Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par charlottofraise le Mer 27 Mai 2009 - 22:56

Ah ! Ok ! Very Happy

charlottofraise
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Invité le Mer 27 Mai 2009 - 23:12

Où on apprend que la principale différence entre un bon collège et un collège difficile tient à la qualité des toilettes.
Un vrai bol d'air quand on en réchappe !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par John le Mer 27 Mai 2009 - 23:25

Je ne supporte plus le bruit infernal (je dois même avoir maintenant un problème d'audition)

J'indique que selon la médecine du travail, le bruit peut être dommageable pour la santé à partir de 80 db :

Le bruit du travail est tout d’abord un souci de la règlementation, notamment du Code de travail. C’est le décret n° 2006-892 du 19 juillet 2006, qui fait référence à une directive européenne 2003/10/CE du 6 février 2003, qui régit le droit français en terme de bruit au travail.
C’est ce décret qui va d’abord limiter l’exposition d’un employé à un bruit de 87 dB(A) et d’une pression acoustique de crête de 140 dB(C), en prenant compte des protecteurs auditifs individuels portés par le travailleur. Mais dans le cas inverse, c'est-à-dire sans protecteur auditif, les valeurs seront de 80 dB(A) et de 135 dB(C).
Lorsque dans certains endroits d’une usine par exemple les valeurs d'exposition atteignent ces valeurs, l'employeur est en obligation de mettre en place un programme technique ou organisationnel pour la réduction de l'exposition, notamment par la restriction d’accès dans les locaux dans la mesure du possible. Puis, le personnel particulièrement exposé devrait être l’objet de mesures particulières en liaison avec le médecin du travail. À partir de 80 dB(A) l'employeur est tenu de fournir les équipements nécessaires pour la protection auditive de ses employés et à partir de 85 dB(A), l'employeur s'assure que ces protection sont effectivement portées. C’est ainsi par exemple qu’une évaluation des risques pour la santé doit être faite, et le travailleur peut bénéficier s’il le veut d'un examen audiométrique préventif.
Dans le cas où le médecin du travail détecte un quelconque risque sur la santé du travailleur, l'employeur doit revoir l'évaluation des risques et les mesures de prévention contre le bruit. Cependant, il peut exister certaines restrictions comme toujours. Imaginons le Dj d’une boîte de nuit, il est exposé à un bruit bien supérieur au norme, mais est ce qu’il peut porter un protège bruit pendant qu’il travaille ? C’est ainsi que l’employeur peut demander en justifiant ses raisons, faire une demande de dérogation avec l'avis des délégués du personnel et du médecin du travail.

Or, 80 db, ça correspond à une "conversation difficile", c'est quand on a du mal à entendre quelqu'un qui parle normalement, quand on a du mal à suivre une conversation avec quelqu'un.

http://www.cdg56.fr/docs/3h_et_s/DocdeAaZ/Bruit.pdf

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par ionion381 le Jeu 28 Mai 2009 - 8:24

Alors, moi je n'ai connu que des établissements sympas, j'aime aller au collège, voir mes petits élèves qui sont en très grande majorité choupinous. trefle trefle
Cependant, il y a aussi des élèves très difficiles (on a un centre DASS qui nous envoie des enfants) mais il y en a un ou deux par classes et c'est très gérable. J'ai une sixième pénible cette année et les profs qui sont là depuis 30 ans (oui,il y en a) n'ont jamais vu une 6e comme ça, ben franchement, elle est très très gérable et ce n'est rien comparé à ce que je lis parfois sur le forum.
Il ne faut pas avoir peur d'aller dans ces établissements car on prend vraiment du plaisir à enseigner, on peut monter plein de projets qui nous tiennent à coeur et les élèves sont attachants aussi même si ce n'est pas de la même façon.

ionion381
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Mermoz le Jeu 28 Mai 2009 - 8:49

Tout a été à peu près dis: rien à voir avec la ZEP, le pb c'est qu'on s'habitue trop facilement, et on s'énerve de choses que l'on ne remarque même pas en ZEP! Ma meilleure amie était surprise que je colle des élèves pour devoirs non-rendus, car en ZEP, le travail non fait, ça passait bien après tout!
De plus, on arrive quand même à se plaindre des élèves: on voudrait tjs que ce soit mieux! Par contre, je ne m'en plains jms pour le comportement, une petite répartie bien placée et on n'entend plus personne! Mais certains arrivent à se faire déborder, même dans nos campagnesprofondes!
bref, bcp de gentillesse, mais travail: néant! Et j'en ai bcp avec des histoires de famille sordide... sauf que rien ne se dit et tout se sait pourtant, donc on est au courant mais on doit montrer qu'on ne l'est pas, on en devient schizophrène!
Bref, (de nouveau), bien mieux que la banlieue, un plaisir d'avoir les classes, mais faut pas s'attendre non plus au paradis sur terre, on a quand même des collégiens nouvelle génération, qui se permettent des trucs qu'on ne se permettait pas!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Golou le Jeu 28 Mai 2009 - 8:59

moi je suis passée d'une seconde délirante avec 10 redoublants ( centre ville), avec une majorité masculine, un niveau pitoyable et une ambiance de feu...à une seconde avec un niveau excellent, tout gentillet, et une autre ambiance ( campagne).

J'ai beaucoup aimé ma seconde bruyante car c'était un réel défi que de les intéresser et de les faire travailler. Des élèves me recontactent souvent par mail (boite créée pour communiquer avec les élèves). Cette année, dans mon nouveau bahut. C'est différent mais pas moins intéressant. Avec cette classe je peux parler de Sartre, d'aphorisme, de synesthesie... Bref... Dans mon idéal j'aimerais avoir les deux profils. Ce que je préfère avant tout c'est les forts en caractère... avec moi ça pête en début d'année et ensuite un respect et une complicité s'instaure avec eux. J'aime mes élèves et ils me le rendent bien. malmaisbien

_________________
La curiosité est une belle qualité... n'est-ce pas?...

mon blog cuisine http://lecrocus.canalblog.com
le blog de ma fille http://laviedenora.canalblog.com

Golou
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par roxanne le Jeu 28 Mai 2009 - 9:04

Le collége tranquille , à mon avis c'est un oxymore..il y en a des plus tranquilles que d'autres ou des moins difficiles...alors c'est sûr qu'on ne fait pas le m^me métier selon où on travaille...depuis deux ans je suis dans un collège (classé REP tout de m^me) , le plus grand du département (mais département rural)...j'ai deux classes bilangue avec des élèves de bons niveaux et deux troisième où le meilleur côtoie le pire...et bien à part avec mes 5° , j'ai eu régulièrement des problèmes d'insolence , de discipline..et c'est ainsi pour tous les les profs ..à part évidemment les supers cracks qui répétent 10 fois par jour "chez moi , ça va , ils ont intérêt ..""

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Maissa le Jeu 28 Mai 2009 - 19:22

Il ya des collèges tranquilles en zone urbaine aussi. A Vincennes ou à Saint-Mandé, les collèges sont très calmes (ambiance studieuse). J'ai une collègue qui demande chaque année Vincennes.... Et même à Paris, dans certains quartiers (5e, 6e, 7e, 8e...) : on voit les résultats au brevet (plus de 95% pour certains collèges).

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Maissa le Jeu 28 Mai 2009 - 19:24

[quote="charlottofraise"]
@lilith888 a écrit:Le point noir ? les parents, qui sont très condescendants et ont une attitude de consommateurs (puisqu'ils payent). Ils faut très vite être ferme avec eux et ne pas se laisser faire. Public très aisé, donc parfois très puant.

Tu sais, certains, dans un autre genre, ne sont pas non plus dans les collèges très difficiles : insultes, agressions physiques, menaces, hurlements.... Un parent a même débarqué dans le cours d'une collègue pour l'insulter !

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qui est passé d'un collège difficile à un très bon collège ?

Message par Bérilune le Jeu 28 Mai 2009 - 20:40

La même année, j'ai enseigné dans un collège ZEP et dans un collège très rural, un "bon établissement". Les cours étaient plus "difficiles" dans le premier, mais c'est pourtant dans celui-ci que j'ai demandé à rester. J'y suis depuis 3ans.
Les élèves sont très attachants, je les adore même s'ils peuvent être très pénibles. Dans les ZEP aussi on trouve d'excellents élèves, les projets sont nombreux et toujours accueillis avec enthousiasme (une collègue a même monté un atelier broderie!), les parents nous embêtent rarement (il faut dire aussi qu'ils sont rarement présents...), les effectifs sont réduits (20 élèves par classe, voire 17 en 3e), l'équipe éducative est soudée...
Bref, je ne vois quasiment que des avantages à enseigner en ZEP et je ne suis pas prête d'en partir!!!

Bérilune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum