Assistants d'éducation : vos expériences.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par May Lee le Dim 29 Mar 2015 - 11:00

Je veux être assistante d'éducation !!!!!!! [Montreuil, Paris, Rosny, Fontenay]

Voilà c'est un cri du coeur.

Deux entretiens depuis le début du mois. Le premier : ils ont pris quelqu'un qui avait déjà été surveillant. Le deuxième : j'attends la réponse cette semaine.

En attendant de décrocher un job, ce qui finira bien par arriver, quels sont vos expériences les plus "importantes" à votre avis ?

Ce qui marche, ce qui marche pas ? Votre état d'esprit ? Ceux qui se destinent à l'enseignement, qu'en retirez vous ?

May Lee
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par User5899 le Dim 29 Mar 2015 - 11:06

C'est quoi une expé ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par May Lee le Dim 29 Mar 2015 - 11:26

Une expérience, pardon.

May Lee
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Mar 31 Mar 2015 - 20:25

C'est évident que c'ets plus simple de recruter quelqu'un qui a deja fait le boulot: d'une part c'est ça de gagné en formation, d'autre part, et c'est bien plus important, on peut avoir l'avis des collègues de l'établissement précédent.
Sur des cv, avoir une experience des publics ados est une vraie bonne chose, bien plus importante pour moi que la préparation d'un concours de l'enseignement. Les deux en même temps, ça commence à sentir bon. J'aime aussi les gens qui ont une expérience dans le social, ne serait ce que pour éviter "l'atterrissage" au bout de deux mois (et la frustration pndant les 10 qui suivent).

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par Salammb0 le Mar 31 Mar 2015 - 21:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

En attendant de décrocher un job, ce qui finira bien par arriver, quels sont vos expériences les plus "importantes" à votre avis ?

Ce qui marche, ce qui marche pas ? Votre état d'esprit ? Ceux qui se destinent à l'enseignement, qu'en retirez vous ?


Tu trouveras un job beaucoup aisément à la rentrée. Les recrutements en masse (et les entretiens) commencent fin Mai/Juin, mais ça recrute encore en Septembre -et même début Octobre, pour les périodes d'essais non concluantes. Evidemment les établissements recrutent aussi de façon plus anecdotique le reste de l'année, mais c'est plus difficile de trouver vu la rareté des places. Si tu veux vraiment essayer de trouver dès maintenant, je te conseille d'appeler chaque établissement, de demander le CPE, et de demander directement s'ils recherchent un AED en ce moment.

Alors oui, tu trouveras (surtout dans ta zone géographique jalonnée d'établissements divers), et je te conseille même de choisir. Pas forcément un bon établissement, mais un ou des CPE avec lesquels tu as eu un bon feeling durant l'entretien. C'est en effet primordial de bien s'entendre avec le(s) CPE et le reste de la vie scolaire, et cela rendra ta tâche moins ardue. Après, restons honnêtes : un établissement lambda, pas trop difficile, avec en outre une équipe vie scolaire en or, c'est l'idéal.

Je peux te donner les coordonnées de mon établissement pour y postuler en Juin (en MP). En revanche, c'est un ECLAIR, qui passe REP (mais pas REP +, alors qu'il en a le profil) l'année prochaine.

J'ai été recrutée sans aucune expérience. J'avais sur mon curriculum de nombreux jobs alimentaires peu réjouissants (deux fast-food durant plusieurs mois, beaucoup de "ménages" chez des particuliers et en entreprise de nettoyage, sandwicherie), mais aucune expérience directement liée à l'éducation ou à l'encadrement d'adolescents, si ce n'est l'animation d'anniversaires dans l'un des deux fast-food.
avatar
Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Mer 1 Avr 2015 - 7:20


J'ai été recrutée sans aucune expérience. J'avais sur mon curriculum de nombreux jobs alimentaires peu réjouissants (deux fast-food durant plusieurs mois, beaucoup de "ménages" chez des particuliers et en entreprise de nettoyage, sandwicherie),
c'est aussi une bonne chose, c'est vrai, à défaut du reste, ça rejoint mon commentaire sur le social et sur l'atterrissage, s'etre retrouvé coincé entre un client et un manager, ça ouvre les yeux.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par chtiours le Jeu 2 Avr 2015 - 21:43

Bonsoir May Lee,
Je me dois de souligner mon inquiétude...
Tout va bien? Pas de soucis?
C'est bien la première fois que je lis une telle motivation pour devenir A.E! Si tu as des idées noires , il faut en parler , pas de soucis , on est à ton écoute.
Plus sérieusement , j'ai été A.E pendant deux ans en collège , donc si tu veux des conseils , je me permets de narrer cette petite expérience...
Il était une fois , c'est mignon , non? Un petit AE d'un quintal (ancien rugbyman) qui avait décidé de travailler pour continuer ces études. Cet être chétif se présenta donc dans son ancien collège pour présenter sa candidature au mois de juin. Il fut accueilli par le principal qui était tout enjoué de voir un profil d'agent de sécurité et répondit favorablement. La première surprise est apparue à la rentrée. En effet , le principal avait été muté et le nouveau directeur était frustré de n'avoir pu réaliser les entretiens d'embauche. Au bout de quelques mois , la situation dans le collège était catastrophique : pas de conseils de discipline , les profs étaient désavoués devant les élèves par le principal et la CPE forçait sur le cirage pour avoir des recommandations et pouvoir se casser sur Nice!
Bref , les profs ont tiré la sonnette d'alarme et on arrêté les cours. J'ai oublié un petit détail , l'équipe de vie scolaire était composé de 5 filles et deux garçons. Malheureusement , mon collègue masculin - âgé de 19 ans , s'amusait à draguer les minettes de 15 ans! Bref , j'étais un vrai vigile! En plus , mes collègues féminines étaient , sans aucun machisme , de véritables garces. Elles se pourrissaient les unes sur les autres toute la journée! J'en avais même une qui simulait des crises d'évanouissement pour ne pas faire les études et demandait à la CPE de me confier les classes! Il m'est arrivé d'être seul pour surveiller trois classes en même temps!
Donc les profs ont déclenché une grève. Ils sont venus me chercher pour réaliser une réunion avec le chef. Lors de cette réunion , le principal souligna son incrédulité sur les problèmes soulevés par les enseignants. Lorsqu'il m'interpella pour me demander comment se passait l'encadrement des élèves , je lui ai signalé qu'il était anormal de voir des élèves qui sourient lorsqu'ils sortent de son bureau et qu'on voyait plus souvent le chef d'établissement dans des articles de journaux que dans les couloirs du collège. Il ne répondit pas...
L'année se déroula dans ces conditions et très rapidement mon médecin me mit sous calmant.
Au mois de juin , je fus donc convoquer pour savoir si mon contrat allait se poursuivre... Et là quel spectacle!
Je fus accueilli par un grand sourire du principal. Puis il appliqua une bonne dose de vaseline (histoire de comprendre la métaphore) : "Ecoutez vous avez été un très bon surveillant , les élèves vous apprécient comme ils vous craignent , vous êtes travailleur , motivé.... bla bla bla MAIS - à ça y est il y a un "mais" étant assimilé fonctionnaire (c'est la meilleur, j'avais autant de valeur qu'un klinex qu'on a utilisé pendant un an!) , vous n'étiez pas en droit de critiquer votre supérieur hiérarchique et par conséquent je ne renouvellerai pas votre contrat!
C'est la première fois que j'ai vu une telle jouissance dans le regard de quelqu'un. Mais je te rassure , je ne souhaitais pas poursuivre cette expérience qui détruisait ma santé.
Donc , réfléchis un petit peu à d'autres métier (gardien de prison , ...) avant de te présenter pour des entretiens.
Bon courage quand même et n'oublie pas le Lexomil est remboursé sur ordonnance!
avatar
chtiours
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par ProvençalLeGaulois le Ven 3 Avr 2015 - 11:49

Visiblement vous avez cumulé les problèmes dans un seul établissement : direction défaillante, équipe de vie scolaire nulle (sauf vous bien sûr Very Happy ), cpe à la ramasse ; bref, c'est rare que ce soit toujours le cas.

Quant à dire ses 4 vérités au principal et s'étonner de ne pas être repris l'année suivante...
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par chtiours le Ven 3 Avr 2015 - 15:37

Je sais très bien que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire...
Mais le jour de cette réunion en urgence avec le chef d'établissement et quelques profs , j'ai eu un élève qui a planté un compas dans la cuisse d'une de ces camarades pendant une heure d'étude. J'étais en train de surveiller ma classe quand j'ai entendu un cri dans la classe d'une de mes collègues surveillantes. Je me suis levé pour aller voir ce qui se passait...
En vérité, la surveillant n'était pas à son poste , elle faisait des aller-retour entre la vie scolaire et la salle d'études pour boire son café en compagnie de ces "copines". Lorsque je suis intervenu , j'ai choper l'élève et je lui ai demandé ce qui a motivé ce geste. Sa réponse fut des plus simples : "J'en sais rien moi , j'm'ennuyais et en plus elle me cherche depuis quelques temps!". Je savais très bien que la victime du coup de compas était une élève studieuse qui se faisait régulièrement insultée car elle était "trop sérieuse".
J'ai accompagné l'élève sans passer par la case CPE qui était en train de boire le café avec les autres surveillantes et commenter le dernier "femme actuelle" (véridique). Lorsque je suis arrivé , la secrétaire m'a signalé que le principal était actuellement en réunion avec un adjoint du maire et qu'il ne fallait pas le déranger. J'ai expliqué la situation et elle a demandé à l'élève d'attendre dans le couloir. Je suis remonté rapidement surveillé ma classe...
Au bout d'un quart d'heure , j'ai vu l'élève se repointer "comme une fleur" et avec un grand sourire dans ma salle d'études en me signalant fièrement que le principal n'avait pas le temps de s'occuper de lui...
Et l'après-midi , j'ai eu cette fameuse réunion. Donc parfois , il ne faut pas avoir peur de prendre ces responsabilités.
avatar
chtiours
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Sam 4 Avr 2015 - 14:57

Merde, c'est con, pour une fois qu'on tenait un super héros, on l'a laissé filer...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Donc parfois , il ne faut pas avoir peur de prendre ces responsabilités.
Sauf mon respect, tu n'as rien pris du tout: d'une part tu n'avais aucune responsabilité la dedans, d'autre part, tu n'as obtenu que la pire (ou la meilleure) des solutions: le non renouvellement.
Tu remercieras aussi tes collègues professeurs qui ont envoyé au front la seule personne qui avait réellement quelque chose a perdre, alors qu'eux étaient protégés par leur statut.

Bref, tout ça pour dire que ce que tu décris n'est qu'une expérience limitée, dans le temps, dans l'espace, et que dieu merci, le quotidien de mes aed, depuis plusieurs années, ne ressemble pas au tien.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par Akaej le Jeu 28 Mai 2015 - 19:19

Hey Smile

Ca me choque de voir comme les expériences d'un AE à l'autre sont différentes... De mon côté j'ai eu beaucoup de chance :

J'ai travaillé 3 ans à Carrefour en Région Parisienne en job étudiant et je n'en pouvais plus de faire des horaires de bouche-trou (fériés, fermetures, dimanches imposés...). J'ai donc cherché un poste d'AE à mi-temps.

Deux mois après mes premiers envois de CV/Lettre de motivation j'ai eu une première réponse mais pour un temps plein, dans un collège. L'entretien s'est plutôt bien passé mais j'ai su que ça ne passerait pas pour moi : Je n'avais aucune expérience et les 2 CPE qui m'ont reçue en entretien semblaient tellement débordées que je savais qu'elles ne me laisseraient pas ma chance si je ne pouvais pas être opérationnelle directement. Bref, sans surprise 2h après mon entretien on m'a appelée et je n'étais pas prise.

Quelques semaines plus tard, nouveau coup de téléphone pour me proposer un entretien dans un lycée, en mi-temps. J'ai été reçue par une CPE qui paraissait plutôt stricte et froide, la veille des vacances de la Toussaint. On a pas mal discuté mais j'étais persuadée d'avoir été très très mauvaise. Le jour de la rentrée à 9h elle m'a rappelée pour me dire que j'étais prise. On m'a vite formée et appris pas mal de choses. L'équipe vie scolaire était hyper efficace et plutôt soudée. Bonne ambiance, bon travail malgré un proviseur plus que laxiste... Je n'ai pas à me plaindre de cette première expérience et j'estime avoir eu beaucoup de chance d'être si bien tombée.

J'ai déménagé à la fin de l'année scolaire donc je n'ai pas pu continuer dans cet établissement mais je cherche de nouveau un poste aux alentours de Poitiers. C'est hyper bouché par ici apparemment étant donné que ça fait déjà 6 mois que je cherche et qu'en 6 mois j'ai reçu un coup de téléphone et le CPE n'a même pas jugé utile de me faire venir en entretien (alors qu'il m'avait lui-même appelé...). J'ai su plus tard que le poste était vacant suite à la démission d'un de mes camarades de Fac qui ne supportait pas l'équipe vie scolaire ainsi que l'administration de l'établissement...

Enfin bref, tout ça pour dire que ça semble un peu être la roulette russe...

Courage en tout cas et ne te démotive pas si tu sens que c'est réellement quelque chose qui te plait.

Smile


Akaej
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par JPhMM le Jeu 28 Mai 2015 - 20:32

Quatre ans de pionicat dans l'agglomération de Toulouse.

Deux ans comme maître d'internat dans un LEP maintenant disparu.
Deux ans comme surveillant d'externat dans un collège.

C'était il y a longtemps.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par Tamerlan le Jeu 28 Mai 2015 - 20:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Quatre ans de pionicat dans l'agglomération de Toulouse.

Deux ans comme maître d'internat dans un LEP maintenant disparu.
Deux ans comme surveillant d'externat dans un collège.

C'était il y a longtemps.

Trois ans de maître d'internat dans un lycée agricole avec 60 blaireaux et leurs odeurs de chaussettes rances le soir dans les chambrées. Ça vous forge un homme crévindiou !
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par El-vacator le Lun 1 Juin 2015 - 17:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je veux être assistante d'éducation !!!!!!! [Montreuil, Paris, Rosny, Fontenay]

Voilà c'est un cri du coeur.

Deux entretiens depuis le début du mois. Le premier : ils ont pris quelqu'un qui avait déjà été surveillant. Le deuxième : j'attends la réponse cette semaine.

En attendant de décrocher un job, ce qui finira bien par arriver, quels sont vos expériences les plus "importantes" à votre avis ?

Ce qui marche, ce qui marche pas ? Votre état d'esprit ? Ceux qui se destinent à l'enseignement, qu'en retirez vous ?

J'ai connu différents statuts, et j'ai été AED aussi. L'avantage du recrutement c'est que tu peux en effet postuler où tu le souhaites (le statut MI/SE précédent faisait que tu étais muté comme les profs, mais dans l'Académie). Le point noir est le possible népotisme lors du recrutement (fils ou fille de... recrutés). Pour valoriser un C.V, des petites choses comme le BAFA ou une expérience avec des adolescents sont appréciés. C'est généralement le/la CPE qui s'occupe des entretiens, mais le/la CDE recrute. Si tu te destines à l'enseignement, c'est également, la plupart du temps, apprécié. Pour enseigner après avoir été AED, je peux dire que cela donne un bon aperçu du système scolaire dans son ensemble, pour peu que l'on soit curieux et qu'on n'hésite pas à s'intéresser à la vie de l'établissement. Un très bon système, si tu veux conserver du temps libre, est celui de maître d'internat, qui te demande 48h, en continu ou en deux fois, mais qui te laisse du temps pour travailler à côté. L'autre point noir du statut d'AED, attention : c'est 35 heures/semaine, mais avec une inscription dans une fac ou une formation. Ces 35 heures (du moins il y a quelques années, je ne me suis pas renseigné depuis) sont en réalité une décharge. Sans une formation suivie, l'établissement est en droit de te demander 42h/semaine (vérifie si ce point est toujours valide). Bien entendu, cela incite les établissements à recruter parfois des personnes qui ne suivent pas de formation particulière, pour des raisons comptables - mais ce n'est pas forcément la norme.

Autre point : il est prévu que les contrats soient de deux fois trois ans, mais, dans les faits, on signe souvent un contrat chaque année, avec donc, à chaque fois, une nouvelle période probatoire correspondant à 1/12e du contrat, soit 12 mois, dans le meilleur des cas. Car, là aussi, attention : un contrat signé en septembre te garantit une embauche sur 12 mois (car les AED sont souvent requis après le 1er juillet et avant le 31 août) ; mais un contrat signé en cours d'année ou en octobre se terminera invariablement le 30 juin - libre à l'établissement de te proposer un nouveau contrat de deux mois.

Attention également : si tu es recrutée en remplacement d'une personne, comme par exemple une surveillante enceinte, il est possible que tu sois amenée à signer un nouveau contrat à chaque rentrée de ta période d'embauche (vacances d'hiver, de printemps, ad libitum). Dans ce cas, sois bien attentive en lisant ton contrat : j'ai rencontré le cas une fois, c'était un vrai cauchemar pour la remplaçante. Je ne saurai que te conseiller de te syndiquer : les choses se passent normalement entre personnes de bonne intelligence, mais en cas de conflit, un AED ne pèse pas lourd face à des titulaires. Mais cela arrive rarement, je te rassure.

Si tu n'as aucune expérience avec les adolescents, ce n'est pas forcément un frein, ceci dit. Montre ta motivation et ta disponibilité. Certains CDE et CPE humanistes sont assez sensibles à la situation financière du candidat (ils étaient autrefois recrutés sur critères sociaux) ; aussi, si tu exerces de petits jobs, dis-le. Ce boulot est loin d'être le bagne (attention aux 42 heures ceci dit), mais sois sûre d'apprécier le contact avec les adolescents, et d'avoir des capacités de recul. Ils peuvent vite te faire tourner en bourrique - et, lors de l'entretien, montre aussi que si tu vas être proche d'eux (ce qui est ton boulot), ce n'est pas pour faire copain-copain non plus. La hiérarchie attend de toi que tu fasses remonter les informations rapidement, via les CPE. Dans cet esprit, une des questions pièges lors de l'entretien sera du type : "Kévinou souhaite vous parler, à vous et à vous seule. Lui promettez-vous le secret ?" Ne jamais répondre oui à cela, jamais...

Dernière chose à savoir : l'emploi d'AED est l'un des seuls en France qui ne te donne pas droit au DIF (droit à la formation individuelle), pour la raison suivante : les 35 heures que tu fais sont considérées comme une décharge pour te former, tu n'as droit à rien, même au bout de 6 ans. C'est honteux, mais c'est comme cela (car j'en ai vu certains passer des licences ou des CAPES en bossant 35 heures par semaine, et c'est tout bonnement éreintant). Tu as droit à 48 heures de décharge avant de passer des examens ou des U.E, aussi.

Bonne chance pour tes entretiens !

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima
avatar
El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 1 Juin 2015 - 18:44

Un temps plein d'AED, c'est 41h payé 35h (pour cause d'annualisation - 1607h sur 39 semaines incluant une semaine en juillet après la fin officielle de l'année scolaire et une semaine en août avant le début de l'année scolaire).

Si on est inscrit en fac ou à des cours, on peut faire valoir une décharge de 200 heures annuelles et donc on se rapproche de 35h mais je pense que c'est plutôt 36h.

Cependant, les CPE sont assez réticents à engager des nouveaux AED directement à plein temps, ils préfèrent souvent les mi-temps pour la première année, ce qui correspond à 20h30 par semaine sans décharge et à 18h avec décharge, car c'est moins gênant en cas de personne qui ne fait pas ses preuves et qu'on n'a pas détectée pendant la période d'essai (absences injustifiées répétées, mauvaise gestion des perms, etc).

Les années d'AED sont assez bien comptées pour le reclassement contrairement aux années de contractuels enseignants et elles permettent de passer les concours internes après 3 ans d'ancienneté.

En effet, comme l'a mentionné El-vacator, ce sont des contrats d'un an renouvelable pendant 6 ans ; en revanche, il me semble que la période d'essai n'est plus de mise après un renouvellement, mais je n'en suis pas sûre. De toutes façons, c'est en juin que les CPE et CDE décident s'ils vont renouveler les AED ou pas et pour quelqu'un qui a déjà fait ses preuves sur une année, c'est rare qu'ils changent d'avis en octobre.

Quant aux 48 heures avant de passer les examens et les concours, ce sont des absences facultatives, elles ne sont pas de droit. Elles sont souvent acceptées par les chefs, mais ils peuvent quand même les refuser.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Lun 1 Juin 2015 - 18:53

Autre point : il est prévu que les contrats soient de deux fois trois ans, mais, dans les faits, on signe souvent un contrat chaque année, avec donc, à chaque fois, une nouvelle période probatoire correspondant à 1/12e du contrat, soit 12 mois, dans le meilleur des cas. Car, là aussi, attention : un contrat signé en septembre te garantit une embauche sur 12 mois (car les AED sont souvent requis après le 1er juillet et avant le 31 août) ; mais un contrat signé en cours d'année ou en octobre se terminera invariablement le 30 juin - libre à l'établissement de te proposer un nouveau contrat de deux mois.
La période d'essai ne se reconduit pas: c'est un renouvellement et non un nouveau contrat.
Pour les vacances et l'histoire du 30 juin, cela depend de l'etablissement qui fait les contrats: en tant que cpe, j'insiste pour qu'on couvre les vacances autant que possible, même si ça me fait perdre des heures de service effectif, et pour que tout le monde soit logé a la même enseigne, mais c'est parfois un vrai casse tête vu que les contrats sont en heure de service et que les congés sont difficiles à calculer. Et je dois exprimé le resultat final en journée-equivalent temps plein... C'est un délice de simplicité...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Lun 1 Juin 2015 - 18:55

Tu as droit à 48 heures de décharge avant de passer des examens ou des U.E, aussi.
A vérifier, les textes ont changé, puis rechangé, je ne sais plus ou l'on en est (et c'est toujours plus ou moins lié a l'acceptation du chef d'etablissement).

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par El-vacator le Lun 1 Juin 2015 - 19:01

Bonnes précisions, merci !

Il me semble (en tout cas, c'était le cas), que le renouvellement d'un contrat est un nouveau contrat en soi, et qu'il implique une nouvelle période d'essai de 1/12e du temps (possibilité d'être viré sans explications durant le 1er mois).

Pour ce qui est de la décharge de 48 heures, si, elle est un droit acquis depuis 2008 (je rappelle que les AED ont été créés par Ferry en 2003) et leurs modalités d'applications sont définies dans le BO n° 32 du 28/08/2008 ; circulaire n° 2008-108 du 21/08/2008. Je n'ai pas entendu que l'on soit revenu dessus, mais j'admets que les CPE et CDE ne sont pas forcément les plus fervents partisans de cette disposition et certains peuvent faire croire que c'est à leur discrétion, ce qui est bien entendu faux Very Happy

N'importe quel syndicat édite des plaquettes en pdf, disponibles en ligne, à destination des AED, y jeter un oeil quand on postule ou exerce est à mon sens un geste à acquérir !

Bonne chance !

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima
avatar
El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par El-vacator le Lun 1 Juin 2015 - 19:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Autre point : il est prévu que les contrats soient de deux fois trois ans, mais, dans les faits, on signe souvent un contrat chaque année, avec donc, à chaque fois, une nouvelle période probatoire correspondant à 1/12e du contrat, soit 12 mois, dans le meilleur des cas. Car, là aussi, attention : un contrat signé en septembre te garantit une embauche sur 12 mois (car les AED sont souvent requis après le 1er juillet et avant le 31 août) ; mais un contrat signé en cours d'année ou en octobre se terminera invariablement le 30 juin - libre à l'établissement de te proposer un nouveau contrat de deux mois.
La période d'essai ne se reconduit pas: c'est un renouvellement et non un nouveau contrat.
Pour les vacances et l'histoire du 30 juin, cela depend de l'etablissement qui fait les contrats: en tant que cpe, j'insiste pour qu'on couvre les vacances autant que possible, même si ça me fait perdre des heures de service effectif, et pour que tout le monde soit logé a la même enseigne, mais c'est parfois un vrai casse tête vu que les contrats sont en heure de service et que les congés sont difficiles à calculer. Et je dois exprimé le resultat final en journée-equivalent temps plein... C'est un délice de simplicité...

ah, merci de la précision ! Je me suis donc fait avoir, il y a longtemps Very Happy Vous êtes a priori un excellent CPE, équitable, merci à vous. Vos AED ont de la chance !

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima
avatar
El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par ProvençalLeGaulois le Lun 1 Juin 2015 - 19:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Pour ce qui est de la décharge de 48 heures, si, elle est un droit acquis depuis 2008 (je rappelle que les AED ont été créés par Ferry en 2003) et leurs modalités d'applications sont définies dans le BO n° 32 du 28/08/2008 ; circulaire n° 2008-108 du 21/08/2008. Je n'ai pas entendu que l'on soit revenu dessus, mais j'admets que les CPE et CDE ne sont pas forcément les plus fervents partisans de cette disposition et certains peuvent faire croire que c'est à leur discrétion, ce qui est bien entendu faux Very Happy

Extrait de ce BO :
Il convient d'accorder aux assistants d'éducation des autorisations d'absence, sans récupération, nécessaires pour présenter les épreuves des examens et concours auxquels ils sont régulièrement inscrits. Ces autorisations d'absence couvrent au moins la durée de la session augmentée de deux jours de préparation.
J'appelle votre attention sur la nécessité de réserver à des circonstances tout à fait exceptionnelles les refus opposés à de telles demandes d'autorisations d'absence.

Il est donc déconseillé de refuser ces absences mais pas interdit. Wink
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par El-vacator le Lun 1 Juin 2015 - 19:18

"J'appelle votre attention sur la nécessité de réserver à des circonstances tout à fait exceptionnelles les refus opposés à de telles demandes d'autorisations d'absence."

Plus que déconseillé : circonstances tout à fait exceptionnelles... Dans les faits, cela va dépendre du simple fait que l'AED soit syndiqué ou pas, comme d'habitude, me direz-vous Very Happy Merci de l'extrait, je ne l'avais pas lu depuis longtemps.

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima
avatar
El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Mar 2 Juin 2015 - 7:30

Dans les faits, cela va dépendre du simple fait que l'AED soit syndiqué ou pas, comme d'habitude, me direz-vous Very Happy Merci de l'extrait, je ne l'avais pas lu depuis longtemps.
Cela dépend surtout de l'état du service, de la date de la demande, etc... Syndiqué ou pas.
Je fais tout pour permettre ce genre de trucs, mais il y a des moments ou ce n'est simplement pas posible. D'autre part dans ce cas là je conseille au collègue d'avoir rapidement son concours.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par the educator le Mar 2 Juin 2015 - 7:32

N'importe quel syndicat édite des plaquettes en pdf, disponibles en ligne, à destination des AED, y jeter un oeil quand on postule ou exerce est à mon sens un geste à acquérir !
Elles sont souvent très bien conçues, mais attention à ne pas y aller la tête en avant en confondant une revendication syndicale et une circulaire.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par El-vacator le Mar 2 Juin 2015 - 9:12

Nous sommes bien d'accord. Je ne confond pas, certains si, il faut l'avouer. Pour ce qui est d'avoir son concours rapidement, là aussi je te rejoins - certains ont usé de ce droit de façon, disons, peu courtoise.

Ensuite, je ne sais pas comment certains font pour réussir un Capes à 35h/semaine. Ce qui est étrange, c'est que je n'ai pas beaucoup vu d'AED à 3 ans + user du concours interne. Cela a-t-il changé ?

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima
avatar
El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assistants d'éducation : vos expériences.

Message par Sewe le Lun 10 Aoû 2015 - 16:06

35 ? Plutôt 41h/par semaine si tu n'es pas étudiant, 39 sinon.

Sewe
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum