Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Gryphe
Médiateur

[Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Gryphe le Dim 19 Avr 2015 - 20:56
Bonjour,

Le projet de décret du collège 2016 réorganise les enseignements au collège et modifie pour ce faire l'article D. 332-2 du code de l'éducation.

Le projet de décret a écrit:
Notice : l’article D. 332-2 du code de l’éducation est modifié afin de tenir compte du socle commun de connaissances, de compétences et de culture prévu par l’article L. 122-1-1 du code de l’éducation dans sa rédaction issue de la loi 2013-595 du 8 juillet 2013.
L'article premier du décret a écrit:
DÉCRÈTE :
Article 1er
L’article D. 332-2 du code de l’éducation est remplacé par les dispositions suivantes :
« Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui lui permet d'acquérir, au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle commun de connaissances, de compétences et de culture défini en application de l'article L. 122-1-1 et dont l'acquisition a commencé dès le début de la scolarité obligatoire. »
Source : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/College/41/5/Decret_college_-_Publication_eduscol_14_avril_2015_v16_412415.pdf


Pour mémoire, l'article actuel est le suivant :
Le code de l'éducation, en son article D. 332-2 a écrit:
Article D332-2

Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui doit lui permettre d'acquérir au moins le socle commun de connaissances et compétences, défini en application de l'article L. 122-1-1 et dont l'acquisition a commencé dès le début de l'instruction obligatoire.

D'autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire et complètent le socle commun dont la maîtrise est indispensable pour la poursuite des études, l'exercice de la citoyenneté et l'insertion professionnelle future.
Source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006527057&cidTexte=LEGITEXT000006071191&dateTexte=20150419&oldAction=rechCodeArticle&fastReqId=1746772770&nbResultRech=1

Où l'on note au passage qu'une version intermédiaire, en date du 31 mars 2015 et pour application le 1er septembre 2016, reste sur l'ancienne formulation :
En sa version du 31 mars 2015 et pour application le 1er septembre 2016, l'article D. 332-2 a écrit:
Article D332-2

   Modifié par DÉCRET n°2015-372 du 31 mars 2015 - art. 3


Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui doit lui permettre d'acquérir au moins le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, défini en application de l'article L. 122-1-1 et dont l'acquisition a commencé dès le début de l'instruction obligatoire.

D'autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire et complètent le socle commun dont la maîtrise est indispensable pour la poursuite des études, l'exercice de la citoyenneté et l'insertion professionnelle future.
Source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=C0D0F7FCFD424CF2C2C615FAB0D9F014.tpdila24v_1?idArticle=LEGIARTI000030428795&cidTexte=LEGITEXT000006071191&categorieLien=id&dateTexte=20160901

Pourquoi attirer l'attention sur cet article qui semble à peine modifié ?
C'est que certains détails paraissent en fait plus importants qu'une lecture rapide ne le laisserait penser.

Comparez :
L'article D. 332-2 du collège 2015 a écrit:
Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui doit lui permettre d'acquérir au moins le socle commun
L'article D. 332-2 du collège 2016 a écrit:
Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui lui permet d'acquérir, au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle commun

"Au moins le socle" versus "au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle".

Je chipote ? Je sais. Mais quand même, jugez plutôt.

Veuillez trouver ci-dessous le texte du nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture :
http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BE72243E67129F10A80A4A800DD57AC8.tpdila07v_1?cidTexte=JORFTEXT000030426718&categorieLien=id

Le nouveau socle commun a écrit:
[L'élève] apprend que la langue française a des origines diverses et qu’elle est toujours en évolution. Il est sensibilisé à son histoire et à ses origines latines et grecques.

En effet, le projet de programme du cycle 4 le prévoit.
Le projet de programme du cycle 4 a écrit:
Étymologie et emprunt aux langues : bases latines et grecques, dérivation et composition à partir d’éléments latins ou grecs (p.15-17)

Appui de l’étude de la langue sur les langues anciennes, particulièrement le latin : étude du lexique (étymologie,
composition), fonctions syntaxiques ; comparaison du français et du latin. (p.16-18)
Source : http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/04/3/Programme_C4_adopte_412043.pdf

Si l'on comprend bien :
1) Le programme du cycle 4 insère effectivement très timidement une légère étude des étymologies latines et grecques des mots français (la "comparaison du français et du latin" ne me semblant pas exiger que les élèves maîtrisent le latin).
2) Le programme du cycle 4 ne comprend pas de programme dédié spécifiquement au latin ni au grec, contrairement à la situation actuelle qui prévoit un programme de 26 pages pour les Langues et culture de l'Antiquité.
Source : http://cache.media.education.gouv.fr/file/31/56/2/Langue-culture-antiquite-college_101562.pdf
3) Le futur collège prévoit de faire acquérir aux élèves "au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle", mais rien de plus, il n'est plus question de "au moins le socle".

Le projet d'arrêté, suite aux récriminations des associations de professeurs de Lettres classiques et aux revendications syndicales, a réintroduit une légère option de latin et de grec dans les termes qui suivent :

En son article 7, le projet d'arrêté a écrit:
Cette dotation horaire attribuée à l’établissement lui permet également, dans le cadre de son projet pédagogique, de proposer, pour les élèves volontaires, un enseignement de complément aux enseignements pratiques interdisciplinaires prévus à l’article 3, qui porte sur un enseignement de langues et cultures de l’antiquité ou sur un enseignement de langue et culture régionales. Cet enseignement peut être suivi au cours des trois années du cycle 4, dans la limite d’une heure hebdomadaire en classe de cinquième et de deux heures hebdomadaires pour les classes de quatrième et de troisième.
Source : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/College/41/1/Arrete_college_-_Publication_eduscol_14_avril_2015_V5_412411.pdf

Soient 1+2+2 heures de LCA au plus pour les élèves qui en feraient le choix, contre davantage aujourd'hui, pour les élèves volontaires, donc, et à la condition que l'établissement fasse ce choix, dans le cadre de son projet pédagogique.

Rappelons qu'il n'y a pas de programme dédié pour cela.

Rappelons que dans la hiérarchie des normes, un décret est supérieur à un arrêté.

Or, le projet de décret dit "au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle" (mais pas plus que le socle, contrairement à l'article D. 332-2 d'aujourd'hui).
Or le socle prévoit, comme on l'a vu, une légère initiation à l'étymologie, mais pas un cours de langue latine, et encore moins de langue grecque (ce que l'on comprend aisément puisque le socle est ce que chacun doit maîtriser, le socle ne prévoyant pas les options).

Le projet de décret étant supérieur, dans la hiérarchie des normes, au projet d'arrêté, l'article 7 de l'arrêté n'est donc absolument pas sécurisé juridiquement, puisqu'il n'est nullement prévu que le collège enseigne aux élèves plus que le socle, au meilleur niveau de maîtrise possible, certes, mais rien que le socle (nouvelle formulation de l'article D. 332-2).

La réforme prévoit donc bien de décréter, juridiquement, la suppression du latin et du grec des enseignements du collège, tout dispositif proposant dans un arrêté de les maintenir étant dérogatoire au décret ("le socle, au meilleur niveau de maîtrise possible, mais rien que le socle").

Merci à Pailleauquebec qui a attiré mon attention sur cet article D. 332-2 décisif.

N'hésitez pas à me dire que je me trompe, j'en serais ravie. Very Happy

lecteur
avatar
Audrey
Oracle

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Audrey le Dim 19 Avr 2015 - 21:02
😢

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
mayou
Niveau 6

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par mayou le Dim 19 Avr 2015 - 21:05
affraid
avatar
Lora
Neoprof expérimenté

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Lora le Dim 19 Avr 2015 - 21:08
Sad
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Gryphe le Dim 19 Avr 2015 - 21:10
Non mais vous avez le droit de prouver par a+b que je me trompe, je n'attends que cela. *hope* Smile
avatar
Audrey
Oracle

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Audrey le Dim 19 Avr 2015 - 21:11
Ben je pense malheureusement que tu as bien lu. Mais je ne suis pas spécialiste.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Sibylle le Dim 19 Avr 2015 - 21:13
Oui, ce n'est peut-être pas l'intention, mais il n'y a qu'un pas pour que dans les faits...
avatar
fraisedesbois
Niveau 9

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par fraisedesbois le Dim 19 Avr 2015 - 21:13
désolée Gryphe, j'ajoute au contraire que pour moi, la disparition de la 2eme phrase
D'autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire et complètent le socle commun dont la maîtrise est indispensable pour la poursuite des études, l'exercice de la citoyenneté et l'insertion professionnelle future.
est au moins aussi significative que la modification de la phrase restante.

Sad

_________________
lecteur  Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre -
Georges Bernanos, Les enfants humiliés, 1949
avatar
kero
Grand sage

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par kero le Dim 19 Avr 2015 - 21:15
@Audrey a écrit:Ben je pense malheureusement que tu as bien lu. Mais je ne suis pas spécialiste.

Je pense de même. Regard affûté, Gryphe.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Thalia de G le Dim 19 Avr 2015 - 21:19
J'ai failli écrire : "Merci Gryphe". Ben non, c'est démoralisant.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Presse-purée le Dim 19 Avr 2015 - 21:22
Aux organisations syndicales d'expliquer à ces nuls comment rédiger un texte législatif.

C'est confondant d'être à ce point des incapables et d'oublier qu'un décret est supérieur à un arrêté.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
kero
Grand sage

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par kero le Dim 19 Avr 2015 - 21:24
Ce n'est pas juste important à propos du latin/grec. C'est une toute autre conception du socle que cela dessine et, conséquemment, de l'ensemble de l'instruction scolaire/disciplinaire.

Notons en même temps que cette formulation est toutefois aussi plus réaliste.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Gryphe le Dim 19 Avr 2015 - 21:25
@fraisedesbois a écrit:
pour moi, la disparition de la 2eme phrase
D'autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire et complètent le socle commun dont la maîtrise est indispensable pour la poursuite des études, l'exercice de la citoyenneté et l'insertion professionnelle future.
est au moins aussi significative que la modification de la phrase restante.

Sad

Oui, cela va bien évidemment dans le même sens.  pale

Merci encore à Pailleauquebec qui a attiré mon attention sur la réécriture de cet article.


De même, vont dans le même sens les propos cités dans le compte-rendu des associations des professeurs de Lettres classiques :
E. Tournier, dans le CR des associations de LC a écrit:
E. Tournier indique que cette égalité est trompeuse : même avec des horaires nationaux, les heures d'enseignement reçues entre la 6e et la 3e varient de 110 à 128 actuellement, du fait de l'existence d'options non réglementaires (classes bilangues, classes euro, etc). Le MEN veut donner de l'autonomie mais cadrer, avec une enveloppe claire dont on donne les modalités de calcul. Le but est d'atteindre 112,5 h de moyenne partout (et 117,5 avec compléments), en supprimant les dispositifs excédentaires. Ce qui doit être garanti est le socle commun.
http://avenirlatingrec.fr/actualite/les-reactions-syndicales/100-compte-rendu-de-l-audience-des-associations-au-ministere
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Sibylle le Dim 19 Avr 2015 - 21:26
Il faut vraiment questionner à ce sujet !!
avatar
henriette
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par henriette le Dim 19 Avr 2015 - 21:34
Merci pour ce décryptage, Gryphe.

Pour rappel, quand on nous a "vendu" le socle, tous les IPR chantaient sur l'air des lampions "Pas d'inquiétude, voyons, c'est juste un socle, le minimum à atteindre, mais absolument pas la finalité de la scolarité, rassurez-vous !".
On voit à présent de quoi il en retourne.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Olympias
Prophète

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Olympias le Dim 19 Avr 2015 - 21:35
Voilà où mène notre incontinence législative.
avatar
Phoebe
Niveau 6

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Phoebe le Dim 19 Avr 2015 - 21:36
Tout va malheureusement dans un seul et même sens pale
avatar
Lefteris
Empereur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Lefteris le Dim 19 Avr 2015 - 22:43
Le décret s'appliquera, faisant disparaître de facto les langues anciennes de la plupart des établissements.
L'arrêté, inférieur dans la hiérarchie des textes , mais donnant une latitude en l'absence d'autres textes supérieurs formellement contraires , permettra de faire du bricolage quand des heures seront dégagées du fait des arrangements internes, de la DHG, etc. c'est à dire rarement, ou peut-être dans des établissements huppés.
Le latin et le grec disparaissent des programmes, mais on pourra en faire sur les marges horaires flottantes, comme on fait du développement durable, de la poterie, ou de la salsa.

Il est évident que pour des raisons idéologico- comptables, on se débarrasse du latin et du grec dans l'enseignement officiel. Qui en doutait encore ?

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Honchamp
Expert

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Honchamp le Dim 19 Avr 2015 - 22:51
Ce qui m'étonne est qu'on n'entende aucun professeur d'histoire ancienne du supérieur (à ma connaissance) ...Comment pourront-ils continuer à former des antiquisants si aucun étudiant ne maîtrise plus les langues anciennes ?

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Lefteris
Empereur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Lefteris le Dim 19 Avr 2015 - 23:03
@Honchamp a écrit:Ce qui m'étonne est qu'on n'entende aucun professeur d'histoire ancienne du supérieur (à ma connaissance) ...Comment pourront-ils continuer à former des antiquisants si aucun étudiant ne maîtrise plus les langues anciennes ?
Parce que chacun vit dans sa bulle. En LC, les attaques subies dans le secondaire n'ont pas été perçues immédiatement par le supérieur. Ca a continué à tourné un moment, par tradition, puis ça c'est effondré brutalement, avec toutes les conséquences prévisibles . Maintenant, ce sont des postes qui vont sauter, des modules qui vont disparaître non seulement en LC mais pour pas mal de matières (histoire, HDA, LV..) , et évidemment des portes qui vont se fermer, que ce soit pour changer de discipline (des LC passent en histoire, par exemple) , pour devenir MCF, pour être PRAG. Normale Sup devrait se vider définitivement de candidats LC. L'effet de dominos de cette réforme n'est pas encore mesuré.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Presse-purée le Dim 19 Avr 2015 - 23:17
@Lefteris a écrit:
@Honchamp a écrit:Ce qui m'étonne est qu'on n'entende aucun professeur d'histoire ancienne du supérieur (à ma connaissance) ...Comment pourront-ils continuer à former des antiquisants si aucun étudiant ne maîtrise plus les langues anciennes ?
Parce que chacun vit dans sa bulle. En LC, les attaques subies dans le secondaire n'ont pas été perçues immédiatement par le supérieur. Ca a continué à tourné un moment, par tradition, puis ça c'est effondré brutalement, avec toutes les conséquences prévisibles . Maintenant, ce sont des postes qui vont sauter, des modules qui vont disparaître  non seulement en LC mais pour pas mal de matières (histoire, HDA, LV..) , et évidemment des portes qui vont se fermer, que ce soit pour changer de discipline (des LC passent en histoire, par exemple) , pour devenir MCF, pour être PRAG. Normale Sup devrait se vider définitivement de candidats LC. L'effet de dominos de cette réforme n'est pas encore mesuré.

Pas tout à fait d'accord. A l'APLAES, ils gueulent comme des putois depuis le début. Quant aux profs d'histoire ancienne, ils sont aussi très inquiets, mais ils pèsent bien peu face à l'hégémonie de la contempo type Aggiornamento.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Laotzi le Dim 19 Avr 2015 - 23:26
Sans compter que certaines grandes voix (je pense à Paul Veyne) répètent depuis des années qu'il faut supprimer l'enseignement du latin dans le secondaire car il n'est plus possible de le faire correctement... Cf. : http://www.neoprofs.org/t84436-paul-veyne-propose-la-suppression-de-l-enseignement-des-langues-anciennes-au-college-et-au-lycee

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
ycombe
Modérateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par ycombe le Dim 19 Avr 2015 - 23:55
@Gryphe a écrit:
Pourquoi attirer l'attention sur cet article qui semble à peine modifié ?
C'est que certains détails paraissent en fait plus importants qu'une lecture rapide ne le laisserait penser.

Comparez :
L'article D. 332-2 du collège 2015 a écrit:
Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui doit lui permettre d'acquérir au moins le socle commun
L'article D. 332-2 du collège 2016 a écrit:
Le collège dispense à chaque élève, sans distinction, une formation générale qui lui permet d'acquérir, au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle commun

"Au moins le socle" versus "au meilleur niveau de maîtrise possible, le socle".
Je m'en suis ému (avant même le vote de la loi de refondation) et j'ai même interpelé l'IPR de secteur là-dessus. Parce que l'ancien socle ne contenait pas d'algèbre du tout (même les équation étaient en dehors).

C'est, en fait, l'article L122-1-1 qui a été modifié par la loi Peillon. Le dernier alinéa a été supprimé par l'article 13 de la loi de refondation, et il disait:
Parallèlement à l'acquisition du socle commun, d'autres enseignements sont dispensés au cours de la scolarité obligatoire.

Le D332-2 résulte, comme son nom l'indique, d'un décret qui n'a pas le pouvoir de changer la loi. C'est  la loi Peillon qui provoque les effets que tu signales.

Je l'avais fait remarquer ici-même:
http://www.neoprofs.org/t75614p180-le-nouveau-socle-commun-est-arrive#2567520
http://www.neoprofs.org/t84508p220-reforme-de-l-evaluation-les-recommandations-explosives-du-conseil-sup-des-programmes#2838546

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Gryphe le Lun 20 Avr 2015 - 0:03
@ycombe a écrit:Le D332-2 résulte, comme son nom l'indique, d'un décret qui n'a pas le pouvoir de changer la loi. C'est  la loi Peillon qui provoque les effets que tu signales.

Je l'avais fait remarquer ici-même:
http://www.neoprofs.org/t75614p180-le-nouveau-socle-commun-est-arrive#2567520
http://www.neoprofs.org/t84508p220-reforme-de-l-evaluation-les-recommandations-explosives-du-conseil-sup-des-programmes#2838546

Merci ycombe.

C'est bien la même chose que tu pointais dès l'année dernière, dans la loi, donc.

Bon, tout converge, alors... Sad
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Gryphe le Lun 20 Avr 2015 - 0:07
Si je suis ycombe, en résumé, la Loi interdit aux collégiens de France de faire du latin ou du grec ? humhum
C'est encore pire que ce que je croyais...

Sad
Contenu sponsorisé

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum