Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par belote le 31st Mars 2015, 20:21

Des heures, des heures, des heures, des heures, des heures et des heures de correction (je crois qu'on peut deviner aisément que je suis en pleine période de correction de brevet blanc).

belote
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Voltaire le 1st Avril 2015, 12:15

Enseigner, quand on y arrive, c'est juste magnifique et formidable. Bienvenue !

Voltaire
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par HermyMacgo le 1st Avril 2015, 12:27

Les points positifs d'abord, je trouve qu'il en manque un peu:

- au risque de passer pour trop optimiste, devoir déménager c'est aussi découvrir une autre région, bien souvent la région parisienne, donc pouvoir profiter de Paris et son offre culturelle!
- quand l'ambiance est bonne en salle des profs, on peut s'y éclater. La difficulté du métier et le fait qu'on partage (des élèves, des collègues, des chefs) fait qu'on peut aussi être très solidaires entre nous.
- voir un élève progresser, comprendre enfin une notion avec laquelle il a du mal, reprendre le sourire après un entretien, s'épanouir...
- pouvoir emmener ses élèves en voyage et voyager soi-même. D'accord, ce ne sont pas des vacances, mais bon, on change quand même d'air, et ça consolide les rapports qu'on a avec nos élèves, on les voit sous un nouveau jour!
- pas une journée ne se passe comme la veille, il y a des surprises tous les jours
- on n'est pas assis toute la journée, on bouge, on voit du monde
- pouvoir organiser son temps de travail comme on le souhaite en dehors de nos heures de cours, et donc organiser également son temps libre en fonction
- en langues, pouvoir faire d'un simple jeu un moment pédagogique, pouvoir utiliser des chansons, des extraits de film...
- il y a encore malgré tout des personnes qui respectent notre profession et nous disent merci, parmi les élèves comme parmi les profs
- recevoir, parfois, en fin d'année, des cadeaux (surtout de la part des 6ème)
- avoir des vacances régulièrement; même si on travaille aussi pendant les vacances, c'est un changement de rythme, un grand repos
- on s'enrichit aussi à travers nos préparations de cours, on continue à apprendre chaque jour (peut-être plus valable en lycée qu'en collège)

La liste est longue et ne s'arrête pas là! Les côtés positifs prennent largement le pas sur les négatifs pour moi.

Allez, quelques points négatifs qui n'ont pas encore été cités:
- ne pas pouvoir partir en vacances quand on veut et ne pas pouvoir profiter des tarifs basse saison
- dans les jeunes années, entendre des gens qui ont le double de notre âge nous dire comment faire notre métier (et galérer à trouver quoi leur répondre)
- la paye qui n'est jamais exactement la même en fonction du mois, des primes, des heures sup', de l'endroit où on habite...
- le manque de matériel dans certains endroits (tableaux noirs sans écran pour projeter, pas de vidéo-proj, ordinateur datant du Moyen-Age)
- devoir utiliser son propre matériel (s'acheter ses propres crayons, son papier, ses stylos, classeurs, et autres) et parfois devoir batailler pour avoir des marqueurs pour le tableau
- ne pas forcément avoir sa propre salle, donc devoir être l'éternelle Zézette de la salle des profs, à presque se trimballer avec un caddie tellement on est chargé
- devoir gérer des adolescents avec tout ce que cela comporte d'impulsivité, d'hormones en ébullition, de conflits entre eux et avec nous...et ça change d'heure en heure!

HermyMacgo
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Lucrezia le 1st Avril 2015, 12:37

Voltaire, quand j'ai lu ta réponse la première fois, il y avait tout un développement qui n’apparaît plus?? (et je suis sûre de ne pas avoir consommé de drogues scratch ).

Il y figurait un point qui m'a interpellé: si ce métier n'est aujourd'hui (presque) plus qu'une liste d'inconvénients, il est une chose qui fait que les enseignants s'accrochent et aiment leur boulot: voir, une ou deux fois l'an, les yeux d'un élève briller comme des lucioles parce qu'il a compris un point du cours.
Une collègue stagiaire, pour qui cette année est un enfer, m'a dit adorer son métier et continuer pour cette raison. Cette raison, je la conçois, mais est-elle la seule et unique chose qui permette de survivre dans ce métier? (ça et les quatre mois de vacances... Rolling Eyes )

_________________
"Telle est la race humaine. Souvent, il me semble vraiment dommage que Noé et son équipe n'aient pas manqué le bateau." Mark Twain
"Etre trop conscient est une maladie, une vraie et intense maladie." Fiodor Dostoïevski
"Comment savez-vous si la Terre n'est pas l'enfer d'une autre planète?" Aldous Huxley

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Siggy le 1st Avril 2015, 12:46

@Malioli a écrit:
Beaucoup de réunions (parfois on se demande à quoi elles servent)
 à planifier d'autres réunions.

Siggy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par helvea le 1st Avril 2015, 12:52

Pour moi qui débute, avec des classes difficiles et un lycée où rien ne fonctionne correctement au plan matériel et organisationnel, le plus dur reste le regard de la société. Le fait de toujours devoir se justifier, de toujours revenir à la critique de notre métier dans les repas de famille et entre potes... J'ai vraiment le sentiment qu'il y a peu de métiers où les gens se permettent autant de parler et de critiquer alors qu'ils ne savent rien... Heureusement que ma mère et mon mec sont profs! On nous reproche parfois notre endogamie mais moi je la vois comme un refuge salvateur...

J'imagine qu'avec les années le poids du reste ne va cesser d'augmenter, mais pour l'entrée dans le métier c'est qui a été le plus dur à gérer pour moi si ça peut t'aider à te blinder un peu.

helvea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Li-Li le 1st Avril 2015, 12:54

J'aime enseigner et cela peut être merveilleux, mais j'aime de moins en moins ce que l'on me demande de faire de mon métier. Après il faut aussi voir le travail comme, et bien un travail!!

Li-Li
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par oxa le 1st Avril 2015, 13:09

C'est quand même un métier où on ne voit pas souvent son patron (il est cloîtré dans son bureau) ni le responsable qualité/technique Rolling Eyes

La majorité des élèves restent sympathiques, même si on focalise sur les autres....

Et ceux qui gagnent plus que nous, et nous font des remarques désobligeantes au repas de famille, le payent cher en qualité de vie Twisted Evil

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par florestan le 1st Avril 2015, 13:14

@oxa a écrit:C'est quand même un métier où on ne voit pas souvent son patron (il est cloîtré dans son bureau) ni le responsable qualité/technique Rolling Eyes  

La majorité des élèves restent sympathiques, même si on focalise sur les autres....

Et ceux qui gagnent plus que nous, et nous font des remarques désobligeantes au repas de famille, le payent cher en qualité de vie Twisted Evil

C'est souvent vrai! Mais bon il faut une bonne couche d'épaisseur humaine pour faire face à pas mal de situations ceci dit.
Le problème c'est qu'on ne peut pas savoir avant d'avoir essayé.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Carnyx le 1st Avril 2015, 13:29

@Siggy a écrit:
@Malioli a écrit:
Beaucoup de réunions (parfois on se demande à quoi elles servent)
 à planifier d'autres réunions…
… pour savoir quand on doit se réunir. Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Fesseur Pro le 1st Avril 2015, 13:30

On fait un métier formidable !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par oxa le 1st Avril 2015, 13:34

@Fesseur Pro a écrit:On fait un métier formidable !

C'est quoi que tu fumes? J'en veux. Wink

oxa
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Moe71 le 1st Avril 2015, 13:48

Je n'ai pas grand chose à ajouter à ce qu'ont dit les collègues.
Pour ma part j'adore mon métier, et j'ai la chance d'exercer  (j'enseigne l'anglais) dans un établissement qui "tourne" bien et où les élèves sont globalement sympathiques.

Je crois qu'il faut aussi avoir en tête que la première année sera la plus difficile, et pas forcément celle où tu prendras le plus de plaisir.
J'en suis à ma cinquième année et c'est seulement maintenant que j'ai vraiment trouvé mon "rythme de croisière".

Après, côté négatif c'est surtout l'aspect institutionnel comme l'ont dit les collègues, les réunions interminables, les portes ouvertes où il faut "vendre" le bahut (surtout dans le privé), les relations parfois tendues avec certains parents, savoir gérer des classes parfois agitées quand on est soi-même fatigué... ce qui me frustre le plus, c'est surtout de devoir être enfermé dans un programme et des directives parfois un peu éloignées de la réalité du terrain (cf les "lubies" de certains inspecteurs, parfois... après, la perspective actionnelle n'est pas forcément une mauvaise réforme, à condition d'être appliquée intelligemment).

Mais, comme je l'ai dit, j'aime mon métier car l'échange avec les "gamins" est généralement enrichissant. Et j'ai l'impression de servir à quelque chose.

En cas de questions sur la formation en anglais, tu peux me mp Very Happy

_________________
"The principle of all virtue and excellency lies in a power of denying ourselves the satisfaction of our own desires, where reason does not authorize them"
John Locke, Some Thoughts Concerning Education, 1693.


2016-2017: 4e, 3e, terminale S

Moe71
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Lorine le 1st Avril 2015, 19:50

Vanlong a écrit:Bonjour à tous,
Je ne savais pas trop dans quelle rubrique placer le sujet, je m'excuse d'avance auprès des modos si je me plante Wink

Bon, pour la faire courte, je passe le CAPES d'anglais l'an prochain (l'agreg on attendra hein).
Je sais que la vie de prof est pas toute rose, et je suis déjà préparé psychologiquement à pas mal de choses. Ceci dit, mis à part la liste que je vais mettre, y-a-il d'autres choses vraiment "dures" auxquelles je vais devoir m'attendre, comme :
-Des classes surpeuplées
-Des mutations hasardeuses, comme tout bon célibataire sans enfants.
-Des élèves qui en ont rien à faire de leur LV1 ("t'façons j'comprends rien en anglais m'sieur !), ou rien à faire tout court ("ça sert à rien les maths m'sieur !")
-La confirmation de ce que dit ma belle mère : "Dans le primaire, quand on a un problème avec un élève qu'on ne comprend pas, on rencontre les parents, et ensuite on comprend".
-La grand-mère qui meurt 5 fois pour justifier les absences.
-Les tricheurs en contrôle, le bordel en classe et autres désagréments courants.
-18h au collège/lycée, 75h à la maison.
-Les parents de plus en plus procéduriers.
-12 réformes par an.

Dans l'immédiat, le positif (que je ne cite pas dans ce post, sinon j'écris un roman) est largement supérieur au négatif. Donc je suis encore plus que motivé pour bosser comme un forcené et passer ce concours (et vu les taux d'admission, je pense avoir mes chances).

Mais... J'en oublie ? :/

Merci d'avance !
Ah bon? tant que tu ne l'as pas vécu, tu ne peux pas savoir. Suspect
La réalité en bien pire que ce qu'on imagine Twisted Evil
A ta place, je réfléchirais à une autre orientation professionnelle.

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Balthazaard le 1st Avril 2015, 20:19

Je pense un peu pareil, il faut vraiment être très idéaliste pour vouloir faire cela aujourd'hui et avoir une dose d'optimisme (d'aveuglement?) et d'espoir dans l'espèce humaine proprement inimaginable pour moi dans la situation actuelle.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Moe71 le 1st Avril 2015, 20:25

Les vieux, il faut toujours qu'ils râlent Very Happy Very Happy (me tapez pas, hein, c'est de l'humour )

_________________
"The principle of all virtue and excellency lies in a power of denying ourselves the satisfaction of our own desires, where reason does not authorize them"
John Locke, Some Thoughts Concerning Education, 1693.


2016-2017: 4e, 3e, terminale S

Moe71
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par florestan le 1st Avril 2015, 20:27

Purée vous êtes bien négatifs les gens Very Happy !
Il y a plein de boulots beaucoup plus pénibles et dépourvus de sens surtout. Enseignante moi j'aime ça (bon je suis agrégée et en lycée avec une équipe très sympa tout ça aide).

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Balthazaard le 1st Avril 2015, 22:18

@Moe71 a écrit:Les vieux, il faut toujours qu'ils râlent Very Happy Very Happy (me tapez pas, hein, c'est de l'humour )

non c'est vrai, tu as raison, cela me rappelle les arguments de la déléguée du Sgen l'année de mon capes (je m'en souviens c'est dire) si ça va mal c'est à cause des vieux arc boutés qui ne veulent pas évoluer, vous les jeunes vous avez du sang neuf


Dernière édition par Balthazaard le 1st Avril 2015, 22:21, édité 1 fois

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Balthazaard le 1st Avril 2015, 22:19

@florestan a écrit:Purée vous êtes bien négatifs les gens Very Happy !
Il y a plein de boulots beaucoup plus pénibles et dépourvus de sens surtout. Enseignante moi j'aime ça (bon je suis agrégée et en lycée avec une équipe très sympa tout ça aide).

Avec un bac+5 , je ne suis pas si sur, mais il st vrai que le niveau de nos salaire ne pousse pas la comparaison avec ces métiers là

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Croustibapt le 2nd Avril 2015, 08:30

Beaucoup de réponses dans ce topic sont bien tristes ...

Être prof, c'est certes subir les humeurs d'adolescents (et de parents ...) (et de collègues ...).
C'est certes subir la lourdeur administrative dans certains cas.

Cependant, c'est aussi transmettre notre passion et faire un métier utile. Quand je rentre du boulot, je n'ai pas l'impression d'avoir gaspillé ma journée (contrairement à l'époque où j'étais caissier), j'ai le sentiment d'avoir été utile à la société.

Et voir de temps en temps cette petite étincelle d'intérêt mentionnée plus haut, ça n'a pas de prix !

_________________
Discipline & Bonté

Croustibapt
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par stanleymilgram le 2nd Avril 2015, 12:12

J'interdis à mes enfants de suivre ma voie.

stanleymilgram
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par helvea le 2nd Avril 2015, 13:56

C'est normal que les posts soient négagifs, il est explicitement demandé quels sont les aspects les plus durs du métier dans le post originel. Moi aussi je vois plein de bons côtés Smile

helvea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Korémuse le 2nd Avril 2015, 14:12

@oxa a écrit:

Et ceux qui gagnent plus que nous, et nous font des remarques désobligeantes au repas de famille, le payent cher en qualité de vie Twisted Evil

Il me semble que la " qualité de vie"  si chère à nos yeux a beaucoup baissé ces dernières années. Qualité de vie lorsque l'on bosse le Week end pour préparer, c'est une contrainte que je ne supporte plus du tout.

Korémuse
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par trompettemarine le 2nd Avril 2015, 14:16

@Croustibapt a écrit:Beaucoup de réponses dans ce topic sont bien tristes ...

Être prof, c'est certes subir les humeurs d'adolescents (et de parents ...) (et de collègues ...).
C'est certes subir la lourdeur administrative dans certains cas.

Cependant, c'est aussi transmettre notre passion et faire un métier utile. Quand je rentre du boulot, je n'ai pas l'impression d'avoir gaspillé ma journée (contrairement à l'époque où j'étais caissier), j'ai le sentiment d'avoir été utile à la société.

Et voir de temps en temps cette petite étincelle d'intérêt mentionnée plus haut, ça n'a pas de prix !

Oh que si ! Elle est très cher payée cette étincelle ! Smile

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par livie le 2nd Avril 2015, 14:30

Ce que je trouve le plus difficile à avaler c'est la dévalorisation de notre statut par les parents et les élèves.
Ce matin encore, un élève m'a demandé si j'avais eu une mention au bac, j'ai répondu oui, mention TB. Et là, l'élève me répond tout à fait sérieusement : et vous avez fini prof d'histoire-géo ? Et bien ça en dit long de ce qu'ils pensent de nous, nos élèves. Je lui ai rappelé qu'actuellement il fallait un bac +5 pour être prof et que le capes d'histoire géo sélectionne 17% des candidats inscrits. Il avait l'air de tomber des nues ...
C'est ça qui est blasant, et de tout ça, découlent nos problèmes de gestion de classe, d'autorité face aux enfants mais aussi face aux parents.

Je vais aller regarder la Gloire de mon père ... Very Happy

livie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre prof aujourd'hui, questions d'un futur collègue

Message par Lorine le 2nd Avril 2015, 14:49

@Croustibapt a écrit:Beaucoup de réponses dans ce topic sont bien tristes ...

Être prof, c'est certes subir les humeurs d'adolescents (et de parents ...) (et de collègues ...).
C'est certes subir la lourdeur administrative dans certains cas.

Cependant, c'est aussi transmettre notre passion et faire un métier utile. Quand je rentre du boulot, je n'ai pas l'impression d'avoir gaspillé ma journée (contrairement à l'époque où j'étais caissier), j'ai le sentiment d'avoir été utile à la société.

Et voir de temps en temps cette petite étincelle d'intérêt mentionnée plus haut, ça n'a pas de prix !
le mot est un peu fort.J'ai toujours entendu ça : c'est une vocation, j'ai la passion de ma matière.C'est très culpabilisant.
Et quand on n' a ni la vocation, ni la passion , on se demande perpétuellement: suis je fait pour ce métier?

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum