[Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Gryphe le Lun 20 Avr 2015 - 0:07

Si je suis ycombe, en résumé, la Loi interdit aux collégiens de France de faire du latin ou du grec ? humhum
C'est encore pire que ce que je croyais...

Sad

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par ycombe le Lun 20 Avr 2015 - 1:07

En même temps, le décrêt qui modifie le D332-2 crée un D332-4 qui se termine par
Cet arrêté peut prévoir d’autres enseignements pour les élèves volontaires.

Le latin rentre certainement ici. Ce n'est plus expressément prévu par la loi, mais ce n'est pas interdit non plus.

Ce qui est le plus embêtant, il me semble, c'est que l'ensemble prévoit que les disciplines obligatoires se limitent au socle. Si vous voulez que le français enseigne l'imparfait du subjonctif, il faut que celui-ci soit dans le socle, ou il faut obtenir lacréation d'une option imparfait du subjonctif pour élèves volontaires.


Dernière édition par ycombe le Lun 20 Avr 2015 - 1:11, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par henriette le Lun 20 Avr 2015 - 1:10

Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Condorcet le Lun 20 Avr 2015 - 1:13

@Honchamp a écrit:Ce qui m'étonne est qu'on n'entende aucun professeur d'histoire ancienne du supérieur (à ma connaissance) ...Comment pourront-ils continuer à former des antiquisants si aucun étudiant ne maîtrise plus les langues anciennes ?

Les langues anciennes sont utiles pour les quatre périodes de l'histoire : que vaudrait une histoire du christianisme qui ignorerait le latin ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par ycombe le Lun 20 Avr 2015 - 1:15

@henriette a écrit:Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.
Sauf que l'arrêté voté au CSE ne parle pas de latin. Au temps pour moi. Article 7.

Cette dotation horaire attribuée à l’établissement lui permet également, dans le cadre de son projet
pédagogique, de proposer, pour les élèves volontaires, un enseignement de complément aux
enseignements pratiques interdisciplinaires prévus à l’article 3, qui porte sur un enseignement de
langues et cultures de l’antiquité ou sur un enseignement de langue et culture régionales. Cet
enseignement peut être suivi au cours des trois années du cycle 4, dans la limite d’une heure
hebdomadaire en classe de cinquième et de deux heures hebdomadaires pour les classes de
quatrième et de troisième.

Le formulation prévoit que ça doit être prévu dans le cadre du pnojet pédagogique. Pas de latin au projet d'établissement, pas de latin de proposé.


Dernière édition par ycombe le Lun 20 Avr 2015 - 1:22, édité 1 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par henriette le Lun 20 Avr 2015 - 1:18

Ite, missa est. Crying or Very sad

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Nasopi le Lun 20 Avr 2015 - 7:53

Crying or Very sad

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 10:26

@henriette a écrit:Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.
C'est ça, tu reformules  en un terme expressif ce que je dis plus haut. L'arrêté permet un  petit replâtrage, le cas échéant (et écherra-t-il souvent ? ), quand des heures seront dégagées,  histoire de dire que ça existe, mais n'étant ni dans les horaires légaux, ni dans les programmes, la suite, hein... Rolling Eyes Ca sera aussi aléatoire que n'importe quel projet, parfois sans lien avec aucune matière.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Sphinx le Lun 20 Avr 2015 - 11:18

@Honchamp a écrit:Ce qui m'étonne est qu'on n'entende aucun professeur d'histoire ancienne du supérieur (à ma connaissance) ...Comment pourront-ils continuer à former des antiquisants si aucun étudiant ne maîtrise plus les langues anciennes ?

Scheid a signé un appel contre la réforme récemment. L'APLAES et la SOPHAU ont protesté.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par egomet le Lun 20 Avr 2015 - 11:39

@henriette a écrit:Merci pour ce décryptage, Gryphe.

Pour rappel, quand on nous a "vendu" le socle, tous les IPR chantaient sur l'air des lampions "Pas d'inquiétude, voyons, c'est juste un socle, le minimum à atteindre, mais absolument pas la finalité de la scolarité, rassurez-vous !".
On voit à présent de quoi il en retourne.

On le savait, on l'a dit, que le minimum allait devenir l'objectif.
C'est toujours comme ça que ça se passe.

Y en a marre d'avoir raison. cafe

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par egomet le Lun 20 Avr 2015 - 11:43

@Lefteris a écrit:
@henriette a écrit:Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.
C'est ça, tu reformules  en un terme expressif ce que je dis plus haut. L'arrêté permet un  petit replâtrage, le cas échéant (et écherra-t-il souvent ? ), quand des heures seront dégagées,  histoire de dire que ça existe, mais n'étant ni dans les horaires légaux, ni dans les programmes, la suite, hein... Rolling Eyes Ca sera aussi aléatoire que n'importe quel projet, parfois sans lien avec aucune matière.

C'est même pire que ça. S'il faut faire entrer les enseignements sérieux en fraude, sur quel genre d'autorité peut-on compter?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 11:51

@egomet a écrit:
@Lefteris a écrit:
@henriette a écrit:Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.
C'est ça, tu reformules  en un terme expressif ce que je dis plus haut. L'arrêté permet un  petit replâtrage, le cas échéant (et écherra-t-il souvent ? ), quand des heures seront dégagées,  histoire de dire que ça existe, mais n'étant ni dans les horaires légaux, ni dans les programmes, la suite, hein... Rolling Eyes Ca sera aussi aléatoire que n'importe quel projet, parfois sans lien avec aucune matière.

C'est même pire que ça.  S'il faut faire entrer les enseignements sérieux en fraude, sur quel genre d'autorité peut-on compter?
On ne les fera pas rentrer du tout  : ils sont légitimes ou non.
Or pour moi, on leur retire globalement leur légitimité, on les ravale au rang de non-disciplines, comme les ateliers scrabble, hip-hop, couture, journal de l'établissement , dont la mise ne place est aléatoire selon les années, que n'importe qui peut "animer". Il ne faudra donc pas compter sur moi pour entrer dans ce jeu, faire une guerre de boutiquier aux collègues qui ont des "projets" plus "sexy" ,  je laisse tomber le latin.
Je me battrai contre la réforme, mais une fois passée, j'arrête tout, je cherche une sortie individuelle pour terminer ma carrière, qui en est au presque aux 3/4.Si je n'en trouve pas, je traînerai les pieds pour en faire le moins possible, et au moins ne pas me pourrir la vie pour des choses qui ne m'intéressent pas du tout.

Ou alors (pure hypothèse d'école)  les établissements contournent ces textes, bloquent par principe et sur une longue durée des heures pour les langues anciennes, les font entrer dans l'EDT des enseignants.


Dernière édition par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 11:57, édité 1 fois (Raison : ortho)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par pamplemousses4 le Lun 20 Avr 2015 - 11:54

@henriette a écrit:Mais un arrêté ne prévaut pas sur un décret.
Grâce à cet arrêté, on pourra localement bidouiller du latin si l'on veut, mais pas se prévaloir de ce texte au TA par exemple si refus de l'établissement de mettre en place ce latin.

Et ça, pour les collègues de LC, c'est redoutable, parce que le TA me paraissait être le tout dernier recours, défendant l'argument ultimement opposable.... Si même l'argument de l'égalité de traitement sur le territoire n'en est plus un...
Tout cela est parfaitement cohérent, je le crains. Crying or Very sad

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Reine Margot le Lun 20 Avr 2015 - 11:55

@kero a écrit:
@Audrey a écrit:Ben je pense malheureusement que tu as bien lu. Mais je ne suis pas spécialiste.

Je pense de même. Regard affûté, Gryphe.

Je le comprends également ainsi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par pamplemousses4 le Lun 20 Avr 2015 - 11:59

Egomet:

t'as raison. C'est affligeant, un tel mépris.

, quand on constate l'efficacité du boulot de tant de collègues, je le vois moi en lycée, en termes de propédeutique à la philosophie entre autres... c'est vraiment insultant.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Luigi_B le Lun 20 Avr 2015 - 12:06

J'ai résumé ainsi. On passerait d'un plancher à un plafond.


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Gryphe le Lun 20 Avr 2015 - 12:22

Merci Luigi !

Bon, donc je n'ai pas rêvé, on a tous compris la même chose à ces textes ? humhum

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Mélisande le Lun 20 Avr 2015 - 14:10

Excusez-moi, je reviens au latin. Si on arrive à bidouiller, à faire du latin (1h en 5e, 2h en 4e et 3e), comme on sera en marge limite des lois, pourra-t-on inscrire les notes de latin et donc la moyenne de latin dans le bulletin des élèves ?

Si ce n'est pas le cas, je ne vois pas comment on pourra faire apprendre du latin aux élèves, si on ne peut pas noter du tout, ou si les notes ne comptent pas. Rolling Eyes

Mélisande
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Cath le Lun 20 Avr 2015 - 14:21

Tu demandes à ton adjoint de faire apparaitre ces notes.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Lefteris le Lun 20 Avr 2015 - 14:26

@Mélisande a écrit:Excusez-moi, je reviens au latin. Si on arrive à bidouiller, à faire du latin (1h en 5e, 2h en 4e et 3e), comme on sera en marge limite des lois, pourra-t-on inscrire les notes de latin et donc la moyenne de latin dans le bulletin des élèves ?

Si ce n'est pas le cas, je ne vois pas comment on pourra faire apprendre du latin aux élèves, si on ne peut pas noter du tout, ou si les notes ne comptent pas. Rolling Eyes
Je ne vois pas comment noter une matière qui n'en est plus une, comme si on notait une sortie ou un atelier. De plus, on ne devrait pas pourvoir fidéliser les élèves, en leur faisant suivre le cursus sur 3 ans; car les EC, c'est le zapping institutionnalisé (et même si ça se faisait par arrangement interne, chaque nouveau CDE, chaque projet d'établissement remettrait tout en cause). Il vaut mieux commencer à se faire une raison, si ce projet passe tel quel, c'en est terminé du latin. Et à très court terme, plus de latinistes, plus d'étudiants en latin dans les facs que ce soit en LC , en LM ou dans les options des matières littéraires, plus de professeurs, et ainsi de suite. La spirale infernale est entamée...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par AsarteLilith le Lun 20 Avr 2015 - 21:32

Je commence à me demander si je vais pas filer des cours de latin bénévolement chez moi... Ou en proposer en accompagnement éducatif sous une forme ou une autre.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Sibylle le Lun 20 Avr 2015 - 22:45

@AsarteLilith a écrit:Je commence à me demander si je vais pas filer des cours de latin bénévolement chez moi... Ou en proposer en accompagnement éducatif sous une forme ou une autre.
N'y aura plus d'accompagnement éducatif !!! Tu ne savais pas ?

Sibylle
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par henriette le Lun 20 Avr 2015 - 22:49

A moins que tu ne sois en REP+.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par Luigi_B le Mar 21 Avr 2015 - 11:06

Gryphe, en y réfléchissant longuement, j'aurais tendance à penser que l'acquisition "au meilleur niveau de maîtrise possible" du socle n'exclut pas, dans cette formulation, un "complément" comme une langue ancienne.

Je suis davantage frappé d'une manière générale par le passage d'un plancher à un plafond que tu as relevé, finalement plus grave puisque dépassant strictement la question des langues anciennes.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réforme du collège] Maîtrise du Socle et Lettres classiques : de l'article D. 332-2 du code de l'éducation

Message par AsarteLilith le Mar 21 Avr 2015 - 11:39

@Sibylle a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je commence à me demander si je vais pas filer des cours de latin bénévolement chez moi... Ou en proposer en accompagnement éducatif sous une forme ou une autre.
N'y aura plus d'accompagnement éducatif !!! Tu ne savais pas ?

Non je huis en répond et appartement ça reste. J'avais cru comprendre en tous cas

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum