Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Melyne5 le Dim 19 Avr 2015 - 12:58

Sur Europe 1, ce soir 18h 30 ...

Melyne5
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par 288 le Dim 19 Avr 2015 - 13:09

Merci pour l'info, je note.

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Triskel le Dim 19 Avr 2015 - 19:18

Luc Ferry à l'instant : "Ces nouveaux programmes sont nuisibles."
[…] Alain Finkielkraut : "Je suis tout à fait d'accord avec lui."

_________________
L'espoir des cantharides
Est un bien bel espoir.

Triskel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par marjolie.june le Dim 19 Avr 2015 - 19:22

Tout le monde ou presque trouve cette réforme nulle : ça ne va jamais passer (enfin j'espère).

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par eleonore69 le Dim 19 Avr 2015 - 19:26

@marjolie.june a écrit:Tout le monde ou presque trouve cette réforme nulle : ça ne va jamais passer (enfin j'espère).


Même si je la trouve nulle également , je ne vois pas comment elle ne passerait pas.

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Gryphe le Dim 19 Avr 2015 - 19:28

@eleonore69 a écrit:Même si je la trouve nulle également , je ne vois pas comment elle ne passerait pas.
Au lieu de passer tout d'un coup, elle passera à petits feux dans les quelques années qui viennent. C'est reculer pour mieux sauter, de toute façon.

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Iphigénie le Dim 19 Avr 2015 - 19:32

Aux questions posées par la journaliste, on mesure cependant combien le monde médiatique a de difficultés à penser la nature et la transmission de la culture en face du diktat de la modernité moderne.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Triskel le Dim 19 Avr 2015 - 19:37

Elle cherchait clairement à renvoyer Ferry et Finkielkraut à leur image de réactionnaires. Du grand journalisme.

_________________
L'espoir des cantharides
Est un bien bel espoir.

Triskel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Dr Raynal le Dim 19 Avr 2015 - 20:18

Passaran, hélas, passaran !

Dr Raynal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Caspar Goodwood le Dim 19 Avr 2015 - 20:22

Un seul s, por favor! Very Happy

EDIT: Bon, elle passera peut-être cette réforme, en tout cas dans les grandes lignes mais il y aura d'autres réformes, peut-être meilleures ensuite, on peut rêver. Les IDD ont fini par disparaître petit à petit, on peut espérer la même chose pour les EPI.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par lisette83 le Dim 19 Avr 2015 - 21:25

Oui mais les heures des IDD n'ont jamais été remises dans les horaires disciplinaires.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par 288 le Dim 19 Avr 2015 - 21:28

J'ai écouté en replay : dites, elle est à claquer, la Sonia Mabrouk, là. Comment elle parle à Luc Ferry, non mais on croit rêver. furieux

288
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Sullien le Dim 19 Avr 2015 - 21:38

Alain Finkielkraut a raison de mentionner l'analyse de H. Arendt, qui analyse la crise de l'éducation américaine (années 50-60, bien avant le rapport Nation at risk) comme relevant de mesures catastrophiques fondées trois postulats dangereux :
1) Il existe un monde de l'enfant et une société formée entre les enfants qui sont autonomes et qu'on doit dans la mesure du possible laisser se gouverner ;
2) Concernant l'enseignement : sous l'influence de la psychologie moderne et des doctrines pragmatiques, la pédagogie est devenue une science de l'enseignement en général, au point de s'affranchir complètement de la matière à enseigner. Idéologie particulièrement nocive en ce qu'elle annihile l'autorité du professeur qui n'est plus celui qui sait le plus, qui n'est plus le plus compétent.
3) L'on ne peut savoir et comprendre que ce qu'on a fait soi-même ; substituer le faire à l'apprendre et inculquer un savoir-faire plutôt qu'enseigner un savoir.
Tout cela contribuant, en définitive, à supprimer la distinction entre le travail et le jeu (cf. "pédagogies ludiques") et à maintenir l'enfant au niveau infantile.

Analyse d'actualité, je crois...  Rolling Eyes

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Caspar Goodwood le Dim 19 Avr 2015 - 21:42

@lisette83 a écrit:Oui mais les heures des IDD n'ont jamais été remises dans les horaires disciplinaires.

C'était peut-être d'ailleurs le but ultime des IDD.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Thalia de G le Dim 19 Avr 2015 - 22:01

@Sullien a écrit:Alain Finkielkraut a raison de mentionner l'analyse de H. Arendt, qui analyse la crise de l'éducation américaine (années 50-60, bien avant le rapport Nation at risk) comme relevant de mesures catastrophiques fondées trois postulats dangereux :
1) Il existe un monde de l'enfant et une société formée entre les enfants qui sont autonomes et qu'on doit dans la mesure du possible laisser se gouverner ;
2) Concernant l'enseignement : sous l'influence de la psychologie moderne et des doctrines pragmatiques, la pédagogie est devenue une science de l'enseignement en général, au point de s'affranchir complètement de la matière à enseigner. Idéologie particulièrement nocive en ce qu'elle annihile l'autorité du professeur qui n'est plus celui qui sait le plus, qui n'est plus le plus compétent.
3) L'on ne peut savoir et comprendre que ce qu'on a fait soi-même ; substituer le faire à l'apprendre et inculquer un savoir-faire plutôt qu'enseigner un savoir.
Tout cela contribuant, en définitive, à supprimer la distinction entre le travail et le jeu (cf. "pédagogies ludiques") et à maintenir l'enfant au niveau infantile.

Analyse d'actualité, je crois...  Rolling Eyes
Merci pour cet extrait.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par trompettemarine le Dim 19 Avr 2015 - 22:10

Le lien :
http://www.europe1.fr/mediacenter/emissions/europe-1-dimanche-soir/sons/europe-1-dimanche-soir-sonia-mabrouk-et-patrick-roger-19-04-15-2432047
à partir de 44' (à peu près) jusqu'à 54' (à peu près)

EDIT : Clisthène se fait démonter... entre autres


Dernière édition par trompettemarine le Dim 19 Avr 2015 - 22:26, édité 5 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Ferry , Alain Finkielkraut et la réforme : Europe 1

Message par Sullien le Dim 19 Avr 2015 - 22:11

@Thalia de G a écrit:
@Sullien a écrit:Alain Finkielkraut a raison de mentionner l'analyse de H. Arendt, qui analyse la crise de l'éducation américaine (années 50-60, bien avant le rapport Nation at risk) comme relevant de mesures catastrophiques fondées trois postulats dangereux :
1) Il existe un monde de l'enfant et une société formée entre les enfants qui sont autonomes et qu'on doit dans la mesure du possible laisser se gouverner ;
2) Concernant l'enseignement : sous l'influence de la psychologie moderne et des doctrines pragmatiques, la pédagogie est devenue une science de l'enseignement en général, au point de s'affranchir complètement de la matière à enseigner. Idéologie particulièrement nocive en ce qu'elle annihile l'autorité du professeur qui n'est plus celui qui sait le plus, qui n'est plus le plus compétent.
3) L'on ne peut savoir et comprendre que ce qu'on a fait soi-même ; substituer le faire à l'apprendre et inculquer un savoir-faire plutôt qu'enseigner un savoir.
Tout cela contribuant, en définitive, à supprimer la distinction entre le travail et le jeu (cf. "pédagogies ludiques") et à maintenir l'enfant au niveau infantile.

Analyse d'actualité, je crois...  Rolling Eyes
Merci pour cet extrait.

Ce n'est qu'une synthèse. L'article "La crise de l'éducation" est publié dans La crise de la culture (pp. 223-252).

Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum