François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par hypermnestre le Sam 11 Avr 2015 - 10:06

Parce que les uns mentent, tous mentent ?

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Ruthven le Sam 11 Avr 2015 - 10:07

@Ascagne a écrit:
Bayrou est un homme politique courageux, mais surtout, il s'est forgé une situation politique qui le rend très "libre", comme candidat mais surtout comme Président de la République.

"Libre" comme l'école du même nom ... Twisted Evil

Bon, en même temps, je reconnais que cela ne sera pas pire qu'un autre ...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Osmie le Sam 11 Avr 2015 - 10:13

Disons qu'en campagne électorale, l'affirmation de Pasqua s'applique : "Les promesses électorales n'engagent que ceux qui les écoutent."

Que dirait un homme politique en campagne ? "Je vais casser l'EN, la transformer en centre de loisirs" ? ; "Mon ennemi, ce sont les travailleurs, ceux qui ont un visage, un salaire, ceux qui font vivre le pays" ? Impossible, il faut appâter l'électeur.

Bayrou est peut-être un brave homme, mais c'est au pied du mur qu'on voit le maçon. Et nos maçons actuels, hâbleurs s'il en est et embauchés sur leurs propos, ne sont pas brillants.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Ascagne le Sam 11 Avr 2015 - 14:28

C'est très beau ; et qui a dit, pendant la campagne de 2012, "Mon ennemie, c'est la finance" ?

Et qui l'a cru ? Cela m'a bien fait rire, à l'époque, comme certaines annonces faites sur les plateaux télévisés (tant pis si le conseiller d'Hollande les contredisait au même moment ou un peu après sur une autre chaîne) - que ce soit Sarkozy ou Hollande. De mon point de vue, en ce qui concerne certaines promesses, il était assez facile de mesurer le taux de sincérité ; de la même façon, on pouvait se poser des questions sur la faisabilité des programmes sur le plan économique en analysant les projections (souvent trop optimistes) sur lesquelles ils étaient fondés - on voit bien aujourd'hui que le taux de baisse du déficit public qu'Hollande prévoyait pour 2013 n'est toujours pas atteint, par exemple.

La citation de Bayrou et cette courte citation d'Hollande ne relèvent pas du tout du même domaine, du reste, et sa campagne n'avait pas grand chose à voir avec celle de certains de ses concurrents.
Un communicant vous dira qu'elle a été très moyenne ou ratée, médiatiquement parlant (il a quand même réussi à mettre en avant le "produit en France"), avant de commenter les éclats et les saillies d'un Hollande, d'un Mélenchon ou d'un Sarkozy - chez Hollande, précisément les "promesses" que nombre de ses électeurs regrettent d'avoir considéré comme telles, chez Sarkozy, précisément ce qui a rendu mal à l'aise les modérés de son propre camp, etc. Bayrou a fait peu de "promesses", mais il en a fait des plus tenables que les deux candidats qui ont été choisis au premier tour.
Curieusement, l'une de ses propositions qui aurait dû être la plus médiatisée - celle du référendum - n'a pas été vraiment relayée. C'est sans doute le revers du choix de ne pas avoir fait une campagne à grand spectacle. Le problème vient du fait que, manifestement, les électeurs préfèrent ce dernier type de campagne, même s'ils en pâtissent après.

Impossible, il faut appâter l'électeur.

Bayrou a pu verser dans ce que d'aucuns qualifieraient d'excès inverse : trop professeur (avec ses longues explications, ses longs exemples parfois très concrets - par exemple, dans le domaine économique, sur telle industrie), pas assez de charisme électoral (mais cela ne sert qu'à l'élection, ça : si l'on dit qu'Hollande a eu du charisme électoral, peut-être, mais le charisme présidentiel, hein ?), pas de promesse hyper-identifiable sur un point précis comme Hollande avec ses 75% (mais justement, c'est un excès ! Hollande avait fait cette annonce sur le plateau télé, comme dit plus haut, et avant d'avoir eu l'accord semble-t-il de toute son équipe ; et cette taxe a été abrogée - évidemment - au début de l'année 2015 ! Bref !).
Il a plus essayé de convaincre le citoyen que de captiver l'électeur ; mais c'est précisément ce vers quoi devrait tendre une vraie campagne électorale, surtout présidentielle (et législative) étant donné les enjeux.

J'écris cela sans animosité envers les gens qui participent à cette discussion ; je suis tout simplement lassée.

Le problème est que cette lassitude politique profite in fine à ceux qui principalement nous lassent, étant donné qu'ils ont les électorats et les effectifs militants les plus considérables ; de la même façon, l'abstentionnisme massif aux deux rendez-vous nationaux (présidentielle et législatives) participe énormément au relatif statu quo ; un peu dans le même ordre, le choix de nombreux citoyens "en colère" de voter massivement pour le FN ne serait-ce que pour "faire signe" entrave évidemment les chances d'un parti comme le Modem, des mouvements citoyens, etc.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Osmie le Sam 11 Avr 2015 - 18:27

@Ascagne a écrit:
C'est très beau ; et qui a dit, pendant la campagne de 2012, "Mon ennemie, c'est la finance" ?

Et qui l'a cru ? Cela m'a bien fait rire, à l'époque, comme certaines annonces faites sur les plateaux télévisés (tant pis si le conseiller d'Hollande les contredisait au même moment ou un peu après sur une autre chaîne) - que ce soit Sarkozy ou Hollande. De mon point de vue, en ce qui concerne certaines promesses, il était assez facile de mesurer le taux de sincérité ; de la même façon, on pouvait se poser des questions sur la faisabilité des programmes sur le plan économique en analysant les projections (souvent trop optimistes) sur lesquelles ils étaient fondés - on voit bien aujourd'hui que le taux de baisse du déficit public qu'Hollande prévoyait pour 2013 n'est toujours pas atteint, par exemple.

La citation de Bayrou et cette courte citation d'Hollande ne relèvent pas du tout du même domaine, du reste, et sa campagne n'avait pas grand chose à voir avec celle de certains de ses concurrents.
Un communicant vous dira qu'elle a été très moyenne ou ratée, médiatiquement parlant (il a quand même réussi à mettre en avant le "produit en France"), avant de commenter les éclats et les saillies d'un Hollande, d'un Mélenchon ou d'un Sarkozy - chez Hollande, précisément les "promesses" que nombre de ses électeurs regrettent d'avoir considéré comme telles, chez Sarkozy, précisément ce qui a rendu mal à l'aise les modérés de son propre camp, etc. Bayrou a fait peu de "promesses", mais il en a fait des plus tenables que les deux candidats qui ont été choisis au premier tour.
Curieusement, l'une de ses propositions qui aurait dû être la plus médiatisée - celle du référendum - n'a pas été vraiment relayée. C'est sans doute le revers du choix de ne pas avoir fait une campagne à grand spectacle. Le problème vient du fait que, manifestement, les électeurs préfèrent ce dernier type de campagne, même s'ils en pâtissent après.

Impossible, il faut appâter l'électeur.

Bayrou a pu verser dans ce que d'aucuns qualifieraient d'excès inverse : trop professeur (avec ses longues explications, ses longs exemples parfois très concrets - par exemple, dans le domaine économique, sur telle industrie), pas assez de charisme électoral (mais cela ne sert qu'à l'élection, ça : si l'on dit qu'Hollande a eu du charisme électoral, peut-être, mais le charisme présidentiel, hein ?), pas de promesse hyper-identifiable sur un point précis comme Hollande avec ses 75% (mais justement, c'est un excès ! Hollande avait fait cette annonce sur le plateau télé, comme dit plus haut, et avant d'avoir eu l'accord semble-t-il de toute son équipe ; et cette taxe a été abrogée - évidemment - au début de l'année 2015 ! Bref !).
Il a plus essayé de convaincre le citoyen que de captiver l'électeur ; mais c'est précisément ce vers quoi devrait tendre une vraie campagne électorale, surtout présidentielle (et législative) étant donné les enjeux.

J'écris cela sans animosité envers les gens qui participent à cette discussion ; je suis tout simplement lassée.

Le problème est que cette lassitude politique profite in fine à ceux qui principalement nous lassent, étant donné qu'ils ont les électorats et les effectifs militants les plus considérables ; de la même façon, l'abstentionnisme massif aux deux rendez-vous nationaux (présidentielle et législatives) participe énormément au relatif statu quo ; un peu dans le même ordre, le choix de nombreux citoyens "en colère" de voter massivement pour le FN ne serait-ce que pour "faire signe" entrave évidemment les chances d'un parti comme le Modem, des mouvements citoyens, etc.


Je suis consciente de tout ce que tu écris.
Bon, alors je ne l'ai pas cru, évidemment.
Mélenchon aussi a parlé à l'intelligence des électeurs.

Et je suis lassée, d'autant plus lassée que je me bats, que je milite, que je vais au charbon syndical. Et que je vote dans un village où le FN remporte 40% de voix et l'abstention, 55%. Qui dit lassitude ne dit pas résignation. Ce n'est pas moi qui irai travailler dans des écoles privées pour fuir la destruction de l'EN. Je resterai car je ne veux pas que des générations de pauvres soient sacrifiées. Mais c'est lassant.

D'ailleurs, où les enfants de Bayrou ont-ils été scolarisés ?
 Rolling Eyes

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Ascagne le Sam 11 Avr 2015 - 23:58

D'ailleurs, où les enfants de Bayrou ont-ils été scolarisés ?

La question est-elle intéressante dans ce contexte ? Je ne pense pas.
D'ailleurs, y a-t-il une contradiction entre le fait d'envoyer ses enfants dans le privé et celui de vouloir que le public ne dégringole pas et s'améliore ? Non.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par John le Dim 12 Avr 2015 - 0:18


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par trompettemarine le Dim 12 Avr 2015 - 0:22

@Ascagne a écrit:
D'ailleurs, où les enfants de Bayrou ont-ils été scolarisés ?

La question est-elle intéressante dans ce contexte ? Je ne pense pas.
D'ailleurs, y a-t-il une contradiction entre le fait d'envoyer ses enfants dans le privé et celui de vouloir que le public ne dégringole pas et s'améliore ? Non.

Je sais que l'un de ses enfants, extrêmement doué, a brillamment réussi l'ENS et le concours de l'agrégation de grammaire (ou de Lettres classiques ?).

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par zeprof le Dim 12 Avr 2015 - 14:49


ben perso j'espère qu'il se présentera sinon je vais encore être bien embêtée pour voter, moi... Rolling Eyes

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Daphné le Dim 12 Avr 2015 - 17:10

@zeprof a écrit:

ben perso j'espère qu'il se présentera sinon je vais encore être bien embêtée pour voter, moi... Rolling Eyes
Tu ne seras pas la seule !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Gryphe le Dim 12 Avr 2015 - 21:25

Ah, toi aussi ? Very Happy

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Oudemia le Dim 12 Avr 2015 - 21:46

@trompettemarine a écrit:
@Ascagne a écrit:
D'ailleurs, où les enfants de Bayrou ont-ils été scolarisés ?

La question est-elle intéressante dans ce contexte ? Je ne pense pas.
D'ailleurs, y a-t-il une contradiction entre le fait d'envoyer ses enfants dans le privé et celui de vouloir que le public ne dégringole pas et s'améliore ? Non.

Je sais que l'un de ses enfants, extrêmement doué, a brillamment réussi l'ENS et le concours de l'agrégation de grammaire (ou de Lettres classiques ?).
Quand il était ministre de l'EN ! Au soulagement du jury (dixit un de ses membres devant moi) elle n'a été classée que 2e.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Cleroli le Dim 12 Avr 2015 - 22:01

@Ascagne a écrit:
D'ailleurs, où les enfants de Bayrou ont-ils été scolarisés ?

La question est-elle intéressante dans ce contexte ? Je ne pense pas.
D'ailleurs, y a-t-il une contradiction entre le fait d'envoyer ses enfants dans le privé et celui de vouloir que le public ne dégringole pas et s'améliore ? Non.
En 1993, il a été l'instigateur d'une loi peu favorable à l'école publique et a mis pas mal de monde dans la rue.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par ysabel le Dim 12 Avr 2015 - 22:02

Mais il a eu le mérite d'avouer plus tard que c'était une khonnerie... Je ne vois pas nos Sarko ou Hollande avouer cela.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Cleroli le Dim 12 Avr 2015 - 22:18

La loi ou la manière de la présenter ? Ses positions me semblent très complexes Nouvel Obs Bayrou et Laïcité

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par trompettemarine le Dim 12 Avr 2015 - 22:22

@Oudemia a écrit:
@trompettemarine a écrit:
@Ascagne a écrit:

La question est-elle intéressante dans ce contexte ? Je ne pense pas.
D'ailleurs, y a-t-il une contradiction entre le fait d'envoyer ses enfants dans le privé et celui de vouloir que le public ne dégringole pas et s'améliore ? Non.

Je sais que l'un de ses enfants, extrêmement doué, a brillamment réussi l'ENS et le concours de l'agrégation de grammaire (ou de Lettres classiques ?).
Quand il était ministre de l'EN ! Au soulagement du jury (dixit un de ses membres devant moi) elle n'a été classée que 2e.

Non, non, un autre enfant (un jeune homme) a brillamment réussi, pas sous son ministériat.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Bayrou : "Le gouvernement ruine l'éducation nationale".

Message par Aemilia le Dim 12 Avr 2015 - 22:25

@trompettemarine a écrit:
@Oudemia a écrit:
@trompettemarine a écrit:

Je sais que l'un de ses enfants, extrêmement doué, a brillamment réussi l'ENS et le concours de l'agrégation de grammaire (ou de Lettres classiques ?).
Quand il était ministre de l'EN ! Au soulagement du jury (dixit un de ses membres devant moi) elle n'a été classée que 2e.

Non, non, un autre enfant (un jeune homme) a brillamment réussi, pas sous son ministériat.

Je confirme : en raison d'une affinité entre mon prof de grec (fac Lyon III) et de sa prof de grec à lui à l'ENS, nous avons même, un jour, suivi le même cours (j'ai eu le CAPES en 2010, il a du avoir l'agreg en 2011).

_________________
Professeur de lettres classiques déclassée

Mon blog "culture et humeurs, humour et coups de coeur" : https://fortyfiveweeks.wordpress.com/

Aemilia
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum