Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Igniatius le Jeu 9 Avr 2015 - 21:58

@Anaxagore a écrit:
@Wilde a écrit:
@Steph1.14 a écrit:
Ils sont pour la réforme sans doute !

J'ai bien peur que oui Rolling Eyes

C'est-à-dire que je viens de consulter le prochain éditorial de leur bulletin et comment dire...

http://www.apmep.fr/Editorial-du-BGV-no-181-a-paraitre

Pour moi c'est archétype du discours obscurantiste drapé dans les oripeaux du Progrès.

Il est grave ce type : quel gloubi-boulga son édito.

En somme, pour lui, les compétences ne sont pas très différentes des connaissances, mais il est urgent d'enseigner les premières et d'oublier les secondes pour s'adapter au monde qui nous entoure.
Et c'est censé être un objectif qui améliorera le niveau des scientifiques ?


C'est débile.

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Dr Raynal le Ven 10 Avr 2015 - 0:32

@freche a écrit:
On n'intervenait peut être pas en 6e, mais on perd 25% de notre horaire en 3e, pour faire du gloubiboulga, avec un horaire non défini, non merci...

La réponse du ministère est toute prête (ils ont déjà fait le coup aux profs de LV1) : "mais il est normal que les élèves fassent moins de physique en troisième.... puisqu'ils en auront fait davantage en sixième!" Very Happy Very Happy

Nous perdons tous, dans les faits, 20 % de nos horaires dans les EPIphénomènes...

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par invitéW le Dim 12 Avr 2015 - 8:43

@Heisenberg a écrit:
@ycombe a écrit:Toujours rien de l'APMEP pour les maths. L'APMEP, c'est l'observatoire de la délinquance scolaire des associations d'enseignants.


Pas de nouvelles de l'UDPPC (physique) non plus ...

C'est là : http://www.udppc.asso.fr/national/index.php/actualites-udppc/664-communique-de-presse-au-sujet-de-la-reforme-du-college
l'UdPPC a écrit:Communiqué de presse de l’Union des professeurs de physique et de chimie (UdPPC) au sujet de la réforme du Collège – avril 2015.

L’Union des Professeurs de physique et de chimie, tout en partageant les constats du Ministère de l’Éducation Nationale quant à l’échec du collège actuel pour « l’acquisition des connaissances de base », dénonce la réforme du collège présentée au Conseil supérieur de l’éducation le 10 avril 2015.



Ce projet est dangereux pour l’enseignement des sciences au collège, et des sciences physiques en particulier et aggrave les conditions de travail des collègues. En effet :

Les horaires proposés, s’ils semblent maintenir un statu quo avec la situation actuelle, sont en fait amputés de 4 heures d’enseignements dits « complémentaires » (3h en classe de 6e), et la présentation des grilles horaires faite par le ministère relève de la désinformation.
Parmi ces enseignements, sont introduites deux heures dites d’Accompagnement personnalisé (AP). Ce dispositif, introduit au lycée en 2010, sans moyens ni formation spécifique, a montré son inefficacité et sa nocivité : des enseignements non fléchés, définis à l’initiative des établissements, ne contribuent qu’à creuser l’écart entre établissements et entre élèves. Ce dont les élèves fragiles ont le plus besoin, ce sont des séquences construites et structurées avec en face d’eux des enseignants spécialistes de leur discipline.
De même, les Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et leur caractère « pratique », outre l’arbitraire de leur attribution et du choix des thèmes traités, ne peuvent se substituer à un véritable enseignement expérimental.
Le nombre d’heures professeur par classe est notoirement insuffisant dans ce projet : en effet, le volant de 2,75 h par classe ne permet même pas de dédoubler à la fois les EPI et une partie des cours de sciences qui nécessitent un effectif réduit pour réaliser en toute sécurité un véritable enseignement expérimental. Les aménagements trop souvent pratiqués aujourd’hui (3 groupes avec deux classes) sont source de désorganisation pour tous les acteurs. Rappelons que, les postes de personnel de laboratoire ayant été supprimés dans la majorité des collèges, c’est l’essence même des sciences expérimentales qui est ici remise en question.
Cette réforme alourdit également le travail des collègues : avec la réduction d’horaire de 30 minutes élève en 3e, un collègue de sciences physiques, souvent seul dans son établissement, aura automatiquement une classe de plus à encadrer.
Comment un collègue Titulaire sur zone de remplacement (TZR) va-t-il pouvoir s’organiser quand elle ou il apprendra le 1er septembre que son service se compose de 4 niveaux différents plus des EPI en 3e, mais pas tous les mêmes à mettre en place... ou devra en cours d’année à chaque nouvel établissement qu’il rejoindra, revoir toutes les activités qu’il peut mener en AP et en EPI.Enfin, l’UdPPC met en garde contre toute tentative de généralisation d’un enseignement intégré de science et technologie (EIST) à tous les niveaux du collège. Les conclusions de l’étude de la DEPP à ce sujet ne montrent en effet aucun bénéfice à long termes de ce type d’enseignement pour les élèves.



En conséquence, l’Union des Professeurs de physique et de chimie demande que le projet soit revu de manière à ne pas affaiblir encore une fois les disciplines au profit de dispositifs flous et décidés localement et rappelle son attachement à un enseignement scientifique expérimental très menacé si une baisse significative des moyens s’avère confirmée.

L’association reste disponible pour étudier toute proposition du Ministère.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par mblonde le Dim 12 Avr 2015 - 9:21

L'udppc est la seule à vraiment parler de la situation des TZR. C'est bien...

mblonde
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Babelle le Dim 12 Avr 2015 - 12:35

Tout à fait d'accord avec ce texte.

Babelle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par benjy_star le Dim 12 Avr 2015 - 12:55

Il était temps que l'UdPPC se bouge...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Trinity le Dim 12 Avr 2015 - 12:58

+1

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par Dr Raynal le Dim 12 Avr 2015 - 20:18

Au pire, le prof en charge de ces 4h y fera.... sa discipline. Donc 4h de techno, ou de SVT, ou de physique selon le cas. Et tant pis pour la suite. Après tout, il ferait beau voir que l'on puisse nous forcer à enseigner une discipline que, d'après les sacro-saints canons de l'éduc-nat, nous ne sommes pas censés maitriser (mauvais esprit inside  Evil or Very Mad )

Relevons également la profonde cohérence qui voudrait que nous fassions beaucoup plus de "pratique scientifique" en collège alors que les derniers  agent de laboratoire sont en train d'y être virés, n'étant plus remplacés après leur départ en retraite là où ils existent encore...

Allez, demain, un autre morceau de bravoure : les programmes (où ce qui va en tenir lieu, curricula, es-tu là ?)

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : réaction de l'APBG (SVT) + UdPPC (physique-chimie)

Message par almuixe le Mer 3 Juin 2015 - 15:08

L'avis de l'académie des Sciences sur les programmes.
Encore des pseudozintellectuels qui rejoignent le front réactionnaire.
Au-delà de la forme du document, l’Académie des sciences s’inquiète surtout du manque
d’ambition et de la perte significative de contenu. Ces programmes sont construits autour de
« compétences » plutôt que de « connaissances », réduisant encore un peu plus la part de
l’instruction dans notre système éducatif.

En ce qui concerne les sciences, on peut regretter qu’aucune véritable tentative
d’interdisciplinarité bien coordonnée n’ait été tentée.

Et un peu de baume au coeur pour nous Wink Je me demande comment ils le savent.
Le découragement des professeurs est profond.

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum