É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par Ulrich le Dim 12 Avr 2015 - 14:46

Expert auprès de l'OCDE, une institution qui influence la politique éducative française, Éric Charbonnier décrypte la réforme du collège.

LE FIGARO. - Interdisciplinarité, autonomie... Ces mesures vous satisfont-elles, vous qui les appelez de vos vœux depuis tant d'années?
Éric Charbonnier. - Ce qui consiste à créer une culture de collaboration entre enseignants, entre élèves, nous le préconisons. Mais donner plus d'autonomie aux établissements ne peut fonctionner sans une politique de suivi et d'évaluation. De même, l'interdisciplinarité a déjà été appliquée dans les années 1990. Cela n'a pas marché, faute de suivi. Si les réformes menées aux Pays-Bas ou en Corée ont réussi, c'est parce qu'il y avait un cadrage (...)

Des enseignants craignent que les «projets» interdisciplinaires aboutissent à des cours gadgets, qu'ils appauvrissent leurs disciplines. Que leur répondez-vous?
En France, les collégiens ont beaucoup plus d'heures de cours - 1 000 heures par an - que la moyenne de l'OCDE (900 heures). Ils passent aussi beaucoup plus de temps sur les fondamentaux que la moyenne. Pourtant, selon les études Pisa, 20 % des élèves de 15 ans sont en échec scolaire contre 15 % il y a dix ans. L'argument des défenseurs des disciplines et de leurs horaires n'est donc pas valable. On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières.

Cette réforme a-t-elle des chances de fonctionner?
Le problème, c'est que le message politique est brouillé. On ne cesse de parler du latin, sujet sur lequel je n'ai pas d'avis tranché. De nombreux pays n'enseignent pas ou plus cette langue. Peut-être faut-il alléger un peu cet enseignement? Mais la vraie question, c'est la façon dont on va enseigner demain. Et la priorité des priorités, la façon dont on va former les enseignants. Le climat est très anxiogène pour eux. On leur demande d'accompagner les élèves de façon personnalisée, de se mettre au numérique, d'être plus flexibles sur leur discipline. Alors qu'ils ne sont pas formés à cela.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/09/01016-20150409ARTFIG00417-reforme-du-college-la-vraie-question-c-est-la-formation-des-enseignants.php

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par nitescence le Dim 12 Avr 2015 - 15:27

On ne manque pas de spécialistes qui parlent de ce qu'ils ne connaissent pas : depuis quand les historiens ont-ils une compétence pédagogique alors qu'ils n'ont jamais mis les pieds dans une classe depuis qu'ils ont été élèves ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par Balthazaard le Dim 12 Avr 2015 - 15:34

On a pas d'idées mais au moins on a des experts....les seuls qui se forment tout seuls, c'est pour cela qu'ils sont experts.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par Iphigénie le Dim 12 Avr 2015 - 15:57

Quoi? La Corée n'enseigne pas le latin?
Mettons-nous au Coréen. professeur
On me dit aussi que statistiquement et mondialement parlant, on consomme plus de riz que de cassoulet: imposons le cassoulet au riz.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par Balthazaard le Dim 12 Avr 2015 - 16:14

Notons que et """"expert"""" est honnête, il n'a pas d'avis tranché sur le latin...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: É. Charbonnier : "On ne manque pas d'heures de cours en France, ni de matières"

Message par Reine Margot le Dim 12 Avr 2015 - 16:18

L'idée que la France a plus d'horaires pour les fondamentaux que la majorité des pays de l'OCDE est à démontrer, et j'aimerais bien savoir comment il compte...il me semble que Luigi avait des chiffres différents à ce sujet.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum