Elèves vautrés : que faire ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elèves vautrés : que faire ?

Message par miss terious le Jeu 28 Mai 2009 - 22:13

J'ai plusieurs élèves qui ne savent manifestement pas comment s'utilise une chaise : ils s'assoient de guingois, les fesses au ras bord de l'assise, la chaise étant à un mètre de la table. Et quand il faut écrire, ils sont pliés en deux sur la table, la tête posée sur leur main/bras, voire sur la table elle-même. Alors, non seulement c'est très mauvais pour leur dos/cou/etc. , non seulement ils écrivent comme des cochons, mais en plus je trouve ça d'un irrespect !! Hélas, je ne parviens pas à trouver la bonne méthode. J'ai tenté de les laisser debout, de tourner la table vers moi pour qu'ils ne se tournent pas sous ce prétexte, d'être sans cesse sur le dos (c'est le cas de le dire) à leur demander de s'asseoir correctement. Mais ça m'épuise tant c'est inutile : ça dure le temps que je le leur dise... Sans compter que c'est chronophage. Je me tourne donc vers vous qui êtes toujours pleins de ressources. Comment venez-vous à bout de ces ados mous mais récalcitrants ?

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Daphné le Jeu 28 Mai 2009 - 22:17

Quand il y en a qui sont vautrés comme ça, je m'assieds au bureau de la même manière, sans faire cours, en silence, et j'attends qu'ils réagissent.
Ceux qui suivent le cours rient sous cape en silence, ceux qui écoutent moins mettent un peu plus de temps et souvent l'élève concerné ne s'aperçoit de rien et est rappelé à l'ordre par ses camarades qui se moquent de lui Very Happy

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Eole le Jeu 28 Mai 2009 - 22:30

Ce n'est pas exactement pareil, mais moi, j'avais le problème des élèves qui se balancent sur leur chaise... Au début, je ne faisais qu'une remarque orale, que je devais réitérer au bout de 5 minutes, jusqu'au jour où quelqu'un est tombé... il a mis un peu de temps avant de se relever, du coup, j'ai vraiment flippé...

Depuis, en théâtralisant, quand ils le font, je les regarde dans les yeux en levant l'indiex (pour dire : 1er avertissement...). Dès la 2è fois qu'ils le font, c'est une punition, le plus souvent un cours de grammaire à recopier... ça peut paraître un peu simplet mais ça a marché...

Faut dire que c'était des 6è....

Une autre année, j'avais essayé la méthode suggérée par Daphne, ça a un peu fonctionné, mais vraiment, on perdait trop de temps sur le cours (j'avais vraiment des boulets cette annee-là).

Après, il faut voir aussi comment tes collègues font face à cette situation... Si la plupart laissent faire, forcément, ça ne va pas les motiver pour se redresser...

Eole
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Audrey le Jeu 28 Mai 2009 - 22:49

Beh moi, je leur prends leur chaise, et je les laisse debout jusqu'à la fin du cours. Croyez-moi, ils ne le font pas deux fois....ils comprennent enfin l'utilité d'une chaise et le confort d'être correctement installé. Evidemment, comme debouts, ils gênent les copains, je les déplace au fond de la classe......
Sadique? J'assume. Aucun parent n'est jamais venu s'en plaindre en tout cas....les gamins se sentent trop ridicules pour leur en parler je pense!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par miss terious le Jeu 28 Mai 2009 - 22:58

@Audrey a écrit:Beh moi, je leur prends leur chaise, et je les laisse debout jusqu'à la fin du cours. Croyez-moi, ils ne le font pas deux fois....ils comprennent enfin l'utilité d'une chaise et le confort d'être correctement installé. Evidemment, comme debouts, ils gênent les copains, je les déplace au fond de la classe......
Sadique? J'assume. Aucun parent n'est jamais venu s'en plaindre en tout cas....les gamins se sentent trop ridicules pour leur en parler je pense!
Audrey, tu as sans doute lu trop vite (tu es pardonnée, mon enfant !) ; je suis aussi sadique que toi, car j'ai pratiqué la méthode. Je leur ai enlevé leur chaise, plusieurs fois, et pas seulement pour cinq minutes (mais plus d'une demi heure !). Et pourtant, ils y reviennent. D'où ma recherche d'une nouvelle méthode.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Audrey le Jeu 28 Mai 2009 - 23:00

non, j'avais bien lu..mais je pensais que tu ne les avais laissés debouts que quelques minutes...et ils continuent quand même à se la jouer marmelade sur leur table? diantre!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Audrey le Jeu 28 Mai 2009 - 23:02

Hum, je propose de carrément leur attacher le cou et les épaules à la table, histoire qu'ils ne puissent que lever les yeux pour voir ce qu'il y a au tableau... ou voir le dos de leurs camarades...lol

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par doublecasquette le Jeu 28 Mai 2009 - 23:32

J'en ai deux ou trois depuis trois ans dans ma classe. J'ai essayé tout ce que vous avez évoqué ici, rien, aucune amélioration !
Comme ce sont des petits de primaire, j'ai tenté aussi les leçons de morale (gnagnagna, ton dos, tes vertèbres, gnagnagna, ce n'est pas joli, on dirait que tu t'ennuies avec nous), les petits jeux posturaux (on se tient tout mous comme des limaces, au signal, raides comme des piquets), le jeu du miroir, toujours rien.
Si vous trouvez un truc, je VEUX en profiter ! C'est une question de survie de mon moral d'acier !

PS : ils n'arrivent pas non plus à se tenir debout sans s'appuyer forcément à un mur, un dossier de chaise, un chambranle de porte...

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Abraxas le Ven 29 Mai 2009 - 5:09

Avec les grands, il suffit de les chambrer — je fais des allusions délicates à tout ce qu'ils ont probablement de mou.
Du temps où j'avais des collégiens, je passais derrière, et je rectifias la position par pression sur le cou (la base du trapèze) et la colonne vertébrale — ça fait vraiment mal quand on sait le faire. Et quand il y en avait un qui recommençait, il suffisait en général que je me lève en bougeant les mains d'une certaine manière pour qu'ils rectifient la position.
Mais moi, je suis sadique.
Et puis dans le genre moral, il reste encore à expliquer que le "tiens-toi droit !" doit être l'une des plus anciennes phrases de l'espèce (voir "Pourquoi j'ai mangé mon père", de Lewis), vu que nous sommes justement ces primates qui ont décidé de se tenir droit.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par sand le Ven 29 Mai 2009 - 5:58

eaudere a écrit:ils s'assoient de guingois
C'est de chez moi, cette expression ! Tu es de Bordeaux, Eaudere ?

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par doublecasquette le Ven 29 Mai 2009 - 7:37

@Abraxas a écrit:Avec les grands, il suffit de les chambrer — je fais des allusions délicates à tout ce qu'ils ont probablement de mou.
Du temps où j'avais des collégiens, je passais derrière, et je rectifias la position par pression sur le cou (la base du trapèze) et la colonne vertébrale — ça fait vraiment mal quand on sait le faire. Et quand il y en avait un qui recommençait, il suffisait en général que je me lève en bougeant les mains d'une certaine manière pour qu'ils rectifient la position.
Mais moi, je suis sadique.
Et puis dans le genre moral, il reste encore à expliquer que le "tiens-toi droit !" doit être l'une des plus anciennes phrases de l'espèce (voir "Pourquoi j'ai mangé mon père", de Lewis), vu que nous sommes justement ces primates qui ont décidé de se tenir droit.

Ouais.
Première solution : impossible à utiliser en CE1 ! Pour le moment, les signes de la virilité, pour eux, c'est de cracher par terre quand ils ont marqué un but au foot et de dire des gros mots en roulant des épaules !
Deuxième solution : j'en ai utilisé une similaire avec les balanceurs sur deux pieds de chaise. J'arrivais discrètement du côté où ça penchait et, en mettant la main pour amortir la chute (par terre, il y a du carrelage), je donnais un léger coup de pied à la base du rocking chair. Efficacité moyenne.
Troisième solution : elle marche avec les autres, mais eux, leurs mamans leur ont confirmé qu'ils étaient d'une essence supérieure aux primates qui ont décidé de se tenir droit, alors...
Merci quand même.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par olive-in-oil le Ven 29 Mai 2009 - 9:47

@Abraxas a écrit: le "tiens-toi droit !" doit être l'une des plus anciennes phrases de l'espèce .

Celle-là aussi "qu'est-ce qu'on bouffe ce soir chérie ?"

HS, je sais, je sors ! boulet

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Daphné le Ven 29 Mai 2009 - 9:49

Very Happy J'adore Very Happy

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 9:50

@sand a écrit:
eaudere a écrit:ils s'assoient de guingois
C'est de chez moi, cette expression ! Tu es de Bordeaux, Eaudere ?

J'ignorais que cette expression fût du Sud... Je suis de Bretagne, et là aussi elle s'emploie. Désolée, Sand.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Daphné le Ven 29 Mai 2009 - 9:52

Ni bretonne ni bordelaise, je l'ai toujours entendue.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 9:54

@Abraxas a écrit:Avec les grands, il suffit de les chambrer — je fais des allusions délicates à tout ce qu'ils ont probablement de mou.
Zut, ce sont principalement des filles qui se tiennent comme un spaghetti.



@Abraxas a écrit:Du temps où j'avais des collégiens, je passais derrière, et je rectifiais la position par pression sur le cou (la base du trapèze) et la colonne vertébrale — ça fait vraiment mal quand on sait le faire. Et quand il y en avait un qui recommençait, il suffisait en général que je me lève en bougeant les mains d'une certaine manière pour qu'ils rectifient la position.
Mais moi, je suis sadique.
J'ai testé aussi le redressage de dos, jusqu'à en prendre une sous les aisselles pour l'installer correctement. Mais elles persistent !!



@Abraxas a écrit:Et puis dans le genre moral, il reste encore à expliquer que le "tiens-toi droit !" doit être l'une des plus anciennes phrases de l'espèce (voir "Pourquoi j'ai mangé mon père", de Lewis), vu que nous sommes justement ces primates qui ont décidé de se tenir droit.
Ca je n'ai pas encore essayé. Mais, étant donné le stade de l'évolution où en sont mes élèves, je ne suis pas sûre qu'ils réagissent de la façon attendue. Ils sont plutôt Oncle Oswald. (Booouuuuhhh, qu'elle est méchante!!)

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Patate le Ven 29 Mai 2009 - 10:47

Tu fais comme ma prof de danse: tu leur plantes tes ongles dans la chair.

nan, j'rigoooooooole.

Patate
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Clarianz le Ven 29 Mai 2009 - 16:36

Pour les filles tu peux leur faire remarquer à la fin de l'h que ça induit un affaissement mammaire...

En général je ne le fais même pas remarquer, pdt le cours je me déplace vers le mal élevé lui enlève son stylo et je déplace au choix la feuille, la chaise, la table... pour le contraindre à changer de position tout en continuant le cours.
Après en passant à leur hauteur ils se remontent d'eux même.

Mais je range la salle aussi devant eux (et avec eux au fur et à mesure de l'année, ils aident dans toutes les classes spontanément, je ne demande que rarement ou sur le ton de la conv') en début et fin d'h, ils apprécient qu'une classe soit aérée et bien rangée, j'en profite pour leur faire remarquer que je ne passe pas 5 min à ranger à la fin de chq h pour qu'ensuite eux se vautrent comme des estrasses gros tas!!
--D'ailleurs, il n'y a jamais de table contre le mur dans mes salles: ça évite qu'ils s'appuient au mur!

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Angela le Ven 29 Mai 2009 - 18:21

Eh bien pour ma part, j'en ai largement parlé en début d'année, aujourd'hui, interrompre le cours, les regarder droit dans les yeux sans rien dire suffit pour leur faire comprendre ... Mais j'en ai ma claque de devoir si souvent m'interrompre. Tout cela est usant, et pourtant je suis encore jeune dans le métier...

Angela
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Angua le Ven 29 Mai 2009 - 19:11

Je leur dis qu'ils finiront bossus. Avec les p*** hyper coquettes, ça marche plutôt pas mal finalement.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par doublecasquette le Ven 29 Mai 2009 - 21:49

@doublecasquette a écrit:
@Abraxas a écrit:Avec les grands, il suffit de les chambrer — je fais des allusions délicates à tout ce qu'ils ont probablement de mou.
Du temps où j'avais des collégiens, je passais derrière, et je rectifias la position par pression sur le cou (la base du trapèze) et la colonne vertébrale — ça fait vraiment mal quand on sait le faire. Et quand il y en avait un qui recommençait, il suffisait en général que je me lève en bougeant les mains d'une certaine manière pour qu'ils rectifient la position.
Mais moi, je suis sadique.
Et puis dans le genre moral, il reste encore à expliquer que le "tiens-toi droit !" doit être l'une des plus anciennes phrases de l'espèce (voir "Pourquoi j'ai mangé mon père", de Lewis), vu que nous sommes justement ces primates qui ont décidé de se tenir droit.

Ouais.
Première solution : impossible à utiliser en CE1 ! Pour le moment, les signes de la virilité, pour eux, c'est de cracher par terre quand ils ont marqué un but au foot et de dire des gros mots en roulant des épaules !
Deuxième solution : j'en ai utilisé une similaire avec les balanceurs sur deux pieds de chaise. J'arrivais discrètement du côté où ça penchait et, en mettant la main pour amortir la chute (par terre, il y a du carrelage), je donnais un léger coup de pied à la base du rocking chair. Efficacité moyenne.
Troisième solution : elle marche avec les autres, mais eux, leurs mamans leur ont confirmé qu'ils étaient d'une essence supérieure aux primates qui ont décidé de se tenir droit, alors...
Merci quand même.
Restent les tuteurs et les corsets ! Selon la méthode Max und Moritz ! topela

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Audrey le Ven 29 Mai 2009 - 22:09

Oh, max und moritz... un des seuls livres rigolos que je trouvais petite chez ma grand-mère allemande...

souvenirs souvenirs...

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par doublecasquette le Ven 29 Mai 2009 - 22:27

@Audrey a écrit:Oh, max und moritz... un des seuls livres rigolos que je trouvais petite chez ma grand-mère allemande...

souvenirs souvenirs...

J'aimais beaucoup l'illustration où ils ressortaient de la meule du moulin sous forme de grains de Max und Moritz et que les canards les picoraient !

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par Abraxas le Sam 30 Mai 2009 - 6:10

Eaudere, complètement d'accord sur la "stratégie Oswald" de pas mal d'élèves.
Avec eux, c'est "back to the trees" tous les jours !

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elèves vautrés : que faire ?

Message par V.Marchais le Sam 30 Mai 2009 - 10:04

@Abraxas a écrit:
Du temps où j'avais des collégiens, je passais derrière, et je rectifias la position par pression sur le cou (la base du trapèze) et la colonne vertébrale — ça fait vraiment mal quand on sait le faire. Et quand il y en avait un qui recommençait, il suffisait en général que je me lève en bougeant les mains d'une certaine manière pour qu'ils rectifient la position.
Mais moi, je suis sadique.

Bonjour,

Chacun ses méthodes. Moi, c'est plutôt perverse que sadique. Je circule en permanence dans les rangs et, surtout sans interrompre le cours, en passant, je pose une main très délicate sur une épaule qui s'affaisse ; parfois, quand cela ne suffit pas - mais c'est rare - je susurre, de ma voix la plus hôtesse de l'air : "Tiens-toi bien". Ca m'arrive aussi de chambrer, mais avec parcimonie. D'abord parce que cela peut être beaucoup moins bien perçu par les jeunes gens si cela vient d'une femme que si cela vient d'un homme - eh oui, Abraxas, encore un point sur lequel nous autres femmes devons inventer nos propres armes, ce n'est pas votre amie la comtesse de Merteuil, la vraie, si je puis dire, qui me désavouerait sur ce point. On obtient beaucoup en classe avec la douceur, surtout auprès des grands ados. Mais aussi et surtout parce qu'il est hors de question d'interrompre le cours à tout bout de champ pour des vétilles. Show must go on. Rendre très discrètes les interventions sur toutes ces petites choses permet, à rebours, de solenniser la vraie remise au point, celle qui justifie une interruption du cours, quand il s'est passé quelque chose de grave : hier, les deux tiers de mes Cinquième n'avaient pas fait leurs devoirs. Là, ça barde vraiment. C'est qu'on a le mois de juin à reconquérir !

Cordialement,
Véronique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum