Ai-je vraiment eu tort ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 22:20

Bon, je voulais éviter d'en reparler parce que ça me mine et je voudrais ne plus y penser, mais justement : ça me mine et je n'arrête pas d'y penser.
Ma dernière heure de cours aujourd'hui avec ma troisième fainéante s'est très mal passée. J'ai même demandé au PP - qui n'était pas loin - d'intervenir pour éviter de m'emporter inutilement contre eux. Ils ne foutent rien, de rien. Certains n'ont pas même un stylo... Quand c'est pas l'un, c'est l'autre, qui oublie qui son classeur, qui son livre... De plus, sur 25 élèves, seuls 5 ou 6 ont lu la pièce sur laquelle on travaille (y compris certains qui prétendent à la seconde !, et même au bac L !!). C'est Roméo et Juliette, mais ç'aurait été Oui Oui à la plage, ç'aurait été la même chose. Le cours (?) a commencé par une litanie de questions totalement déplacées pdt que je faisais l'appel : "alors madame, vous avez bien mangé , bien dormi ?" et patati patata... Quand on est passé au travail à proprement parler, j'avais deux ou trois élèves qui participaient, quand ils n'étaient pas interrompus par les chieurs aux questions - dont l'un avait en plus le hoquet ! -. L'un d'eux m'agaçait tellement que je lui ai dit : "tu m'emmerdes". Je sais, c'est mal !! Mais c'était dit sur un ton de lassitude extrême, pas pour être volontairement vulgaire. Mais lui et mon "hoqueteur" ont rétorqué : "ben comme ça on est deux !". J'en ai mis un dehors (dans le couloir - j'évite de renvoyer à la vie sco...). Ensuite, je reprends la séance. Je leur indique une page où chercher une info. et là K. (le "hoqueteur") n'a pas de livre. Je lui en fais donc la remarque : "Mais si ! je l'ai... _ Ah ? Est-il devenu transparent ? _ Mais non, il est dans mon sac ! _ Bien. Il est très utile à cet endroit-là..." Comme il persistait dans la discussion, j'ai fait échange : c'est lui qui est allé dans le couloir. Sauf qu'en sortant, il s'est mis à râler : il ne comprenait pas que je l'exclue : "De toute façon, depuis tout à l'heure vous virez tout le monde sans raison". Je garde mon calme et tente de reprendre le cours du cours. Sauf que le collègue de physiques avec qui K. a un long passif se met à l'engueuler dans le couloir, et K. de brailler encore plus fort. Et J., dans la classe, de marmonner : "Il a qu'à se mêler de son cul c'ui là". Toute la classe a entendu, et moi aussi. Je lui ai donc demandé de me suivre dans le couloir pour présenter ses excuses au collègue. Malgré tout ça, je persiste et essaye de travailler. Comme on en est au bilan de lecture de la pièce, je leur demande s'ils pensent que Roméo et Juliette sont responsables de ce qui leur arrive de façon à ce qu'ils perçoivent la lutte du destin et du libre arbitre dans la tragédie. Pour m'assurer qu'ils ont bien saisi la notion de libre arbitre, je propose un exemple. Et c'est là qu'on en arrive à ma question : ai-je vraiment eu tort ? Pour illustrer la notion, j'ai repris le cas de J. : il n'a pas apprécié le comportement du collègue dans le couloir, mais il avait le choix : se taire, en reparler plus tard calmement ou l'insulter. Il a exercé son libre arbitre et n'a pas fait le bon choix. Et là, H. s'est levé : "madame, ça se fait pas. Il pleure et vous en remettez une couche !" et blablabla. 1/ Je n'avais pas vu que le gamin avait pleuré (mais bon, il n'a qu'à assumer aussi !) ; 2/ j'ai dit à H. qu'il n'avait en aucun le droit de me faire la morale. J'ai alors posé mes affaires et suis allée quérir leur PP qui est resté avec moi jusqu'à la sonnerie, m'aidant à mettre les choses au clair.
En voilà un long message pour quelqu'un qui ne voulait pas en parler. Mais passer par l'écrit est un exutoire, non ?
Et puis, je voudrais bien vos avis : ai-je vraiment eu tort ? (Pour le "tu m'emmerdes", c'est sûr ; c'est de l'exemple dont je parle).
Je remercie ceux qui auront pris le temps de me lire et ceux qui prendront le temps de me répondre. J'ai vraiment envie d'exorciser l'affaire, parce que je suis du genre à ruminer ça tout le week-end, jusqu'à ce que je les revoie mercredi.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par anthinéa le Ven 29 Mai 2009 - 22:44

Je ne pense pas que tu as eu tort de reprendre la situation meme si cela avait été tendu c'était aussi un exemple à "leur portée. Et d'ailleurs qu'il ait pleurer ou non il a quand meme mal agi et donc doit assumer ses choix !

_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par lafilledelair le Ven 29 Mai 2009 - 23:01

T'inquiète. Comme tu le dis, il a bien déconné, donc il faut qu'il assume. C'est bien joli de tout faire pour pourrir un cours et ensuite de pleurer parce que l'on a des ennuis (petits, soit dit en passant par rapport au comportement décrit ici). Et toi, tu es un être humain, tu as le droit d'avoir des moments de faiblesse. Sois un peu indulgente avec toi-même pour ne pas te ronger de l'intérieur et prends aussi du recul par rapport à ce qui s'est passé. Tes affreux ont sûrement déjà oublié alors que toi tu y penses encore.
La question que je me pose en lisant ton témoignage, c'est : Que fait le Principal ? Le CPE ? Pourquoi envoies-tu les élèves dans le couloir au lieu de faire remonter leur comportement à la direction ? Attention, tu es responsable des élèves et si un jour, ils font une connerie dans le couloir, tu risques d'avoir des ennuis. Je suppose que la politique de ton établissement, c'est de garder les perturbateurs en classe. Dans mon collège aussi, mais quand ils sont insupportables, je les exclus quand même, je rédige un rapport avec demande de sanction. Si le Principal adjoint ne comprend pas l'exclusion, je lui explique la situation de vive voix et je demande une convocation de l'élève dans son bureau, avec remontage de bretelle et éventuellement, convocation des parents. J'ai un élève qui passe en commission de vie scolaire mardi à cause de son comportement. Je ne sais pas si ça va le calmer, mais cela a bien calmé la classe. Si toute l'équipe éducative ne fait pas front devant les élèves perturbateurs, on ne peut pas en venir à bout..

lafilledelair
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 23:04

@lafilledelair
Le surnom de mon collège est "no limit". Une mère d'élève vient de demander à la ppale quand elle allait enfin se barrer - et c'est la ppale qui nous le dit !-. Nous n'avons aucun moyen de pression sur les gamins, aucun ! Alors, je fais de mon mieux. Mais là... pffffffff... et il reste un mois !

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Audrey le Ven 29 Mai 2009 - 23:10

message supprimé parce que j'avais rien compris au post de départ et laissé un commentaire à la masse... sorry, la journée a été dure aussi pour moi....


Dernière édition par Audrey le Ven 29 Mai 2009 - 23:38, édité 2 fois

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Herrelis le Ven 29 Mai 2009 - 23:13

Très sincèrement... non, tu n'as pas eu tord. Il se permet d'insulter un prof, même di c'est "de loin", et après il pleure et on ne doit surtout pas blesser le pauvre petit chou? C'est un peu facile je trouve, après avoir fait une bêtise, de pleurer pour passer pour la victime qu'on persécute en rappelant ce qu'elle a fait de mal... >

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Audrey le Ven 29 Mai 2009 - 23:13

je suis d'accord avec la fille de l'air... tu sembles vraiment bien seule.... bienvenue au club...je me suis engueulée avec mon adjoint cet après-midi en partie à cause de ce genre de problème...

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par lafilledelair le Ven 29 Mai 2009 - 23:19

eaudere a écrit:
@lafilledelair
Le surnom de mon collège est "no limit". Une mère d'élève vient de demander à la ppale quand elle allait enfin se barrer - et c'est la ppale qui nous le dit !-. Nous n'avons aucun moyen de pression sur les gamins, aucun ! Alors, je fais de mon mieux. Mais là... pffffffff... et il reste un mois !



Et quand va-t-elle se barrer alors ? Laughing
Et il n'y a que la Principale ? Comment ça se passe avec tes collègues, par exemple ? Etes-vous soudés ?
Il est certain qu'avec une direction molle, ce sont les profs en première ligne qui en prennent plein la tronche...

lafilledelair
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 23:24

@lafilledelair a écrit:
eaudere a écrit:
@lafilledelair
Le surnom de mon collège est "no limit". Une mère d'élève vient de demander à la ppale quand elle allait enfin se barrer - et c'est la ppale qui nous le dit !-. Nous n'avons aucun moyen de pression sur les gamins, aucun ! Alors, je fais de mon mieux. Mais là... pffffffff... et il reste un mois !




Et quand va-t-elle se barrer alors ? Laughing
Si seulement on le savait ! On a bien cru l'an passé, mais non.

@lafilledelair a écrit:Et il n'y a que la Principale ? Comment ça se passe avec tes collègues, par exemple ? Etes-vous soudés ?
Il est certain qu'avec une direction molle, ce sont les profs en première ligne qui en prennent plein la tronche...
Pour les collègues, ils sont en fait assez résignés. On constate, fréquemment, mais ça ne va jms bien plus loin. L'an passé nous avons débrayé qq fois et essayons régulièrement de communiquer avec la ppale pr qu'elle se rende ENFIN compte que le collège part à vau-l'eau, mais rien n'y fait.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Bérilune le Ven 29 Mai 2009 - 23:33

Je ne vois pas où est le problème. L'exemple est juste et ne me paraît pas empreint d'une horrible méchanceté. J'y vois juste une gentille petite leçon de morale qui aurait dû les faire réfléchir. Je pense avoir déjà utilisé ce genre d'exemple pour rebondir sur des incidents de ce type et aucun élève ne s'en est formalisé...
Quand aux problèmes de discipline... j'avoue que j'hésite moi aussi à renvoyer à la vie scolaire,je préfère mettre à la porte et autoriser le retour une fois que l'agitateur est calmé. J'ai l'impression de gérer moi-même le problème alors qu'en déléguant, j'aurais la sensation d'être une incapable (simple ressenti personnel, un peu idiot, certes...).

Bérilune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par lafilledelair le Ven 29 Mai 2009 - 23:45

@Bérilune a écrit:
à renvoyer à la vie scolaire,je préfère mettre à la porte et autoriser le retour une fois que l'agitateur est calmé. J'ai l'impression de gérer moi-même le problème alors qu'en déléguant, j'aurais la sensation d'être une incapable (simple ressenti personnel, un peu idiot, certes...).
Certes, mais pour des questions de responsabilité, je préfère que les élèves soient surveillés, donc, je les envoie accompagnés par un délégué de classe en permanence. Au début de l'année on nous rappelle qu'il ne faut surtout pas laisser les élèves dans le couloir et à la fin de l'année, on nous rappelle qu'il faut les garder en classe au lieu de les envoyer à la vie scolaire. Il y a un petit côté : "Démerdez-vos" là dedans, non ?
Laisser un élève seul dans le couloir, je ne peux pas, j'ai peur qu'il fasse une énorme boulette. Je me souviens qu'une fois un élève avait eu la bonne idée de glisser un objet métallique dans une prise de courant juste devant ma salle. On a eu droit à de belles étincelles, un mini feu d'artifice. Je ne peux pas les laisser, ils sont imprévisibles. Avec des élèves plus raisonnables, c'est peut-être envisageable...

lafilledelair
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Ven 29 Mai 2009 - 23:49

Il faut que je précise que les portes de salles sont vitrées, je vois donc l'élève dans le couloir, vu qu'il a l'ordre de rester face à la porte (à un mètre du mur, pour ne pas s'y appuyer). Comme la lumière réagit à la présence, je l'ai tjs à l'oeil.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par sand le Sam 30 Mai 2009 - 7:50

Quand on a affaire à de tels zigs et qu'on n'a aucune aide de la direction, on fait ce qu'on peut. Quant à l'exemple que tu as choisi, il me semble qu'il était tout à fait approprié à la situation. Il pleurait, le malheureux ? C'est vrai qu'il avait été si peu grossier...
C'est EUX le problème, pas toi qui t'échines à les faire travailler pendant la dernière heure de la semaine. Sympa, de mettre une heure de français à ce moment-là, tiens !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par minnie le Sam 30 Mai 2009 - 8:29

Je ne vois pas où est le problème. Y'en a marre de ces morveux qui jouent au dur et qui pleurent comme des enfants pour ne pas assumer leur responsabilités.
J'ai un 1ere qui m'a fait le coup.
Je l'ai pourri. Je lui ai dit en vrac "tu est pathétique" "tu ne crois quand même pas que tu vas m'attendrir avec des larmes" "non mais tu n'as pas honte, tu as 18 ans!"
La classe a halluciné parce que aussi chiants soient-ils (tout pareil que les tiens, j'ai reconnu mon cours d'hier dans ton récit), je suis une rare prof à avoir de bonnes relations avec eux. Mais je suis franche.
EN 3e ce ne sont plus des bébés. Ils assument.

Au passage, j'admire ta zénitude pour gérer cette classe.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Daphné le Sam 30 Mai 2009 - 8:50

Bon , c'est la fin de l'année, une veille de week-end prolongé, rassure toi eaudere, c'est dur pour tout le monde.

Bon courage à tous et toutes pour le mois de juin Wink

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par Saraswati le Sam 30 Mai 2009 - 19:09

bon courage eauderé, je suis entièrement d'accord avec tout le monde, tu n'as pas eu tort !
Je prends très souvent des exemples à propos des comportements des élèves, au moins ça leur parle.

L'élève "H." a mal réagi : ça m'est arrivé une fois, avec un 1ère, de le remettre à sa place parce qu'il défendait son pote que j'enfonçais, c'est vrai que j'en rajoutais pas mal parce qu'il m'avait bien fait ch... . Et l'autre de me dire"Attendez madame, c'est abusé, vous avez pas le droit, vous arrêtez pas de le casser".
Je l'ai convoqué à la fin de l'heure et je lui ai rappelé que c'était mérité et qu'il n'avait pas à prendre la défense de son copain, qu'il n'avait qu'à se mêler de ses affaires.
Il n'a plus refait le coup.

Des élèves qui pleurent j'en ai déjà vu, même parmi les durs. En général c'est juste un signe de faiblesse et de colère, mais pas de repentir crois-moi ! Donc ne regrette pas d'en avoir "rajouté une couche" !

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Sam 30 Mai 2009 - 22:10

Merci pour vos messages. Vous me permettez de prendre du recul et de ne pas avr de remords.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ai-je vraiment eu tort ?

Message par miss terious le Mer 3 Juin 2009 - 9:22

Bon, dans cinq minutes je retrouve mes loustics. J'appréhende un peu mais espère que ça se passera bien. m'enfin, c'est le matin ; ils vont être fatigués et auront moins d'énergie pour me faire suer.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum