Notre Réforme à nous

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 9:44

Bon bon bon, je n'en peux plus de tourner ce qu'ils nous ont pondu dans tous les sens et d'y trouver toujours une nouvelle aberration, comme dans un trou sans fond...

Certes, les collègues de secondaire relèvent beaucoup d'envies de réforme qui concerneraient le primaire, mais chez nous aussi, il y a des choses à changer !!

J'aimerais que ce fil soit le lieu d'un gros partage sur la réforme que nous souhaiterions, nous qui donnons cours à des élèves et que personne n'écoute... Même si tout le monde n'est pas d'accord, cela devrait être intéressant !
Systèmes d'évaluation et de notation, examens, horaires des enseignements, calendrier des vacances, dispositifs divers, ... qu'aimeriez-vous changer?
Let's go ?!

J'attaque avec un lien vers ce document : le collège modulaire est une idée qui me plaît beaucoup.
http://snalc.fr/uploads/documents/national/ec352e10dd732699636ca57f2a052305ea253e7c.pdf

(en revanche je ne suis pas du tout d'accord avec la proposition n°10, car cela me semble très choquant qu'un élève du cycle d'approfondissement qui est attiré par les filières pro doive passer après les autres, et certains auraient justement besoin de passer par ce cycle pour obtenir les filières les plus demandées).

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par pailleauquebec le Lun 13 Avr 2015 - 11:05

Je pense surtout qu'on ne doit pas toucher à la légère à des organisations comme le collège.
Je préférerais le statut quo à tout changement important non testé en long en large et en travers.

De plus je crois que les changements doivent se faire par petites touches.

Commencer par mettre un minimum de 1h de Français et de Maths tous les jours d'école à tous les niveaux serait le premier pas en avant que je testerais.

Un autre pas en avant serait de redonner du poids au brevet en diminuant fortement le poids du contrôle continu pour évaluer le niveau réel des élèves en fin de 3ième. Y compris en ajoutant quelques disciplines à l'examen (Première langue, Physique-SVT).

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par jluc1910 le Lun 13 Avr 2015 - 11:19

1 - Supprimer le collège unique (la gestion de la difficulté dans une classe fortement hétérogène est impossible)

2 - Supprimer le socle commun de connaissance (et le B2i qui est une fumisterie)

3 - Augmenter le nombre d'heures de Français et de Mathématiques afin que les enfants puissent retrouver de bonnes bases

4 - Rétablir des groupes allégés en Sciences et Technologie (seule manière de redonner le goût aux élèves pour les sciences)

5 - Rétablir l'autorité du professeur par un soutien de sa hiérarchie

6 - En finir avec la succession de réformes démagogiques et inapplicables qui nuisent à nos conditions de travail certes mais surtout aux enfants !



Et je ne suis pas sûr que ces souhaits soient plus coûteux que les usines à gaz montées à la hâte par les gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédés ces 40 dernières années...


Dernière édition par jluc1910 le Lun 13 Avr 2015 - 11:37, édité 1 fois

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 11:31

Pour le primaire, je crois que tout le monde est d'accord.
Jluc, merci.
Pailleauquebec, pour le brevet, c'est intéressant. Quelles disciplines ajouterais-tu ? Quels coefficients ? Et je m'interroge : la notation des épreuves, vu les modalités actuelles, est-elle vraiment plus révélatrice que le contrôle continu ?

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par pailleauquebec le Lun 13 Avr 2015 - 11:34

Dans l'ensemble elle l'est : l'an dernier au brevet 11/20 de moyenne en Français et 9/20 en Maths (13/20 en Histoire géo mais il y a un problème sur cette épreuve pour bisounours). Bien moins que le contrôle continu où c'est n'importe quoi.

En plus ça limiterait la pression mise par les chefs d'établissement sur les profs pour le contrôle continu.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 11:43

Je crois que l'on surnote beaucoup au brevet, vu les consignes que l'on nous donne (chaque année, des élèves qui ne savent pas écrire une phrase simple et sans erreur ont la moyenne en français, et une bien meilleure note qu'avec moi au long de l'année), mais au moins (presque) tout le monde surnote de la même manière... ce serait donc plus juste?
Mais vient le problème d'une année sur l'autre, où une même épreuve peut passer de difficile à facile, ou inversement. Et n'oublions pas non plus que des élèves plutôt sérieux et capables peuvent être mis en difficulté ponctuellement par des sujets mal formulés ou par leur angoisse, tandis que les 3e les moins motivés par leur orientation, mais qui ont envie de l'avoir, s'investissent parfois un minimum grâce au poids du contrôle continu. (c'est le cas des miens en tout cas).
Bref, en tout cas, si l'on veut redonner le brevet par les seules épreuves, il faudrait changer considérablement changer leur contenu et leur notation, à mon avis.
Quant aux pressions du CDE, j'ai presque toujours les moyennes les plus basses et je n'en ai jamais subi, dans trois établissements. Est-ce vraiment si fréquent ?

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par CNFA le Lun 13 Avr 2015 - 12:05

@Mama a écrit:Je crois que l'on surnote beaucoup au brevet, vu les consignes que l'on nous donne (chaque année, des élèves qui ne savent pas écrire une phrase simple et sans erreur ont la moyenne en français, et une bien meilleure note qu'avec moi au long de l'année), mais au moins (presque) tout le monde surnote de la même manière... ce serait donc plus juste?
Mais vient le problème d'une année sur l'autre, où une même épreuve peut passer de difficile à facile, ou inversement. Et n'oublions pas non plus que des élèves plutôt sérieux et capables peuvent être mis en difficulté ponctuellement par des sujets mal formulés ou par leur angoisse, tandis que les 3e les moins motivés par leur orientation, mais qui ont envie de l'avoir, s'investissent parfois un minimum grâce au poids du contrôle continu. (c'est le cas des miens en tout cas).
Bref, en tout cas, si l'on veut redonner le brevet par les seules épreuves, il faudrait changer considérablement changer leur contenu et leur notation, à mon avis.
Quant aux pressions du CDE, j'ai presque toujours les moyennes les plus basses et je n'en ai jamais subi, dans trois établissements. Est-ce vraiment si fréquent ?
Mes collègues de maths qui, d'après notre CDE, mettaient des notes trop basses ont été l'objet de la sollicitude répétée de leurs inspecteurs qui sont venus en visite, en inspection, en formation, en visite, en visite...

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Fesseur Pro le Lun 13 Avr 2015 - 12:07

En visite bienveillante...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par CNFA le Lun 13 Avr 2015 - 12:12

1- Renforcer le français et les maths
2- Cesser de nous bouffer des heures pour la sécurité routière, la drogue, l'alcool, le sexe, ...
(Qu'on banalise 2 heures quinzaine qui serviront à ces âneries ...)
3- Faire des classes de niveaux avec une attention toute particulière (effectifs réduits, profs volontaires,...) pour les classes faibles.
4- Caler tous les voyages et sorties sur la même semaine !
5- NOUS LAISSER TRAVAILLER !

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 12:27

Pour les "visites bienveillantes", bon, j'ai eu de la chance !

Pour les classes de niveaux, je préfère la version modulaire proposée par le SNALC, qui permet de conserver mixité et souplesse.

La banalisation de deux heures quinzaine (ou mensuelles ?) pour toutes les activités annexes (que je ne qualifierais pas de khonneries, dans mon petit collège rural en tout cas) me semble une excellente idée, si les intervenants veulent bien s'y adapter...

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Jane le Lun 13 Avr 2015 - 12:33

1) Supprimer le collège unique
2) Proposer des "classes de niveau", c'est-à-dire mettre en barrette les heures pour une matière donnée afin que les élèves d'un même niveau puissent soit progresser pour les plus faibles, soit avancer plus vite pour les meilleurs. Imaginer que dans une classe hétérogène (où les meilleurs ont souvent l'impression de perdre leur temps et les plus faibles ont le sentiment d'être encore plus largués) les élèves aient une vraie marge de progression POSSIBLE.
3) Renforcer la cohérence des EDT (au moins 1h de français / maths / LV1 et histoire géo par jour, et non comme c'est le cas de ma fille, 3h d'anglais dans la même journée)
4) Supprimer B2i et socle
5) Renforcer les sanctions pour une vis scolaire efficace
6) Rendre au brevet le statut qu'il devrait avoir: celui d'un diplôme.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 12:47

@Jane a écrit:
3) Renforcer la cohérence des EDT (au moins 1h de français / maths / LV1 et histoire géo par jour, et non comme c'est le cas de ma fille, 3h d'anglais dans la même journée)

Mon CDE le fait, et c'est super. En revanche avec les barrettes ça va devenir très compliqué, j'imagine...

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Jane le Lun 13 Avr 2015 - 15:43

@Mama a écrit:
@Jane a écrit:
3) Renforcer la cohérence des EDT (au moins 1h de français / maths / LV1 et histoire géo par jour, et non comme c'est le cas de ma fille, 3h d'anglais dans la même journée)

Mon CDE le fait, et c'est super. En revanche avec les barrettes ça va devenir très compliqué, j'imagine...

C'est rassurant, donc, de voir que "c'est possible".

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par archeboc le Lun 13 Avr 2015 - 17:44

@Jane a écrit:5) Renforcer les sanctions pour une vis scolaire efficace.

Bravo, mais visser les élèves, la FCPE ne va pas laisser passer.

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Sphinx le Lun 13 Avr 2015 - 17:58

Y aller par petites touches, et pour commencer :

- plus de profs de français / maths pour proposer de l'AP en effectifs réduits à tous les niveaux et pas qu'en 6e
- rétablir les heures d'aide aux devoirs et les clubs, qu'on appelle ça accompagnement éducatif ou plouploum larirette, je m'en moque éperdument
- plus de profs de langues afin de n'enseigner les LV strictement qu'en effectifs réduits, et de même en sciences faire du TP en demi-groupe une règle absolue
- même nombre d'heures pour tous les collégiens avec la case "options" en barrette : tandis que les uns font du latin ou de la DP3 ou de l'anglais euro, proposer aux autres une option sciences ou des ateliers manuels ou de l'AP supplémentaire
- si on tient absolument à ce que les collégiens fassent de l'histoire de l'art (et pourquoi pas), commencer par créer un CAPES histoire de l'art pour le faire sérieusement au lieu de coller ça à n'importe qui (en revanche, l'EMC, on peut laisser tomber, merci).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par mafalda16 le Lun 13 Avr 2015 - 18:04

@Sphinx a écrit:Y aller par petites touches, et pour commencer :

- plus de profs de français / maths pour proposer de l'AP en effectifs réduits à tous les niveaux et pas qu'en 6e
- rétablir les heures d'aide aux devoirs et les clubs, qu'on appelle ça accompagnement éducatif ou plouploum larirette, je m'en moque éperdument
- plus de profs de langues afin de n'enseigner les LV strictement qu'en effectifs réduits, et de même en sciences faire du TP en demi-groupe une règle absolue
- même nombre d'heures pour tous les collégiens avec la case "options" en barrette : tandis que les uns font du latin ou de la DP3 ou de l'anglais euro, proposer aux autres une option sciences ou des ateliers manuels ou de l'AP supplémentaire
- si on tient absolument à ce que les collégiens fassent de l'histoire de l'art (et pourquoi pas), commencer par créer un CAPES histoire de l'art pour le faire sérieusement au lieu de coller ça à n'importe qui (en revanche, l'EMC, on peut laisser tomber, merci).

Ministre! Ministre et viiiiite, tu es parfaite pour le poste!!!! veneration veneration veneration

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Sphinx le Lun 13 Avr 2015 - 18:06

succes Si je suis nommée, je promets une tournée générale de coups de pieds au derrière en arrivant au ministère. Les intéressés se reconnaîtront.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Mama le Lun 13 Avr 2015 - 21:03

Un bémol Smile : chez nous, on est en barrette aussi pour euro et odp, mais pas pour latin,n c'est les latin + euro qui râleraient ! Déjà que les euro râlent de ne pas pouvoir faire odp...

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Gryphe le Lun 13 Avr 2015 - 21:06

@Jane a écrit:
@Mama a écrit:
@Jane a écrit:
3) Renforcer la cohérence des EDT (au moins 1h de français / maths / LV1 et histoire géo par jour, et non comme c'est le cas de ma fille, 3h d'anglais dans la même journée)

Mon CDE le fait, et c'est super. En revanche avec les barrettes ça va devenir très compliqué, j'imagine...

C'est rassurant, donc, de voir que "c'est possible".

C'est moins facile quand presque tout le monde est en service partagé. Sur ce plan-là, mes EDT sont déséquilibrés. Mais c'est lié à des contraintes locales précises.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par archeboc le Mer 15 Avr 2015 - 1:08

Contrairement à Sphinx, je fais ma réforme à moyens constants. L’exercice est différent. C'est quand même plus facile de faire une réforme lorsqu'on fait à volonté pleuvoir des postes et neiger des candidats. Tout ceci est une ébauche : je le mets en "hide", tant que je ne suis pas satisfait du résultat (c'est-à-dire probablement toujours).
Spoiler:


*** économie générale et pérénité de la réforme  ***
* Les points les plus importants de la réforme seront votés par un référendum à portée constitutionnelle, qui ne pourra être abrogé de quinze ans que par un référendum d'un résultat opposé et sur un score au moins aussi fort.

* L'évaluation du système scolaire est confiée aux sections du CNU comportant au moins 50% de titulaires d'une agrégation.


*** En amont du collège ***
* Interdiction absolue de projeter une vidéo, même pédagogique, en français dans l'enceinte de l'école primaire. Toutes les vidéos devront être en langues étrangères, éventuellement sous-titrées en français. L'interdiction s'applique à toutes les activités (y compris ARE).

* Interdiction de lire ou de faire entendre à la maternelle une histoire racontée au présent. Toutes les histoires lues et entendues à la maternelle sont transcrites au passé simple. Le professeur des écoles, s’il maîtrise cette conjugaison, pourra traduire au passé simple des histoires au présent ou au passé composé. S’il ne se sent pas sûr, il n’utilisera que des supports pédagogiques au passé simple (par exemple : Pierre et le loup). La comptine, la chanson, la versification et la prose mesurée ne sont évidemment pas concernées par cette règle.

* Examen de lecture en fin de CP. Retrait du CP des enseignants qui n'arrivent pas à faire lire plus de 80% de leur effectif. Avancement et notation favorable aux enseignants qui prennent des CP et qui les font réussir.


*** Organisation administrative du collège et des enseignements ***
* Si le CDE a été reçu à un concours d'enseignant (agrégation, CAPES, etc.), il enseigne au moins 4 heures dans l'établissement, dans une discipline de son concours. Il prend systématiquement au moins 2 heures dans une classe de faible niveau.

* Si le CDE n'a jamais été reçu à un concours d'enseignant, on transfère toutes ses tâches pédagogiques (présidence de conseil de classe, présidence de conseil de discipline, etc.) soit à un certifié ayant au moins 5 ans de service effectif, soit à un agrégé, avec une décharge horaire de 8 heures, élu par ses pairs au sein du collège.

* Les certifiés de plus de 5 ans de service effectif et les agrégés en poste dans l’établissement élisent :
- la totalité des membres du CP (à l'exception du CDE)
- la majorité absolue des membres du CA,
- la majorité absolue des membres du conseil de discipline.

* Les élèves sont regroupés en division selon les compétences qu'ils ont validées. A chaque changement de division, les élèves en avance sur la validation des compétences pour le socle commun sont affectés à une division à effectif plus chargés, et qui aura moins d'heures de cours dans les matières principales (français, math, histoire, anglais). ils reçoivent en contrepartie des heures de langues anciennes et de deuxième langue vivante.

* Pour atténuer le traumatisme du saut collège-lycée, le niveau de 2nde (générale, techno et professionnelle) sera ajouté au cycle 4. Les cycles deviennent donc :
Cycle 0 = TPS, PS, MS : dire et tracer
Cycle 1 = GS, CP : apprendre à lire, écrire et compter
Cycle 2 = CE1, CE2, CM1 : maîtrise de l’orthographe
Cycle 3 = CM2, 6e, 5e : maîtrise de la langue maternelle
Cycle 4 = 4e, 3e, 2nde : maîtrise de la culture, des langues et du monde
Mais pour que l'éducation nationale reste la maison de fous qui fait notre fierté, le socle de compétence sera maintenu en fin de 3e.


*** Les programmes ***
* les programmes de maternelle de 2008 ayant reçu la validation d’une étude statistique favorable, ils sont intégralement et immédiatement remis en service.

* Sur la forme, les programmes du cycle 0, 1 et 2 seront lisibles par un élève de début de cycle 3. A partir du cycle 3, chaque semestre du programme sera lisible par un élève ayant validé toutes les compétences du programme de ce trimestre.

* Quant aux contenus, les programmes sont refondus en privilégiant la continuité. Les programmes sont semestrialisés. Ils doivent inclure d'une part des points à traiter en cours ( "la Grèce antique de Solon à Ptolémée", "la naissance du judaïsme", "Rome des origines à Trajan"), d’autre part des compétences précises (par exemple : "l'élève est capable de multiplier de tête deux nombres à deux chiffres en moins de quinze secondes", "l’élève donne sans hésitation les dates (années) des événements suivants : bataille de Marignan, mort de Louis XIV, prise de la Bastille, bataille de Waterloo, première et deuxième abolition en France de l’esclavage, dates de début et de fin de la première guerre mondiale", ou : "l’élève arrive à écrire la définition correcte de 8 mots sur 10 mots compliqués extraits du premier chapitre des Misérables").

* On supprime tous les concepts abstraits de l’enseignement de l’Histoire et de la géographie dans les petites classes. Aux cycles 1 et 2, on pose les bases chronologiques de l’Histoire en racontant des histoires. La montée en abstraction se fera à partir du cycle 3 (hors de question de mettre des chevaliers chez les gaulois en classe de CE2, comme dans certain manuel de 2003).

* Les enseignants du primaire utiliseront en support de cours des histoires issues de la mythologie gréco-latine, de l'histoire grecque et latine, et de l'histoire de France.

* L'étude littéraire de la bible sera l'objet exclusif du second semestre de 6e. Le programme énumérera les différents textes bibliques dont la connaissance est nécessaire à une bonne compréhension de la littérature française. Tous ces textes ne seront évidemment jamais abordés dans une perspective confessionnalisante, et les perspectives théologiques seront traités autant que faire se peut en interdisciplinarité avec l'enseignant d'Histoire.

* Le programme de français du cycle 4 sera calqué sur la collection complète du Lagarde et Michard, deux par année, dans l'ordre chronologique, augmentés de trois à quatre œuvre complètes par an. Les enseignants qui s'égarent en littérature de jeunesse seront recyclés à la cantine.

* L'enseignement civique et moral sera préservé de tout précepte catéchétique : il se rapportera uniquement à l'idée que la transgression de la norme est une agression contre autrui, et fera peser ainsi sur l'incivilité le poids de la réprobation collective. Il n'hésitera pas, ponctuellement, à susciter la régulation interne du groupe des pairs. En cours, il procédera principalement à l'exposition des comportements exemplaires d'hommes et de femmes du passé (Xénophon, Démosthène, Cicéron, Trajan, Jeanne d'Arc, Louis XI, Pascal, Lavoisier, Voltaire, Sophie Germain, Daumesnil, Schoelcher, Dufour, Marie Curie, Stéphane Charbonnier, etc.), en donnant à leurs péripéties un caractère épique, et en les panachant de quelques monstres (Néron, Pizarro, les dictateurs du XXe siècle), qu'on aura soin de peindre grotesque. Des personnages ambivalents (Alexandre, César, Trajan, Charlemagne, Mahomet, saint Louis, Napoléon, etc.) on montrera ce qu'ils ont d'estimable, mais on n'omettra pas d'en exposer les crimes et de manifester la répulsion qu'ils inspirent.

* En mathématiques, la rédaction du programme sera confiée à Laurent Lafforgues.

* Pour permettre une transdisciplinarité exigeante, les programmes des disciplines voisines seront coordonnés (français et Histoire, math et sciences expérimentales).

* A partir du cycle 3 (maîtrise du langage) on commencera à mettre en place les ordres de grandeur de la mesure physique du monde (diamètre et poids d'un microbe, d'un gâteau, diamètre et superficie de la planète, de la France, etc.). A partir du cycle 4, ces éléments intégreront des grandeurs d'énergie et d'économie (consommation énergétique, électrique de la France, budget de l'Etat, etc.). Des manipulations fluides de ces ordres de grandeurs feront partie des compétences à valider.


*** Le LPC et la politique de qualité ***
* Le LPC est un document certifiant les compétences de l’élève, il fait partie de la documentation qualité de l’établissement. Il doit être traité comme tel, et les CDE seront évalués sur leur capacité à produire un LPC qui reflète réellement les compétences de l’élève.

* Si certains arguments permettent de penser qu’il faut adapter les moyens pédagogiques selon les publics, la validation des compétences, elle, n’a aucune raison d’être adaptée au profil des élèves. La validation des compétences se fera au moyen de barèmes nationaux. A l’entrée dans chaque établissement, les compétences des élèves seront mesurées au moyen d’une évaluation nationale, et cette mesure intégrée au LPC de chaque élève. Autant que faire se peut, ces évaluations seront automatisées.

* Le LPC comporte la liste des grandes œuvres que l’élève a lues et dont il peut désigner et décrire les personnages (tous cycles), résumer l’intrigue, citer l’auteur, le placer chronologiquement (cycles 3 et 4) et mener une analyse littéraire (cycle 4). (Nota : On remarquera l’absence d’ambition de ce programme qui ne demande pas de résumer l’intrigue avant le CM2).

* Le LPC comporte la liste des poésies que l’élève est capable de réciter par cœur. En fin de cycle 2, il comporte au moins trois fables de La Fontaine. En fin de cycle 3, il comporte au moins dix fables de La Fontaine, au moins vingt vers d’Homère, dix versets de la Bible, dix vers de Victor Hugo. En fin de cycle 4, il comporte en outre au moins dix vers du Moyen Age, un sonnet du XVIe siècle, un de Baudelaire, vingt vers de Racine ou de Corneille, et dix vers d’Apollinaire ou de Supervielle.

* Les inspections serviront elles-aussi à vérifier la correspondance du LPC avec les compétences réelles des élèves.

* Des exercices en ligne sont publiés par les enseignants volontaires, de manière collaborative, et sous l'autorité des sections compétentes du CNU, pour permettre à chaque enseignant d'étalonner les résultats de ses élèves et de valider leurs compétences.

* En particulier, une large banque de dictées permettra aux enseignants de choisir des textes, toujours nouveaux pour les élèves, mais à la difficulté calibrée par les résultats des élèves de toute la France, voire de toute la francophonie. La note aux dictées pourra être ainsi corrigée des hétérogénéités de difficulté des textes, et les progrès des élèves seront plus faciles à lire. La référence de la dictée, le nombre de fautes et la note corrigée seront renseignés dans le LPC.

* Les compétences doivent être entretenues : si une compétence ne constitue pas un prérequis de l’étape suivante, elle risque d’être bachotée puis aussitôt perdue, faute d’exercice. Pour éviter cela, toute compétence relevant d’un niveau relève aussi des niveaux suivants. En particulier, la compétence ne constitue pas une unité de valeur capitalisée. Tant qu’elle n’est pas sanctionnée d’un diplôme, la compétence n’est en rien définitive. Un enseignant constatant sa perte, doit noter au LPC la disparition de la compétence.


*** Discipline ***
* Le chahut en classe est un acte de vandalisme qui coûte cher à la collectivité. Tout élève qui perturbe un cours est retenu au collège jusqu'à ce qu'un parent ou un adulte responsable vienne le chercher. La répétition des désordres en classe, si elle prend un tour systématique qui dégrade significativement le service public d’éducation, entraîne communication aux familles des frais estimés, pour prise de conscience, puis finit par déclencher une action de mise en recouvrement.

* Le PP d'une part, le CDE d'autre part, ont licence de déchoir un délégué et de déclarer inéligible à la fonction tout élève ayant reçu une sanction depuis moins de deux ans.

* Les sanctions restent dans le dossier des élèves jusqu'à la fin de leur présence dans le collège. Une expulsion remet les compteurs à zéro.

* Une réforme pénal rétablira l'autorité de l'enseignant en lui portant une protection égale à celle de son intégrité physique.

* L'enseignant a mission d'éduquer l'élève dans toutes ses dimensions : savoir, savoir faire et savoir être. Tout enseignant aura mission de corriger les comportements aberrants de ses élèves (répondre à un reproche sans regarder ses chaussures, mâcher du chewing-gum en classe, ) et de l'accompagner avec fermeté dans l'adoption des postures adéquates.


*** vie scolaire ***
* Des concours départementaux honorifiques sont organisés en fin de CM2 (dictée, grammaire et calcul mental), sur la base d’une sélection des meilleurs élèves d'abord, puis pour les six-dix meilleurs élèves du département, avec la totalité des élèves de dix ans la classe de CM2 de leur école. Les inspecteurs sont spécialement chargés de l’organisation de ce concours.

* Des concours semblables sont organisés en fin de 5e (rédaction, anglais, math à définir) et en fin de 2nde (résumé, argumentation littéraire, géométrie, algèbre, science expérimentale, anglais, LV2, latin, grec).

* D’autres concours départementaux sont ajoutés à d’autres étapes du cursus (dessin naturaliste, chorale, épreuves sportives, etc.) sur le modèle des cross des écoles organisés par certaines municipalités.

* Les enseignants de l’établissement, en assemblée générale, à la majorité des 80%, institue un rite républicain qui rassemble tous les élèves dans la cour de récréation, en ordre et en rang, une fois par semaine. Le rite doit respecter la neutralité du service public et ne pas durer plus de dix minutes, temps de mise en place non compris. Par défaut, le rite est un mot du CDE ou d'un enseignant, suivi de la reprise à l'unisson du refrain de la Marseillaise.


*** La formation des enseignants et des cadres ***
* Tous les ESPE sont transformés en écoles d'application. Tous les enseignants en ESPE assurent au moins un mi-temps dans le cadre de l'école d'application.

* Tout nouvel enseignant de l'éducation national fait un stage ouvrier d'un mois dans une entreprise privée. Tout nouveau cadre de l'éducation nationale fait un stage surveillant d'un mois dans un collège REP+.

* Tout cadre supérieur de l'éducation nationale prend un poste de terrain entre deux postes en administration centrale ou déconcentrée.

* Tout nouveau membre d'un corps A+ de la fonction publique d'Etat fait pour un semestre soit un service militaire, soit un service civique dans un collège REP+.

* Les sections du CNU compétentes expertisent les formations initiales et continues des enseignants. Elles peuvent demander l'interruption d'une formation dont la scientificité n'est pas établie.


archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Spinoza1670 le Mer 15 Avr 2015 - 1:50

@archeboc a écrit:* les programmes de maternelle de 2008 ayant reçu la validation d’une étude statistique favorable, ils sont intégralement et immédiatement remis en service.
Pas sûr : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/05/28052014Article635368595326271409.aspx

Et, sinon, le programme du GRIP pour la maternelle paru cette année est sans doute meilleur que celui de 2008 :
http://doublecasquette3.eklablog.com/programmes-et-contre-programmes-a114599968

-----------------
Pour le pourcentage de lecteurs en fin de CP, 80% me paraît trop juste.
Avec une bonne méthode et une bonne utilisation, on atteint normalement 100 % (sauf "handicap" mental ou psychologique).
Mais encore faut-il que les parents jouent le jeu pour le suivi des enfants.

------------------
Je n'ai pas tout analysé en détails. D'autres idées m'ont beaucoup plu.
Et sinon, concernant l'idée de prendre en compte globalement tout le système, il faut avouer que cette réforme est bonne.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Sphinx le Mer 15 Avr 2015 - 15:55

@archeboc a écrit:Contrairement à Sphinx, je fais ma réforme à moyens constants. L’exercice est différent. C'est quand même plus facile de faire une réforme lorsqu'on fait à volonté pleuvoir des postes et neiger des candidats.


Oh mais c'est très facile à financer : je supprime le Sénat Very Happy  

Spoiler:
Avec ma baguette magique, bien sûr Rolling Eyes

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par ben2510 le Mer 15 Avr 2015 - 21:40

Archeboc,
enlève le s à Lafforgue.
Et adjoins lui Jean-Pierre Demailly et Rudolf Bkouche.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par Gryphe le Mer 15 Avr 2015 - 22:35

@ben2510 a écrit:Archeboc,
enlève le s à Lafforgue.
Et adjoins lui Jean-Pierre Demailly et Rudolf Bkouche.
GRIP power ? Smile

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Notre Réforme à nous

Message par ben2510 le Mer 15 Avr 2015 - 22:44

Demailly, oui je crois.
Pour Bkouche je ne pense pas.
Mais c'est le fond qui m'intéresse, par les appartenances.

Et ces trois-là, ils savent
Spoiler:
(déconseillé aux Potterophobes)
Spoiler:
à dire avec le ton des jumeaux Weasley sortant du cours de Maugrey Fol-Oeil

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum