Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Asha Kraken le Sam 28 Mar 2015 - 15:09

Dans mon bahut, rien à voir, l'H-G, les lettres anciennes et modernes, l'ed musicale, les arts pla et même les LV proposent des oeuvres. Par contre, le point commun à tous mes collègues, c'est qu'ils sont écoeurés par le temps de travail supplémentaire que cela leur demande, et ce, pour un résultat des plus mitigés.
Autant de bahuts, autant de fonctionnements, c'est le propre de l'usine à gaz. Bref, je crois qu'il est stérile de s'interroger sur la matière qui serait la madame domina de l'épreuve, tout dépend des contextes locaux (et c'est là où ça coince pour une épreuve nationale).

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Ancolie le Sam 28 Mar 2015 - 16:14

@Honchamp a écrit:

Quand à la photo de Nick Ut, elle existe sous 2 versions, recadrée ou pas, et en effet, elle  a été détournée par un graffeur anglais anonyme, Bansky. C'est peut-être là qu'il y aurait une piste HiDA.
Mais Nick Ut n'a pas cherché "l'oeuvre d'art". Voir son témoignage .

Banksy et il n'est pas qu'un "graffeur"...
Ici les profs d'HG se sont emparés de l'HDA, et depuis des lustres nous avons Guernica, Otto Dix  etc... Et je me permets de douter du travail en plus pour certains profs qui copient les fiches laissées ça et là sur le net.

L'épreuve est devenue autre chose qu'un enjeu, c'est encore une inégalité, certaines notes sont corrigées par certains CDE sous prétexte qu'elles ne doivent pas "faire rater" un brevet... Enfin oui chacun fait comme il veut dans son établissement, une belle mascarade en fait!

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Sei le Sam 28 Mar 2015 - 16:33

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:

Sinon, je suis d'accord avec la manière prosaïque. Au collège, proposer une véritable réflexion sur ce qu'est l'art, sur la nature artistique ou non d'une oeuvre, ça me paraît soit prématuré, soit inutilement chronophage. L'essentiel est que les élèves proposent une réflexion.

Cela peut être réfléchi et pensé de manière très simple. Par exemple, pour la photographie de la petite fille au napalm, les élèves peuvent se demander pourquoi cette photographie, une photographie de presse, est célèbre encore aujourd'hui, pourquoi, entre tant de clichés, c'est elle qui a fait le tour du monde. C'est une question qui me semble concrète et apte à obtenir des éléments de réponse de la part des élèves.

Cela permet, à mon avis, une analyse plus fine que les propos recueillis par Pasteque ("La posture symbolise la douleur", etc.), que je trouve moi aussi plus que maladroits. Il est vrai qu'une photographie n'est pas l'apanage de la réalité, mais dans le cas suivant, de jeunes gens peuvent oublier que ces masques terrorisés et douloureux ont été de vraies personnes, que la scène a été vécue, dans toute sa terreur. Assaillis par les images, il me semble que les élèves ont tendance à les déréaliser (il n'y a qu'à voir cette manie de tout filmer), à les couper du monde sensible, où la multitude des sentiments peut être très angoissante.

Considérer la réalité de la photographie n'empêche pas de réfléchir au point de vue du photographe, à ce qu'il a choisi de montrer du monde, à son rôle de monteur (monteur-montreur-menteur), aux possibles qui s'offraient à lui quand il a pris la photo.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Dalva le Jeu 11 Juin 2015 - 18:16

Je ne comprends pas cette histoire d'HiDA phagocytée par telle ou telle discipline : vous vous imposez de tous travailler les mêmes œuvres, dans toutes les classes ?

Nous avons choisi 5 "objets d'étude" et chaque professeur travaille au fil de l'année les œuvres qui s'inscriront à la fois dans son programme à lui, selon ses choix à lui, et dans l'un des 5 objets d'étude (en fait, 7, mais seulement 5 imposés à l'épreuve car les 2 autres ne sont pas assez nourris).
Évidemment, rien n'interdit aux enseignants de travailler aussi sur des œuvres qui ne s'inscrivent pas spécifiquement dans les objets d'étude retenus.
Chaque élève a donc à sa disposition, pour chaque objet d'étude, différentes œuvres, qu'il peut mettre en relation. Pour l'oral, il doit choisir dans chaque objet d'étude l’œuvre qu'il voudrait présenter. Elle est tirée au sort le jour de l'épreuve. Il doit obligatoirement ouvrir sa réflexion à d'autres œuvres dont il peut rapprocher l’œuvre principalement présentée, et donc montrer qu'il a cerné l'intérêt de l'objet d'étude (utopie, chez nous en tout cas).
Je dis à chaque fois "l’œuvre" mais en réalité il se peut que l'étude concerne un ensemble d’œuvres (et par exemple, Napalm de Banksy, avec comme appui la photographie dont il est question ici).

Lorsqu'on a voulu nous imposer un choix d’œuvres commun à toutes les classes quels que soient les professeurs, nous avons fermement refusé. Comme si on imposait aux profs de français de tous étudier les mêmes textes pour le bac !
Par ailleurs, dans la mesure où l'histoire des arts n'a pas été instaurée en tant que discipline (puisque aucune heure ne lui a été octroyée et qu'aucun professeur n'a été spécialement recruté pour l'enseigner), nous avons également refusé que la charge de préparer cette épreuve nouvelle repose uniquement sur quelques matières. Toutes les disciplines sont sollicitées, toutes s'engagent à traiter au moins une œuvre dans l'année.
C'est fait avec plus ou moins de bonheur, mais bon : si on avait voulu en haut lieu que cette lubie soit sérieusement mise en pratique, on ne l'aurait pas inscrite de force dans TOUS les programmes et on aurait créé les formations idoines. Et des postes d'enseignants avec.

Bref : il faut savoir aussi refuser les fonctionnements qui ne nous conviennent pas.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Jeu 11 Juin 2015 - 18:21

@Dalva a écrit:Bref : il faut savoir aussi refuser les fonctionnements qui ne nous conviennent pas.

Parfois on est TZR et c'est dur de faire la révolution. humhum

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Dalva le Jeu 11 Juin 2015 - 18:23

PS : étant donné ce en quoi consiste l'analyse de texte, et le fait que nos programmes sont pensés chronologiquement (pour encore une année), je considère que tout ce que je fais en classe avec mes élèves lors des études de texte correspond peu ou prou à de l'HiDA. Nous observons l’œuvre, nous la décrivons, l'analysons, l'interprétons, et la mettons en relation avec les textes qui l'ont précédée, établissons des comparaisons, découvrons comment chaque œuvre se nourrit des autres.
Pourtant, il semble que ça ne suffise pas.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire des arts : notion d'œuvre d'art

Message par Dalva le Jeu 11 Juin 2015 - 18:23

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Dalva a écrit:Bref : il faut savoir aussi refuser les fonctionnements qui ne nous conviennent pas.

Parfois on est TZR et c'est dur de faire la révolution. humhum

Ça, c'est sûr !
Ce que je me demande surtout, c'est pourquoi des équipes de collègues s'imposent un cadre si rigide.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum