Réforme: comment vous sentez-vous ?

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sondage réforme: comment vous sentez-vous?

4% 4% 
[ 16 ]
2% 2% 
[ 6 ]
3% 3% 
[ 12 ]
14% 14% 
[ 51 ]
2% 2% 
[ 7 ]
5% 5% 
[ 17 ]
9% 9% 
[ 34 ]
11% 11% 
[ 41 ]
8% 8% 
[ 31 ]
42% 42% 
[ 162 ]
 
Total des votes : 377

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par User5899 le Lun 20 Avr 2015 - 23:21

Mais, Iphigénie, vous trouvez qu'il y a une culture commune aujourd'hui ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Guillaume le Grand le Lun 20 Avr 2015 - 23:37

Il manque des propositions: énervé et motivé par exemple

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par PauvreYorick le Lun 20 Avr 2015 - 23:55

@Guillaume le Grand a écrit:Il manque des propositions: énervé et motivé par exemple
Et décidé à tout péter ? Wink

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Thalia de G le Mar 21 Avr 2015 - 6:12

Il manque un item : "compatissant envers ceux qui vivront la réforme".
Pour moi c'est la quille à la fin de cette année scolaire et je n'ai plus la force ni le courage d'essayer de travailler autrement.
Je suis inquiète pour les futurs collégiens et suis prête à financer les études de mon petit-fils dans le privé. humhum

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Daphné le Mar 21 Avr 2015 - 6:56

@Thalia de G a écrit:Il manque un item : "compatissant envers ceux qui vivront la réforme".
Pour moi c'est la quille à la fin de cette année scolaire et je n'ai plus la force ni le courage d'essayer de travailler autrement.
Je suis inquiète pour les futurs collégiens et suis prête à financer les études de mon petit-fils dans le privé. humhum

Tu sais que je me dis exactement la même chose
Spoiler:
pour des petits enfants que je n'ai encore pas Wink

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Thalia de G le Mar 21 Avr 2015 - 7:07

Daphné, il va fêter ses un an. D'ici là de l'eau aura coulé sous les ponts, et j'espère que ce sera un torrent qui emporte ce qu'il y a de néfaste dans cette réforme.

Quand t'arrêtes-tu ? Tu peux me répondre en mp et nous fonderons le club des cachotières. Very Happy

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Daphné le Mar 21 Avr 2015 - 7:15

@Thalia de G a écrit:Daphné, il va fêter ses un an. D'ici là de l'eau aura coulé sous les ponts, et j'espère que ce sera un torrent qui emporte ce qu'il y a de néfaste dans cette réforme.

Quand t'arrêtes-tu ? Tu peux me répondre en mp et nous fonderons le club des cachotières. Very Happy

OK pour le club Laughing

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par InvitéL3 le Mar 21 Avr 2015 - 8:55

Démotivée et énervée, car je me prépare à être professeur d'une matière enrichissante mais écrasée par des conditions de travail catastrophiques (3 établissements pour faire un service complet, faible volume horaire...). Je veux exercer ce métier depuis le moment où j'ai mis les pieds dans l'école maternelle, je fais les études pour, et j'ai déjà un pied dedans (EAP). Mais maintenant j'ai peur, j'ai l'impression qu'on me coupe l'herbe sous le pied, et j'ai décidé de commencer d'autres études parallèlement, des études de "secours"...


Dernière édition par Lexiastein le Mar 21 Avr 2015 - 8:57, édité 3 fois (Raison : Précisions)

InvitéL3
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Adri le Mar 21 Avr 2015 - 9:54

Enervée, déboussolée, exaspérée, épuisée...
Il y a un peu plus d'un an, on s'était battu contre l'avant-garde de cette réforme. On n'avait pas imaginé que le sursis serait si court pale
Ca fait quelques semaines que mon sommeil est chahuté, et dans la journée, ça tourne à l'obsession... S'informer, alerter : ça prend une énergie folle. Ne pas se laisser abattre devant l'apathie de certains, la mauvaise foi des autres, les attaques malhonnêtes.

Je suis très inquiète pour mon fils qui entrera en 6e en 2016 Suspect , et pour tous les enfants pour qui l'école n'a plus aucune ambition : occuper, distraire, rendre opérationnel, mais surtout pas intelligent, critique...

Dans mes classes, j'aimerais me dire que je continuerai à faire en mon âme et conscience, mais aurai-je encore des élèves ? heu
Le travail de sape a commencé, les injonctions contradictoires s'accumulent, les attaques de toutes parts.

Prof d'allemand, drôle de métier quand même. Et dire que ça commençait - après 14 ans quand même - à prendre son rythme de croisière... Non pas que je sois lente... Mais il m'a fallu 13 ans de ZEP, zone violence, TZR, CDS divers. Et là, cette année, le graal : un poste fixe complet en allemand dans un seul établissement et agréable qui plus est. Je l'aurai savouré 6 mois sans nuage... Maintenant, je sais que c'est à durée déterminée : ça gâche un peu le plaisir.

Des copies ? Je dois en avoir quelque part, je ne sais plus. Mon énergie part ailleurs.
La fin de l'année va être difficile.

Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.
On se découvre de nouvelles compétences (décryptage de textes abscons - une formation en version, ça aide Twisted Evil Razz - rédaction de textes explicatifs, de courriers divers pour interpeler...)

chevalier

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Serge le Mar 21 Avr 2015 - 12:01

Il n'y a pas un smiley qui se prend une tuile ou autre sur la tête ? furieux

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par palomita le Mar 21 Avr 2015 - 12:17

J'ai coché énervée , mais en réalité, je suis  furieux

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par minette74 le Mar 21 Avr 2015 - 14:36

@allan a écrit:Je me sens moins seul quand je lis vos réactions. Je partage les mêmes impressions et les avis exprimés sur ce post. Quand j'ai décidé d'enseigner le français, c'était pour transmettre le plaisir , le pouvoir des mots, la magie d'un texte poétique , un vrai voyage avec les textes , les auteurs les idées etc.... mais quand je constate qu'AUCUN NOM D ECRIVAIN ne figure dans des programmes de littérature, permettez - moi d'exprimer toute mon indignation! Notre ministre a un réel mépris pour les humanités, et je ne parle même pas du latin et du grec réduits à des enseignements de second rôle.  
Pour l'enseignement de la grammaire et de l'orthographe, je pense que mes collègues de lettres ressentent le même sentiment de rejet, d’incompréhension et de dégoût.C'est l'enseignement du vide...."les principaux temps des verbes....les compléments de phrase..." mais de qui se moque  - t - on ? Nous allons devoir encore enseigner dans la clandestinité pour simplement vouloir faire son métier correctement, c'est absolument insupportable. J'entends déjà les inspecteurs préparer leurs grandes messes afin de venir pontifier dans nos collèges une réforme improductive et vide de vraies connaissances.
Il va falloir de nouveau entrer en résistance , comme nous l'avons fait par le passé avec les programmes jargonneux de 1996. C'est lassant et consternant d'en arriver à de telles extrémités. Si seulement ces personnes qui prétendent détenir la vérité avaient l’honnêteté intellectuelle de dire: le français , cela s'enseigne avec patience, rigueur et plaisir.
Oui , j'ose le déclarer ouvertement, nos enfants absorbés par l'image , plus encore que ceux des générations passées, doivent connaitre leur langue!
Osons étudier des textes littéraires qui résistent!!!
Osons pratiquer des dictées "intelligentes" pour retrouver le gout de l'écriture, de la concentration et du mot juste.
Osons écrire de jolis textes qui développent l'envie de coucher sur le papier des idées, des valeurs qui feront grandir nos enfants sans passer par le filtre de ces immondes compétences desséchantes et étriquées pour l'esprit humain.
La littérature ne peut pas se réduire à des "je sais faire..je ne sais pas faire."
La littérature , c'est la nuance, la sensibilité, la promenade en la demeure humaine..
Nos dirigeants ne semblent pas très sensibles sans doute à toutes ces choses là.

"La littérature est une affaire sérieuse pour un pays, elle est au bout du compte, son visage."

Louis Aragon

"Le métier des lettres est tout de même le seul où l'on puisse sans ridicule ne pas gagner d'argent."
Jules Renard

Je me permets d'intervenir car au contraire, pour moi, le flou des programmes, le fait qu'il n'y ait aucun nom d'auteur me permettra justement d'être libre et de choisir les auteurs que je veux (par exemple en 3e : Voltaire, Camus ...). Je suis peut-être naïve mais nous sommes professeurs de français, si nous n'aimions pas la littérature et si nous n'avions pas envie de la transmettre, nous ne serions pas là (et, dans mon collège, nous voyons toutes les choses de cette manière, je n'arrive pas à imaginer un professeur de français profitant de ces programmes pour ne plus faire étudier à ses élèves des textes classiques). Nos dirigeant ne sont peut-être pas sensibles à la littérature, mais nous, nous le sommes et plus les programmes seront flous, plus nous serons libres d'enseigner ce pour quoi nous sommes là.

minette74
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme: comment vous sentez-vous ?

Message par Savoyardprof le Jeu 23 Avr 2015 - 11:36

Je suis très en colère de voir que les pédagogistes ont les coudées franches pour continuer leur oeuvre de destruction entamée il y a 30 ans.

Savoyardprof
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum