Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par John le Mar 14 Avr 2015 - 19:54

Ecoliers et collégiens, qu'est-ce que la réforme des programmes va changer dans leur scolarité ?

[...] L'approche par cycle de trois ans, que nous proposons dans notre réforme, permet de caler les apprentissages dans un autre temps et de tenir compte de la réalité de chaque élève. Nous espérons que cette réforme va dédramatiser, décrisper la relation des enseignants, des parents et des élèves aux objectifs d'apprentissage fixés jusqu'alors par des programmes annuels. Un élève qui, à l'issue de la première année, n'aura pas totalement maîtrisé un élément, aura encore deux années pour le revoir.

Cela signifie-t-il que les programmes seront allégés pour se conformer à ce nouveau découpage ?

Il n'y aura aucun renoncement en matière d'exigence, mais les exigences sont mieux calibrées, mieux placées dans une progression globale de l'élève, du CP jusqu'à la troisième. Cette réforme, c'est la dédramatisation de l'année scolaire au profit de la continuité de la formation. L'obsession du programme annuel avait conduit à mettre des étapes de choix là ou il n'y en a pas.

Cette réforme signe-t-elle la fin du redoublement ?

Si on admet que l'idée est de faire progresser les élèves dans un cycle, puis de les faire progresser dans un autre pour les mener, in fine, à la fin du cycle de scolarité obligatoire, la notion de redoublement n'a plus de sens. Elle n'est plus à considérer comme la solution pour remédier aux difficultés scolaires. Il ne servira à rien de faire redoubler un élève en CP alors qu'on sait que nous avons encore le CE1 et le CE2 pour amener l'enfant le plus loin possible dans les objectifs de ce cycle. Il existe d'autres manières d'identifier ces difficultés et d'accompagner les élèves. Le redoublement doit être limité à quelques cas très particuliers.

http://campus.lemonde.fr/campus/article/2015/04/14/avec-la-reforme-des-programmes-la-notion-de-redoublement-n-a-plus-de-sens_4615738_4401467.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Douglas Colvin le Mar 14 Avr 2015 - 19:58

Ils sont sympas ces universitaires mais des fois, faudrait aller sur le terrain. Le vrai.

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par trompettemarine le Mar 14 Avr 2015 - 20:00

C'est très bien tout cela.
Vraiment très bien.
On peut être très très fier.

En terminale L, j'ai encore des élèves qui subvocalisent et une autre qui m'a dit : "Enfin, je ne lirai plus de livres."
On est sur la bonne voie... mais ce n'est pas grave... ils pourront apprendre à lire sur leur lit de mort... quoique... quel intérêt ?
On sait bien que les illettrés ne sont nullement en grande souffrance de nos jours...
Déchiffrer en CE2... Bravo ! Bravo !

Soyons positifs : les conseils de classe n'auront plus lieu d'être...
Un bel avenir est promis à l'école...
Bravo !
Je demande pardon aux générations futures pour les choix de nos prétendues élites...

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Ronin le Mar 14 Avr 2015 - 20:04

Il vous arrive ce qui nous est tombé dessus en 89. Avec les excellents résultats que vous constatez à l'entrée en sixième.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par philopoussin le Mar 14 Avr 2015 - 20:04

On ne voit pas pourquoi il ne pousse pas la logique jusqu'au bout... c'est la partition des élèves en "classes" (CP, CE1...) qui n'a plus de sens non plus! cafe

_________________

philopoussin
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Feuchtwanger le Mar 14 Avr 2015 - 20:06

J'ai toujours trouvé Lussault nul en argumentation quand je l'avais en cours.
Je vois qu'il ne s'est pas amélioré.
Un redoublement aurait été souhaitable.

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par trompettemarine le Mar 14 Avr 2015 - 20:09

En fait, ça sert à quoi l'école maintenant ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Héliandre le Mar 14 Avr 2015 - 20:14

@John a écrit:
Ecoliers et collégiens, qu'est-ce que la réforme des programmes va changer dans leur scolarité ?

[...] L'approche par cycle de trois ans, que nous proposons dans notre réforme, permet de caler les apprentissages dans un autre temps et de tenir compte de la réalité de chaque élève. Nous espérons que cette réforme va dédramatiser, décrisper la relation des enseignants, des parents et des élèves aux objectifs d'apprentissage fixés jusqu'alors par des programmes annuels. Un élève qui, à l'issue de la première année, n'aura pas totalement maîtrisé un élément, aura encore deux années pour le revoir.

Cela signifie-t-il que les programmes seront allégés pour se conformer à ce nouveau découpage ?

Il n'y aura aucun renoncement en matière d'exigence, mais les exigences sont mieux calibrées, mieux placées dans une progression globale de l'élève, du CP jusqu'à la troisième. Cette réforme, c'est la dédramatisation de l'année scolaire au profit de la continuité de la formation. L'obsession du programme annuel avait conduit à mettre des étapes de choix là ou il n'y en a pas.

... Il existe d'autres manières d'identifier ces difficultés et d'accompagner les élèves. Le redoublement doit être limité à quelques cas très particuliers.

http://campus.lemonde.fr/campus/article/2015/04/14/avec-la-reforme-des-programmes-la-notion-de-redoublement-n-a-plus-de-sens_4615738_4401467.html

Et le cours en classe entière, ils oublient ? Ah non, c'est vrai, il faut in-di-vi-dua-li-ser, biensûr. Pas de problème... (D'ailleurs c'est bien comme ça en Finlande, non (avec moins d'élèves et plus de profs, chut...)).

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Douglas Colvin le Mar 14 Avr 2015 - 20:17

L'approche par cycle de trois ans, que nous proposons dans notre réforme, permet de caler les apprentissages dans un autre temps et de tenir compte de la réalité de chaque élève

J'aimerais, moi pauvre petit enseignant, qu'on m'explique ça et surtout, qu'on me le montre !!

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Docteur OX le Mar 14 Avr 2015 - 20:18

@Douglas Colvin a écrit:
L'approche par cycle de trois ans, que nous proposons dans notre réforme, permet de caler les apprentissages dans un autre temps et de tenir compte de la réalité de chaque élève

J'aimerais, moi pauvre petit enseignant, qu'on m'explique ça et surtout, qu'on me le montre !!

Mécréant ! "Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu !" Jean c 20, v 29

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Douglas Colvin le Mar 14 Avr 2015 - 20:28

J'ai toujours été un die-hard de St Thomas !!

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Primura le Mar 14 Avr 2015 - 20:29

Surtout que si un élève a pas acquis ce qui doit être acquis en CP, il a alors 2 ans pour faire le programme de 3 ans. Ce qui, comme chacun le sait, est très simple pour un gamin qui ne comprend que 3 mots sur 10

Primura
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par jluc1910 le Mar 14 Avr 2015 - 20:35

@trompettemarine a écrit:

En terminale L, j'ai encore des élèves qui subvocalisent et une autre qui m'a dit : "Enfin, je ne lirai plus de livres."

Ah oui... quand même ! Shocked

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par jluc1910 le Mar 14 Avr 2015 - 20:41

@trompettemarine a écrit:En fait, ça sert à quoi l'école maintenant ?

A faire de la garderie voyons... aaj
Comme ça les parents peuvent aller tranquillement travailler sans que leur progéniture ne fasse des c.onneries dans la rue ! aar

jluc1910
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par ycombe le Mar 14 Avr 2015 - 23:50

Qu'il s'agisse de la pédagogie Freinet, Montessori, ou classique, toutes fonctionnent.
C'est comme chez Coluche, tout le monde est égaux, mais il y en a qui sont plus égaux que d'autres.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Spinoza1670 le Mer 15 Avr 2015 - 0:48

M. Lussault a écrit:Nous sommes persuadés que la logique de cycle, si elle est mise en œuvre, va modifier la progression des élèves. 
et que si les élèves ne progressent pas, c'est parce qu'elle n'aura pas été mise en oeuvre correctement.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par JPhMM le Mer 15 Avr 2015 - 0:50

@Spinoza1670 a écrit:
M. Lussault a écrit:Nous sommes persuadés que la logique de cycle, si elle est mise en œuvre, va modifier la progression des élèves. 
et que si les élèves ne progressent pas, c'est parce qu'elle n'aura pas été mise en oeuvre correctement.
Que nenni.
La progression se faisait vers le haut.
Il est devenu urgent de la modifier.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par User5899 le Mer 15 Avr 2015 - 0:58

Lussaud a écrit:L'approche par cycle de trois ans, que nous proposons dans notre réforme, permet de caler les apprentissages
Ca veut dire quoi, au fait, "caler" ? C'est pas quand le moteur s'arrête malgré nous ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Spinoza1670 le Mer 15 Avr 2015 - 0:59

Effectivement, j'avais oublié sur quel théorème était basée cette réforme. 
Théorème de la progression haute inversée:

En sciences de l'éducation, ce théorème de psychologie mathématique fondamentale appliquée de la géométrie des Directions, Escaliers & Corridors (DEC) de Palto Alo donne :
Si les élèves apprennent trop car les programmes sont trop chargés, ils apprendront mieux avec des programmes beaucoup plus réduits.

Réfutation


Dernière édition par Spinoza1670 le Mer 15 Avr 2015 - 1:10, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Spinoza1670 le Mer 15 Avr 2015 - 1:03

Les cours particuliers et certaines écoles privées permettront aussi de caler les apprentissages, pour ceux qui peuvent se le permettre bien sûr.


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Dinaaa le Mer 15 Avr 2015 - 9:34

@Primura a écrit:Surtout que si un élève a pas acquis ce qui doit être acquis en CP, il a alors 2 ans pour faire le programme de 3 ans. Ce qui, comme chacun le sait, est très simple pour un gamin qui ne comprend que 3 mots sur 10

Tant qu'on aura en moyenne 28 élèves par classe, il est ridicule de croire qu'on pourra faire quelque chose d'efficace pour aider un gamin de 4e qui est resté au niveau CM2-6e. Il faudrait pour cela pouvoir le sortir de la classe, lui proposer une remise à niveau en groupe de 5 élèves sur une durée de 2 mois, et là, effectivement, il aurait une chance de rattraper son retard, s'il en a les possibilités intellectuelle et la volonté personnelle. Sinon, on va gentiment attendre la fin du cycle 4 (3e) pour "proposer une orientation", comme on dit pudiquement... Ah, mais attendez...c 'est ce qu'on fait déjà ! Donc rien ne change, en fait, on n'a aucun moyen supplémentaire pour s'occuper des élèves en difficultés...

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Roumégueur Ier le Mer 15 Avr 2015 - 9:37

Incroyable d'avoir laissé les manettes de l'éducation à de tels charlatans (lui et Zakhartchouk entre autres).
Les élèves en paieront le prix fort, mais n'oublions pas aussi que pour nous, travailler avec ces programmes sera une réelle souffrance (il va être très difficile de louvoyer, notamment avec la sacralisation de l'approche par compétences et la suppression à venir du brevet).
Un élève paumé en Cm1 sera encore plus paumé en 6ème, et ainsi de suite, là s'arrête le prédicat éducatif sans réel moyen de prise en charge individuel des difficultés.
Fermez le ban, applaudissements, baisser de rideau.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Kilmeny le Mer 15 Avr 2015 - 9:39

Ce n'est pas le redoublement, mais la notion d'éducation qui n'a plus de sens aujourd'hui.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par Olympias le Mer 15 Avr 2015 - 10:16

Mais ils vont nous dire que nous ne comprenons rien.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Michel Lussault (CSP) : "La notion de redoublement n'a plus de sens".

Message par harry james le Mer 15 Avr 2015 - 10:24

Le redoublement n'a plus de sens mais la logique de cycle n'en n'apporte pas non plus et Lussault et alii ne proposent toujours rien à la place....les élèves en difficulté restent une fois de plus sur le carreau.... Evil or Very Mad

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum