent les attaques les plus terribles contre l'école. La droite a une vision strictement budgétaire et cherche surtout à faire des économies : suppressions de postes à la hache, suppression des RASED etc. C'est très idiot, très prévisible, désastreux mais au fond réversible. Elle ne fait pas de grosses réformes de fond (juste quelques aménagements cosmétiques au lycée) et se contente d'entériner l'existant. On le voit bien d'ailleurs avec l'attitude assez peu impliquée de Longuet, qui est là pour faire passer le temps et justifier ses émoluments (auparavant, il s'occupait des questions de défense, et on l'a visiblement collé à l'éducation pour attendre tranquillement la retraite), ou par la présence de la sénatrice UMP, complètement larguée : ils n'envoient visiblement pas des cadors… La gauche, au contraire, s'intéresse à l'école, mais on préférerait vraiment qu'elle s'en dispense si c'est pour faire de l'idéologie de façon à ce point aveugle. Sur l'interdisciplinarité, sur le miroir aux alouettes numérique, sur le constructivisme, sur la discipline, sur les disciplines, sur les horaires des enseignements fondamentaux, sur le rôle des parents, sur les rythmes scolaires, ces gens-là ont TOUT FAUX. En matière d'éducation, il faut le dire, le PS est une boussole qui indique le sud.
Ce constat me semble dramatiquement juste.

Tutafé. Merci à e-Wanderer qui m'évite d'être hors-charte.

Merci à Loys.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loys Bonod au Sénat

Message par egomet le Sam 28 Mar 2015 - 7:50

@Provence a écrit:
@Moonchild a écrit:Le propos était clair, efficace... tu as réussi à mettre les pieds dans le plat tout en gardant ton calme. Félicitations.

La dernière intervention d'une sénatrice socialiste était édifiante : elle affirme n'avoir jamais entendu un discours tel que le tien sur le numérique, mais ne s'est-elle jamais demandé comment sont filtrés les retours du "terrain" qu'elle reçoit d'ordinaire ? Un élu de la république peut-il à ce point ignorer la docilité et la servilité qui caractérisent certains maillons de la chaîne administrative ? Manifestement cela lui a plutôt déplu que tu ne sois pas un "enseignant Potemkine".

Je crois surtout que quand, en tant qu'élu, on a engagé des dépenses publiques pour équiper les établissements scolaires, on ne doit pas apprécier d'entendre que c'est du gaspillage...

C'est vrai, mais il est fort possible qu'elle n'ait jamais eu l'occasion de l'entendre. Son style autoritaire ne doit pas encourager à la confidence.
Et puis la docilité n'est pas propre à un maillon de la chaîne administrative. On est tous un peu comme ça. On prend ce qu'on nous donne. Qui irait jusqu'à refuser les ordinateurs inutiles? On ne sait jamais. Peut-être qu'on pourra leur inventer une utilité plus tard. Vous savez tous ce qu'il en est quand on a trop d'argent à la fin de l'année. On le dépense pour n'importe quoi, histoire de ne pas être oublié dans le budget de l'année suivante.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum