Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par John le Jeu 16 Avr 2015 - 12:15

– Jean d’Ormesson dit voir dans cette Pléiade son «Nobel» à lui…

– L’entrée dans la Pléiade représente un fort enjeu de classement: qui devient un classique, et qui ne le devient pas? Autour de ces choix, les mêmes polémiques ont cours que pour le Prix Nobel, qui en est l’équivalent transnational ou mondial. D’où d’éternelles querelles sur les critères de reconnaissance. Pourquoi Zola et pas Catulle Mendès? Pourquoi Michaux et pas René Crevel? Pourquoi Claude Simon et pas le Genevois Robert Pinget? etc. Dans ce contexte, le volume des Œuvres de Jean d’Ormesson ravive les conflits de valeurs: certains jugent que les romans de celui-ci n’ont en rien marqué l’histoire littéraire; d’autres pensent qu’il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960.

– La Pléiade semble hésiter entre deux vocations: l’une scientifique à l’appareil critique conséquent, une autre qui serait une collection de morceaux choisis…

– La collection a un cahier des charges assez stable, mais évolue selon ses directeurs successifs, selon la conjoncture éditoriale et le goût du «patron» (Antoine Gallimard). Depuis les années 2000, il me semble que la tendance dite scientifique (œuvres complètes avec un lourd appareil critique) reflue, et que Gallimard privilégie des choix à plus court terme, plus commerciaux, comme Simenon (2003 et 2009), Boris Vian (2010), Kundera (2011) et maintenant Jean d’Ormesson. Autrement dit, la Pléiade se calque sur l’actualité, renonce de plus en plus souvent au grand recul temporel, atténue la profondeur du geste critique. Kundera, par exemple, est donné avec un appareil critique minimal et le romancier a eu la main haute sur le contenu de son édition, ce qui pose un vrai problème scientifique.

Quant à Jean d’Ormesson, on ne publie que quatre romans, sans doute les plus vendus… et pas ses Œuvres complètes. Pour le dire franchement, une logique mondaine et commerciale devient visible alors que recule la logique de patrimonialisation critique touffue, dans la longue durée.

– Quelle place occupe Jean d’Ormesson dans le paysage littéraire français?

– Epoux d’une riche héritière de l’industrie du sucre, lui-même issu de la noblesse de robe, longtemps directeur du quotidien Le Figaro, il représente l’écrivain de droite, fortuné, cultivé, libéral en économie, catholique, conservateur sans être réactionnaire, détenteur d’un art de la conversation à la française. En ce sens, il est le dernier représentant de la France aristocratique, dans sa version acceptable pour le grand public, car il a de l’humour et de l’esprit. On oublie aussi d’autres aspects moins reluisants. En 1975, lorsqu’il était directeur du Figaro, il est parvenu à faire couper, sur Antenne 2 , «Un air de liberté» de Jean Ferrat qui mettait en cause le soutien du journal et de son directeur à la guerre du Vietnam
http://www.letemps.ch/Page/Uuid/3db40c38-e396-11e4-94b8-e7cac4d21567/DOrmesson_le_choix_mondain_de_la_Pl%C3%A9iade

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par WabiSabi le Jeu 16 Avr 2015 - 14:01

Tout à fait d'accord avec les propos du journaliste. La Pléiade, comme toute l'édition littéraire "généraliste" incurve sa politique éditoriale vers la facilité et la spontanéité par souci économique, ce qui est fort triste pour une aussi noble maison. Quant à la valeur littéraire de Jean d'O.... Bon, ça se lit bien, dans le meilleur des cas, mais rien d'impérissable, c'est le moins qu'on puisse dire! D'ailleurs son "art de la conversation" est devenu depuis longtemps un art du radotage et on est certes loin de Marivaux... Quand on pense au harcèlement inouï et comique auquel avait procédé Céline pour être publié en Pléiade et qu'on assiste à ce couronnement-là, on ne peut qu'être un peu perplexe! Autres temps, autres moeurs.

J'aime tout particulièrement ce passage-là :
Comparer Jean d’Ormesson à son maître Chateaubriand, comme le fait Marc Fumaroli dans sa préface, est une véritable plaisanterie.
Laughing

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par PauvreYorick le Jeu 16 Avr 2015 - 14:49

En tout cas, «tendance du roman bourgeois spiritualiste», y'a pas, ça fait rêver.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Reine Margot le Jeu 16 Avr 2015 - 14:56

Shocked Shocked Shocked

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Caspar Goodwood le Jeu 16 Avr 2015 - 15:02

Geste commercial et amical envers un auteur maison et gros vendeur mais la collection n'en sort pas grandie, c'est dommage, mais Gallimard est une entreprise privée après tout.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Valivalou le Jeu 16 Avr 2015 - 16:51

Du moment que Marc Levy n'entre pas dans la Pléiade...

Allez, j'avoue, je l'aime bien, moi, Jean d'Ormesson. Toute jeune, j'avais lu et adoré L'Histoire du Juif errant, puis j'ai apprécié d'autres livres plus tard, qui m'ont certes moins marquée. Je reconnais que sa prose est assez répétitive mais j'aime l'écouter, le voir au milieu de toute cette inculture dont on nous assaille...

Valivalou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Chocolat le Jeu 16 Avr 2015 - 17:38

C'est un papy très joyeux, d'Ormesson, puis j'aime bien Une autre histoire de la littérature française, moi.
Par ailleurs, soyons honnêtes, ce n'est pas comme s'il s'agissait du seul auteur qui n'aurait pas sa place dans une telle collection, alors bon...


Botchan a écrit:Geste commercial et amical envers un auteur maison et gros vendeur mais la collection n'en sort pas grandie, c'est dommage, mais Gallimard est une entreprise privée après tout.

@Valivalou a écrit:Du moment que Marc Levy n'entre pas dans la Pléiade...

Allez, j'avoue, je l'aime bien, moi, Jean d'Ormesson. Toute jeune, j'avais lu et adoré L'Histoire du Juif errant, puis j'ai apprécié d'autres livres plus tard, qui m'ont certes moins marquée. Je reconnais que sa prose est assez répétitive mais j'aime l'écouter, le voir au milieu de toute cette inculture dont on nous assaille...

Voilà, voilà...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Caspar Goodwood le Jeu 16 Avr 2015 - 18:51

C'est un "bon client" pour les télés et les radios qui l'invitent mais restera-t-il dans l'histoire de la littérature?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par thrasybule le Jeu 16 Avr 2015 - 19:48

"Petite bourgeoise spiritualiste", c'est ce qu'aurait dit Simone Weil à Beauvoir lors d'une discussion où le castor pontifiait sur les vertus de l'éducation pour régler les problèmes d'une famine en Chine, d'après les Mémoires d'une jeune fille rangée. C'est ce que m'a rappelé le titre du topic. Bien sûr, aucun rapport.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean d'Ormesson en Pléïade : "il représente une tendance du roman bourgeois spiritualiste depuis les années 1960".

Message par Caspar Goodwood le Jeu 16 Avr 2015 - 19:57

Ah la grande époque où les intellectuels visitaient la Chine de Mao et y voyaient l'avenir de l'Humanité... pale

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum