Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
guerguel
Niveau 5

À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par guerguel le Sam 11 Avr 2015 - 19:11
cher(e)s vous tous ,

je voudrai essayer de me lancer dans les tâches complexes en lettres en lycée pro .. je sais que nos collègues de collège ont une longueur d'avance ..

je suis à la recherche d'idées .. comment en faire une .. quoi dans quel ordre ? ... etc ..

merci d'avance !

(et bonnes vacances à ceux qui y sont et courage pour les autres .. Very Happy )
avatar
ysabel
Devin

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par ysabel le Dim 12 Avr 2015 - 8:29
le pb est que je crois que pas grand monde ne sait ce qu'est une "tâche complexe" (enfin du point de vue jargon EN) en lettres au lycée...
D'ailleurs si je n'étais pas sur le forum, cette expression me serait toujours inconnue.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Écusette de Noireuil le Dim 12 Avr 2015 - 8:49
Oui, peut être vaut il mieux voir avec la section "collège". Mais j'ai bien peur que les fameuses tâches complexes ne soient comme les idd, tpe et autres enseignements d'exploitation.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par tannat le Dim 12 Avr 2015 - 9:23
Tu trouveras, grâce au lien ci-dessous, ce que propose le site de l'académie de Bordeaux (si tu n'avais pas déjà trouvé ce lien) :
http://disciplines.ac-bordeaux.fr/histoire-geo/?id_category=20&id_rubrique=61&id_page=382
Pour le lycée, descendre...
Bon courage !

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Tamerlan le Dim 12 Avr 2015 - 9:42
Avant qu'Elyas précise Razz je vous donne ma pauvre définition :

Principe : une activité élève pas trop balisée pour provoquer une gamberge supérieure.

- un questionnement initial assez large et ouvert où on ne précise pas déjà ce qu'il y a à trouver (type en quoi...montre que...). En ce sens sans doute plus une problématique qu'une simple question.
- Dès élèves qui sont ensuite assez libres à partir d'un corpus documentaire d'organiser un cheminement propre. Le prof observe et intervient quand il y a blocage pour relancer. Mais n'a pas trop balisé le truc par des questions intermédiaires déjà formulées.
- une tentative de résolution finale bien liée au questionnement initial.

S'accorde bien avec le travail de groupe, le positionnement en tant qu'acteur (en histoire comme en géo).

J'ai bon ?


_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Elyas le Dim 12 Avr 2015 - 9:47
Le terme de tâche complexe est polysémique. Une tâche complexe n'est pas nécessairement un truc compliqué ni un travail accumulant les tâches simples (séries de questions par exemple). C'est un travail global.

Ensuite, le mot tâche complexe pose un souci car il est polysémique. Par essence, une tâche complexe est un travail demandant l'usage de plusieurs capacités cognitives telles que Bloom et d'autres psychologues cognitivistes s'intéressant à l'apprentissage ont pu établir. Par exemple, la pyramide de Bloom :


Ainsi, une rédaction en français est une tâche complexe car elle demande de synthétiser et d'appliquer au sens bloomien.

Maintenant, l'institution a créé une définition de la tâche complexe différente dans le cadre de l'enseignement par compétences. Cette polysémie engendre donc des incompréhensions et des quiproquos.

La tâche complexe dans l'enseignement par compétences est expliquée ici :
http://eduscol.education.fr/cid51827/temoignage-mise-en-oeuvre-dans-la-classe.html

Un numéro des Cahiers Pédagogiques (le n°510 de janvier 2014) en traite :
http://www.cahiers-pedagogiques.com/No-510-Des-taches-complexes-pour-apprendre

Maintenant, en lettres, je ne peux pas t'aider car je suis enseignant d'HG. Cependant, je le répète, une tâche complexe n'est pas nécessairement compliquée. Après, il faut aimer ce type de choses. C'est comme tout. On adhère ou pas.

@Tamerlan : Wink Le pire, c'est que je suis plus dans le sens bloomien qu'institutionnel. La scénarisation, j'ai du mal.
avatar
ysabel
Devin

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par ysabel le Dim 12 Avr 2015 - 9:48
@Tamerlan a écrit:Avant qu'Elyas précise Razz je vous donne ma pauvre définition :

Principe : une activité élève pas trop balisée pour provoquer une gamberge supérieure.

- un questionnement initial assez large et ouvert où on ne précise pas déjà ce qu'il y a à trouver (type en quoi...montre que...). En ce sens sans doute plus une problématique qu'une simple question.
- Dès élèves qui sont ensuite assez libres à partir d'un corpus documentaire d'organiser un cheminement propre. Le prof observe et intervient quand il y a blocage pour relancer. Mais n'a pas trop balisé le truc par des questions intermédiaires déjà formulées.
- une tentative de résolution finale bien liée au questionnement initial.

S'accorde bien avec le travail de groupe, le positionnement en tant qu'acteur (en histoire comme en géo).

J'ai bon ?


Donc un commentaire de texte ou une dissertation est une tâche complexe (jargon EN)
Rhaaa ! Je suis fière de moi ! je pratique la tâche complexe avec mes élèves depuis toujours... yesyes

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Elyas le Dim 12 Avr 2015 - 9:51
@ysabel a écrit:
@Tamerlan a écrit:Avant qu'Elyas précise Razz je vous donne ma pauvre définition :

Principe : une activité élève pas trop balisée pour provoquer une gamberge supérieure.

- un questionnement initial assez large et ouvert où on ne précise pas déjà ce qu'il y a à trouver (type en quoi...montre que...). En ce sens sans doute plus une problématique qu'une simple question.
- Dès élèves qui sont ensuite assez libres à partir d'un corpus documentaire d'organiser un cheminement propre. Le prof observe et intervient quand il y a blocage pour relancer. Mais n'a pas trop balisé le truc par des questions intermédiaires déjà formulées.
- une tentative de résolution finale bien liée au questionnement initial.

S'accorde bien avec le travail de groupe, le positionnement en tant qu'acteur (en histoire comme en géo).

J'ai bon ?


Donc un commentaire de texte ou une dissertation est une tâche complexe (jargon EN)
Rhaaa ! Je suis fière de moi ! je pratique la tâche complexe avec mes élèves depuis toujours... yesyes

Oui, au sens cognitif et non, au sens tel qu'Eduscol l'établit.


Dernière édition par Elyas le Dim 12 Avr 2015 - 10:00, édité 1 fois
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par tannat le Dim 12 Avr 2015 - 9:58
Consulter le lien permet de se faire une idée de ce que l'institution nomme une tâche complexe...

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Tamerlan le Dim 12 Avr 2015 - 9:58
@ysabel a écrit:
@Tamerlan a écrit:Avant qu'Elyas précise Razz je vous donne ma pauvre définition :

Principe : une activité élève pas trop balisée pour provoquer une gamberge supérieure.

- un questionnement initial assez large et ouvert où on ne précise pas déjà ce qu'il y a à trouver (type en quoi...montre que...). En ce sens sans doute plus une problématique qu'une simple question.
- Dès élèves qui sont ensuite assez libres à partir d'un corpus documentaire d'organiser un cheminement propre. Le prof observe et intervient quand il y a blocage pour relancer. Mais n'a pas trop balisé le truc par des questions intermédiaires déjà formulées.
- une tentative de résolution finale bien liée au questionnement initial.

S'accorde bien avec le travail de groupe, le positionnement en tant qu'acteur (en histoire comme en géo).

J'ai bon ?


Donc un commentaire de texte ou une dissertation est une tâche complexe (jargon EN)
Rhaaa ! Je suis fière de moi ! je pratique la tâche complexe avec mes élèves depuis toujours... yesyes

Champaaaaaaaagne !

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Tamerlan le Dim 12 Avr 2015 - 10:02
@Elyas a écrit:
@Tamerlan : Wink Le pire, c'est que je suis plus dans le sens bloomien qu'institutionnel. La scénarisation, j'ai du mal.

Moi j'aime bien scénariser en géo, je suis moins à l'aise en histoire...
avatar
henriette
Médiateur

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par henriette le Dim 12 Avr 2015 - 12:36
Merci pour les explications sur les tâches complexes, Tamerlan et Elyas !

Je dois dire n'avoir jamais entendu employer ce terme qu'en LV et Histoire-Géo, du coup, j'ai dû mal à voir ce que cela peut donner concrètement dans ma matière (enfin, au sens institutionnel du terme, car sinon, en effet, des tâches complexes, ma foi, on en fait fort souvent).

Et une petite demande, s'il vous plaît : que ceux que ce genre de pédagogie n'intéresse pas (et c'est bien leur droit) ne postent tout simplement pas ici si c'est juste pour casser du sucre sur le truc, ce serait sympa. Very Happy

On se doute bien que pas mal de gens sur le forum doivent trouver que ce n'est pas leur tasse de thé (euphémisme).
Mais puisque d'autres s'y intéressent (et c'est tout autant leur droit qu'aux autres), laissons leur tout de même l'espace de liberté d'en discuter ensemble. Qui sait, il en sortira même peut-être quelque chose qui intéressera tout le monde. Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
guerguel
Niveau 5

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par guerguel le Dim 12 Avr 2015 - 20:17
grand merci pour vos réponses .. je n'ai plus qu'à digérer tout cela ..

c'est une expression que j'ai découvert il y a peu .. une corde de plus à notre arc .. Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: À propos des tâches complexes en lettres-histoire.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum