Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par micaschiste le Mer 8 Avr 2015 - 9:26

lien
Association des Professeurs de Biologie & Géologie (APBG)

Bonjour à toutes et à tous,

Vous avez dû reçevoir les grilles horaires du projet de réforme des collèges ; Dans une première lecture, il ne semble rien y avoir à redire... cependant ...

Le projet de grille horaire pour le collège remet en cause gravement notre enseignement de SVT et, à terme, le rôle fondamental de l’enseignement scientifique au collège et au lycée.
C’est ainsi que, en cycle 4, le total heures élèves de 25,5 h ne comprend que 21,5 h comme horaire disciplinaire strict.

Réagissez en écrivant à Madame la ministre directement et par voie hiérarchique, pour montrer votre désaccord et pour demander une modification du projet en prenant appui sur l’argumentaire suivant :

___________________________________________
Argumentaire

Le projet de grille horaire et les attendus de la réforme du collège ne sont pas acceptables en l’état.
En effet trois principes fondamentaux sont remis en cause :
- l’importance de notre discipline, comme enseignement obligatoire, avec cours et travaux pratiques de la sixième à la troisième à raison d’ 1,5 h minimum de SVT strictes par semaine ;
- la reconnaissance d’un enseignement de SVT assuré intégralement par un professeur spécialiste de SVT, conformément à son recrutement ;
- un programme structuré et structurant par année de la sixième à la troisième.

En effet dans le projet de grille horaire :
- il serait instauré en sixième un bloc indifférencié « sciences et technologie » : les objectifs de la sixième seraient sans spécialisation d’une discipline ;
- l’heure et demie de SVT du cycle 4 (5e, 4e et 3e) serait amputée d’un temps « d’enseignement pratique interdisciplinaire » (EPI) laissé au choix de l’établissement ;
il s’agirait d’un simple enseignement pratique de type IDD, et non d’un enseignement scientifique expérimental !
- le programme serait défini par cycle, et arrêté par année au niveau de l’établissement par le conseil pédagogique et non nationalement.

Je demande (ou nous demandons) que dans le projet de réforme définitif ces 3 principes soient respectés et donc que le projet soit revu.

Union des Professeurs de Physique-Chimie a écrit: Communiqué de presse de l’Union des professeurs de physique et de chimie (UdPPC) au sujet de la réforme du Collège – avril 2015.

L’Union des Professeurs de physique et de chimie, tout en partageant les constats du Ministère de l’Éducation Nationale quant à l’échec du collège actuel pour « l’acquisition des connaissances de base », dénonce la réforme du collège présentée au Conseil supérieur de l’éducation le 10 avril 2015.



Ce projet est dangereux pour l’enseignement des sciences au collège, et des sciences physiques en particulier et aggrave les conditions de travail des collègues. En effet :

Les horaires proposés, s’ils semblent maintenir un statu quo avec la situation actuelle, sont en fait amputés de 4 heures d’enseignements dits « complémentaires » (3h en classe de 6e), et la présentation des grilles horaires faite par le ministère relève de la désinformation.
Parmi ces enseignements, sont introduites deux heures dites d’Accompagnement personnalisé (AP). Ce dispositif, introduit au lycée en 2010, sans moyens ni formation spécifique, a montré son inefficacité et sa nocivité : des enseignements non fléchés, définis à l’initiative des établissements, ne contribuent qu’à creuser l’écart entre établissements et entre élèves. Ce dont les élèves fragiles ont le plus besoin, ce sont des séquences construites et structurées avec en face d’eux des enseignants spécialistes de leur discipline.
De même, les Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et leur caractère « pratique », outre l’arbitraire de leur attribution et du choix des thèmes traités, ne peuvent se substituer à un véritable enseignement expérimental.
Le nombre d’heures professeur par classe est notoirement insuffisant dans ce projet : en effet, le volant de 2,75 h par classe ne permet même pas de dédoubler à la fois les EPI et une partie des cours de sciences qui nécessitent un effectif réduit pour réaliser en toute sécurité un véritable enseignement expérimental. Les aménagements trop souvent pratiqués aujourd’hui (3 groupes avec deux classes) sont source de désorganisation pour tous les acteurs. Rappelons que, les postes de personnel de laboratoire ayant été supprimés dans la majorité des collèges, c’est l’essence même des sciences expérimentales qui est ici remise en question.
Cette réforme alourdit également le travail des collègues : avec la réduction d’horaire de 30 minutes élève en 3e, un collègue de sciences physiques, souvent seul dans son établissement, aura automatiquement une classe de plus à encadrer.
Comment un collègue Titulaire sur zone de remplacement (TZR) va-t-il pouvoir s’organiser quand elle ou il apprendra le 1er septembre que son service se compose de 4 niveaux différents plus des EPI en 3e, mais pas tous les mêmes à mettre en place... ou devra en cours d’année à chaque nouvel établissement qu’il rejoindra, revoir toutes les activités qu’il peut mener en AP et en EPI.Enfin, l’UdPPC met en garde contre toute tentative de généralisation d’un enseignement intégré de science et technologie (EIST) à tous les niveaux du collège. Les conclusions de l’étude de la DEPP à ce sujet ne montrent en effet aucun bénéfice à long termes de ce type d’enseignement pour les élèves.



En conséquence, l’Union des Professeurs de physique et de chimie demande que le projet soit revu de manière à ne pas affaiblir encore une fois les disciplines au profit de dispositifs flous et décidés localement et rappelle son attachement à un enseignement scientifique expérimental très menacé si une baisse significative des moyens s’avère confirmée.

L’association reste disponible pour étudier toute proposition du Ministère.


Dernière édition par John le Dim 12 Avr 2015 - 23:55, édité 3 fois (Raison : ajout UdPPC)

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par adrifab le Mer 8 Avr 2015 - 14:13

Mais plutôt que de nous demander de réagir en écrivant à la ministre chacun dans notre coin ( faîtes notre boulot à notre place en fait ), pourquoi ne mettent-ils pas une pétition en ligne sur leur site ???

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par micaschiste le Mer 8 Avr 2015 - 14:30

@adrifab a écrit:Mais plutôt que de nous demander de réagir en écrivant à la ministre chacun dans notre coin ( faîtes notre boulot à notre place en fait ), pourquoi ne mettent-ils pas une pétition en ligne sur leur site ???
Je me pose la même question. A l'ère numérique, je trouve cela rétrograde.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Réaction de l'APBG au projet de réforme du collège

Message par Bientôtlesud le Mer 8 Avr 2015 - 14:33

http://www.apbg.org/nos-actions/urgent-a-propos-de-la-reforme-du-college/

Extrait a écrit:Réforme du collège : projet de grille horaire SVT inacceptable : nous devons réagir
Le projet de grille horaire pour le collège remet en cause gravement notre enseignement de SVT et, à terme, le rôle fondamental de l’enseignement scientifique au collège et au lycée.
C’est ainsi que, en cycle 4, le total heures élèves de 25,5 h ne comprend que 21,5 h comme horaire disciplinaire strict.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Elyas le Mer 8 Avr 2015 - 14:45

Fusion des sujets sur l'appel de l'APBG

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par mblonde le Mer 8 Avr 2015 - 18:59

Ce que je ne comprends pas c'est le manque de réactivité de l'apbg. En 6e c'est très grave, on est en train de nous imposer l'eist. Les profs de langues et de latin gueulent, ils obtiennent satisfaction. L'APBG avait une réunion avefc la ministre vendredi dernier. On a toujours pas de compte rendu... Il y a quelqu'un de l'apbg ici. Je suis me mbre, je n'ai rien reçu sur ma boite mail a ce sujet. Alerter les collègues c'est un minimum. Enfin une pétition permettrait de raire suivre au delà de l'éducation nationale.

mblonde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par adrifab le Mer 8 Avr 2015 - 20:06

Entièrement d'accord. Quid de la réunion de l'APBG avec le ministère qui a eu lieu vendredi 3 avril ?? Rien, aucune info, aucun compte-rendu, aucune retombée... A quand la mise en place d'une pétition sur leur site pour dire NON A L'EIST EN 6ème ?? C'est très grave en effet cette EIST qu'on nous impose en 6ème. Quant à l'UDPPC ( physique-chimie ), c'est morne plaine. Idem pour la technologie : electroencéphalogramme plat. Pourtant, ces 2 disciplines sont elles aussi embarquées dans l'EIST en 6ème et, de plus, perdent 30 minutes en 3ème ( en plus des EPI ).

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par invitéW le Mer 8 Avr 2015 - 20:09

@mblonde a écrit:Ce que je ne comprends pas c'est le manque de réactivité de l'apbg. En 6e c'est très grave, on est en train de nous imposer l'eist. Les profs de langues et de latin gueulent, ils obtiennent satisfaction. L'APBG avait une réunion avefc la ministre vendredi dernier. On a toujours pas de compte rendu... Il y a quelqu'un de l'apbg ici. Je suis me mbre, je n'ai rien reçu sur ma boite mail a ce sujet. Alerter les collègues c'est un minimum. Enfin une pétition permettrait de raire suivre au delà de l'éducation nationale.

@adrifab a écrit:Entièrement d'accord. Quid de la réunion de l'APBG avec le ministère qui a eu lieu vendredi 3 avril ?? Rien, aucune info, aucun compte-rendu, aucune retombée... A quand la mise en place d'une pétition sur leur site pour dire NON A L'EIST EN 6ème ?? C'est très grave en effet cette EIST qu'on nous impose en 6ème. Quant à l'UDPPC ( physique-chimie ), c'est morne plaine. Idem pour la technologie : electroencéphalogramme plat. Pourtant, ces 2 disciplines sont elles aussi embarquées dans l'EIST en 6ème et, de plus, perdent 30 minutes en 3ème ( en plus des EPI ).

http://www.apbg.org/qui-sommes-nous/contact/

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par hypermnestre le Mer 8 Avr 2015 - 20:11

@mblonde a écrit: Les profs (...) de latin gueulent, ils obtiennent satisfaction. .
Ce serait bien ! Mais ne nous emballons pas : nous en sommes TRES loin.

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par adrifab le Mer 8 Avr 2015 - 20:11

En réponse à Will, c'est déjà fait ! J'ai envoyé un mail à l'APBG en début d'après-midi pour leur demander de mettre une pétition en ligne. Pas de réponse pour le moment.

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Adri le Mer 8 Avr 2015 - 20:16

@hypermnestre a écrit:
@mblonde a écrit: Les profs (...) de latin gueulent, ils obtiennent satisfaction. .
Ce serait bien ! Mais ne nous emballons pas : nous en sommes TRES loin.

idem pour les LV pale
L'anglais - qui n'a pas râlé le plus fort à ma connaissance - tire son épingle du jeu (ne perd que les sections euro), pour les autres, on est loin du compte, surtout pour l'allemand qui perd pas moins de la moitié de ses heures... pale
On nous jette des miettes pour nous faire taire !

C'est bien dommage que la mobilisation côté sciences soit si tardive et si timide...

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Trinity le Mer 8 Avr 2015 - 20:26

@adrifab a écrit:En réponse à Will, c'est déjà fait ! J'ai envoyé un mail à l'APBG en début d'après-midi pour leur demander de mettre une pétition en ligne. Pas de réponse pour le moment.

Qu'as-tu mis dans ton mail ? Je suis en train d'écrire un mail à l'UDPPC mais je ne sais pas par quel bout m'y prendre.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par adrifab le Mer 8 Avr 2015 - 20:51

Rien de bien spécial dans mon mail. J'ai indiqué que j'adhérais à ce qu'ils avaient écrit sur leur site contre la réforme mais je leur ai demandé de mettre une pétition en ligne, ce qui serait plus efficace que de nous conseiller d'écrire à la ministre chacun de notre côté.

adrifab
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Dr Raynal le Jeu 9 Avr 2015 - 1:32

@Adri a écrit: C'est bien dommage que la mobilisation côté sciences soit si tardive et si timide...

Cela n'a rien d'étonnant, hélas.
Nous sommes dans un pays ou les sciences sont la douzième roue du carrosse, où ces dernières n'ont jamais fait partie de ce que l'on nomme pompeusement la "culture", et ou l'on a oublié bien vite des encyclopédistes les travaux scientifiques pour n'en conserver que les littéraires.
Nous sommes dans une nation ou l'opinion publique et les media encensent un groupuscule obscurantiste capable de détruire des laboratoires de recherche agronomique, et dont le chef est aujourd'hui député a Bruxelles.
Nous sommes dans une situation ou une thèse de sciences n'a aucune valeur ni dans l'industrie, ni même dans l'éducation nationale (qui les délivre par le biais de l'enseignement supérieur....) où elles ne sont d'aucune utilité.
Nous sommes dans une structure ou un mandarin a pu barrer sa vie durant l'enseignement de l'évolution, comme un autre, bien auparavant, avait barré l'enseignement de l'atomisme...

Dans le cadre de cette réforme, nous avons tout à perdre:
- d'intellectuels de notre discipline (biologistes, géologues, biochimistes, etc) nous devenons de simples ouvriers spécialisés
- nos disciplines (biologie/géologie) disparaissent en sixième. Les profs de physique ne protesteront pas, vu qu'ils n'intervenaient pas en sixième . Quand aux collègues de techno, ils ont du avaler tellement de couleuvres (passés de l'EMT à la techno, de la cuisine à Charly robot....) qu'ils ne sont plus à un plat de couleuvres prêt.
- nous allons passer 20 % de notre temps dans des projets à la noix, sans compter un nombre délirant de réunions bidons, effectuées gratis vu notre "nouveau statut", voté "sous vos applaudissement" par les syndicats qui aujourd'hui, pour certains, font les étonnés.

Que voulez vous, les sciences, c'est dur. On ne peut s'y "exprimer" qu'après un long apprentissage. Ils faut apprendre un tas de trucs. En plus, des nuisibles comme Feyerabend pensent avoir "montré" que ce sont des activités relatives aux mâles blancs hétérosexuels, un ensemble de conventions sociales, bref un pseudopode dégoulinant des l'héritage Bourdivin qu'il convient de détruire pour que meurent "les héritiers" et que se réalise la grande égalité des cultures, dans le vivre ensemble et la bien pensance généralisée...

L'APBG ne fera rien. Elle nous dit, en somme "sauve toi toi même". Nos IPR sont sans aucun doute très heureux de cette réforme, qui leur permettra de nous enfoncer encore à chaque inspection/sanction collective .

Le dernier acte sera la publication des curricula (ex programmes) qui nous éclairerons sur "l'ambition" de cette réforme. Mais il est logique de penser, en considérant les faits, que le socle commun ne pouvait mener qu'à la fosse commune.

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Osmie le Jeu 9 Avr 2015 - 7:48

@mblonde a écrit:Ce que je ne comprends pas c'est le manque de réactivité de l'apbg. En 6e c'est très grave, on est en train de nous imposer l'eist. Les profs de langues et de latin gueulent, ils obtiennent satisfaction. L'APBG avait une réunion avefc la ministre vendredi dernier. On a toujours pas de compte rendu... Il y a quelqu'un de l'apbg ici. Je suis me mbre, je n'ai rien reçu sur ma boite mail a ce sujet. Alerter les collègues c'est un minimum. Enfin une pétition permettrait de raire suivre au delà de l'éducation nationale.
Les profs de lettres classiques n'ont rien obtenu : si les horaires de latin réapparaissent bien, ils sont moindres (5h sur les 3 ans au lieu de 8h), prennent place dans un EPI et sont toujours à prendre sur les horaires disciplinaires de la classe. En gros, en 4e, si un prof veut faire un EPI latin de 2h, ses élèves n'auront plus que 2,5h hebdo. en français sur les 4,5h prévues (ces deux heures seront prises sur les horaires disciplinaires, français ou pas).

Que chacun se batte pour sa chapelle est délétère, il faut que l'on s'unisse !

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par mblonde le Jeu 9 Avr 2015 - 8:02

Sauf qu'on entend beaucoup parler des LV2 et du latin dans les médias. Rien pour les sciences. On a aucune précision pour la 6e. Va t'on devoir enseigner la technologie ou pas? C'est une grave attaque contre notre discipline.

mblonde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Trinity le Jeu 9 Avr 2015 - 8:04

@Dr Raynal a écrit:
@Adri a écrit: C'est bien dommage que la mobilisation côté sciences soit si tardive et si timide...

Dans le cadre de cette réforme, nous avons tout à perdre:
- d'intellectuels de notre discipline (biologistes, géologues, biochimistes, etc) nous devenons de simples ouvriers spécialisés
- nos disciplines (biologie/géologie) disparaissent en sixième. Les profs de physique ne protesteront pas, vu qu'ils n'intervenaient pas en sixième . Quand aux collègues de techno, ils ont du avaler tellement de couleuvres (passés de l'EMT à la techno, de la cuisine à Charly robot....) qu'ils ne sont plus à un plat de couleuvres prêt.
- nous allons passer 20 % de notre temps dans des projets à la noix, sans compter un nombre délirant de réunions bidons, effectuées gratis vu notre "nouveau statut", voté "sous vos applaudissement" par les syndicats qui aujourd'hui, pour certains, font les étonnés.

LES profs de physique, je ne sais pas... il y a des ânes partout.

Mais la prof de physique que je suis se refuse à "enseigner" un gloubi-boulga concernant des matières qui ne sont pas la sienne. Je n'ai, de plus, aucune envie d'intervenir en 6e.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Osmie le Jeu 9 Avr 2015 - 8:14

@mblonde a écrit:Sauf qu'on entend beaucoup parler des LV2 et du latin dans les médias. Rien pour les sciences. On a aucune précision pour la 6e. Va t'on devoir enseigner la technologie ou pas? C'est une grave attaque contre notre discipline.
+1 ; on parle du latin, mais pas d'embellie en vue.
Cette réforme est une attaque contre toutes les disciplines ; en lettres modernes, c'est l'horreur aussi (baisse en 6e et AP puis EPI à prendre sur les horaires disciplinaires). Il n'y guère que l'EPS qui soit épargnée, mais les EPI seront à prendre sur les heures d'EPS aussi, d'où l'intérêt de s'unir.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par benjy_star le Jeu 9 Avr 2015 - 10:26

Merci de ne pas parler aux noms des profs de physique chimie, beaucoup sont proprement dégoutés à l'idée d'enseigner de la SVT ou de la techno...

Encore une fois, merci de ne pas parler à la place des autres !!

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 9 Avr 2015 - 10:31

@Dr Raynal a écrit:Cela n'a rien d'étonnant, hélas.
Nous sommes dans un pays ou les sciences sont la douzième roue du carrosse, où ces dernières n'ont jamais fait partie de ce que l'on nomme pompeusement la "culture", et ou l'on a oublié bien vite des encyclopédistes les travaux scientifiques pour n'en conserver que les littéraires.
Nous sommes dans une nation ou l'opinion publique et les media encensent un groupuscule obscurantiste capable de détruire des laboratoires de recherche agronomique, et dont le chef est aujourd'hui député a Bruxelles.
Nous sommes dans une situation ou une thèse de sciences n'a aucune valeur ni dans l'industrie, ni même dans l'éducation nationale (qui les délivre par le biais de l'enseignement supérieur....) où elles ne sont d'aucune utilité.
Nous sommes dans une structure ou un mandarin a pu barrer sa vie durant l'enseignement de l'évolution, comme un autre, bien auparavant,  avait barré l'enseignement de l'atomisme...

Je te trouve excessivement dur, car une thèse en lettres ou en SHS ne "vaut" rien non plus (et certainement même encore moins). Diviser les différentes composantes de la culture me semble inutile, mieux vaut faire front commun face aux attaques dont nous sommes TOUS victimes!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par ycombe le Jeu 9 Avr 2015 - 10:39

Toujours rien de l'APMEP pour les maths. L'APMEP, c'est l'observatoire de la délinquance scolaire des associations d'enseignants.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Sphinx le Jeu 9 Avr 2015 - 10:40

+1 une thèse en chimie est plus utile pour trouver un emploi dans l'industrie qu'une thèse de lettres, je peux te l'assurer...

Quant aux profs de physique, ma collègue est en grève contre la réforme et ne veut rien avoir à faire avec l'EIST, donc bon !

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Heisenberg le Jeu 9 Avr 2015 - 11:01

@ycombe a écrit:Toujours rien de l'APMEP pour les maths. L'APMEP, c'est l'observatoire de la délinquance scolaire des associations d'enseignants.


Pas de nouvelles de l'UDPPC (physique) non plus ...

Heisenberg
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Dr Raynal le Jeu 9 Avr 2015 - 11:27

Je précise ma pensée pour la physique (que j'ai enseignée aussi en rempiler année de fac, dans une autre vie) : en sixième, vous n'auriez pas à faire SVT ou techno, mais bel et bien de la physique, qui, sous un salmigondis scientifico-technologique, devrait apparaitre dans les futurs curriculum de sixième .
(et comme le disent nos collègues latinistes "Quousque tandem, Catilina, abutere patientia nostra?")
Et, enfin, loin de vouloir diviser, je voulais souligner que les sciences "jouissaient" dans notre pays, d'un statut tout particulier (depuis Lavoisier).
Dites, dans un diner envie, que vous ne comprenez rien aux mathématiques, et l'on partagera votre incompréhension, mais oseriez vous avouer, à cette même table, que vous avez une orthographe de Chacal ?

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 9 Avr 2015 - 11:32

@Dr Raynal a écrit:
Dites, dans un diner envie, que vous ne comprenez rien aux mathématiques, et l'on partagera votre incompréhension, mais oseriez vous avouer, à cette même table, que vous avez une orthographe de Chacal ?

Cela ne veut pas dire qu'il existe une hiérarchie, au contraire j'y vois la certitude (peut-être fausse?) que ceux qui maîtrisent les mathématiques et les sciences sont supérieurs intellectuellement. Alors que, comme tout le monde est censé (je dis bien "censé") utiliser la langue française au quotidien, il y a moins d'indulgence avec quelqu'un qui n'y parvient pas.
Mais je dois dire que cette maîtrise de la langue française n'est pas (à mon sens) un élément "de culture générale", c'est un outil (sauf si on fait de la linguistique). Allez dire dans un dîner en ville que vous n'avez jamais lu Proust, je pense que vous aurez aussi des gens indulgents (au moins in petto) face à vous. Et tant mieux, d'ailleurs.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum