Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
Devin

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par ysabel le Dim 12 Avr 2015 - 9:44
@Ancolie a écrit:
@Cath a écrit:
@Ancolie a écrit: une nouveauté validée comme "ils croivent" pale

Comment ça ? C'est toujours faux !

affraid affraid On m'aurait menti. Finalement je suis soulagée (et je vais finir par demander les sources à chaque conversation en sdp!!). Ceci dit je suis un peu naïve, je pense toujours avoir autour de moi des référents en la matière...

C'était un article du Gorafi Razz
avatar
Ancolie
Expert

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par Ancolie le Dim 12 Avr 2015 - 9:47
@ysabel a écrit:
@Ancolie a écrit:
@Cath a écrit:
Comment ça ? C'est toujours faux !

affraid affraid On m'aurait menti. Finalement je suis soulagée (et je vais finir par demander les sources à chaque conversation en sdp!!). Ceci dit je suis un peu naïve, je pense toujours avoir autour de moi des référents en la matière...

C'était un article du Gorafi Razz

J'espère alors que c'était pour me faire une blague, et que la blague dure...
(Comme déjà écrit sur le post cuisine, faut vraiment que je sorte de ma grotte!)

Laughing Laughing en tout cas je peux poster dans la lose du jour! Embarassed Embarassed
avatar
LouisBarthas
Érudit

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par LouisBarthas le Dim 12 Avr 2015 - 11:37
@reinedesaba a écrit:
Par ailleurs, je vois bien que les jeunes enfants apprennent en faisant et non parce qu'on leur "dit" et on leur "fait apprendre".
Vous opposez à tort le "faire" et le "dire", reprenant ainsi une dichotomie artificielle créée par les constructivistes qui, rejetant la transmission, veulent que "l'enfant construise son propre savoir". L'idée que l'on puisse "faire" sans "dire" n'a pas plus de sens chez les jeunes enfants que chez les élèves plus âgés.


Dernière édition par LouisBarthas le Dim 12 Avr 2015 - 13:24, édité 1 fois

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par atrium le Dim 12 Avr 2015 - 13:17
Si "l'école commune" (primaire et collège) finlandaise, c'est le paradis éducatif qu'on nous vend, comment se fait-il qu'ils éprouvent le besoin de mettre en place une sélection féroce à l'entrée au lycée générale et d'en remettre une deuxième couche pour accéder à l'enseignement supérieur?

Pour l'opinion de certains élèves sur un enseignement plus dirigé qui les rassurerait, elle était déjà mise en évidence par cette recherche, entre autre:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Project_Follow_Through

Extrait:
Le Projet Follow Through a constitué la plus grande expérimentation réalisée à l’échelle fédérale aux États-Unis en matière d’éducation. Réalisée sur une période de 10 ans, elle a concernée 352 000 élèves américains répartis sur 180 écoles. Cette recherche empirique a fait l'objet, jusqu'en 1995, de travaux supplémentaires.

Elle avait pour but de comparer et d’analyser l’efficacité d’une vingtaine d’approches pédagogiques appliquées auprès d’élèves provenant principalement de milieux socio-économiques défavorisés.




the educator
Fidèle du forum

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par the educator le Mar 14 Avr 2015 - 11:01
Ceux qui veulent apprendre.... et bien veulent qu'on leur apprenne des choses: ils veulent des cours clairs et compréhensibles, explicites.
Ce qui est notable, c'est justement que déjà à cet âge, apprendre signifie enseignement (être enseigné), et par extension, cours magistral. C'est effrayant de constater que déjà a l'adolescence, le seul lieu de la société où l'on apprend, c'est ce cours. ça en dit long sur leur vie d'adulte a venir, des lors que la société considerera qu'ils n'auront plus accès à l'école.
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par Singing in The Rain le Mar 14 Avr 2015 - 11:20
L'excès d'autonomie des élèves conduit parfois au non travail et à la paresse.

Je pense que ceux qui sont contre le cours "magistral" le conçoivent comme une logorrhée verbale sans interaction.

Or un cours "magistral" pour moi a plutôt le sens de "guidé par le magister (le maître)", qui pose les notions, les explique... et qui laisse ensuite les élèves les manipuler, les appliquer... et qui reprend en charge la synthèse du travail fait à l'écrit ou à l'oral.

Tout est question de la place de l'enseignant :
- doit-il animer des travaux de groupes en les survolant de loin ? les élèves se limitant à leurs connaissances et à leurs recherches personnelles pour construire un exposé...
- doit-il poser des cadres notionnels théoriques avant de passer à la pratique orale ou écrite ?

Mettre l'élève en position de "chercheur" (explorateur des nouveaux savoirs) me paraît périlleux dans le secondaire : il ne sait pas ce qu'il cherche, comment il doit chercher.
the educator
Fidèle du forum

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par the educator le Mar 14 Avr 2015 - 12:33
Surtout s'il n'a jamais eu l'habitude avant, en fait...
Contenu sponsorisé

Re: Même les élèves réclament...des cours magistraux... (eh oui ) !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum